Partagez | 
 

 Pardonnez nous nos offenses... [Joshua]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 17
Crédits : 20
† Lieu de résidence : Vient à peine d'arriver
† Emploi/ Situation : Chasseur de prime / Tueur à gages
† Personnage sur l'avatar : Loki

Papiers
Don: Déplacement astral. Extraction astrale consciente, forme fantomatique, aucune action sur le physique ou le vivant.
Statut: Chasseur de prime / Tueur à gages
Implication: Neutre

MessageSujet: Pardonnez nous nos offenses... [Joshua]   Mar 19 Avr - 10:00

Tout cela était tellement loin de son Texas natal... Prendre l'avion avait été une vraie épreuve pour Anima lui qui était habitué à marcher ou au mieux à faire du stop lorsque les trajets devenaient trop épuisants d'une ville à l'autre. Mais il n'y avait pas d'autre façon pour un civil d'entrer à New Kanton City. Si... les routes, mais les routes étaient pour les marchandises. Et lui n'en était pas, il ne portait ni ne transportait rien de plus que son sac dans lequel étaient empilés quelques vêtements, ses papiers d'identité, son permis de port d'arme et donc un pistolet allant avec. Sa Bible évidemment, mais celle là il aurait tellement aimé la conserver sur lui au lieu de la reléguer en soute avec le reste de ses maigres possessions...

/Note à moi-même pour plus tard, trouver de quoi la ranger autre part que dans mon sac./

Mais l'avion... L'achat du billet, la suspicion dans les yeux de l'agent au comptoir, l'enregistrement de son sac, l'explication de l'arme, le mensonge, il ne laisserait pas sa dague en soute, jamais.

« Pourquoi allez vous à new Kanton City ? » avait demandé l'agent qui lui avait vendu son billet
« Eum... pour du travail. »

C'était vrai en quelque sorte. Il n'allais certainement pas dire qu'il y allait comme ces choses pour trouver refuge. Il n'en trouverait pas dans ce monde, pas sur terre. Le seul refuge était hors de portée pour le moment, il lui faudrait mourir pour que son âme s'il en avait encore une, trouve son refuge et un endroit où se reposer. Alors il allait à New Kanton City pour le travail... il trouverait sans doute un travail là bas. Et sinon... il improviserait. Cela lui arrivait souvent depuis qu'il était parti du Texas.
Le voyage en lui-même aussi avait été surprenant, voir le monde d'en haut, le voir comme Lui avait pu le voir, comme les anges devaient le voir. Une fois cette pensée formulée d'ailleurs il s'appliqua à en demander pardon. Cet orgueil n'était pas une bonne chose, quand bien même il était possible que Dieu et les anges aient pu voir ou voient encore le monde de cette façon, lui n'avait aucun droit de se comparer à eux, de se sentir, fut-ce pour un minuscule instant, à leur place. Il transposa alors les anges par les oiseaux... Cette pensée était bien plus sage. Mais le fait restait... voir le monde d'en haut était surprenant, étrange et grisant. Il n'avait pas décollé le nez du hublot, pour ne rien perdre des paysages, forêts, plaines, vallées, villes... il avait pu tout voir lorsque ça n'était pas masqué par les nuages.
Puis il y eut l'atterrissage. Il avait récupéré son sac, vérifié que tout y était. Puis il était sortit, après un nouveau contrôle, identité, bagages, raison du séjour,... Il redit tout de la même façon puis sortit. Puis re-rentra dans le terminal pour prendre une carte de la ville. Nouveau ici il ne connaissait rien et se disait que le premier endroit où il trouverait de l'aide serait une église, n'importe laquelle. On pourrait le renseigner là bas. Il vit avec bonheur que la ville contenait encore une cathédrale. Ces choses là étaient rares encore de nos jours, rares et souvent très neuves. Il avait vu dans ses livres les édifices européens, de l'ancien monde, des monuments tendant leurs tours vers le ciel et cherchant à inonder les fidèles de lumière créant des vitraux immenses...

Il partit du terminal, tentant de se repérer avec sa carte. Ca avait été quelque chose de difficile au début, lorsqu'il était partit de sa petite ville, de se repérer dans le monde... au moins aux Etats Unis. Et puis nécessité faisant il avait commencé à être de plus en plus doué pour l'exercice. Mais là il n'y était pas mandaté par un employeur, il pouvait regarder le monde. L'architecture, voir les différences entre les quartiers, mais il n'eut pas vraiment beaucoup de temps pour cela. Il s'aperçut que la cathédrale Saint Luc était assez proche de son point de chute.
Saint Luc évangéliste... un des quatre tétramorphes, le taureau, l'animal sacrifié... Lui-même avait il été sacrifié par Dieu... ?

/Non... non ne pas présumer de ce que Dieu peut vouloir. Il a un plan pour chaque âme sur terre. Si je suis là, si je suis devenu … « ça » il doit y avoir une raison. Et si je ne la comprend pas Lui sait pourquoi.../

Puis il arriva devant le bâtiment... Un bâtiment immense, majestueux, magnifique... Un chef d’œuvre... De l'art gothique... ? Il en avait entendu parlé, vu des exemples dans les livres. Quelque chose de très ouvragé, très travaillé, des dentelles en pierre, de grandes fenêtres pour que la lumière de la Bible puisse envelopper les fidèles priants, par l'entremise des vitraux. Il poussa la porte avec un mélange de crainte et de respect. Depuis qu'il avait sût quel être il était devenu il craignait d'être foudroyé à chaque fois qu'il entrain dans ces lieux saints. Mais il ne pouvait s'empêcher d'y aller. A l'instant même où il entra, il mit un genoux à terre et se signa en direction de l'autel. Il avança de quelques pas puis recommença cette fois avec l'eau contenue dans un des bénitiers, celui de droite... enfin à droit de l'autel, la gauche ne représente que le Mal. Il se permit ensuite de regarder la cathédrale elle même. Les statues, les vitraux, les peintures, l'agencement intérieur, l'autel, les rosaces... Il décrypta en quelques instants les vies des saints, l'histoire de Saint Luc, bien évidemment celle du Christ rédempteur...
Ses lèvres bougeaient durant sa progression, il récitait ses prières, par cœur, elles étaient tant importantes pour lui qu'il les prononçait comme par réflexe égrainant les perles de son chapelet distraitement.
Enfin il s'arrêta devant son premier but, un confessionnal, ouvert, signifiant la présence d'un prêtre. Le voyage avait été long, ses pensées troublées et il cherchait ici l'absolution et le réconfort que seul Dieu et ses serviteurs pouvaient lui apporter.

Il entra alors et s'agenouilla sur le bois déjà, encore, modelé par la dévotion de centaines, de milliers avant lui. Il se signa une nouvelle fois.


-"Pardonnez moi mon père car j'ai pêché..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 50
Crédits : 18
† Lieu de résidence : Historic District
† Emploi/ Situation : Guide spirituel, missionnaire
† Personnage sur l'avatar : Szayel Aporo Granz (Bleach)

Papiers
Don: /
Statut: Pasteur
Implication: Impliqué(e)

MessageSujet: Re: Pardonnez nous nos offenses... [Joshua]   Jeu 21 Avr - 7:48

Les journées passaient à une vitesse impressionnante. La plupart de mes dossiers concernant ces infâmes Nobodies s’épaississaient, se clarifiaient et dès que le doute devenait une certitude, Eternal pouvait procéder aux arrestations. Cette mission de purification de la ville était harassante, j’avais de moins en moins de temps à consacrer à mes enfants. Mais lorsque j’étais las, c’était à eux que je pensais : ils pourraient vivre dans un monde serein et dépourvu de ces créatures démoniaques.
J’avais foi au Seigneur, je savais qu’Il me guidait dans mes actes et que Sa volonté serait faite. Gare à vous, vils démons, ce n’est qu’une question de temps avant que le monde ne soit débarrassé de votre infernale présence !
 
A côté de mes investigations pour trouver ses perfides Nobodies qui se mêlaient au commun des mortels en se croyant invulnérables, je continuais à prêcher au sein de ma propre petite église et était confesseur à l’Eglise Saint-Luc. Les pauvres âmes en pénitence avaient grand besoin d’être entendues et guidées vers le droit chemin.
 
Ce jour-là, j’étais installé dans le petit confessionnal traditionnel et j’entendis quelqu’un entrer. Je reconnu la voix d’un jeune homme dès la première phrase :
 
- Pardonnez-moi mon père car j’ai péché.
- Que le Seigneur vous inspire les paroles justes et les sentiments vrais pour confesser avec contrition vos péchés. Lui répondis-je dans un murmure. Mon ton était à la fois encourageant et compréhensif, pour inviter le pénitent à se confier en toute sérénité, sans crainte de jugement.
 

J’en étais à mon troisième confesseur de la journée, mais je ne me lassais pas. Guider les âmes en détresses était ma mission, celle que le Seigneur m’avait confiée. Plutôt que d’éprouver une quelconque fatigue ou lassitude, j’en ressortais ressourcé et apaisé. C’est un honneur pour moi que d’être au service du Seigneur et de l’Eglise. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 17
Crédits : 20
† Lieu de résidence : Vient à peine d'arriver
† Emploi/ Situation : Chasseur de prime / Tueur à gages
† Personnage sur l'avatar : Loki

Papiers
Don: Déplacement astral. Extraction astrale consciente, forme fantomatique, aucune action sur le physique ou le vivant.
Statut: Chasseur de prime / Tueur à gages
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Pardonnez nous nos offenses... [Joshua]   Jeu 21 Avr - 9:50

Ces paroles... Ces paroles créèrent en lui un profond soulagement. La contrition.... Anima connaissait cela depuis bien longtemps. Depuis qu'il avait réalisé qu'il était une de ces choses abominables. La voix du prêtre était douce... avenante. On peut connaître beaucoup de choses à la voix seule. Anima se détendit un peu avant de commencer à parler.

« J'ignore par où commencer mon père... A partir de quand pensez vous qu'ôter une vie soit acceptable... ? »

Des vies il en avait pris déjà, par vengeance, par contrat, sur ordre plus ou moins direct, mais surtout seulement des Nobodies... jamais un être humain « normal ». Il n'aurait jamais osé, jamais.

« Tu ne tueras point... Je sais que ce sont les Mots mon père mais je... C'est... J'ai... cette idée qu'Il a un plan pour nous. Mais j'ai... pêché par orgueil. J'ai pensé qu'Il avait dût me choisir, ou quelque chose comme ça. Me choisir pour effectuer une mission, réaliser Sa volonté sur Terre pendant cette sombre période alors que les démons parcourent le monde librement. Il m'a libéré de toutes mes attaches sentimentales, de toutes mes attaches. Cela doit avoir un but non ? »

Sa voix était redevenue tendue, nerveuse. Les choses commençaient à aller vite dans sa tête comme chaque fois qu'il tenait de se confesser. Il avait tellement de choses à se faire pardonner qu'il ne savait jamais par quoi commencer. Le meurtre de cette abomination après la mort de ses parents. Être devenu un mercenaire, avoir fuit, être cette chose immonde, avoir pensé être un élu du Seigneur, avoir pensé dans l'avion encore récemment qu'il devait avoir là le même point de vue qu'un ange ou même que Lui.. C'était grave... très grave. Lucifer avait pêché par orgueil et jeté hors des Cieux pour ne plus jamais y reparaître.

/Arrête ça Anima, voilà que tu te compares au plus important des anges ayant jamais existé. Tu ne cesseras donc jamais/

« Pardonnez mes offenses mon père... je vous implore mon père. J... j'ai ces pensées, ces pensées que je ne devrais pas avoir, qui ne sont pas honorable ou chrétiennes... »

Il avait parlé d'une façon saccadée. Il craignait tellement d'être renvoyé de ce confessionnal, il n'aurait pas supporté ça. Juste avec cela le prêtre devait déjà penser qu'il n'était qu'un homme valorisant peu sa foi et le Seigneur. Il ne supportait pas la simple idée de cette éventualité. Il recommença à égrainer les perles de son chapelet, chuchotant pour se rassurer des prières déjà gravées, imprimées au fer rouge dans son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 50
Crédits : 18
† Lieu de résidence : Historic District
† Emploi/ Situation : Guide spirituel, missionnaire
† Personnage sur l'avatar : Szayel Aporo Granz (Bleach)

Papiers
Don: /
Statut: Pasteur
Implication: Impliqué(e)

MessageSujet: Re: Pardonnez nous nos offenses... [Joshua]   Lun 25 Avr - 7:57

Le confesseur ignorait par où commencer. Je ne répondis rien pour ne pas le presser. Nous avions tout notre temps, qu’il fasse à son aise. Il commença par demander jusqu’à quel point tuer était un acte acceptable. Il connaissait le commandement : “Tu ne tueras point“, mais il lui semblait que le Seigneur lui avait confié une mission. Pourtant, il semblait douter et craindre d’avoir commis le péché d’orgueil dans son interprétation. Le confesseur s’excusa. Sa voix était saccadée, il était incontestablement tendu, mal à l’aise. Il devait très certainement craindre pour son âme lors du Jugement dernier.
 
- Dieu est juste et miséricordieux. Ayez foi en Notre Seigneur, mon enfant, et Il vous guidera. Ce n’est point un péché d’orgueil que d’être réceptif aux messages divin. S’Il vous a libéré de vos attaches, c’est pour que vous puissiez accomplir Sa volonté. Le Seigneur vous a confié une mission purificatrice. Il ne s’agit pas de tuer mais de purifier du Mal. Dans votre quête, Il vous a guidé avec sagesse afin que de protéger notre monde des démons envahisseurs qui se fondent parmi les âmes pures.
 
J’espérais avoir su trouver les mots justes pour exprimer ce que le Seigneur m’inspirait des confessions de ce jeune homme. Oui, les démons dont il parlait… Nul doute qu’il s’agissait de ceux que l’on appelait vulgairement “Nobody“.
 
- Votre présence en ces lieux n’est-elle pas d’ailleurs du fait de Sa volonté, vous qui doutiez de la mission qu’il vous confiait ? L’encourageais-je encore.
 
Il avait également de pensées peu chrétienne et honorable. Je lui rappelais que les pensées pouvaient exercer une emprise négative sur nos âmes et qu’il était nécessaire de s’en détacher afin de se concentrer sur le Bien. Je lui rappelais qu’ignorer une Tentation était bien plus efficace que de la combattre. Pour appuyer mes propos, je lui citai Timothée:
 
“Fuis les passions de la jeunesse et recherche la justice, la foi, l'amour, la paix avec ceux qui font appel au Seigneur d'un cœur pur.
Repousse les spéculations folles et stupides, sachant qu'elles font naître des conflits.
Or, il ne faut pas qu'un serviteur du Seigneur ait des conflits. Il doit au contraire être plein de bienveillance envers tous, capable d'enseigner et de supporter l’opposition.
Il doit corriger avec douceur les adversaires : peut-être Dieu leur donnera-t-il de changer d’attitude pour connaître la vérité.
Revenus à leur bon sens, ils se dégageront alors des pièges du diable, qui s’est emparé d’eux pour les soumettre à sa volonté.“
 

(source : topchretien.com)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 17
Crédits : 20
† Lieu de résidence : Vient à peine d'arriver
† Emploi/ Situation : Chasseur de prime / Tueur à gages
† Personnage sur l'avatar : Loki

Papiers
Don: Déplacement astral. Extraction astrale consciente, forme fantomatique, aucune action sur le physique ou le vivant.
Statut: Chasseur de prime / Tueur à gages
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Pardonnez nous nos offenses... [Joshua]   Dim 1 Mai - 23:00

Anima buvait littéralement les paroles du prêtre. Ce qu'il disait lui enlevait un poids si énorme, une culpabilité qui pesait sur sa conscience avec tellement de force. Il lui expliquait avec une voix douce, régulière et bienveillante que tout ce qui lui arrivait était la volonté du Seigneur. La perte de sa famille, son départ de chez lui, sa « vocation », le fait qu'il soit arrivé dans cette ville. L'impression même de la mission qui lui incombait. Tout était Sa volonté. Et puis il ne put se retenir. Lorsque le confesseur récita les Ecritures, Anima senti ses larmes couler. Cela lui arrivait assez souvent. La beauté de la Parole était telle qu'elle transcendait son âme, le perçait jusqu'au cœur, retournait son esprit. Cela lui faisait l'effet d'un ouragan. Et comme toute dévastation, ensuite il était au calme. Tout était remis à plat et il pouvait penser à nouveau sereinement.
Il écouta, attentivement les paroles de Timothée. Il fallait absolument qu'il fasse la paix avec lui-même. Qu'il écarte de son esprit toutes les pensées impures et conflictuelles. Les conflits étaient l’œuvre du Diable, du Malin... Il fallait qu'il s'en défasse au plus vite.
Murmurant, les larmes coulant toujours sur son visage Anima égraina son chapelet une fois encore récitant ses prières inlassablement.
Lorsqu'il réussit à se calmer il regarda par la grille le séparant du prêtre.

«Vous pensez vraiment ce que vous venez de dire ? Que... que tout ce qui m'est arrivé est de Sa volonté ? J'ai peur de... de pêcher encore si je m'avance trop, j'ai peur de trébucher hors de ce chemin qui mène à Son Royaume...»

Il essuya ses larmes d'un revers de la main, posant les lèvres sur la croix de son chapelet.

« Je... je n'arrive pas à me défaire de ces pensées... Elles m'obsèdent. Le fait de me dire que j'avance trop loin ou... ou que ce que je fais est mal, est l’œuvre du Démon... Je n'arrive pas à faire la part entre ce qui est Bien ou Mal mon père... J... j'aimerai tellement savoir ce qui Sa volonté... »

Cette dualité, la peur de mal faire, de ne pas faire selon ce que Dieu avait ordonné, de mal interpréter ce que le Seigneur lui demandait de faire. Même d'ailleurs savoir si c'était bien les injonctions du Seigneur...

Tout cela l'empêchait souvent de dormir. Et moins il dormait, plus son esprit tournait en rond se disant qu'il était sur la mauvaise voix et qu'il ne mériterait que l'Enfer lors du Jugement Dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 50
Crédits : 18
† Lieu de résidence : Historic District
† Emploi/ Situation : Guide spirituel, missionnaire
† Personnage sur l'avatar : Szayel Aporo Granz (Bleach)

Papiers
Don: /
Statut: Pasteur
Implication: Impliqué(e)

MessageSujet: Re: Pardonnez nous nos offenses... [Joshua]   Mar 10 Mai - 21:35

Le jeune homme me demanda si je pensais réellement ce que je venais de lui dire, il craignait de pécher en s’avançant trop et de se perdre en chemin. J’entendis à sa respiration et à sa voix qu’il versait des larmes, comme de nombreuses âmes tourmentées venues se confesser bien avant lui. Je perçus également un léger cliquetis. Celui d’un chapelet peut-être ? Je n’aurais su le dire avec certitude…

- Il est en effet difficile d’avancer lorsque l’on est en proie au doute. Mais le doute susurré par le Mal pour entraver les bonnes âmes des missions que leur confie Le Seigneur n’aura pas raison de Sa grandeur. Quelles sont ses pensées qui vous préoccupent et qui vous empêchent de distinguer le Bien du Mal ?

J’arborais toujours un timbre de voix doux, compatissant et compréhensif. Je prenais sa tourmente très au sérieux et sans le moindre jugement. Je n’étais personne pour me permettre de juger qui que ce soit, cela relevait de la compétence du Miséricordieux lors du Jugement Dernier.

J’espérais parvenir à soulager son trouble et que de là, il pourrait remplir l’importante mission que le Tout Puissant lui confiait.

- Et si vous me décriviez ces démons qu’Il vous a chargé d’éliminer ? Cela vous permettra peut-être d’éclaircir certaines choses, certains détails dont vous ne pourrez plus douter à l’avenir ? Allez-y mon enfant, ne laissez pas le Mal vous ronger de l’intérieur, ne le laissez pas avoir raison de votre âme.

En mon for intérieur, je me mis à prier pour cette pauvre âme tourmentée. J’invoquais le Seigneur et ses Anges de l’aider à trouver la Paix, de m’aider à trouver les mots justes pour le guider au mieux. Car au fond, je ne suis qu’un Homme… Toutefois, je suis un homme de foi, je sais que quoi qu’il arrive, jamais le Seigneur ne m’abandonnera, de même qu’il n’abandonnera pas cette pauvre âme tourmentée venue se confesser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 17
Crédits : 20
† Lieu de résidence : Vient à peine d'arriver
† Emploi/ Situation : Chasseur de prime / Tueur à gages
† Personnage sur l'avatar : Loki

Papiers
Don: Déplacement astral. Extraction astrale consciente, forme fantomatique, aucune action sur le physique ou le vivant.
Statut: Chasseur de prime / Tueur à gages
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Pardonnez nous nos offenses... [Joshua]   Dim 15 Mai - 14:13

Le prêtre continuait de parler avec cette voix douce, compréhensive. Ses paroles glissaient, coulaient, sonnaient comme une musique aux oreilles du jeune homme. Une musique sainte, la musique du choeur des anges. Il lui demanda d'abord ce qu'étaient les pensées qui le faisaient douter. Anima y réfléchit. C'était compliqué. Ce n'était pas forcément des pensées mais une impression générale, de temps en temps, sans doute une baisse de foi pour laquelle il se punirait plus tard.

« Il m'arrive... quelques fois de... ressentir comme une sorte de culpabilité lorsqu'est venu le moment d'accomplir Sa volonté... comme si ce que je faisait était mal. Mais ça ne peut pas l'être si c'est Lui qui nous l'ordonne n'est-ce pas mon père... ? Si nous en recevons les ordres cela ne peut qu'être juste et bon pour Son plan, pour Son dessein... Son idée. Et ça ne pourra nous être reproché lors du Jugement de notre âme... »

Ca devait être juste et bon, et il ne pouvait pas y avoir d'erreur, le jeune homme ne l'aurait pas supporté. Se dire que mettre toutes ces créatures à mort n'était pas « juste » était quelque chose qui le faisait frémir d'horreur parce qu'alors il ne serait qu'un vulgaire assassin. Il ne pouvait pas les Commandements disent : "tu ne tueras point." mais les synodes ont ensuite dit que c'était toléré lors de guerres saintes. Il était en guerre contre ces créatures, sur ordre du Seigneur.

« Ces démons.... ces démons n'ont pas d'âme mon père, ils ne peuvent pas en avoir ils sont une création de l'Homme pas une création du Seigneur. Ils prennent tellement de formes qu'il est compliqué d'en donner une description sûre et fiable... mais certains sont... difformes, ils ont l'apparence d'animaux. Certains sont vicieux au point de pouvoir contrôler ou lire vos pensées jusqu'au plus intimes et secrètes comme seul notre Seigneur doit pouvoir le faire. D'autres... d'autres ont encore d'autres aptitudes. Tout est venu de ce désastre engendré par les hommes... ce nuage qui a tout recouvert ils en parlaient dans les livres d'histoire... Cette chose qui a transformé les humains en … en rien, en Nobodies... Ca leur a retiré leur âme... Ils sont devenus des... créatures qui ne doivent pas avoir le droit de fouler le sol que le Seigneur a créé pour les humains seuls. Ils sont le résultat de l’œuvre du Diable.... »

Sa dernière phrase n'était qu'un murmure. Dans sa dévotion Anima pouvait à peine évoquer le nom du Diable sous cette forme, il ne pensait même pas au nom qu'il portait alors qu'il était un ange. Il l'avait déjà fait, mais il en avait ensuite conçu une telle terreur à l'idée qu'il ait pu l'avoir entendu depuis les profondeurs de l'enfer et qu'il vienne le chercher pour l'abomination qu'il était qu'il s'était forcé à ne plus jamais même y penser. Il savait qu'un jour, lors du jugement il devrait faire face à son Créateur et qu'il l'enverrai sans doute en Enfer... mais en attendant il voulait purger ce monde, autant qu'il pourrait, tant qu'il aurait un souffle. Et sans doute sur la fin préférerait-il se donner lui même la mort comme dernier pêcher puisqu'il n'avait de toute façon plus d'âme... il épargnerait alors un jugement inutile au Très Haut.

Tout en parlant et en pensait il continuait d'égrainer son chapelet, récitant ses prières dès que les mots et les pensées cessaient de se former dans sa bouche ou dans son esprit. Cela le calmait, il ne pleurait d'ailleurs plus, mais il n'essuya pas ses yeux. Ses larmes étaient le résultat de sa dévotion, dans son esprit elles étaient un mal nécessaire, une expiation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 50
Crédits : 18
† Lieu de résidence : Historic District
† Emploi/ Situation : Guide spirituel, missionnaire
† Personnage sur l'avatar : Szayel Aporo Granz (Bleach)

Papiers
Don: /
Statut: Pasteur
Implication: Impliqué(e)

MessageSujet: Re: Pardonnez nous nos offenses... [Joshua]   Dim 22 Mai - 21:14

Il l’avait à peine murmuré, mais il l’avait dit et je l’avais entendu : ces Nobodies étaient le résultat de l’œuvre du Diable.

- C’est cela mon enfant, ces créatures sont l’œuvre du diable et ce dernier fera tout pour vous persuader du contraire. Mais Le Seigneur est avec vous, c’est pour cela qu’Il vous a guidé jusqu’ici. Si vous doutez encore du bien fondé de cette mission, mon enfant, alors partez dès à présent en quête de ces pauvres âmes que ces créatures démoniaques ont brisées. Allez voir comme elles souffrent de leur présence et combien de fils et filles, pères et mères, frères et sœurs, leur ont été arrachées par ces créatures. Allez voir à Flooded Disctrict, mon enfant, la misère dans laquelle ces créatures ont plongés les braves gens, allez voir les rues menaçantes de Fixon City dans lesquelles se tapissent ces créatures. Demandez-vous alors de quelle façon vous pouvez leur venir en aide, de quelle façon vous pouvez vous assurer que cela ne se reproduise plus. Et peut-être alors qu’à ce moment-là, vous saurez accomplir la mission qui vous est incombée avec la certitude que vous agissez justement.

Souvent, je me rendais à Flooded District, quartier où la misère était à son comble. J’apportais un peu de réconfort aux gens par mes paroles, mais aussi, en apportant des vivres, des vêtements et tout autre choses qui pouvait améliorer ne serait-ce qu’un peu leur confort en agissant avec d’autres fidèles. Redonner un peu d’espoir à ces pauvres âmes, les encourager à venir aux rassemblements de l’Eglise afin qu’elles ne demeurent pas isolées dans leurs sombres pensées.

Nombreuses sont les personnes qui ont perdus un proche et qui se trouvent esseulées à cause de ces maudits Nobodies. Peut-être qu’en allant à la rencontre de ces personnes, mon confesseur trouverait la réponse à ses questions ? Peut-être ne serait-il plus ainsi assaillit par le doute et acquerrait la certitude qu’il est sur la bonne voie ?

Je pense que c’était tout ce que je pouvais faire pour ce jeune homme. L’encourager à vérifier par lui-même si le doute ne s’apaise pas. Je savais que Dieu le guiderait et qu’Il lui montrerait le chemin à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 17
Crédits : 20
† Lieu de résidence : Vient à peine d'arriver
† Emploi/ Situation : Chasseur de prime / Tueur à gages
† Personnage sur l'avatar : Loki

Papiers
Don: Déplacement astral. Extraction astrale consciente, forme fantomatique, aucune action sur le physique ou le vivant.
Statut: Chasseur de prime / Tueur à gages
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Pardonnez nous nos offenses... [Joshua]   Jeu 16 Juin - 10:44

Les paroles du prêtre résonnaient dans l'esprit du jeune homme. Il était sur le bon chemin ? Sur la bonne voie ? Il n'était pas abusé par le Malin ? Par tous ces êtres démoniaques parcourant le monde, pourrissant la terre et ravageant tout sur leur passage...
Il lui dit que si jamais il doutait encore il devait aller voir à Flooded District. Il avait vu cela sur la carte, un quartier ravagé, misérable au premier sens du terme. Peuplé de personnes seules, désœuvrées... C'était l'endroit le plus sûr pour lui sans doute. Il ne méritait pas mieux en tant qu'abomination lui-même. Alors il prit cette résolution... Il irait là bas, chercherait à aider comme il le pouvait, du mieux qu'il le pouvait.
Il parlait aussi de Fixon City, un endroit où on l'enverrait sans doute travailler... On l'enverrait sans doute éliminer quelques abominations là bas. Et si personne ne l'y envoyait il irait seul, de sa propre volonté... de Sa volonté, nettoyer le quartier, ou du moins y apporter sa contribution.

« Merci mon père... Vous n'imaginez pas à quel point vos paroles sont importantes pour moi... »

C'était dit avec déférence et avec une profonde gratitude. Et c'était le plus sincère qu'il pouvait donner. Le prêtre était vraiment une bouée de secours depuis son arrivée ici, depuis son départ de chez lui, un phare dans la nuit, la lumière au milieu des ténèbres.

« Je reviendrais pour les offices si vous en pratiquez... ici ou ailleurs... »

Puis il se ressaisit. Il était en confession et il allait partir, il devait faire amende honorable, c'était important pour le salut de son âme... s'il en possédait encore une.

«  Mon Dieu, j'ai un très grand regret de vous avoir offensé, parce que vous êtes infiniment bon, infiniment aimable et que le péché vous déplaît ; je prends la ferme résolution, avec le secours de votre sainte Grâce, de ne plus vous offenser et de faire pénitence. Amen »


Il se signa une fois encore, son chapelet toujours entre les doigts égrainant les billes comme autant de prières et de demandes de pardon au Seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Pardonnez nous nos offenses... [Joshua]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pardonnez nous nos offenses... [Joshua]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Il nous a quittés.
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Ils font chier ces N... . Débarassons-nous en !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Cathédrale Saint Luc-