Partagez | 
 

 Crachant des cris sur les plaies de la ville [Pv Mischa][RP FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 439
Crédits : 122
† Lieu de résidence : Au fond de son lit
† Emploi/ Situation : Co-rédacteur du Knew Kanton / Toturé, Confort killer, Résistant, traite envers Eternal.
† Personnage sur l'avatar : DOGS, Bullets & Carnage - Heine.

Papiers
Don: Hopeless + Protubérance en os
Statut: Torturé, Confort killer, Traite d'Eternal, Résistant.
Implication: Résistant

MessageSujet: Crachant des cris sur les plaies de la ville [Pv Mischa][RP FINI]   Mer 22 Juil - 23:05

L'été était à son apogée en ce matin de Juillet, les civils guettaient les premières personnes sortant dans la rue, la milice n'était pas encore arrivée à Fixon et les prostituées se préparaient à une nouvelle montée de sève. Tout semblait se passer comme prévu, la méfiance demeurait à chaque coins de rue, les oiseaux, comme toujours, n'étaient pas là, les testaments allaient pouvoir exécuter les expulsions et Faust et Mischa étaient sur les starting-blocks.

Dans ce quartier de la ville que le fraudeur connaissait tant, les égouts était l'un des endroits où Faust s'était réfugier une nuit ou deux étant adolescent. Cet endroit était pour certains nobody un vrai petit paradis, non pas par son confort mais pour sa sécurité. Avant ils pouvaient tous se déplacer en cas de fuite. Il y avait aussi au cœur de ce paradis un coin où le groupe des "Orphelins" demeurait, mais depuis qu'Eternal a pris la domination des quartiers, Faust devinait qu'il n'y aurait plus aucun membres de ce groupe depuis que les employé d'Eternal peignait toute les rue même les égouts et ruelles. La survie n'était plus assuré dans cette planque. Rien de très brillant.

Arrivant au allant tour de huit heure trente, au bout de Fixon, ils descendirent doucement les égouts. Quelque bout de cartons, des vieux bout de tissus, des petits tas de cendres, une puanteur abondantes venant de l'eau tiède, agressait l'estomac de l'hopeless. Il était se genre de personne a voyagé léger et n'ayant pour arme que son propre corps. Juste un magnum 357 dans le ceinturons au cas ou.

La lumière tamisée des égouts rappelait à Faust tous les nuits et journée passèrent ici. A l'époque les égouts étaient plus habités que jamais et les orphelins n'étaient pas encore crée. Les plus chanceux réussissaient à dormir calmement, mais trop sur leur garde finissaient leur nuits mes yeux ouverts.

Vêtue comme ce matin là, Faust n'avait ajouter que de simple converses bruits ou pas, s'ils y avait des personnes elles finiraient mortes.

_____________________________


Code color: FireBrick
ヽ(*・^・)人(・^・*)ノ
Signa & Vava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endofgods.forumactif.org/

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 560
Crédits : 255
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Crachant des cris sur les plaies de la ville [Pv Mischa][RP FINI]   Mer 22 Juil - 23:39

Les lieux étaient aussi répugnants que lors de son dernier passage. Quoi que même un peu plus. Elle remarqua ci et là de légères traces de sang. Nul doute que des affrontements avaient eu lieu dans les environs. La guerre ne s'arrêtait plus parce que l'on se trouvait dans les égoûts. Nul endroit n'était plus à l'abris d'une attaque. Ce n'était donc pas extrêmement rassurant de s'avancer dans ce sombre endroit. Néanmoins la peur ne gagnait pas la rouquine : elle avait un objectif, se focalisait dessus et puis improviserait selon ce qui lui tomberait dessus. La rouquine avait d'un pas de loup, attentive au moindre bruit car un léger bruit pourrait conduire à une attaque des plus violentes. Il faudrait donc être prêt à se mettre à terre ou de se cacher derrière quelque chose. 

Mischa savait bien où ils devaient se rendre. Ils avaient cinq bonnes minutes à marcher avec une bonne allure pour atteindre leur but. Autant dire qu'ils auraient un sacré bol si personne ne leur barrait la route. Elle gardait dans son angle de vue Faust, prête à le prévenir si quelque chose s'approchait de lui dans l'ombre. Mais à force de regarder partout à la fois, elle multipliait les chances de louper l'ennemi. Ah, elle aurait aimé avoir des tas d'yeux. Ca n'aurait pas été esthétique mais quel avantage pour repérer les ennemis ! Elle sourit à cette pensée amusante et poursuivit son avancée. 

Elle se rappela la fois où elle avait sauvé Loane... Ca avait été un sacré coup de chance de si bien s'en sortir. Cette fois ce serait plus stressant car ils ne pouvaient pas simplement faire machine arrière. Ils devaient récupérer "le cadeau" quoiqu'il arrive. Tout cela risquait fortement de tourner en sacré bordel.

Juste avant de passer un tournant, Mischa entendit l'echo de voix. Elle fit signe à Faust de ne plus bouger et se plaqua contre le mur humide et recouvert d'une substance qu'elle ne préférait pas identifier. Dans tous les cas ce n'était pas le moment de faire sa princesse. S'il y avait quelqu'un de non amical, ils allaient devoir intervenir. Ils avaient encore deux bonnes minutes de marche avant d'atteindre leur objectif. Cette mission commençait assez mal mais ça aurait pu être pire. Ils auraient très bien pu être dans l'incapacité de pénétrer dans les égouts, après tout.

La rouquine mit la main dans son sac contenant entre autre sur son unique fumigène. Elle devrait ne pas y toucher et le garder pour le moment où ils récupéreraient les explosifs. Son regard se tourna un instant vers Faust afin de voir ce qu'il était en train de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 439
Crédits : 122
† Lieu de résidence : Au fond de son lit
† Emploi/ Situation : Co-rédacteur du Knew Kanton / Toturé, Confort killer, Résistant, traite envers Eternal.
† Personnage sur l'avatar : DOGS, Bullets & Carnage - Heine.

Papiers
Don: Hopeless + Protubérance en os
Statut: Torturé, Confort killer, Traite d'Eternal, Résistant.
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Crachant des cris sur les plaies de la ville [Pv Mischa][RP FINI]   Dim 26 Juil - 21:29

Mischa était devant lui. Tous deux avançaient déjà à une allure raisonnable, quoi qu'assez lente pour éviter le maximum de bruit. Les seuls bruits détectés aux alentours se limitaient aux gouttes d'humidité qui ruisselaient le long des murs et briques humides. Si la rouquine était à l'avant lui assurait ces arrières en plus des siennes. Faust était tant habitué à ce genre de climat où il fallait rester sur ses gardes. 

A force, tous ces sens ce sont développer et, même sans voir une ombre, il ressent une présence près de lui qu'elle soit en l'air, sous terre où à sa périphérie. Il rappela d'ailleurs plusieurs fois à sa compagne de regarder devant plutôt que se de soucier de ce qu'il allait. A chaque recoin du souterrain, le nobody se rappeler ces diverse victimes et rencontre. C'est avec l'envie d'accélérer malgré le potentiel danger de se faire repérer que Faust freina en même temps que la rouquine. C'était le résonnement de voix pas très discrètes situées juste après le virage situer à leur gauche qui avait retenu leur attentions. Par réflexe il s'était déjà coller contre le mur avant l'avertissement de Mischa. Comme quoi certaine chose reste lorsque l'on veux s'échapper d'Eternal. Cette sueur qui luisait contre les briques rouges des égouts, glissait le long des mains des deux nobody. 

Avec un trop plein de concentration, désormais, Faust ne voyait plus que les égouts que comme un grand terrain de jeu où il chercherait à coincé ces voix entendu si jamais elles s'avèrent être menaçantes. Mais dans tous cas, ces personnes finiraient six pieds sous terre qu'importe leur origines. D'après les quelque explications de l'esthéticienne en amont, le paquet à récupéré n'était plus très loin. Pour l'instant rien n'était sûr du danger imminent que pouvait être ces échos. Pour le moment l'accès aux égouts avait été un jeu d'enfant, peut être que la suite se corserait un peu plus, mais ce dernier restait tous de même confiant.

 Il voyait Mischa serrer un objet solide dans son sac, une fois son regard porter sur lui, il prit rapidement l'avant bras de la rouquine et fit signe avec sa main droite d'avancer doucement toujours en leur direction. Car cet échos pouvait provenir du canal d'a côté. Il passa doucement devant la Needless sans frotter ses vêtement aux siens au risque de faire du bruit inutilement. Est a pas de loup il avança lentement, le torse tourner vers le mur. Dans tous les cas il voulait observer leur cibles avant de les affronter à "mains"nus. Et pour ceux, il n’hésiterait pas à se glisser dans les eaux sales pour passer inaperçu avant de les attaquer dans le dos. Non Faust n'était pas ce genre de personne à se battre à la loyale. Tous prétexte est bon pour ne pas se faire tuer. Mais un bruit métallique retentit non loin d'eux. Ce n'est pas pour autant que cela freina sa curiosité.

_____________________________


Code color: FireBrick
ヽ(*・^・)人(・^・*)ノ
Signa & Vava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endofgods.forumactif.org/

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 560
Crédits : 255
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Crachant des cris sur les plaies de la ville [Pv Mischa][RP FINI]   Lun 3 Aoû - 21:04

Ils allaient passer aux choses sérieuses. Peut-être même plus tôt que prévu étant donné le bruit qui venait de retentir et ce qu’avait vu au même instant Mischa. Une balle venait de les frôler. Ils étaient déjà repérés : c’était fichu pour l’approche furtive. Il ne fallait pas réfléchir de trop dans ces moments-là. Seul l’instinct et la précision des actions effectuées décideraient s’ils allaient vivre ou trépasser. La rouquine avait la rage, comme à chaque fois qu’une situation dangereuse se présentait. Elle jubilait de pouvoir donner une leçon à ces ordures. La rouquine prit à la main son pistolet qu’elle arma, puis sortit la bobine de fil de fer. Ils allaient savoir ce que la créativité et la télékinésie pouvait donner…  La rouquine resta contre la paroi afin d’éviter les balles, jeta un coup d’œil bref mais suffisamment long pour savoir situer un des agresseurs. Mischa coupa un long fil de la bobine et l’envoya grâce à sa télékinésie autour du cou du premier agresseur masculin et commença à entourer les fils autour de sa nuque avant de l’étrangler violemment. Le craquement soudain ne fit pas de doute quand à l’état de ce dernier.

" Un… "
Murmura-t-elle.

Le problème c’est qu’il semblait qu’ils étaient plus nombreux qu’eux et que les choses risquaient très vite de dégénérer. Elle entendait déjà les ennemis hurler après son attaque plus que surprenante. Quelqu’un sembla l’insulter de garce Nobody puis des coups de feu retentirent en masse, se rapprochant de seconde en seconde.

Peut-être aurait-elle dû y aller de manière plus subtile ? De toute façon c’était trop tard pour reculer. Mischa commença à tirer à son tour, tout en essayant de dévier toutes les balles trop proches d’eux. Ce double acte était très difficile vu la rapidité des balles et du fait qu’elle doive se concentrer sur deux choses à la fois. D’ailleurs il ne fallut pas plus d’une minute de plus pour qu’une balle l’atteigne à l’épaule violemment. C’était rentré comme du beurre mais resté coincé et avait bien impacté la zone. La douleur était extrêmement douloureuse mais elle encaissait en serrant les dents. Ce n’était pas la première ni la dernière fois qu’elle se prenait un impact de cette nature. Néanmoins la blessure résonnant dans son os la déstabilisa sur le moment et elle arrêta de tirer... Après quoi la rage fit surface et elle balança la bobine à vive allure, la déroulant dans les airs en tournoyant pour couper sérieusement tout ce qu’elle croisait. Au tour des ennemis de souffrir, les cris furent autant des cris de surprise que de douleur. Elle n’en avait pas tué mais fait trébucher certains et coupé une belle épaisseur de peau pour d’autres. La rouquine comptait sur l’aide de Faust pour la suite. Elle se sentait un peu faible après cette soudaine montée d’adrénaline.


Ils devaient avancer, aussi la rouquine emboîta le pas légèrement après Faust. Elle ne le collait pas, ne voulant pas finir embrochée. Ça ne lui plaisait pas mais il serait au premier rang pour le moment. Elle n’avait de toute façon pas la force de tout encaisser pour le moment. Et puis elle pourrait mieux le protéger à l’arrière, en se concentrant sur cette unique tâche. Mischa devait protéger celui qu’elle aimait coûte que coûte… Elle ne le laisserait pas tomber juste parce qu’elle s’était pris une balle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 439
Crédits : 122
† Lieu de résidence : Au fond de son lit
† Emploi/ Situation : Co-rédacteur du Knew Kanton / Toturé, Confort killer, Résistant, traite envers Eternal.
† Personnage sur l'avatar : DOGS, Bullets & Carnage - Heine.

Papiers
Don: Hopeless + Protubérance en os
Statut: Torturé, Confort killer, Traite d'Eternal, Résistant.
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Crachant des cris sur les plaies de la ville [Pv Mischa][RP FINI]   Lun 17 Aoû - 18:07

L'impact n'avait durée d'une demi-seconde. Sa traversée ? Une seconde. Ni lui, ni elle n'avaient été touché. Même pas frôlé. C'est qu'ils n'étaient pas attentif ces hommes armés pour le bruits que le fraudeur avait fait. Ce genre de situations qu’accommodait Faust, lui été plus que familière. Le fait de réfléchir lui été inutile puisque l’instinct de ces élans de combat étaient déjà toutes travaillé et prémédité dans sa mémoire vive. La rage et l'exaltation que rencontrait la rouquine en ce moment même, lui restait au bataillon, inconnu. Faust misait en grande partie ces coups sur la précision, le calme, la nonchalance et beaucoup de rapidité meurtrière. Si son don ne lui était en aucun cas avantageux, il devra porter le moins de coups possible et en donner naissance aux extractions les plus mortelles en visant bien sa cible. Alors sortant de leur lit, l’embout de son Radius, Capitatum et Lunatum, os du poignets et de l'avant-bras, formèrent de fin crochets. Voilà de quoi grimper au plafond pour les os du quinquagénaire. Effectivement, son don malgré tous possédait quelque petits avantages, comme le fait de transpercer n'importe quel matériaux. 

Il observait avec une grande précision toutes les attaques et mouvements de la Nobody. D'après l'Hopeless, elle semblait avoir rapidement les deux mains prises, ainsi que sa tête pour se concentrer. Evidemment elle restait une combattante de distance, contrairement à Faust, qui, lui devait avoir un contact physique direct pour que ces actions fonctionnent. Ce dernier, plus qu’impressionner par la capacité de Mischa à contenir toute cette rage, semblait faiblir sous le poids de son corps. Les os du poignets ne sont que de petits os fragiles. Une fois qu'un premier soit étranglé, d'autre vidaient leur cartouches de balle inutilement. Tandis que Mischa rentrait dans leur jeux, Faust aurait voulu l'alerter de se mettre en retrait, or le bruit résonnant des impacts de balles couvrait le son de sa voix rauque. Ni une ni deux, le coup fût fulgurant et alerta l'attention bouillonnante du Fraudeur. L'épaule de son petit bonheur venait d'être écrasée par un calibre important. Les hommes ne l'avaient pas aperçu, ils devaient croire qu'elle était toute seule et il ne prendrait pas le risque de se faire repérer. Avec un minimum d'effort il se retenu mainte et mainte fois d'aller voir dans quel état était l'épaule de la personne qu'il aimait le plus au monde. Voilà le problème de travailler en équipe... Il ne peut s'empêcher de veiller l'un sur l'autre. 

Serrant molaires, pré-molaires, canines et incisives, Mischa devait ressentir la présence de la balle dans chacun de ses tissus nerveux. La douleur devait l’empêcher de crier, mais comme d'habitude, elle encaissait pour continuer. Si l'élancement de son épaule venait à lui monter à la tête, jamais elle ne pourrait continuer à se battre, cependant Faust estimait d'elle qu'elle ne méritait en aucun cas qu'il devait s'apitoyer sur ce sort-ci. Ça ne devait pas être la première fois qu'elle subissait ce genre de chose et pire encore. Mais rapidement les feux de son côté avait cessé. Cause de la blessure. Sous les élan du cœur, foudroyant la fameuse bobine s'était envolée dans les airs. Scarifier, écorcher et dépecer, Mischa semblait être retombé sous la fureur de l'esprit. Les hommes étaient au sol, dès lors Faust soupira doucement en voyant ce spectacle. Ils devaient avancés, descendant lentement, Faust ouvrit la marche tout en laissant ces os revenir dans leurs emboîtement. Quelque pas plus tard, il s'arrêtait, se retourna et agrippa sans ménagement le bras de la rouquine. Il était toujours très difficile de prédire le degré de dommage causé par une blessure par une simple balle. De part ses expériences Faust estimait que la plupart des blessures causées par une arme à feu dépassait de loin ce que nous pouvez raisonnablement traiter. Et pour cette raison, la meilleure option pour lui aurait été de la conduire à un hôpital dès que possible, or la situations ne s'y prêtait pas. 

C'est en pensant à ça que, d'un coup sec, il arracha la manche de sa compagne. Qu'importe les reproches donné il sortie de sa poche arrière une chiffon doux qui ne le quitte jamais. Tout en lui demande doucement de ne pas bouger, il effectua un point de compression juste en dessous de la plaie, ce point limiterait que l'hémorragie donner ne continue. De son autre main, le chiffon entre les dent, il prit dans la même poche arrière une petit poche plate d'eau oxygéné. Il la versa sur la plaie de la rouquine. C'est en lâchant la poche vide qu'il déposa la chiffon contre la plaie. Toute en continuant la manœuvre, l'Hopeless plaça ses cinq doigts en cercle là où la balle était arrêté et appuyer fortement. D'après ses légère analyses, les dommages causés par l’onde de choc de la balle dans le corps n'avait pas causé la fragmentation de l'épaule mais la pénétration de la balle avait détruit, en partie, les tissus musculaire. 

-Serre les dents s'il te plait... décocha-t-il sans la regarder.

Toujours en tenant le point décompression de l'artère brachial, il retira le chiffon et nettoya le contour de la plaie. Laissant le bout de ses phalanges (pouce et de son index) droit sortirent de leur embranchements, il glissa ses derniers pour aller chercher la balle coincée. Combattre tout en gardant un corps inconnu dans son corps, même pour se défendre, cela aurait été un enfer et Faust préfère profiter de ce simple instant de répit pour quelque soins. Une fois la solution effectuée, il jeta la balle intacte. La plaie interne était nettoyé à l'eau oxygéné mais Faust n'aurait pas prit le risque de recoudre ce genre de plaie dans un endroit pareil, alors il se contenta de la recouvrir à l'aide un bandage stérile. Mine de rien c'est une boite à pharmacie à lui tout seul, du moins vaux mieux pour lui...! A peine le bandage mit, des pas résonnèrent un peut partout, une course devait s'effectuer non loin des canaux près d'eux. Il se redressa vivement et continuant sa tracée, des ombres apparurent au loin.

-Je ne sais pas comment tu fonctionnes quand tu ne te fais pas repérer, mais moi je préfère opter pour la manière douce avant la manière brutale. L'endroit où est posé ce que nous devons récupérer est encore loin..? Lui murmura-t-il calmement.

_____________________________


Code color: FireBrick
ヽ(*・^・)人(・^・*)ノ
Signa & Vava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endofgods.forumactif.org/

avatar
Je suis tout et à la fois rien... PNJ

Messages : 33
Crédits : 29
† Lieu de résidence : Partout
† Emploi/ Situation : Tout

MessageSujet: Re: Crachant des cris sur les plaies de la ville [Pv Mischa][RP FINI]   Mar 18 Aoû - 23:51

- C'est l'heure de la dératisation soldat, les égouts sont jonchés de criminel et de résistant contre la cause d'Eternal. Ses saloperies profitent d'un terrain sur lequel on ne maintient pas assez la surveillance, mais cela s'arrête maintenant. J'ai fait appelle à vous car d'après vos exercices, vous êtes les plus aptes à fait un tour dans les profondeurs de New-Kanton afin d'y rétablir l'ordre, vous serez accompagné de deux Testaments, à vous de vous répartir les tâches. Vos escouades devront faire une patrouille dans les égouts d'absolument toute la ville ! Si vous trouvez des personnes, vous aurez ordre de l'arrêter ou de l’exécuter selon le profil. Je me suis bien fait comprendre ?!

« OUI CHEF !! »


- Bien, escouade Alpha, escouade Bravo, vous partez dans deux heures, bonne chance. Rompez !

Le capitaine à l'allure si fière et droit partit de l'estrade où il était placé pour parler à moi et mes membres de l'équipe. Mon meilleur ami c'était approché de moi en me disant d'un air que je qualifierais d'énerver.

" Les égouts ?! Je ne me suis pas inscrit pour faire du nettoyage d'habitant, mais pour la sécurité de New-Kanton et de ma famille, bon sang. " Il me murmura alors. " J'ai l'impression qu'Eternal vire facho ses derniers temps. "

" Raïku, je n'aime pas ta façon de penser et puis les égouts ce n'est pas trop mal non-plus. "

" Parle pour toi, toi tu ne vas pas foutre les pieds dans la merde pour déloger trois quatre SDF ! "

Il est vrai que je n'allais pas aller dans les égouts, je restais à la surface pour diriger les deux escouades avec un autre collègue et mon supérieur. Pour ma part, je suis un stratège, en parallèle de mes années dans l'armée, je participe à des cours pour pouvoir diriger des commando, mon rêve !!
Je répondis à mon ami d'un signe de tête, je soupirais avec le sourire en lui tapotant l'épaule. Les escouades étaient parti se préparer tandis que moi, mon collègue et mon supérieur étions partit en salle pour peaufiner une tactique et faire des recherches sur un plan du cadastre de la ville.

Deux heures étaient passées, les escouades étaient prêt à partir et tous peuplaient les camions. Ils se dirigeaient à l'extérieur du Black Spot vers un hôtel de Fixon très proche de notre point. Moi et mes collègues étions installés dans une salle de commandement, mon supérieur avait laisser les commandes des escouades à moi et mon collègue, il avait confiance en nous, car nous étions en fin de formation et que nous avions déjà fait nos preuves dans d'autre mission. Je devais gérer l'équipe Alpha, ils étaient dix plus un Testament, il allait être séparé sur cinq équipes de deux pour couvrir un grand territoire... D'après les derniers événements de la ville, beaucoup de résistant ont été tuer, tous les stratèges de mon équipe pensons ne pas trouver grand chose.

Une partie des Bêta s'occupaient de fouiller les bas-fonds de Garden Town et l'autre les extérieurs au cas où et mon équipe celui de Fixon. Les soldats étaient équipés de balise GPS et d'une petite caméra portable pour filmer les lieux. Je souriais à l'idée de savoir que Raïku allait marcher dans les endroits croupis de ce lieu en marmonnant à quel point il était pressé d'arriver à la fin de son contrat pour pouvoir s'occuper pleinement de sa fille Léa.

" Bon les amis, voilà mes indications. Il y a cinq chemins, les deux passages face à vous mène à Fixon, les deux à droite vont à Historic District et le dernier à votre gauche ne peut pas être pris, il sort de New-Kanton en passant au Black Spot. Sasha et John, vous serez l'équipe 1, vous irez dans le deuxième chemin à droite direction Historic District. Franck et Stésia, vous serez l'équipe 2, suivait le chemin de droite restant direction Historic. Raïku et Francis vous serez l'équipe 3, aller dans le premier chemin face à vous direction Fixon. Jackson, Pablo et Testament B-636, vous prenez le dernier chemin direction Fixon vous serez l'équipe 4. Jean et Heaven, vous serez en renfort, prenait le même chemin que l'équipe 3 puis vous tournerez à la prochaine à gauche, votre nom, renfort 1. Bon courage ! "

Sur ma carte des cadastres, je voyais mes petits points rouges renommés par le nom des équipes filer dans les galeries de la ville. Tous fut calme pendant quelques temps, l'équipe 3 étaient tombées sur quelques clochards qui fut réquisitionné par l'équipe Bêta à la surface, ce n'était pas une mission que je qualifierais de violente.

Dans mon casque, j'entendis soudainement un suffoquement puis la caméra 10 de l'équipe renfort 1 me communiqua qu'il tomba au sol dans un craquement audible dans mon oreillette.

" HEAVEN, HEAVEN REPONDEZ ?!! JEAN, RESTE A COUVERT ET TIRE A VUE ! "


Après avoir dicté mes indications de lieu, l'équipe 4 arriva sur les lieux, dans les images que m'envoyait en direct les caméras de mes compagnons, je voyais clairement des fils de fer tournailler dans les airs à la manière d'une dance macabre. Un Nobody était dans les parages !

" Tirez à vue ! "

J'aboyais presque dans mon micro, l'équipe 4 avaient du mal à riposter face à cela, certain tombait et d'autre se faisait littéralement arraché la peau à coup de fouet. Seul Jean réussissait à parer les coups en utilisant notamment son bouclier anti-émeute en protection. Une salve de balle se fit entendre, la caméra 8 avait filmer qu'une résistante avait pris une balle dans l'épaule avant de se retrancher.

" Bien joué Pablo !! Terminez là, les gars observaient s'ils ne sont pas plusieurs, je vais dicter à ceux qui sont proches de vous de venir en renfort ! "

D'après ma carte, Franck et Stesia de l'équipe 2 étaient les plus proches, je demandais qu'ils viennent en renfort et vite en prenant un chemin opposé pour les encerclées, l'équipe 3 étaient aussi sur le chemin, les abrutis, cette résistante à la chevelure de feu étaient entrains de se faire identifier en se faisant coincé dans un coin d'égout à seulement trois sorties, elle était faite !!

" Philipe " Dis Raïku dans mon oreillette." J'ai laissé Francis vous rejoindre, je suis tombé sur un SDF blessé jusqu'au sang, il faut que je l'évacue. "

" Va au front, tu risques de leur laisser une chance de sortie ! "

" Je peux pas, un citoyen est en danger ! "

" RAH ! Fait vite ! "

Je voyais sur la caméra de mon meilleur ami un clochard amaigris et tremblant de peur. Il était réellement blessé. Le soucis de Raïku s'était d'avoir le cœur sur la main avant d’obéir, il avait déjà eu plus d'un remontage de bretelle à cause de ça, mais c'était dans sa nature, dès qu'il voyait quelqu'un en danger, il se donnait le devoir de le protéger.

_____________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 560
Crédits : 255
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Crachant des cris sur les plaies de la ville [Pv Mischa][RP FINI]   Lun 12 Oct - 22:01

Faust, au lieu de continuer leur progression, s’attarda sur le cas de la rouquine. Il semblait vouloir lui faire un bandage. Mischa voulut protester mais l’assurance de son bien aimé était telle qu’elle ne le fit pas. Il lui dit de serrer les dents, elle le fit même si sa fierté en prenait un coup. Lorsqu’il enleva la balle, une vive douleur la saisit. Mais, fière et surtout intelligente, elle ne scilla pas. Bouger serait la pire des erreurs et aurait pu la conduire à une hémorragie. Il aurait été vite fait : une coupure mal placée et ça pouvait être fatal. L’esthéticienne fut surprise que Faust ait en sa possession autant de matériel pour soigner. Il n’avait rien laissé au hasard. Au moins pouvait-elle passer à autre chose maintenant qu’il venait de régler plus ou moins le problème de la blessure.

Faust demanda alors sa stratégie, Mischa ne se fit pas prier pour répondre dans un murmure :


" La manière douce me va très bien à vrai dire. Et non, c’est à une minute et demie en marchant bien. Donc dans des conditions normales, ce n’est pas loin… Reste à savoir si on aura de la compagnie ou non. "

Elle jeta un regard plein de défi à Faust avant de conclure :
" Mais rien ne pourra nous arrêter, pas vrai ? "

La jeune femme lui fit néanmoins signe de passer devant. Elle lui indiqua rapidement le chemin à suivre. Il semblait plus apte qu’elle à l’art de passer partout sans se faire repérer. Aussi discrète que possible, la jeune femme avançait. Elle prenait même la précaution de ne quasi pas respirer. Il fallait qu’elle soit imperceptible, comme une ombre voire moins visible qu’une ombre. La rouquine devait passer de son naturel voyant à une quasi invisibilité. Elle pensait y arriver. Cependant lorsqu’enfin ils atteignirent le précieux, des personnes se trouvaient non loin. Elles ne semblaient pas suspecter la présence de ces explosifs mais ils étaient aux aguets.

La rouquine lança un regard interrogateur à Faust : et maintenant ? Elle tourna son regard vers la cachette afin que son compagnon sache où ils devaient se rendre. Mais quelle serait la meilleure option ? Se cacher ou assommer ces deux personnes ? Nul besoin de les tuer, le but était d’avancer non de se salir encore les mains… Ils devaient garder leur énergie pour libérer les esclaves. L’heure approchait.

Incapable de prendre une décision ses yeux étaient rivés vers celui qui comptait pour elle. Elle était prête à le protéger, à suivre sa stratégie. Il était rare qu’elle ne soit pas celle qui prenait les initiatives mais étant donné le début compliqué de la mission, elle préférait laisser la sagesse de Faust s’exprimer. Elle l’épaulerait, ils ne s’en sortiraient que mieux. Et, qui sait, d’ici demain la vie d’esclaves ne serait qu’un souvenir lointain. Nul Nobody n’aurait plus à subir tout cela.

Les yeux d’émeraude fixaient le jeune homme, attentive au moindre geste. Ils allaient passer à l’action.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 439
Crédits : 122
† Lieu de résidence : Au fond de son lit
† Emploi/ Situation : Co-rédacteur du Knew Kanton / Toturé, Confort killer, Résistant, traite envers Eternal.
† Personnage sur l'avatar : DOGS, Bullets & Carnage - Heine.

Papiers
Don: Hopeless + Protubérance en os
Statut: Torturé, Confort killer, Traite d'Eternal, Résistant.
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Crachant des cris sur les plaies de la ville [Pv Mischa][RP FINI]   Jeu 15 Oct - 14:32

" Mais rien ne pourra nous arrêter, pas vrai ? "


En cet unique murmure, c’est tous l’être de Faust qui s’ébranla dans un frisson. Non... Rien ne pouvait l’arrêter… mais dans son esprit, il ne pouvait exclure la possibilité d’un « Surement », ou d’un « Peut-être que ». Serait-ce de la peur qu’il ressentait..? Certainement que non, car si la peur commençait à l’envahir se serais-la fin de tous. Des gestes souples, une course assurée c’est tous ce dont il devait avoir besoin. Lorsque sa compagne lui fit signe de passer devant, il reprit sa marche, une marche si légère que même les rats ne pouvait l’entendre. Dans un lourd silence, Mischa lui indiquait discrètement le chemin à suivre. L’homme ne l’entendait presque pas, malgré ces épaisses bottes et toute la mitraille qu’elle pouvait avoir dans ces poches. Aucun souffle n’aurait pu se faire entendre… Et pourtant…



Faust, avait préparé ses doigts tendus, son dos courbé et ses épaules en avant.  Si ce n’était de la peur peut-être de l’angoisse…? Non pas cette fois, cette fois ci il ne se ferait pas avoir par de simple ressentie qu’était ces sentiments. Après tous ce qu’il avait fais, après tous ce qu’il avait éventrés, égorgés, dépecés, comment pouvait-il encore ressentir la moindre peur. Bientôt ils arrivèrent aux rendez-vous. Dès lors tous s’enchaîna. Le regarde de sa petit-amie le fis tremblé, il ressentait de plus en plus ces vibrations que contenait le sol. Des troupes se déplaçait, ils étaient surement déjà au courant. -Quelle merde-pensa-t-il.- Ils n’allaient plus tarder, des cries raisonnaient dans les fond de la ville. Le nobody prit sur lui inspiré, expiré à de multiple reprises. La manière douce avant tout, d’abord se planquer après attaqué. Il allait devoir tuer toute personne les voyant ici. Aucun témoin n’allait rester. Les yeux rivés l’un dans l’autre, chacun attendait la réponse ou une réaction de l’autre.

« Bien, lui chuchota-il, essayons de prendre le colis et de partir rapidement… »

Tous deux avancèrent, plus que cinq mètre… trois mètre…un mètre…

« Prend le…»

Une voix proche hurla un hurlement de signalement étaient-ils été remarqué.. ?

_____________________________


Code color: FireBrick
ヽ(*・^・)人(・^・*)ノ
Signa & Vava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endofgods.forumactif.org/

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 560
Crédits : 255
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Crachant des cris sur les plaies de la ville [Pv Mischa][RP FINI]   Jeu 15 Oct - 22:04

Elle devait prendre le colis, vite. Le temps sembla s’écouler soudainement au ralenti. Alors qu’un cri résonna, Mischa se rua sur le sol. Le précieux objet était, en effet, caché sous deux grosses plaques de fer, elles-mêmes cachées sous de la terre. Sans faire de chichi envers la boue qui lui couvra aussitôt les mains, elle souleva rapidement les plaques et récupéra le fameux objet. Le cœur de la rouquine battait lentement mais fortement dans sa poitrine. Maintenant qu’elle avait ça en main, ils devaient déguerpir au plus vite et surtout ne pas se faire toucher par une balle sous peine que cela explose et les tue. Mais la cavalerie arrivait, elle voyait bel et bien quelqu’un les pointer du doigt tandis que d’autres silhouettes se dessinaient distinctement. L’australienne connaissait de nombreuses sorties et prit les devants en invitant Faust à la suivre, d’un geste de la tête. Le mieux serait de les distancer, de réussir à les perdre en prenant de suite différentes intersections.

Le bruit des balles fusait de nouveau. L’adrénaline montait et la joie revenait au galop : Mischa était persuadée qu’ils seraient sous peu dehors et qu’ils libèreraient les esclaves. Les égoûts ne devaient être que la première étape de l’opération. Certes, ce n’était pas du gâteau mais ce ne serait que le commencement. Faust était derrière elle, cette situation ne plaisait guère à Mischa car elle ne pouvait couvrir ses arrières. Certes, il avait toujours su gérer des situations extrêmes mais elle ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter. Les personnes qu’elle aimait avaient tendance à disparaitre et elle veillerait à ce que cela ne se produise plus. D’autant plus à Faust qu’à quiconque. Mais elle ne s’inquiétait pas de trop : il avait promis de rester pour toujours avec elle, d’être là aussi il ferait le nécessaire.

La rouquine indiqua le chemin sur la droite à Faust d’un geste de la main tout en courant le plus vite possible. Elle n’avait pas le temps de regarder tout le temps derrière elle mais elle essayait néanmoins de ne pas perdre son bien-aimé de vue. Et elle eut soudainement un frisson...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Je suis tout et à la fois rien... PNJ

Messages : 33
Crédits : 29
† Lieu de résidence : Partout
† Emploi/ Situation : Tout

MessageSujet: Re: Crachant des cris sur les plaies de la ville [Pv Mischa][RP FINI]   Lun 2 Nov - 12:56

La situation commence à échapper à notre contrôle. Plusieurs blessés et mort au combat... Cela est intolérable. Il n'est pas question que ces deux indésirables sortent de ses fichus égouts !
Je serrais les poings face à mon immense écran qui couvrait une partie du mur de la salle de commandement. Sur la représentation lumineuse ont voyait sans peine chaque tunnel indiqué par les cadastres de la ville, l'emplacement de l'équipe d'intervention en rouge et la position présumée des deux cibles prioritaires.
Ils sont encerclé mais ils ont presque percés les lignes pour rejoindre cette emplacement précis, pas un point stratégique, pas d'issue à l'endroit où ils se sont à priori positionner... Alors pourquoi ? Je réfléchis à toute allure, deux options s'ouvre à moi.

A: Ils ont voulus déposer ou récupérer un objet.

B: Ils ont crus trouver une sortie ici mais ont été pris au piège, soit parcequ'ils se sont trompé de chemin, soit parceque la sortie n'est plus là.

Je fais venir à moi une miniature d'une caméra de l'escouade Bêta, ils progressent vers les cibles et finissent par établir un visuel, immédiatement les tirs commencent à fuser vers les deux cibles... Les claquements des coups de feu emplissent la liaison radio avec des ordres sec et brutaux pour prendre pour cibles les deux jeunes personnes.

Option A ou option B... Cela pourrait tout changer à mon sens. Je reprend le cadastre en vue du dessus, le faisant pivoter d'un mouvement de doigt sur l'écran pour avoir une autre tranche de vue... Oui ! Il y avait une issue juste au dessus de nos cibles ! Fermé tout récemment, même pas scellé juste une plaque à peine fixé.
J'appuyais sur l'icône en forme de haut parleur vert de l'index et l'agrandie d'un mouvement du pouce.
Les liaisons radio de l’escouade s'affichèrent et je passais sur la liaison général de l'équipe.

"Equipe Bêta, les deux cibles ont une sortie potentiel juste au dessus d'eux qui mène à une partie des égouts qui lie le Black Spot. Tués-les avant qu'ils ne s'échappent, la sortie à été trop faiblement réparé par la voirie de la ville ! Une dernière chose, je soupçonne nos cibles d'avoir fait ce chemin pour récupérer quelques chose, les résistants ne sont pas si débile que ça pour se jeter dans la gueule du loup sans avoir quelques choses derrière la tête ! "

Je fermais la liaison radio et sélectionna les deux icônes des testaments, des pseudos humanoïde à la tête tapissé de diodes, de senseurs et autres détecteurs en tout genre avec une carcasse d'acier et de titane abritant un arsenal de maintient de l'ordre et létal respectable.

" Testaments, je vous envois les coordonnés pré-établie via transmission, ordre: Trouver et détruire, sans distinction le moindre résistant des égouts qui tenterait de venir jusqu'au Black Spot. "

Je fermais la communication et transmis les coordonnées de la zone supérieur et de la position des cibles.
Les testaments n'y seraient pas avant une bonne dizaine de minute, mais avec de la chance même si les criminels échappaient à l'escouade, les testaments les prendraient en tenaillent.

Un assistant vint me voir avec une tablette holographique dont un appel était en attente de transmission, je lui pris des mains en le saluant et activa la communication. Un général de la sécurité militaire du Black Spot pris la parole avec une voix bourrus en me fixant des ses yeux noirs.

" Stratège! J'ai reçu un rapport en ce qui concerne vos proies... Ils sont connus des services des renseignements comme des nuisibles. Nous sommes entrain de les fichés avec toutes les photos prises par les caméras de terrain pour les placés comme des résistants indésirables. La jeune femme blessé lors du combat à été mis sous les critères de Nobody à éliminé en priorité.
Général Kalvin Kruger, terminé."

J'hochais la tête en répondant d'un " Bien reçu mon général. " avant que l'appel ne se coupe puis j'activais la communication privée avec mon meilleur ami qui d'après les caméras embarqués et sa puce d'indication, remontait vers la surface.

" Tu en a finis avec le clochard ?! Tu frolles le rapport car tu délaisses ton équipe avec des terroristes pour un simple sans-dent blessé ! "

" Mon devoir c'est de protéger les citoyens ! "

" Putain de merde, Raï, qu'est-ce qu'on est entrain de foutre d'après toi ?! On protège les civils des Nobody's ! "

" Tu deviens aussi extrémiste que les grands chefs d'Eternal ! Vous repoussez les Nobody's dans leurs retranchements jusqu'à les poussés à devenir des résistants !! Alors colle le moi ton putain de rapport, je ne veux plus avoir à faire avec l'armée de ses putains de malade ! "

" Non, tu ne penses pas à ce que tu dis ! "

" Oh que si, terminé ! "


Soudain, la radio se brouilla, il avait coupé les communications ! Sans que je puisse avoir le contrôle, un rapport partit directement à la direction. Il allait se foutre dans la merde pour un putain d'état d'âme, mais quel con !!

_____________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 439
Crédits : 122
† Lieu de résidence : Au fond de son lit
† Emploi/ Situation : Co-rédacteur du Knew Kanton / Toturé, Confort killer, Résistant, traite envers Eternal.
† Personnage sur l'avatar : DOGS, Bullets & Carnage - Heine.

Papiers
Don: Hopeless + Protubérance en os
Statut: Torturé, Confort killer, Traite d'Eternal, Résistant.
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Crachant des cris sur les plaies de la ville [Pv Mischa][RP FINI]   Ven 13 Nov - 10:51

Une large enjambée, les bras tendus, un large sourire de satisfaction ainsi que de nombreuses gouttes de sueur. Ça y est !  Mischa venait de récupérée le colis dans un unique mouvement. Cette fraction de seconde s’était écoulée en un instant, une simple durée infime. Ce dernier, cet objet qui les avait forcé à risque leur vie à quelque point près, cette 8° merveilles du monde était entre leur mains. Une fois redressé, tous s’enchaîna. 


Un dernier regard jeté et décidé lui hurlant « Courrons ! » alerta les jambes de l’Hopeless à prendre les devants. Derrières eux, dans une chevauché folle, filait une escouade d’Eternal. Désormais, ils savaient qu’ils étaient deux, il saurait se qu’ils auraient à faire. D’autres dirigeants à distance allait les alerter, la course du nobody s’accéléra une nouvelle fois d’une frénétique peur. Faust avait l’habitude des égouts mais pas dans ces conditions, même si désormais ils possédaient leur dû, ce n’était que la première partie de leur sortie. 


A l’allure où ils allaient, ils seront sans le moindre doute arriver à l’issu prévu. Mais très vite Mischa se plaça devant lui pour plus de fluidité et pour bien sûr évité toute coquille. La moindre inattention, la plus petite erreur ferait foirer leur projet. Les balles ne cessaient de nager entre leur bras leurs jambes. 


Les secondes et nanosecondes perdues étaient inutiles et touts les regards que Mischa pouvait lui porté pour le garder dans son champ de vision par inquiétude l’irritaient fortement. Cette envie spasmodique de lui hurler « Retourne-toi » envahissait la gorge serrer et triturer du cinquantenaire. D’un freinement sec, sa petit-amis s’arrêta. Levant leur tête au dessus d’eux Faust regarda la rouquine.

-« 
Courte échelle, ou je les tue d’abord ? » dénonça-t-il en les pointant du bras.

Le plat du bras gauche du Nobody était finement marqué d’une boursoufflure et son poignet d’une pointe prête à percer le tissu nerveux de son membre. Il ne fallait pas perdre une minute. Si Faust allait les tuer ce serait jusqu’au dernier, car s’il s’avérait que l’un des membres de l’escouade ai déjà eu affaire à Faust pour un service à Eternal, il serait reconnu immédiatement, que ce soit par son apparence blanchâtre ou par son don. Aucunes fuites ne seraient possible, car pour la société Eternal depuis deux ans, l’Hopeless qu’il était avait disparu sans laisser de traces. 

_____________________________


Code color: FireBrick
ヽ(*・^・)人(・^・*)ノ
Signa & Vava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endofgods.forumactif.org/

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 560
Crédits : 255
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Crachant des cris sur les plaies de la ville [Pv Mischa][RP FINI]   Lun 18 Jan - 21:26

Le couple était si prêt de la sortie que cela semblait gagné d’avance. Surtout qu’ils n’étaient ni l’un ni l’autre des amateurs. Leurs capacités étaient bien supérieures à la moyenne. Aussi lorsque son bien aimé lui demanda de choisir entre la courte échelle ou une tuerie, la rouquine hésita. Ils pouvaient leur en donner pour leur argent, à priori, mais elle savait que les égouts n’était que la première étape. Ils se devaient de garder des forces pour la suite.  Aussi elle répondit aussitôt en prenant appui sur Faust :

" La courte échelle. Mais t’as intérêt à me rejoindre aussi vite ! "


Cette phrase ressemblait plus à un ordre qu’à un conseil. Rien que de penser qu’il pouvait arriver malheur à Faust lui déchirait le cœur. De toute façon, elle ne laisserait jamais cela se produire. Elle prit donc appui et sortit par le haut des égouts. Mischa avait eu de la chance de ne recevoir d’autres balles entre temps. Leurs ennemis ne les lâchaient pas. Elle posa à côté d’elle le précieux objet et se pressa. Chaque seconde comptait. Elle tendit la main à Faust tout en essayant de le soulever un peu grâce à son don afin qu’il puisse s’accrocher. Il était grand, il n’y aurait donc pas trop de problème s’il y mettait du sien.

" Allez, on se tire d’ici ! "
Lui dit-elle tandis qu’elle tentait de l’aider.

Les ennemis se rapprochaient de plus en plus. Le coeur de Mischa s'accéléra. L’australienne priait que Faust ne se prenne pas de balles en sortant. C’était le moment où il serait le plus vulnérable. Et il avait pris tous ces risques pour elle… Elle ne pouvait s’imaginer qu’il ressorte blesser à cause d’elle. Même s’il ne s’était écoulé qu’une seconde depuis qu’elle l’aidait, ça lui semblait être une éternité.

Ses yeux d’émeraude fixaient ceux de son bien-aimé… Allez, encore un petit effort et ils pourraient souffler un peu avant d’attaquer le vrai combat. Les esclaves comptaient sur eux : ils ne pouvaient échouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 439
Crédits : 122
† Lieu de résidence : Au fond de son lit
† Emploi/ Situation : Co-rédacteur du Knew Kanton / Toturé, Confort killer, Résistant, traite envers Eternal.
† Personnage sur l'avatar : DOGS, Bullets & Carnage - Heine.

Papiers
Don: Hopeless + Protubérance en os
Statut: Torturé, Confort killer, Traite d'Eternal, Résistant.
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Crachant des cris sur les plaies de la ville [Pv Mischa][RP FINI]   Sam 16 Avr - 11:49

Nous devons avancés.

Mischa était en sécurité.
                Etais-je mort ?
Non.
              Allais-je mourir ?
Je ne veux pas.

La suspension de l’atmosphère était désormais à son apogée. L’air se comprimait, mes genoux se fléchissaient, et mon bras gauche se tendait comme durant un écartèlement pour agripper l’unique barreau d’échelle à hauteur de la sortir. Les égouts étant comme de long tube, de long lubrique traversant les sous-terrain, cette ultime barre de métal se situait tout en haut de son corps arrondit. Impossible de s’appuyer sur les murs adjacents. Les paroles de ma petite amie s’étaient accéléré je l’entendais sourdement. Jamais cela ne m’était arrivé. Pourquoi la membrane de mon tympan ne réagissait plus. Je me le demandais, me le redemandais. Jusqu’à m’en saouler.

Même si la rapidité était mon fort, tout ce que je pouvais désirer à ce moment,
Tout ce que je voulais, je ne pouvais plus me l’accorder depuis longtemps.

-Tout ce que tu dois faire, c'est achever cet organisme- me répétait une voix dans ma tête.

Une, deux, trois. Mon poing fermement refermé contre le barreau de métal, je contractais tous mon corps pour remonter à la surface. Plus de deux mètre quatre-vingt me séparait de la sortie. Et maintenant. Et maintenant… Mon corps suspendu au-dessus de ses trois mètres et quelque… Si je lâchais maintenant j’étais cuis. Non, j’étais mort. Mischa, le visage sombre, ne montrant nulle autre expression, semblait, en elle-même, paniqué et affolé par les pas se rapprochant dangereusement. Cependant… quel pas ?

Tandis que mon regard autrefois plongé dans le sien, vivement se dirigeais vers le sol, Mischa transpirait à vouloir ramener mon corps vers le bitume froid. A force de cries et d’agitation, la population avoisinante avaient sorti leurs museaux de leur fenêtre. Quelle belle bande de commère.

Une petite boule finissant sa route venait de se cogner le bout du nez contre le rebord du trottoir.

-AAaah… je comprends mieux, soupirais-je sans savoir à quel intensité ma voix s’était portée.

Cette petite sphère bien étrange, était le dernier prototype de bombe assourdissante d’Eternal. Quel progrès ! Tous cela n’allait donc jamais s’arrêter. Ma bien-aimée ne semblait en nul cas être affecté par cette invention. Etait-elle donc si ciblée ? Je ne pouvais plus supporter ce lourd souvenir qui me hantait de l’intérieur, les chênes, les chiens, les robots, les incisions. Il me faudra peut-être plus de temps pour comprendre ce qui me dévore.

-Dis-moi, sens-tu toi aussi cette forte douleur ? exprimais-je à la rouquine.

Merde. Ce n’était plus un ongle, ni un scalpel, ni une aiguille mais une barre en fer aiguisé qui s’était logé dans la malléole gauche de ma cheville. Une main, deux mains mon tibia sortie comme les pique des hérissons se dressent. Un homme hurla. Mais il ne lâchait rien.

Durant les quelques secondes qui s’écoula je sentir mes muscles se contorsionner. Un poison ? Surement. Qu’avait-il inventé ? Qu’avait-il organisé ? Au final, tous cela était préparé. Je ne pouvais plus retenir ces pointes de douleurs, je ne pouvais ni crier, ni jurer, ni clamer, ni tonitruer ni même invectiver. Mon bras tenait, mon bras allait tenir, mon bras devait tenir ! Il trembla, il me pesait.


Mes doigts s’humidifiait se sueur, de douleur, je les regardais. Ils se dirigèrent vers ceux de la personne au-dessus de moi. Mes doigts glissèrent, mon bras lâcha. Le vent qui s’engouffrait à ce moment depuis la bouche d’égout faisait comme un poids lourd qui me poussait vers les bras des renfort armées. L’air irrespirable des sous-terrain enveloppa à l’instant même mes épaules, mon dos, mes jambes et mon bassin. Il serra tel un drap voluptueux mon corps inanimé. Cette chute… Elle était… Je n’suis pas préparé.


En espérant que l’héroïne de cette douloureuse tragédie ne fonderait pas en larmes, ma colonne encore vivante sortie de son embranchement, comme l’on soit le tronc d’un arbre, ce fit mon tronc qui se disloquai. Tous mes souvenirs, tous mes soupirs, reviennent sans cesse à moi pour blesser en règle générale… Sauf là. Chacun de mes ossements s’allongèrent formant une carapace de protection parfaite. Je ne pouvais plus bouger, J’avais même espéré pouvoir me redresser et les embrocher par mes vertèbres. Mais rien. Je n’étais désormais, qu’un corps déboîté.

Laissant une goutte d’eau tomber le long de ma joue, mon regard croisa le tiens, avant de partir.

_____________________________


Code color: FireBrick
ヽ(*・^・)人(・^・*)ノ
Signa & Vava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endofgods.forumactif.org/

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 560
Crédits : 255
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Crachant des cris sur les plaies de la ville [Pv Mischa][RP FINI]   Sam 16 Avr - 17:37

Faust lui demanda si elle sentait une forte douleur. Cette question résonna sinistrement dans la tête de la jeune femme. Mischa écarquilla les yeux, bien consciente que de son côté aucune nouvelle douleur n’avait fait son apparition. Tout cela n’annonçait rien de bon. Elle pencha la tête afin d'apercevoir ce qui se passait en contrebas.

" Ah les fils de chien ! "
S’écria-t-elle avec rage.

Elle ne comprit que trop tard qu’un ennemi en bas s’attaquait à la jambe de Faust. Son bien aimé avait déjà réagi en sortant une attaque épineuse mais cela ne l’avait pas découragé. La rouquine l’aurait bien éjecté mais elle utilisait toujours ses forces pour aider celui qu’elle aimait à atteindre la surface. Elle n’avait malheureusement plus assez de puissance pour faire deux actions simultanées. L’impuissance s’emparait d’elle et de tout son être. Néanmoins elle s’interdit aussitôt toute renonciation. Ils avaient commencé cette mission ensemble, il était hors de question qu’il en soit autrement à la fin. Dans un nouvel élan, elle renforça sa prise psychique sur Faust afin qu’il atteigne la sortie.


" Allez… ! "
Dit-elle tout en tendant la main vers lui. Des gouttes perlaient sur ton son corps, elle semblait presque se liquéfier sous l’effort. Il était hors de question d’économiser ses forces. Pour rien au monde elle ne le laisserait tomber… Et voilà que le bras de Faust se mit à trembler. Mischa essayait d’intensifier encore sa prise psychique, tremblant à son tour de tout son corps. Elle refusait de le voir faiblir. Elle ne pourrait le sortir seul. Il devait faire aussi un effort. Mais il avait été gravement blessé vu sa réaction à la jambe… Un doute horrible s’installa. Allait-il résister ?

" Non Faust ! Tiens-bon ! "
Lui dit-elle comme pour lui redonner un élan d’énergie.

Le regard de son bien aimé se plongea dans le sien. La rouquine secoua la tête afin de l’inciter à ne pas lâcher et puis soudainement sa prise lâcha. Le poids à soutenir mentalement fut si lourd qu’il entraîna la Nobody contre le sol et elle se claqua la tête violemment contre le sol. Une ou deux secondes elle resta sonnée. Lorsqu’enfin elle passa la tête vers les égouts, la jeune femme vit Faust se faire emporter par des gars d’Eternal.


" NON !!! Faust !!! "
Hurla la jeune femme avant de vouloir descendre mais des tirs violents fusèrent dans sa direction. Elle dût se mettre à couvert. Entendant des hommes en train de monter à l’échelle, elle dût réagir et fuir avec le précieux armement. Quelle horreur… Abandonner Faust n’était pas envisageable mais elle n’avait aucune chance seule contre ces hommes. Elle était blessée, affaiblie et elle voyait trouble à cause du choc qu’elle venait de prendre à la tête. Elle ne pouvait laisser l’arme tomber entre les mains d’Eternal.

" Faust... "
Dit-elle d’une voix déchirée.

Non… Elle ne l’abandonnait pas et pourtant elle en avait tellement l’air. Les larmes coulaient à flot sur ses joues tandis qu’elle disparaissait par des passages sinueux. Elle ne s’arrêtait pas de courir ni de pleurer. Quand enfin elle arriva dans un endroit sûr et qu’elle fut certaine de ne pas avoir été suivie la rouquine posa l’arme et fondit encore plus en larmes et tapa du poing contre le sol.


" Non… Tout ça c’est ma faute… "
Elle leva les yeux au ciel, le regard anéanti. " Je t’ai entraîné là-dedans… Oh pardonne-moi mon amour... " Se pinçant les lèvres puis serrant les poings elle affirma alors avec hargne:

" Je vais te retrouver je te le promets ! Jamais je ne te laisserai entre leurs mains ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Je suis tout et à la fois rien... PNJ

Messages : 33
Crédits : 29
† Lieu de résidence : Partout
† Emploi/ Situation : Tout

MessageSujet: Re: Crachant des cris sur les plaies de la ville [Pv Mischa][RP FINI]   Dim 17 Avr - 15:11

Les coups de feu dans les égouts avaient attiré des cellules de résistants qui en reconnaissant leurs chefs avait accouru pour la protéger, malheureusement trop tard pour sauver Faust et trop peu nombreux et mal armée pour vaincre la force d'assaut des Eternal.

Une demi-douzaine de silhouettes masquées armée d'arme automatique ancienne ouvrirent le feu vers les soldats de l'oppresseur dans un essaim de détonation.
Un des résistant pris la Jeune chef par les épaules et la souleva, c'était un grand type bien bâti qui la porta en arrière en hurlant des ordres à ses hommes tout en disant avec fermeté à la Jeune femme.

"On pas le sauver ! On doit se replier ! Venez aller!"

Les résistants, les Eternal se replièrent chacun de leurs côtés en échangeant des tirs, plus pour la forme que pour vraiment tuer.

_____________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 439
Crédits : 122
† Lieu de résidence : Au fond de son lit
† Emploi/ Situation : Co-rédacteur du Knew Kanton / Toturé, Confort killer, Résistant, traite envers Eternal.
† Personnage sur l'avatar : DOGS, Bullets & Carnage - Heine.

Papiers
Don: Hopeless + Protubérance en os
Statut: Torturé, Confort killer, Traite d'Eternal, Résistant.
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Crachant des cris sur les plaies de la ville [Pv Mischa][RP FINI]   Dim 17 Avr - 16:06


_____________________________


Code color: FireBrick
ヽ(*・^・)人(・^・*)ノ
Signa & Vava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endofgods.forumactif.org/
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Crachant des cris sur les plaies de la ville [Pv Mischa][RP FINI]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Crachant des cris sur les plaies de la ville [Pv Mischa][RP FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LES CRIS D'ALARMES DE MENACE DE DICTATURE SONT-ILS JUSTIFIÉS ?
» Mon cher journal, Abby • J'écris tout tout tout!
» Jour 7 ▬ « De cris en tintements » {Kaym & Sleep}
» Un boeuf musqué qui a des techniques !!!?
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Égouts-