Partagez | 
 

 Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 554
Crédits : 253
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Dim 17 Aoû - 19:54

Cyrus, Kaito, Shion et la rebelle… Ces personnes restaient dans l’esprit de la télékinésiste. Ils avaient tous trois disparus de la vie de la jeune femme d’une manière ou d’une autre et elle n’avait rien pu y faire. Encore pour Shion, il y avait peut-être une possibilité qu’un jour cela change mais les autres non. La jeune femme avait engagé un détective privé et lui avait confirmé qu’ils étaient tous morts, enfin sauf pour la rebelle. Il aurait eu du mal à donner des nouvelles d'une personne sans identité. Il était un peu tard ou tôt - deux heures du matin - pour faire du repérage de vendeur d’esclave aussi la jeune femme à la chevelure de braise se rendit au parc de Garden Town. Là-bas elle pourrait s’entraîner. Elle n’avait pas pris la peine de se changer : elle portait une longue veste noire, un débardeur blanc et une jupe rouge avec des bottes noires à talons hauts.  Qu’importe, ce soir le ciel était couvert : elle passerait à peu près inaperçu. Et puis il n’y avait qu’elle pour être debout à cette heure à s’entraîner dans le parc au milieu des arbres. Enfin elle et la rebelle mais vu qu’elle avait disparu…

Au milieu des sapins et autres arbres à épines Mischa s’entraînait à créer sa nuée d’épines, essayant de les concentrer avant de les enfoncer le plus possible dans l’écorce d’un arbre sélectionné au hasard. Elle arrivait à percer doucement l’écorce avec la force avec laquelle elle les projetait. La rebelle au nom qui restera inconnu aurait été fière. Elle repensa à leur combat, aux histoires qu’elle lui avait raconté. Le monde actuel était cruel, mieux valait s’y faire. La jeune femme aux yeux d'émeraude avait beau le vouloir, elle ne pourrait protéger chacun des siens vingt-quatre heures sur vingt-quatre. La jeune femme se posa un instant contre un arbre, cet exercice était fatiguant mais elle le tiendrait. Tiens, elle était curieuse de voir si elle arrivait encore à déraciner de petits arbres. Elle tenta le coup en se focalisant sur un petit arbuste et plus précisément sur la terre sous celui-ci. Il fallait saisir mentalement chaque partie constituant la racine et tirer d’un coup. Mentalement ce n’était pas si simple que ça. Mais si elle s’habituait à le faire et qu’elle se perfectionnait sur les épines, le moment venu elle pourrait bouger n’importe quoi et pourrait sauver les siens.  De l’extérieur on pouvait voir l’arbuste bouger, remuer, entendre des craquements venant des racines… Puis, brutalement, le petit arbuste tomba net sur le sol.


" Yes ! "
S’exclama l’australienne, pas peu fière de sa performance. 


Dernière édition par Mischa Jones le Dim 3 Mai - 10:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 439
Crédits : 122
† Lieu de résidence : Au fond de son lit
† Emploi/ Situation : Co-rédacteur du Knew Kanton / Toturé, Confort killer, Résistant, traite envers Eternal.
† Personnage sur l'avatar : DOGS, Bullets & Carnage - Heine.

Papiers
Don: Hopeless + Protubérance en os
Statut: Torturé, Confort killer, Traite d'Eternal, Résistant.
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Lun 18 Aoû - 15:31

Les épines vertes frémissaient... Dans un amas de pins et de multiples sapins, le vent se faufilait entre les herbes sèches au sol. Les nuages gris fussent bientôt recouverts par le ciel nocturne, le soleil n'était plus là. La nuit s'était déjà installé depuis une bonne heure, laissant une pesanteur soufflant dans les cheveux de Faust. Ce soir il n'allait ni pleuvoir, ni faire voir, c'est une nuit d'été comme il y en a plus d'autres...

Une fois de plus il se retrouvait dans cette forêt. Aujourd'hui, en plus d'autres jours, la forêt en été était un lieu agréable et doux, surtout la nuit. Aucun bruit ne venant le déranger, ni guerre, ni haine, juste un paisible silence avec pour seule mélodie, les branches des pins s'entrecroisant. Au sol, contre un sapin, résidait un long manteau noir accompagné d'un petit sac à dos marrons. Une heure trente-cinq, Faust s'était posé à cet endroit même. Il patienta... jusqu'à moins le quart, à ce moment un enfant venu du quartier voisin venu en courant à ses côtés. Tout haletant il lui demanda:

-alors... Vous l'avez...?

Faust, la tête baissée, lui tendit de sa main droite tout un dossier épais de cinq centimètres environ. Chose qui lui avait coûté toute une nuit sans sommeil.

-Ah ! C'est mon père qui va être content! Tenez ! dit-il en lui lançant une petite liasse de billet tout en repartant.

-Encore des affaires avec un employé d'éternel hein...?- pensa-t-il

Habillé d'une simple chemise noire il releva un revers de son col.
Le vent soufflait de plus en plus, rangeant son revenue dans sa poche, il écoutait le bruit des branches. Et des pas venus troubler l'autre son... Faust ne bougeait plus, il écoutait. Le sapin sur lequel il était adossé tremblait, la personne donnée de violent coup sur ce dernier. Il sera les dents essayant de contrôler son sentiment de colère. Puis on eut pu entendre un jeune arbre se faire déraciner suivit du bruit de sa chute.

" Yes ! " clama la jeune femme derrière lui.

Il se leva dans quelque craquement de branche. Faisant volte-face au sapin sur lequel il était posé, il regarda la femme aux longs cheveux teintés de rouge. Il grimaça.

-Et il vous a fait cet arbrisseau ? dit-il d'un ton rauque.

_____________________________


Code color: FireBrick
ヽ(*・^・)人(・^・*)ノ
Signa & Vava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endofgods.forumactif.org/

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 554
Crédits : 253
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Lun 18 Aoû - 21:06

L’australienne fut bien surprise de voir quelqu’un apparaître face à elle. L’homme était mince et grand, pas beaucoup plus grand qu’elle puisqu’elle était en talons et mesurait un mètre soixante-dix mais c’était respectable. Il était vêtu de noir ce qui lui avait permis de passer inaperçu jusque-là. Sa voix rauque l’interpella, exigeant une réponse à la question qu'il venait de poser et la jeune femme à la chevelure de braise ne comptait pas l’ignorer.

" Il ne m’a personnellement rien fait et je compte le replanter après l’entraînement si c’est ce qui vous préoccupe."


L’homme avait certainement suivi ce qu’elle avait fait. Oui, il devait savoir qu'elle était une Nobody. De toute manière elle était fière de sa nature et elle assumerait cette situation.
 Elle n’avait aucun intérêt à rester évasive dans ses propos.


" De plus, il me permet de m’entraîner, de me préparer à affronter des adversaires coriaces. Je ne fais pas ça par pur désir de destruction si c’était là la question. Et à vrai dire j’apprécie la nature, les plantes : ils me permettent souvent de me ressourcer. "

Mischa ne mentait pas : ici elle se sentait bien. Et puis les arbres eux ne faisaient pas autant de mal que les humains… Ici elle oubliait presque la raison de sa présence à New Kanton.

Elle plongea son regard d’émeraude dans le sien, bien qu’elle ne le distingue pas bien, avant de lui dire :

" Et vous, vous surgissez comme ça de nulle part… Epier une jeune femme sans défense dans les bois est-il plus louable ? "


Mischa était loin d’être sans défense mais elle aimait minimiser ses capacités face aux autres, surtout quand elle pouvait retourner un peu la situation. Elle n’était, en effet, pas la seule personne à mener des actions un peu hors normes. Désormais la soirée risquait d’être intéressante en bien ou en mal. Si le type qui se trouvait face à lui était un ennemi les choses allaient vite déraper et elle allait encore rentrer chez elle ensanglantée… Ah, la routine a la vie dure mais qu’est-ce qu’elle aimait prendre des risques, sentir qu’elle vivait pleinement. Oui, elle était un peu maso et surtout en manque d’action. Enfin, même s’il n’y avait pas d’action et qu’il s’avérait qu’elle ait en face d’elle un Nobody cela lui suffirait amplement. Mais ça aurait été trop beau pour être vrai, il ne fallait pas rêver : il n’y avait pas que les mutants qui se baladaient à des heures indues. 

_____________________________

Je possède 3 grenades cryogéniques uniques :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 439
Crédits : 122
† Lieu de résidence : Au fond de son lit
† Emploi/ Situation : Co-rédacteur du Knew Kanton / Toturé, Confort killer, Résistant, traite envers Eternal.
† Personnage sur l'avatar : DOGS, Bullets & Carnage - Heine.

Papiers
Don: Hopeless + Protubérance en os
Statut: Torturé, Confort killer, Traite d'Eternal, Résistant.
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Lun 25 Aoû - 22:54

" De plus, il me permet de m’entraîner, de me préparer à affronter des adversaires coriaces. Je ne fais pas ça par pur désir de destruction si c’était là la question. Et à vrai dire j’apprécie la nature, les plantes : ils me permettent souvent de me ressourcer. "

Faust fixa longuement la jeune femme, son regard émeraude s'était plongé dans le sien, les douleurs osseuses menaçant se sortirent s'était estompé.

" Et vous, vous surgissez comme ça de nulle part… Épier une jeune femme sans défense dans les bois est-il plus louable ? "

Un sourire s'était esquissé sur les commissures de ses lèvres. Un simple sourire hypocrite comme il le faisait habituellement. On pouvait dire que Faust ne côtoie personne, il a juste des relations et aventures, alors s'il devait épier une jeune femme, il ne le ferait surement pas aussi simplement. D'un ton plus léger il rétorqua.

"Je suis ici depuis déjà une bonne heure, donc je ne pense pas vous suivre, puisque c'est vous qui êtes arrivée après moi."

C'était une nuit, où la lune était de sortie sans bruits à bruit à l’horizon, immense et grande étendu de silence. Il s’est adossé contre l'écorce, encore humide de la pluie de ce matin, du sapin. Au final, il détourna le regard vers le ciel nocturne. D'un bleu profond, les étoiles l'éclairant... Une connaissance, cela devait rester une connaissance, ou alors... tout le contraire, il souria à la jeune femme.

-Excusez-moi de mettre emporté, ces temps ci je suis sur les nerfs, et je sais que ce n'est pas une raisons pour vous avoir "agressé"de la sorte.

Bon d'accord il n'était pas du tout doué pour de simples présentations, mais bon l'important c'est d'essayer, au moins une fois.

-Et... quel est votre nom ?

Info utiles:
 

_____________________________


Code color: FireBrick
ヽ(*・^・)人(・^・*)ノ
Signa & Vava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endofgods.forumactif.org/

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 554
Crédits : 253
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Mar 26 Aoû - 8:23

La tension semblait retomber, s’il y en avait eue. L’homme sourit et affirma être là depuis plus d’une heure ce qui prouvait qu’il ne la suivait pas. Ce n’était pas vraiment ce qu’elle lui avait dit : il l’observait bien faire depuis tout à l’heure mais qu’importe. Après s’être adossé contre un arbre il s’excusa de l’avoir agressée en expliquant qu’il était sur les nerfs. Mischa ne s’était en fait pas sentie tant agressée que ça aussi elle haussa les épaules pour lui montrer que ce n’était pas grave.

" Si vous êtes tendus je pourrai vous offrir un massage crânien ou des épaules, ça permet généralement de relâcher la pression et de profiter mieux de sa journée. Enfin, si ça vous dit sachant que ça fait partie de mon métier. "


La rouquine avait des doigts de fées et tous ceux qui avaient connu les massages de Mischa avaient prouvé qu’elle se débrouillait plus que bien. Il n’était pas rare que certains de ses clients s’endorment durant celui-ci. Toujours était-il que sa proposition n’avait en aucun cas le but de le draguer. Non, Mischa ne draguait réellement que les Nobody, les humains n’en valaient pas la peine. Et elle ignorait encore si elle parlait à l’un des siens ou non. Dans tous les cas il était toujours bon d’acquérir un nouveau client.

L’homme lui demanda ensuite son nom. Devait-elle cacher son identité et tout le tralala ? De toute manière si elle était vraiment recherchée elle ne serait pas difficile à trouver étant donné qu’elle faisait sa publicité partout pour son salon de soin et d’esthétique…   Et puis ça ne lui ressemblait tellement pas de se taire une fois qu’elle était découverte.


" Je m’appelle Mischa, Mischa Jones. Et vous ? "
 Demanda-t-elle en tentant de capter son regard.

Autant faire connaissance. L’australienne ne savait pas qui il était et si tout cela allait tourner au vinaigre mais tant qu’il n’y avait aucun signe de cela elle ne montrerait aucune hostilité. Elle n’était pas de ces Nobody hyper stressés par le fait d’être découverts. Avec les Testaments ils le seraient tous tôt ou tard et puis quand on a connu l’esclavage, on relativise plus facilement. A cette pensée, sans s’en rendre compte, Mischa tripota le bout de chaîne pendant de son collier d’ex esclave qu’elle ne quittait jamais.

_____________________________

Je possède 3 grenades cryogéniques uniques :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 439
Crédits : 122
† Lieu de résidence : Au fond de son lit
† Emploi/ Situation : Co-rédacteur du Knew Kanton / Toturé, Confort killer, Résistant, traite envers Eternal.
† Personnage sur l'avatar : DOGS, Bullets & Carnage - Heine.

Papiers
Don: Hopeless + Protubérance en os
Statut: Torturé, Confort killer, Traite d'Eternal, Résistant.
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Mar 26 Aoû - 19:10

" Je m’appelle Mischa, Mischa Jones. Et vous ? "

Une proposition pour se détendre... Un massage relaxant ? Imaginons-le. Faust se serait installé sur un siège conçu à cet effet et l'esthéticienne commencerait le massage crânien suivit des épaules... Rien qu'à cette pensée de se faire dorloté de la sorte, juste histoire de décontracter ses trapèzes un moment, Faust en salivait intérieurement.

"Faust Raschenstein. Enchanté"

L'homme aux cheveux clair avait remarqué le petit bruit d'une chaîne bougeant surement entre les doigts de la jeune femme. Intrigué, il s'approcha lentement vers cette dernière, ce bruit ne lui était pas du tout inconnu, bien au contraire. Lors de toutes ces années passées en cellule au black spot, nombre de ses "camarades" avaient porté ces sortes de chaine "d'esclavage". Pour sa part, il n'avait récolté qu'un numéro de série ou plutôt d'expérience, le n°00259 marqué sur le dessus de sa nuque. Postés devant elle, les rayons lunaires pouvaient éclairer la zone.

"Pour ce qui est d'un massage, je pense que si vos doigts peuvent faire quelque chose pour mon dos je ne refuserais pas, et je ne pense pas que ça puise me faire du mal plus qu'autre chose." dit-il accompagné d'un sourire.

_____________________________


Code color: FireBrick
ヽ(*・^・)人(・^・*)ノ
Signa & Vava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endofgods.forumactif.org/

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 554
Crédits : 253
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Sam 30 Aoû - 16:31

Faust Raschenstein... Voilà un nom de plus à ajouter à sa future clientèle, du moins elle l'espérait. Apparemment ça ne le dérangeait pas de recevoir un massage, d'après ce qu'il lui avait dit et le sourire qui avait accompagné cette phrase. Vu la manière dont il parlait de son dos, Mischa ne doutait pas qu'elle devrait passer un moment sur son cas. Il devait avoir pas mal de souffrances, des nœuds et tout ce qui s'en suivait mais ce serait d'autant plus intéressant. L'australienne aimait son métier et faisait toujours en sorte que ses clients ressortent satisfaits de sa boutique.

" Si vous voulez je peux vous donner un aperçu rapide. Ah oui, si vous devenez un de mes clients sachez que je tutoie toujours mes clients et eux en font de même. Cela instaure une meilleure atmosphère et c'est important pour pouvoir être parfaitement détendu. "

Elle n'attendit pas vraiment que Faust lui donne son autorisation. La jeune femme gardait son caractère assez affirmé. Elle poursuivit aussitôt sur ce qui occupait le fond de sa pensée : " Je pourrai en cinq minutes décoincer les plus gros nœuds de ton dos. Après c'est sûr qu'il y a un peu de vent, ce n'est pas forcément l'endroit idéal. Après je peux masser par dessus ta veste : ce sera moins agréable mais ça sera quand même efficace. "

La jeune femme se demandait tout de même ce qui avait pu amener Faust ici et pourquoi cela faisait une heure qu'il était là alors que, visiblement, il ne faisait rien d'autre qu'attendre. Peut-être aimait-il prendre l'air frais tout comme elle mais l'entraînement en moins ? D'ailleurs tant qu'elle y pensait la rouquine se dépêcha de remettre en état mentalement son ancienne cible et elle n'oublia pas de remettre correctement la terre autour du tronc. Comme Mischa savait exécuter plusieurs tâches à la fois, elle arrivait néanmoins à garder son attention également sur Faust et attendait donc de voir quelles seraient ses réponses. S'il refusait ils pourraient toujours marcher un peu. De toute manière, avec ou sans lui, l'australienne comptait faire un petit tour pour se dégourdir les jambes.

_____________________________

Je possède 3 grenades cryogéniques uniques :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 439
Crédits : 122
† Lieu de résidence : Au fond de son lit
† Emploi/ Situation : Co-rédacteur du Knew Kanton / Toturé, Confort killer, Résistant, traite envers Eternal.
† Personnage sur l'avatar : DOGS, Bullets & Carnage - Heine.

Papiers
Don: Hopeless + Protubérance en os
Statut: Torturé, Confort killer, Traite d'Eternal, Résistant.
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Mar 2 Sep - 19:49

" Si vous voulez je peux vous donner un aperçu rapide. Ah oui, si vous devenez un de mes clients sachez que je tutoie toujours mes clients et eux en font de même. Cela instaure une meilleure atmosphère et c'est important pour pouvoir être parfaitement détendu. Je pourrai en cinq minutes décoincer les plus gros nœuds de ton dos. Après c'est sûr qu'il y a un peu de vent, ce n'est pas forcément l'endroit idéal. Après je peux masser par-dessus ta veste : ce sera moins agréable mais ça sera quand même efficace. "

L'expression de ce faux sourire toujours aussi présent sur son visage demeurait. La jeune femme tout en terminant sa phrase remettait l'arbrisseau en place. Il leva la tête regardant le ciel à demi-parcemé d'étoiles.

-"Que ce soit ici, ou dans un autre endroit, que cela soit sans ou avec ma veste, peut m'importe, je ne demande pas la 1er ou seconde classe, juste que ce massage me fasse au moins réagir".

Quittant le ciel nocturne, Il reporta son regard vers l'esthéticienne, il allait falloir être prudent face à des mains aussi fines, histoire d'éviter de les abîmer... Un éclat venu se refléter dans la pupille de Faust, l'éblouissant, son attention fut retenue par l'éclat de la moitié de chaine de Mischa. Les "camarades" de cellule de Faust à Éternal, avaient la même...

Flash Back
___________________________________________________________________________
-N°00257 !
-Oui monsieur...
-Apte au travail et à la parole celulle n° 75.

Quelque heures plus tard.

-C'est quoi ton nom à toi..?
-Moi...  n°00259
-Idiot je te parle de ton vrai nom !
-C'est quoi cette plaque que tu as autour du coup comme pour un chien ?
-Une questions pour une question hein..? C'est mon numéro de série, comment cela se fait-il que tu n'ai pas de plaque..?
-Ils me l'on tatoué.
-Ah! Je vois tu dois être une expérience...
-Une expérience..?
-Oui ! Montre moi ton cou ! dit-il en lui agrippant ses épaules et soulevant ses cheveux.
-Alors..?
-Oui, ce n'est pas marqué numéro, mais "Ex" comme expérience!
-Je vois...
-Je suis vraiment désolé...

____________________________________________________________________________
Faust se perdit dans ses pensées...

_____________________________


Code color: FireBrick
ヽ(*・^・)人(・^・*)ノ
Signa & Vava:
 


Dernière édition par Faust Raschenstein le Mar 2 Sep - 19:56, édité 2 fois (Raison : http://nobody.forumactif.org/post?p=12198&mode=editpost#)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endofgods.forumactif.org/

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 554
Crédits : 253
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Jeu 4 Sep - 21:37

Il voulait juste un massage qui le fasse réagir hein ? Hé bien la jeune femme à la chevelure de braise comptait bien le satisfaire sur ce point. Elle s’approcha d’un pas nonchalant et félin de son potentiel futur client. Bien sûr elle le contourna pour se situer dans son dos. Ca n'aurait pas été très pratique de rester face à lui. L'esthéticienne le masserait donc avec la chemise. Pour cela elle passa d'abord délicatement ses mains sur ses épaules puis le long de son dos, en appuyant pour repérer au toucher les zones de tension.  

Maintenant que c'était fait, la rouquine put procéder à la manipulation. Elle s'appliqua et fit de son mieux pour appliquer les meilleures pressions au bon moment. Tout était dans l'art du timing, de la précision et du ressenti. Mischa ne doutait pas que, même avec une chemise, elle saurait faire les choses plus que correctement. Contrairement à certains elle avait toujours été manuelle et pratiquait. Il n'y avait pas de raison de consacrer sa vie uniquement à la théorie.

Au cours de son intervention la rouquine ne pipa pas un mot. Il fallait laisser le client partir dans ses rêveries pour que l'effet soit au maximum. Au bout d'une bonne dizaine de minutes elle arrêta le massage. Bien sûr l'arrêt ne fut pas brusque, elle savait y faire. Ses mains reprirent leur place sur les hanches de la jeune femme avant que cette dernière contourne Faust pour lui refaire face.

Mischa adorait masser, bien que ce n'était clairement pas son activité principale. Ce qu'elle préférait dans les massages c'était sentir la réaction de ceux qu'elle manipulait. Les muscles du dos parlent d'eux-même. Elle n'avait jamais réellement besoin de demander au client s'il avait été satisfait de sa prestation mais c'était toujours bon d'entendre ce qu'on sait déjà.

" Alors ? Satisfait ? "
Demanda-t-elle avec son sourire charmeur.

N'empêche qu'avec tout ça l'australienne n'avait jamais le droit, elle, à un massage ! C'était l'histoire du cordonnier le plus mal chaussé... Mischa n'avait de toute façon croisé aucun confrère qu'elle trouvait suffisamment compétent pour la toucher. Et puis il fallait pensé aussi aux nombreuses cicatrices qui ornaient son dos. Les coups de fouet ça ne vous quittait jamais vraiment.

_____________________________

Je possède 3 grenades cryogéniques uniques :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 439
Crédits : 122
† Lieu de résidence : Au fond de son lit
† Emploi/ Situation : Co-rédacteur du Knew Kanton / Toturé, Confort killer, Résistant, traite envers Eternal.
† Personnage sur l'avatar : DOGS, Bullets & Carnage - Heine.

Papiers
Don: Hopeless + Protubérance en os
Statut: Torturé, Confort killer, Traite d'Eternal, Résistant.
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Sam 4 Oct - 19:35

La sensation d'une main humaine qui n'est pas là pour le maltraité, mais pour bien au contraire l'aider, venue le sortir de ses pensées, cela lui avait manqué depuis bien longtemps. Même à travers un vêtement Faust arrivait à percevoir chaque mouvement de poignets de cette dernière aux mains délicatement faite.

Que ce soit ses jambes, ses bras, son torse, ses trapèzes ou son dos, Faust reste et restera une boule de nerf, comme une éponge pleine d'eau ou une bouteille de gaze sous pression. Cette nonchalance dans ses mouvements l'apaisait, comme cette effet lorsque votre chaton vient se blottir contre vous dans le lit la nuit, ça vous fait frissonner et c'est agréable.

Le silence, il ne pouvait que se concentrer sur ce dernier et les gestes de l'esthéticienne, plongés dans ses pensées reviendrait à ce noyer, alors le silence était tout de même le bienvenue. Peut à peut il pouvait ressentir les mouvements s'atténuer, il fallait bien que cela s'arrête au bout d'un moment, c'est ce que Faust appelait un petit moment de bonheur ou de repos.

" Alors? Satisfait ? " Demanda-t-elle accompagné d'un sourire charmeur.


"Comment faite vous cela ? Il laissa un silence, ce n'est pas que je ne sache pas faire mais... cela m'intrigue..., Il regarda les mains de la jeune femme, vos doigts..." rétorqua-t-il les yeux mi clos.

Il s'avança vers cette dernière, d'un ou deux pas, et doucement plaçai sa main dans la sienne pour mieux l'examiner du regard. Pas de blessure, ni de brûlure, pas de marque ni bleu, ni saleté, ces long fils d'or sont vraiment exemplaires.
Après quelques secondes d’examination, le geste étant déplacé et dérangeant, il relâcha finement cette dernière.

"Excusez-moi" reculant d'un pas.


Utile info :
 

_____________________________


Code color: FireBrick
ヽ(*・^・)人(・^・*)ノ
Signa & Vava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endofgods.forumactif.org/

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 554
Crédits : 253
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Jeu 16 Oct - 20:50

Lorsque Faust lui demanda comment elle faisait cela, elle réfléchit à la manière dont elle le ferait. Devait-elle se pencher sur la technicité ou plutôt sur le ressenti ? C’était compliqué d’expliquer ce qui était presque devenu un automatisme. Quand on maîtrise une technique l’expliquer n’était pas si simple. Mais ses pensées s’orientèrent sur un tout autre sujet lorsque le jeune homme plaça sa main dans la sienne avant de la fixer. Voulait-il voir si ses mains avaient une particularité ? Dans tous les cas c’était une situation assez inattendue. C’était bien le premier à prendre et fixer sa main de la sorte. Sur le moment, une fraction de seconde même pas, la rouquine avait rougi. C’est vrai, elle ne s’y était pas attendue à celle-là. C’était elle qui le massait, lui n’avait aucune raison de la toucher. Enfin ça ne l’avait pas intimidée bien longtemps. Il en fallait plus pour vraiment la surprendre et ce n’était vraiment pas le genre de fille qui rougissait au moindre comportement dérangeant plus d’une seconde.

Il finit par relâcher sa main et s’excusa avant de reculer d’un pas. Cela fit rire Mischa. Sur le moment la rouquine avait pensé que Faust était un peu comme elle : qu’il ne s’embarrassait pas de la bienséance et qu’il agissait selon sa pensée sans s’en excuser. Mais apparemment il était gêné.


" Oh oui, excuse-toi. Je suis outrée ! Tu vas devoir te faire pardonner ! "
Elle gloussa tout en posant son regard d’émeraude dans le sien puis secoua la tête avant de lui tendre sa main de manière élégante. " Mes mains sont classiques, pas de don spécial du moins pas dût à une mutation. J’ai juste beaucoup travaillé ma pratique. Y’a que ça de vrai : pratiquer encore et toujours et prendre soin de son matériel de travail. Aussi je soigne ma main. Tu peux la regarder encore de plus près si tu veux. "

La jeune femme s’avança au plus près de Faust en lui montrant sa main.
" Alors, elle te plait ? Qu’est-ce que tu vois de beau en la regardant ? Enfin tu es bien le premier mec qui passe plus de temps à regarder mes mains que le reste.  "

C'était pas plus mal de faire face à un jeune homme un peu différent. La différence était un atout aux yeux de l'australienne.

_____________________________

Je possède 3 grenades cryogéniques uniques :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 439
Crédits : 122
† Lieu de résidence : Au fond de son lit
† Emploi/ Situation : Co-rédacteur du Knew Kanton / Toturé, Confort killer, Résistant, traite envers Eternal.
† Personnage sur l'avatar : DOGS, Bullets & Carnage - Heine.

Papiers
Don: Hopeless + Protubérance en os
Statut: Torturé, Confort killer, Traite d'Eternal, Résistant.
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Jeu 16 Oct - 22:14

" Oh oui, excuse-toi. Je suis outrée ! Tu vas devoir te faire pardonner ! " 

Le rire résonnait à travers la forêt et les pensées noires du fraudeur revenaient à la charge. 
-Il n'y a rien de drôle à faire cette erreur, non ce n'est pas drôle...-
Le regard fixe devant ses deux perles émeraudes, comment ne pas tressaillir à l'idée qu'un jour venu se sera peut être cette nobody demander par un chef d'Eternel. Quelle ignoble pensée... quelle misérable tâche..!
Cette délicate main tendue arriva sous le nez de Faust.

 " Mes mains sont classiques, pas de don spécial du moins pas dût à une mutation. J’ai juste beaucoup travaillé ma pratique. Y’a que ça de vrai : pratiquer encore et toujours et prendre soin de son matériel de travail. Aussi je soigne ma main. Tu peux la regarder encore de plus près si tu veux. " disait-elle en s'avançant légèrement vers ce dernier en lui pointant du doigt la paume de sa main.  "Alors, elle te plaît ? Qu’est-ce que tu vois de beau en la regardant ? Enfin tu es bien le premier mec qui passe plus de temps à regarder mes mains que le reste."


L'expression de malheur s'était  violemment affiché sur son visage. Retenant ses larmes, allait-il s’effondrer pour si peut... -après tout, la jeune fille que tu as éventrée avant hier soir ne t'avait-elle pas supplier ? N'étais t'elle pas enceinte et fiancée?!-
Il ravale froidement toutes ses émotions et renfila son masque. 

"Dans ce monde, je ne vois rien de beau. A ce que j'ai pu comprendre, tu exerces ce que tu aimes faire ? Alors tu es forcement quelqu'un de bien... et...je ne m'excuses pas par politesse..." rétorqua-t-il en affichant un unique sourire.

Le pétillement d'effrois revenait puis disparaissait au fur et à mesure qu'il avançait sa main pour caresser celle de l'esthéticienne. Et dans chaque cas il était trop tard: il laissa ses doigts serpenter le long de son poignée pour venir frôler l’intérieur de sa main, son pouce, la jonction entre l'index et le majeur.

"Rien, tu n'as vraiment rien d'abîmé sur ce que tu appelles farouchement tes outils.
J'ai l'impression de retrouver quelque chose de doux et délicat en voyant la douceur de ta main. Quelque chose qui n'est pas sale, comme l'entrelacement des bras de votre mère contre vous... C'est...
, il ne termina pas sa phrase et reprit, la désastreuse scène que nous cherchons tous est déjà si sale..."

Il se perdait dans ses pensées tout en caressant du pouce le dos de la main.

_____________________________


Code color: FireBrick
ヽ(*・^・)人(・^・*)ノ
Signa & Vava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endofgods.forumactif.org/

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 554
Crédits : 253
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Ven 17 Oct - 8:32

L’espace d’un instant la rouquine crut lire en Faust une tristesse ou quelque chose qui s’en rapprochait. Elle n’en était pas certaine mais étant du genre à observer le moindre petit changement. Il le fallait bien si elle comptait démasquer ses frères et des sœurs de mutation pour les protéger. Puis son visage redevint neutre et son discours l’étonna un peu. Il ne voyait rien de beau dans ce monde ? Mischa, elle, n’était pas de cet avis. A ses yeux la mutation était la chose la plus belle qu’il était donné de voir. Mais Faust n’était-il peut-être pas l’un des leurs ou, si tel était le cas, peut-être avait-il appris par les autres qu’ils étaient des abominations. C’est ce que disaient pas mal d’humains : quels idiots. Enfin, le jeune homme poursuivit sur le fait qu’elle faisait ce qu’elle aimait et qu’elle était donc quelqu’un de bien.

Tiens, ça faisait toujours bizarre d’entendre cette phrase lorsque cela la concernait. Bien sûr Mischa se disait que tout ce qu’elle faisait était le bien, que libérer les siens, se battre contre la mafia et Eternal était juste et bien. En ce qui concernait son métier elle se disait également que de rendre le monde un peu plus beau était une bonne chose tout comme l’était le fait d’apporter une certaine harmonie au fond du cœur de ses clients. Néanmoins ces pensées lui ramenèrent des interrogations : au final pourquoi faisait-elle cela ? Juste parce qu’elle aimait ça ou parce qu’elle attendait quelque chose ?

Il conclut par le fait qu’il ne s’excusait pas par politesse. Alors pourquoi donc l’avait-il fait ? Il y avait quelque chose d’intriguant chez cet oiseau de nuit et même si la rouquine ignorait s’il s’agissait de l’un des siens elle ferait encore durer cette rencontre. Elle lui rendit son sourire puis Mischa le regarda faire. Il lui tint un discours sur la pureté de ses mains et la compara à un entrelacement des bras d’une mère. Décidément, c’était une première qu’on la compare à une mère. C’est vrai que d’un sens elle l’était pour ses frères et sœurs. Elle les cageolait, les protégeait et aurait tout fait comme une mère l’aurait fait pour ses enfants. Mais elle ne sentait pas propre mais plus sale contrairement à ce qu’il disait. Elle acquiesça à sa dernière phrase. Ce qu’elle cherchait était sans doute aussi sale que ce qui l’avait amenée ici. La rouquine avait été souillée par son ancien maître et jamais elle ne le pardonnerait.


" Oui, elle l’est : sale, sans aucun doute. Et mes mains sont sans doute le seul endroit en moi qui ne l’est pas. Et encore, qu’est-ce qui ne l’est pas du tout ? Je veux dire, des fois rien de ce que l’on voit n’est vraiment comme on se l’imagine. On croit à la blancheur immaculée avant d’ouvrir les yeux sur la triste réalité. "


Mischa avait tué son ex propriétaire. Bien qu’elle n’ait aucun regret à ce sujet cela faisait d’elle une personne salie. Salie par ce qu’il lui avait fait, ce qu’elle avait dû lui faire et ce qu’elle ferait à tous les humains contre les Nobody. Qui sait qui aurait été Mischa si on l’avait laissée vivre tranquillement sa vie en Australie ?


" Je ne pensais pas avoir de débat philosophique en venant ici je l’avoue. "


Elle regardait la main de Faust sur la sienne et se sentit étrange. Il n’y avait aucun flirt à l’horizon et pourtant cette situation réveillait des choses en elle et des réponses qu’elle connaissait et qu’elle préférait ignorer.  

_____________________________

Je possède 3 grenades cryogéniques uniques :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 439
Crédits : 122
† Lieu de résidence : Au fond de son lit
† Emploi/ Situation : Co-rédacteur du Knew Kanton / Toturé, Confort killer, Résistant, traite envers Eternal.
† Personnage sur l'avatar : DOGS, Bullets & Carnage - Heine.

Papiers
Don: Hopeless + Protubérance en os
Statut: Torturé, Confort killer, Traite d'Eternal, Résistant.
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Dim 19 Oct - 9:29

" Oui, elle l’est : sale, sans aucun doute. Et mes mains sont sans doute le seul endroit en moi qui ne l’est pas. Et encore, qu’est-ce qui ne l’est pas du tout ? Je veux dire, des fois rien de ce que l’on voit n’est vraiment comme on se l’imagine. On croit à la blancheur immaculée avant d’ouvrir les yeux sur la triste réalité. "

La blancheur immaculé de la petit existence... oui cette innocence qui est souvent torturée jusqu'au os, cher Faust c'était bien le cas de le dire.

" Je ne pensais pas avoir de débat philosophique en venant ici je l’avoue. "

Tout en continuant ce qu'il venait d'entreprendre, il souria. Ce soir là, il ne pensait plus à son second objectif nocturne à l'historic district. Il se retrouvera surement avec un agent d'Eternal sur le dos... Sans être maître de ses acte, ses sourcils se froncèrent, évoquant une certaine colère triste envers lui-même: maintenant, il se faisait pitié... il ne manquait plus que ça !

"A vrai dire je n'ai pas souvent de conversation avec autrui, je préfère le silence...".

Son pouce droit continuait ses vas et viens, du poignet au haut de la paume. -Qu'elle immobile délicatesse-... Ce fut, peut-être la première fois qu'il touchait quelqu'un sans une volonté d'argent, sans avoir les mains dégoulinantes du sang de la personne qu'il venait dégorger. S'il venait un jour à lui être demandé la mission du meurtre de cette needless... Jamais il ne pourrait le faire.
Il prit, de la même main, son poignet et son avant bras.

"Je ne pence pas... que votre corps sois si sale, dit-il en esquissant un nouveau sourire un peu plus calme, un corps comme le tiens, or mis les choses que nous ne pouvons effacer, est tout de même moins sale que le miens ou ceux que j'ai pu salir par le sang."

_____________________________


Code color: FireBrick
ヽ(*・^・)人(・^・*)ノ
Signa & Vava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endofgods.forumactif.org/

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 554
Crédits : 253
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Dim 19 Oct - 11:41

Alors comme ça Faust n’était pas du genre à discuter mais plutôt à rester silencieux ? A croire qu’elle avait un don pour le faire parler alors. Tant mieux, Mischa préférait pouvoir discuter plutôt que faire des monologues bien qu’elle en aurait été capable… La rouquine était une vraie pipelette quand elle s’y mettait. Cela lui était d’ailleurs bien utile dans son métier. Les clients n’aimaient pas en général les esthéticiennes qui faisaient leur travail silencieusement, sans sourire et froidement. L’australienne était de toute manière faite pour ce métier de contact. C’est ce dont elle avait besoin.

Mischa le laissait passer sa main sur sa main, commençant à s’habituer à ce geste. C’était assez perturbant de penser que ce geste d’observation contenait plus d’émotion qu’elle n’avait jamais reçu de la part de ses parents. La vie était bizarre. Des fois elle se disait qu’avoir quitté l’Australie était la pire chose qui lui soit arrivée et exactement le contraire l’instant suivant. Ici elle avait croisé tellement des siens et avait réussi à monter un mouvement révolutionnaire. De ce fait elle avait l’opportunité de changer la vision des autres sur les Nobody.

Mischa le laissa prendre son poignet et son avant-bras. Elle ne se sentait pas mal ni en danger. Pour elle il s’agissait d’une discussion dans une situation qui ne nécessitait pas de se poser trop de questions. Faust lui dit alors qu’il ne pensait pas que son corps soit si sale et évoqua le fait que le sien et ceux de ceux qu’il avait sali par le sang l’étaient bien plus. C’est le genre de moment où toute personne normale aurait eu peur, aurait fui… Mais Mischa n’était pas normale que ce soit dans son état d’esprit ou dans ses réactions. Elle restait sereine mais était un peu intriguée, intéressée.


" J’ai moi aussi sali par le sang… Des fois la situation nous amène à faire des choses sales, on peut être comme pris au piège. Mais… Après si tu te sens sale, rien ne t’empêche de changer de voie. "


Toute personne normale n’aurait pas déballé la suite comme ça, mais Mischa était hors norme. Il va falloir vous y faire.


" Je suis étonnée que tu voies tant de pureté en moi. En fait, je crois que j’ai trop entendu que j’étais sale et je me suis sentie si sale avec ce que m’a fait mon ex propriétaire que malgré moi je me sens juste repoussante tout au fond de moi. "

_____________________________

Je possède 3 grenades cryogéniques uniques :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 439
Crédits : 122
† Lieu de résidence : Au fond de son lit
† Emploi/ Situation : Co-rédacteur du Knew Kanton / Toturé, Confort killer, Résistant, traite envers Eternal.
† Personnage sur l'avatar : DOGS, Bullets & Carnage - Heine.

Papiers
Don: Hopeless + Protubérance en os
Statut: Torturé, Confort killer, Traite d'Eternal, Résistant.
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Mar 21 Oct - 21:13

Mischa lui parlait de changer de voie... il rigolait intérieurement, bien que ce rire soit ironique, l'idée était intelligente mais surtout impossible. Maintenant qu'il s'était fait un nom au sein de la ville, il lui était désormais impossible de partir. Ça ne lui avait jamais été impensable puisqu'il y pense tous les jours et à chaque fois qu'il enfonce son péroné dans certain cœurs.

" Je suis étonnée que tu voies tant de pureté en moi. En fait, je crois que j’ai trop entendu que j’étais sale et je me suis sentie si sale avec ce que m’a fait mon ex propriétaire que malgré moi je me sens juste repoussante tout au fond de moi. "

"Il est clair que lorsqu'une personne au dessus de vous vous rabâche la même chose tous les jours, on finit par y croire. C'est bien pour cela qu'au centre ils me demandaient à quoi je servais et qu'est-ce-qu'ils m'avaient fait subir la fois précédente. Vous perdiez dans un premier temps votre indentité, puis votre passé. Dans un seconde temps ils torturent votre présent et pour finir... vous broient votre futur en vous imposant un présent qui vous suivra jusqu’à votre mort."

Au fur et à mesure qu'il avançait dans sa tirade, son pou s’accélérerait et resserrant l'étreinte qu'avaient ses mains contre le coude de Mischa; il tremblait. Les larmes commencèrent à pointers au bout de ses paupières.

"J'attends la mienne depuis déjà trop longtemps. Pour éviter que vous ne sombriez dans le suicide, ils vous obligent à rester en contacte avec des personnes. Sauf qu'à ces personnes; vous leur rayeraient le futur et le présent qu'ils entretenaient avec leurs amis ou proches. N'est-ce-pas inhumain ?! Pour moi l'humain est en voie de disparition. Et tu sais quoi ? Je dois les tuer en plus de ça ! Pour moi la saleté m'englobe dans mon quotidien et si je ne me salie pas il me traqueront, me torturons, recommencerons leurs expériences... je n'en peux plus..."

Se montrant plutôt angoissé et confus, une douleur du lobe frontal le prit au dépourvu.

"Tous les soir, j’espère, en m'endormant, ne jamais me réveiller. Tu sais ça reste sur la conscience, toutes ses vies que tu as prie, les parties des cadavres que tu as pris... Tu sais où ils vont les cadavres après que l'argent m'ai été donné ?! Tu sais ou ils vont tous ses nobod..."

Il lacha spontanément le bras de l'esthéticienne tout en reculant légèrement, sans finir sa phrase.

_____________________________


Code color: FireBrick
ヽ(*・^・)人(・^・*)ノ
Signa & Vava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endofgods.forumactif.org/

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 554
Crédits : 253
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Mer 22 Oct - 19:01

Apparemment le jeune homme avait lui aussi connu le fait d’être rabaissé plus bas que terre. Faust évoqua également un centre auquel il allait… Et semblait annonçait indirectement qu’il avait perdu son identité, son passé et son futur. La rouquine ne pouvait pas être d’accord sur ce dernier point. On restait maître de son avenir quoiqu’il arrive. Même si les choix que l’on faisait pouvaient énormément mettre un frein à son avenir, rien n’était du domaine de l’impossible sous certaines conditions évidemment. La plupart du temps partir de New Kanton était l’une d’entre elles.

Faust poursuivit son discours qui était vraiment préoccupant. D’ailleurs elle pouvait sentir son bouleversement puisqu’il tremblait et avait les larmes aux yeux. Apparemment il était obligé d’agir sous la menace de personnes sous peine d’être traqué, torturé et utilisé comme cobaye. La rouquine pensait vraiment, vu ces faits, qu’il devait être l’un des leurs et qu’il devait être sous les ordres de la mafia ou, pire, d’Eternal. Il semblait à bout et elle aurait pouvoir l’aider. Elle entoura les doigts de Faust par les siens et le caressa doucement, en tentant vainement de l’apaiser.

Il lui conta avoir arraché de nombreuses vies et parties de cadavres et qu’il ne souhaitait plus se réveiller. Il évoqua des Nobody… Bien sûr, on le faisait tuer les leurs pour sans doute faire des expériences avec les restes. Quelle horreur. Les ennemis des Nobody méritaient plus que la mort pour le nombre de victimes et de souffrances qu’ils engendraient.  Mischa ignorait où allaient les cadavres de Nobody mais elle avait des soupçons. Ah… En tout cas, il ne semblait pas encore insensible à ses actes : c’était une bonne chose.

Lorsqu’il recula et lâcha son bras la rouquine revint vers lui et lui prit délicatement le poignet.


" Au moins tu as encore conscience des choses et tu n’y es pas indifférent. C’est qu’ils ne t’ont pas enlevé ton âme et c’est déjà énorme. "
Elle secoua la tête en pensant aux récits d’informateurs lui ayant dit comment ils réussissaient parfois à tourner les Nobody contre les leur sans le moindre état d’âme… C’était le pire des scénarios : devenir un monstre sanguinaire et y trouver du plaisir.

"Tant que tu te diras que tout ça doit cesser, tu auras gagné un peu aussi. "
Elle le regarda et lui demanda : " Tu es un Nobody comme moi n’est-ce pas ? Et ils t’utilisent pour tuer ? "

A côté de ça son esclavage avait l’air d’être de la rigolade… Elle s’approcha un peu plus de lui et l’entoura de ses bras. La rouquine le faisait pour lui et pour elle-même à la fois. Elle avait tout au fond d’elle encore tant de souffrances et elle aurait aimé qu’un jour la réconforte dans ses moments de détresse comme elle tentait de le faire pour Faust.

_____________________________

Je possède 3 grenades cryogéniques uniques :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 439
Crédits : 122
† Lieu de résidence : Au fond de son lit
† Emploi/ Situation : Co-rédacteur du Knew Kanton / Toturé, Confort killer, Résistant, traite envers Eternal.
† Personnage sur l'avatar : DOGS, Bullets & Carnage - Heine.

Papiers
Don: Hopeless + Protubérance en os
Statut: Torturé, Confort killer, Traite d'Eternal, Résistant.
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Jeu 30 Oct - 22:58

Le regard tressaillant sur le même point fixe: le sol, Faust s'efforçait de se calmer. Cette liberté de parole n'étant pas dans ses habitudes, son esprit ne cessait de vouloir tous calculer sur l’instant: si jamais il faisait ça qu'allait-il se passer ? Et si jamais on lui demandait ca ?! Et puis il avait le droit de choisir à qui parler non, et ses relations alors ? Non. Son esprit s'emballait autant qu'il voulait ne plus penser à rien au risque que ses os ne s'actionnent.

" Au moins tu as encore conscience des choses et tu n’y es pas indifférent. C’est qu’ils ne t’ont pas enlevé ton âme et c’est déjà énorme. "

L'acte de la nobody envers Faust fut de reprendre son poignet en main. Comme un acte d'aide pour le tirer vers le haut, l'hopeless relevant le regard vers l'esthéticienne, il l'écouta sans l'interrompre.

"Tant que tu te diras que tout ça doit cesser, tu auras gagné un peu aussi. Tu es un Nobody comme moi n’est-ce pas ? Et ils t’utilisent pour tuer ? "

L’étreinte de la jeune femme se resserra contre ce dernier. Les larmes s'étaient estompés, son cœur s'était calmé malgré qu'il était oppressé. La main droite du fraudeur venu se placer contre le dos de la nobody et sa gauche lui agrippa quelques mèche de ses cheveux. Il refermait encore un peu plus l'espace qu'il y avait entre eux. Sa respiration fut difficile.

"Avoir conscience, c'est une chose... l'avoir perpétuellement c'en est une autre. Pas que pour tuer..."


Cette sensation qu'il redécouvrait l'étonnera toujours. Ce qu'un corps humain peut faire ressentir que ça soit bon ou mauvais, cela restera toujours quelque chose de fort. Les bras d'une mère, l'accolade d'un ami, Faust le découvrait et redécouvrait dans ce genre de moment rare. Il nicha sa tête au creux du cou de Mischa.

" Je ne peux plus arrêter ce genre de chose... en tant que nobody connu de tous les services mafieux ou d'eternal... il me retrouverons un jour. Utiliser pour tuer des amants, les humains sont souvent rapporter à eternal pour expérience de greffe, les nobody sont torturé, esclaves ou autre...Et je fais aussi l'inverse mais l'inverse est souvent difficile..."

_____________________________


Code color: FireBrick
ヽ(*・^・)人(・^・*)ノ
Signa & Vava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endofgods.forumactif.org/

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 554
Crédits : 253
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Dim 2 Nov - 11:03

Il était bien un des leurs : elle ne s’était pas trompée. Il semblait qu’il se sentait réellement piégé entre la mafia et Eternal. Il expliqua qu’ils le retrouveraient forcément. Ce n’était pas faux mais il en fallait plus pour la rouquine pour le laisser à son sort. Il expliqua ce qu’ils faisaient des cadavres et de ceux laissés en vie. C’était vraiment atroce. Nul  ne devrait être contraint à faire ce genre de choses. La rouquine l’avait laissé se rapprocher, de toute manière elle ne l’aurait pas pris dans ses bras si elle ne voulait pas de proximité. Elle voulait vraiment l’aider, et elle lui proposa donc des options :

" Je suis d’accord sur le fait qu’ils te retrouvent… Mais et s’ils le faisaient et que c’était justement le but ? On pourrait les attendre de pieds fermes parce qu’il y en a marre qu’ils se croient tout puissant. J’ai pas mal de gens qui sont prêts à se soulever contre eux. Mais si tu penses que ce n’est pas la peine et que c’est trop risqué pour toi, tu peux toujours attendre mais je te promets qu’un jour je débarquerai chez les mafieux et aussi à Eternal et je leur ferai leur fête et toi, tu pourras enfin sortir de ce cauchemar. Et plus personne ne te menacera ni ne te dira quoi faire. "

Elle lui sourit et lui dit :
" Il ne faut jamais baisser les bras même quand tout semble perdu d’avance sinon à quoi bon vivre ? Trouve-toi une raison de continuer à vivre, un but même lointain. "

Elle eut un air un peu plus triste et poursuivit :
"Si je n’avais pas fait ça, ça ferait longtemps que je ne serai plus de ce monde. Mais je me suis dit, quitte à mourir, autant le faire en tentant de construire ce que je voudrais que le monde soit. "

Au fond la rouquin était une idéaliste. Elle aurait tant aimé que les Nobody soient vraiment reconnus, qu’ils puissent être dans la société à une place importante. Après tout, ils avaient des capacités hors normes, ça paraissait logique. 

_____________________________

Je possède 3 grenades cryogéniques uniques :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 439
Crédits : 122
† Lieu de résidence : Au fond de son lit
† Emploi/ Situation : Co-rédacteur du Knew Kanton / Toturé, Confort killer, Résistant, traite envers Eternal.
† Personnage sur l'avatar : DOGS, Bullets & Carnage - Heine.

Papiers
Don: Hopeless + Protubérance en os
Statut: Torturé, Confort killer, Traite d'Eternal, Résistant.
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Dim 9 Nov - 12:05

" Je suis d’accord sur le fait qu’ils te retrouvent… Mais et s’ils le faisaient et que c’était justement le but ? On pourrait les attendre de pieds fermes parce qu’il y en a marre qu’ils se croient tout puissant. J’ai pas mal de gens qui sont prêts à se soulever contre eux. Mais si tu penses que ce n’est pas la peine et que c’est trop risqué pour toi, tu peux toujours attendre mais je te promets qu’un jour je débarquerai chez les mafieux et aussi à Eternal et je leur ferai leur fête et toi, tu pourras enfin sortir de ce cauchemar. Et plus personne ne te menacera ni ne te dira quoi faire. Il ne faut jamais baisser les bras même quand tout semble perdu d’avance sinon à quoi bon vivre ? Trouve-toi une raison de continuer à vivre, un but même lointain. Si je n’avais pas fait ça, ça ferait longtemps que je ne serai plus de ce monde. Mais je me suis dit, quitte à mourir, autant le faire en tentant de construire ce que je voudrais que le monde soit. "

Son cœur se fit contractait, l'oppression de ses poumons augmentait, ce sentiment que l'on puisse enfin vous comprendre le soulevait vers une certaine résistance face à Eternal et surtout contre la Mafia. Mais la merveille de ce beau discourt commençait déjà à s'estomper face au faits de la réalité qu'il lui avaient été encrées dans les veines de sa nuque. L'espoir, la volonté et le courage c'est ce qu'il fallait pour réalisé psychologiquement une embuscade fasse à Eternel, mais physiquement c'était une autre histoire. Il releva la tête doucement tout en s'éloignant de la rouquine.

"En quelque seconde tu as su lever le voile sur mon égoïsme, dit-il accompagné d'un sourire monotone, c'est beau toute la volonté que tu as, je t'admire... et tu as bien raison sur la construction de nos vies... Je vais y réfléchir..."

Lentement un léger pétillant d'espoir venut s'installer dans les pupilles du nobody, il sentait déjà tout un relevement de nobody contre les "chefs" sauf que cela tomberait dans un vrai génocide. Une mer de sang, son visage se terni et devenue un peu plus réfléchit.

"S'il fallait tous nous redresser contre Eternel et la Mafia Mischa, je pense que l'opération ce fera en trois parties: la surprise d'Eternal face à notre mutinerie suivit d'un vrai carnage et de fusillades et par un vrai massacre, nous somme vulnérable face aux balles et autres armes qu'ils possèdent, n'oublions pas les Testaments. Nous sommes en minorité malgré nos dons et nous ne savons pas tous les contrôler."

Un sourire venu se déposer sur les lèvres de l'homme aux cheveux blanc.

_____________________________


Code color: FireBrick
ヽ(*・^・)人(・^・*)ノ
Signa & Vava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endofgods.forumactif.org/

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 554
Crédits : 253
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Dim 16 Nov - 10:26

Apparemment les paroles de l’australienne avaient touché Faust mais elle ressentait encore des doutes. C'était normal : on ne pouvait devenir résistant du jour au lendemain. C’était un processus de pensées qui pouvait mettre du temps.  Mais elle se disait que, peut-être un jour, il pourrait les suivre ou du moins il les verrait débarquer à Eternal et chez les mafieux. Sans grand surprise il émit les risques possibles du soulèvement. Mischa était d’accord : il était possible que tout cela se termine mal mais elle sut quoi répondre à cela :

" Effectivement, ça pourrait se passer comme cela. Néanmoins tu oublies la possibilité que nous aussi, nous soyons armés. Nous ne comptons pas que sur nos dons et je peux te dire qu’on a largement de quoi compenser notre effectif. Et je connais des personnes qui aident aux nôtres à développer leurs dons et, mine de rien, on est plus nombreux qu’on le croit. Combien de Nobody ont débarqué à New Kanton en pensant qu’ici on accueillait les nôtres avant de se rendre compte de la supercherie ? A côté de ça j’ai rencontré des Testaments qui développaient des sentiments et qui désobéissaient aux ordres. Je pense qu’il arrivera tôt ou tard le jour où ces parfaits robots se retourneront eux aussi. Les choses ne sont pas noires ou blanc. C’est sûr qu’il y aura des morts, du sang mais dans tous les cas, que nous nous révoltions ou non, nous nous ferons tous liquidés tôt ou tard. Personnellement je préfère mourir en leur montrant qu’il y en a qui sont prêts à les défier et leur prouver qu’ils ne sont pas devenus les maîtres du monde. "

Elle fixait de ses yeux d’émeraude le regard du jeune homme. Si elle doutait le convaincre tout de suite, la rouquine espérait au moins lui donner un peu d’espoir car c’est ce qu’il fallait. Jamais ils ne devaient baisser totalement les bras sinon l’ennemi aurait gagné.


" Et puis, je ne sais pas si tu as suivi les leçons d’histoire et les guerres qui se sont produites mais c’est souvent la stratégie qui permet de gagner face à l’effectif. Si on arrive à être meilleur stratège, on peut leur en mettre plein la vue. "

_____________________________

Je possède 3 grenades cryogéniques uniques :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 439
Crédits : 122
† Lieu de résidence : Au fond de son lit
† Emploi/ Situation : Co-rédacteur du Knew Kanton / Toturé, Confort killer, Résistant, traite envers Eternal.
† Personnage sur l'avatar : DOGS, Bullets & Carnage - Heine.

Papiers
Don: Hopeless + Protubérance en os
Statut: Torturé, Confort killer, Traite d'Eternal, Résistant.
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Lun 15 Déc - 10:19

-Liberté, liberté…-

Si l’air se comprime si ses poumons cessent d’inspirer et que sa vie perd de sa valeur alors il se regardera et
s’écoutera hurler. Dans la pénombre de ses belles idées noirs, seul soupirer est dans son champ de possibilités. Le jour où il se retrouvera devant la lisière de ses souvenir, peut-être que qu’il essayera de sauter la page noir de sa souffrance.

-La vie n’est pas si compliquer voix-tu, même moi ton subconscient invité arrive à resister a ce que tu peux penser-.

La puissance de sa chute, l’air et la pesanteur rend l’enfoncement de son caractere morose de plus en plus insoutenable. Si son avenir se veux tracer dans la boue et la pluie alors certainement devrait-il en ressortir en s’appuyant sur d’autres épaules que les siennes ? L’être humain le rejette… Pourtant il était anciennement humain. Ils non aucune reparties.

-Tous ce qu’ils veulent c’est ta peau, ton ADN modifié et ta moelle osseuse pour en étudier sa progression. Cours, sauve-toi et organise tes pensée , bas-toi en équipe. Quel beau principe : l’esprit de groupe-.


-" Et puis, je ne sais pas si tu as suivi les leçons d’histoire et les guerres qui se sont produites mais c’est souvent la stratégie qui permet de gagner face à l’effectif. Si on arrive à être meilleur stratège, on peut leur en mettre plein la vue. "

C’est cela, la stratégie, le combat et l’organisation, c’est tout ce qu’ils leur faut. Puis tuer dans un intérêt commun, c’est encourageant n’est-ce-pas ? Croit-il pouvoir y arriver ? Se défaire de ses chaine invisibles de cette esclavagisme renié ? Ne voit-il donc pas qu’il sert plus l’ennemie que ses congénère ?! Et la résistance y a-t-il pensé ? -Dit-moi y a tu pensés?!-  Prenant beaucoup trop souvent la facilité en jeu,  alors que ses « frères » et « sœurs » ne réclament que le bataillon, l’Hopeless penchait de plus en plus vers sa rébellion future.

Égoïsme, vulnérabilité mais il a les compétences, ils ont les compétences. Faust ne veut pas que leurs actes soient veins, alors il est clair qu’il se reprendra lentement mais surement. -Te souviens-tu des paroles de cette jeune femme devant-toi… Elle pourrait te proposer un métier déclaré, un toit, ta situation n’est pas désespéré  au contraire, tu surenchéris tes problèmes et tu agaves ton psychologique-.
D’une rare lenteur Faust leva une de ses mains tremblantes vers l’avant bras de Mischa pour le lui agripper.

« Il y a bien un de mes principes que je n’ai jamais respecté… Ceux qui se battent peuvent perdrent, mais ceux qui n’ont même pas essayé ont déjà perduent, non.. ? »

Relevant le regard vers elle, l’air plus assuré et déterminé il continua.

« Je veux me battre… je ne veux plus abdiqué… J’ai facilement accès au Black Spot… pour ne pas organisé un plan d’attaque ou de contre attaque.. ? »

Le cœur battant, l'esprit plus léger cette seule rencontre aura au moin pu le liberté d'un gros poids, du moins si l'esthéticienne est en accord avec les propos de ce dernier, il se vouera à la résistance.

_____________________________


Code color: FireBrick
ヽ(*・^・)人(・^・*)ノ
Signa & Vava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endofgods.forumactif.org/

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 554
Crédits : 253
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Dim 21 Déc - 19:19

Faust commençaient à réfléchir et à s’orienter vers le point de vue de l’australienne. Il dit alors une phrase bien vraie : ceux qui n’essaient pas de se battre ont déjà perdu. Elle opina vivement du chef à cette réplique avant de lui dire que c’était tout à fait ça. Il continua alors et ajouta qu’il voulait se battre et qu’il avait accès au Black Spot. C’était un avantage non négligeable à n’en pas douter. Certes, il y avait bien Farell qui y avait également accès mais deux infiltrés valaient mieux qu’un d’autant que Faust semblaient plus incrusté dans le système que ne devait l’être Farell. Faust  proposa ensuite une offensive. Mischa sourit à cette idée.

 " Alors nous nous battrons et grâce à toi nous pourrons plus facilement les attaquer. Si tu peux enquêter pour moi et me noter des informations précises du système de protection du Black Spot, des lieux et leurs utilités ainsi que la localisation de membres importants nous pourrions porter une attaque sévère. "


Sans grande surprise, ils n’attaqueraient pas sans préparation du jour au lendemain. Mais l’arrivée de Faust ferait avancer les choses bien plus vite. L’heure de l’attaque contre Eternal sonnerait bientôt.  La rouquine devrait auparavant libérer les esclaves et, pour le coup, cela se passerait dans deux semaines au maximum pour le premier assaut. Puisqu’il semblait motivé, elle pouvait lui en parler :


" D’ici deux semaines on devrait porter des assauts pour libérer des esclaves. Si jamais tu es partant contacte-moi. "
Dit-elle en sortant une carte de visite sur laquelle était notée son nom, prénom, le nom de son institut, le nom du centre commercial et son numéro de portable.

" D’ailleurs si tu changes réellement d’avis et que tu cherches un logement ou autre n’hésite pas. Ma porte est toujours ouverte. En fait, elle l’est dès maintenant si tu as besoin. Entre nous il faut savoir se serrer les coudes. Et puis d’autant plus si tu rejoins notre mouvement de résistance. "


Bien sûr Loane, sa petite, serait surprise de voir quelqu’un débarquer chez elles mais elle savait mieux que quiconque que Mischa avait le cœur sur la main en ce qui concernait les siens et que leur demeure pourrait rapidement se transformer en refuge si l’occasion se présentait.


La jeune femme plongeait son regard dans celui du jeune homme et posa sa main sur celle qui tenait son bras. Elle ne disait rien de plus mais on pouvait aisément comprendre en la regardant qu’elle était heureuse et fière de le pousser à avancer. Une personne comme lui ne devait pas dépérir, il devait se battre, affronter la situation. Cela semblait bien mieux lui correspondre bien qu’elle ne le connaisse pas tant que cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 439
Crédits : 122
† Lieu de résidence : Au fond de son lit
† Emploi/ Situation : Co-rédacteur du Knew Kanton / Toturé, Confort killer, Résistant, traite envers Eternal.
† Personnage sur l'avatar : DOGS, Bullets & Carnage - Heine.

Papiers
Don: Hopeless + Protubérance en os
Statut: Torturé, Confort killer, Traite d'Eternal, Résistant.
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Jeu 15 Jan - 8:58

 " Alors nous nous battrons et grâce à toi nous pourrons plus facilement les attaquer. Si tu peux enquêter pour moi et me noter des informations précises du système de protection du Black Spot, des lieux et leurs utilités ainsi que la localisation de membres importants nous pourrions porter une attaque sévère. D’ici deux semaines on devrait porter des assauts pour libérer des esclaves. Si jamais tu es partant contacte-moi. " dit-elle en lui donnant sa carte de visite.
 
D’ici une semaine, voir quatre jours s’il était efficace, les informations et un plan détaillé sur Blackspot seraient donné. Il lui faudra dans quelque jours, la liste précise de tous les nobody présent lors de l’assaut de la libération des esclaves. Leurs pouvoirs ainsi que leur capacités devraient dès lors être rédigé sur un morceau de papier, pour que ce dernier puisque organiser et apprendre des autres ce comment il pourrait construire cet mutinerie.

" D’ailleurs si tu changes réellement d’avis et que tu cherches un logement ou autre n’hésite pas. Ma porte est toujours ouverte. En fait, elle l’est dès maintenant si tu as besoin. Entre nous il faut savoir se serrer les coudes. Et puis d’autant plus si tu rejoins notre mouvement de résistance. "

Il jouait avec le morceau de carton entre ses doigts. Actuellement, pour lui, il n’était qu’engager à travailler par une résistante needless. Il allait espionner les allants-tours des lieux où ses plus grand acheteurs et vendeurs résidaient. –Si tu n’est pas prudent, tu te fera capturé tu en est conscient, de plus que tes attaques ne sont pas prémédités je te rappel. En es-tu conscient ?-
Faust toussota avant de ranger le petit rectangle de papier dans sa poche arrière de jean. Comme à sa mauvaise habitude de fumer, il prit sa dernière cigarette et l’alluma pour la fumer.

-Il me faudrait... juste de quoi dormir pour une semaine. Après je me débrouillerais. Il me faudrait aussi de quoi préparer l’organisation de cette « attaque », c'est-à-dire une liste de chaque nobody présent lors de l’assaut et leur pouvoirs, leurs âges et s’il on une famille évidemment. Je voudrais aussi te demander quelque chose en plus… Si tu t’occupe des esclaves, pourrais-je me charger des expériences laisser dans les blocs au fond du black spot ? Je pence que pour les plus jeunes, une thérapie ne serait-pas négligeable... si tu vois ce que je veux dire. 

La sonorité de sa voix s’était entremêle et était devenue plus roque. Quelque nerf et tendons situés dans ses mollets et ses bras frémissaient doucement par spasmes. L’idée de rebellions le motivait d’une façon particulière: la peur. Il n’étais ni lâche ni poltron, mais cette peur de capture ou de rechute le hantait sans non plus le plonger dans l’immobilité. Il regardait Mischa d’une manière réfléchit et inquiète.

-S’il y a une fuite quelque part, nous sommes tous morts. Je n’accorderais à personne ma confiance à part à toi, ne m'en veux pas pour cet action, mais je ne pourrez pas apporter de l'aide à quelqu'un si cette personne se fait tirer dessus, évidemment, le voilà mettant son premier masque: l’indifférence. comment pourrait-il agir sur le terrain ? Il n'en sait rien. Aucun noms et prénoms ne devra être dit ou prononcer lors de la libérations... Sinon vos identités seront fichés et vous serez dès lors traqués et réduit à l’état d’une barquette de légume sous vide. Compris ?

_____________________________


Code color: FireBrick
ヽ(*・^・)人(・^・*)ノ
Signa & Vava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endofgods.forumactif.org/

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 554
Crédits : 253
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Mer 21 Jan - 21:02

Faust sortit une cigarette et l’alluma. Il avait de la chance qu’elle ait un bon apriori sur lui mais tôt ou tard elle lui sortirait ce qu’elle pensait à ce sujet. Elle avait pas mal de phrase en tête du genre : ta vie n’est pas assez courte, il faut que tu la diminues de moitié ? Ou encore : tu voudrais tant voir tes poumons en vrai que tu fais tout pour les recracher morceau par morceau ? Elle aurait pu en sortir pas mal et aussi des plus sérieuses du genre : si ça se trouve la cigarette te tuera avant Eternal. Enfin, le pauvre Faust était perdu et on ne pouvait lui en vouloir de s’être tourné vers une dépendance donnant l’impression de décompresser.

Mischa sortit de ses pensées et écouta ce que lui dit son frère de mutation. Il lui fallait un hébergement pour la semaine après quoi il se débrouillerait. Il demanda s’il pouvait s’occuper de ceux qui auraient subi une expérience pour les accompagner psychologiquement. C’était bien qu’il change déjà de manière de penser. S’il voulait les aider c’était qu’il était vraiment prêt à aller de l’avant et à pousser les autres à en faire de même. Elle ne voyait pas pourquoi elle lui refuserait ça, surtout que chacun restait libre et pourrait de toute manière voir d’autres personnes en parallèle pour parler de leurs problèmes s’ils le désiraient.

Il évoqua le fait de n’utiliser aucun nom sous peine d’être identifié puis éliminé. Elle y avait déjà pensé et elle lui en fit part :


" Compris, nous n’utiliserons pas de nom mais des pseudonymes. Je suis sûre que chacun saura s’en trouver un. Tu as raison de te méfier d’autrui, moi-même je le fais mais je sais surtout vérifier la viabilité de mes partenaires en leur faisant rencontrer des personnes qui lisent les pensées. Ca évite les problèmes d’infiltrés. Et pour la liste je te la donnerai mais avec des pseudos par mesure de sécurité pas par rapport à toi mais simplement parce que si on tombait dessus, ils seraient tous en danger. "


Mischa ne doutait pas de Faust mais, dans tous les cas, elle serait vite fixée puisqu’il vivrait chez elle et que Loane lui dirait si elle sentait un danger. 
De toute manière s'il n'était pas fiable il saurait vite s'éloigner maintenant qu'il savait qu'elle apprendrait rapidement l'éventuelle vérité sur lui. Pour en revenir au logement, elle lui devait une réponse à ce sujet :

" Je n’ai pas commencé par cela mais bien sûr tu peux vivre chez moi une semaine. Je peux également t’aider à trouver un logement si tu veux par la suite j’ai des relations qui ont des offres intéressantes. Et en ce qui concerne ceux qui ont été l’objet d’expérience ce serait bien que tu t’occupes d’eux effectivement. Je suis sûre que tu les aideras de ton mieux. Vous pourrez partager vos histoires. "


Elle lui adressa un clin d’œil et lui dit :
" Puisque tu vas loger chez moi on pourrait y aller, ce sera plus sympa et sûr de papoter de tout cela là-bas. En plus je pourrai te servir un bon café ou une autre boisson. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 439
Crédits : 122
† Lieu de résidence : Au fond de son lit
† Emploi/ Situation : Co-rédacteur du Knew Kanton / Toturé, Confort killer, Résistant, traite envers Eternal.
† Personnage sur l'avatar : DOGS, Bullets & Carnage - Heine.

Papiers
Don: Hopeless + Protubérance en os
Statut: Torturé, Confort killer, Traite d'Eternal, Résistant.
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Mar 7 Avr - 19:39

Évidemment l'accord de l'esthéticienne était sincère, sa proposition bienveillante et son espoir comblé. Méfiance d'autrui, méfiance de soi-même, Faust pensait que même si l'on dit que l'on sait jamais, on sait que c'est vrai: la trahison sous torture existe. Le poitrail et le cœur ouvert aux peines, sous la douleur, chaque être vivant peut succomber à l'aveu sous la dérive des sentiments. Quoiqu'il en pense, quoi qu'il en dise, même s'il pactise pour la résistance, ce ne serait pas pour une longue durée. N'oublions pas qu'un excès de confiance n'apporte souvent que le danger. La première règle était, dès lors, de ne jamais donner sa confiance mais de la prêter pour ne pas être destiné à être trompé. La confiance est quelque chose de fragile, si jamais il venait à l'accordé à Mischa, il éprouverait un sentiment de grande liberté en lui. Mais cette chose n'arrivera pas forcement... c'est à force d'être trahit et d'être blessé que peu à peu, il ne la donne plus. Seulement voilà, on ne sait jamais à qui on peut faire confiance... Si un proche l'a trahit, peut-il faire confiance à une inconnue. -Ne faire confiance qu'à sois-même c'est ne pas prendre de responsabilités dans un sens... C'est surement la manière la plus simple de ne pas faire souffrir et ne pas en souffrir- 

" Puisque tu vas loger chez moi on pourrait y aller, ce sera plus sympa et sûr de papoter de tout cela là-bas. En plus je pourrai te servir un bon café ou une autre boisson. "

Faust restait face à elle, souriant. Acquiesçant toutes paroles, comme un enfant écouterait son professeur. Il allait surement faire face à une cohabitation de quelques jours. Une certaine nervosité s'installerait pour quelques heures: toujours se méfier de ses propre pas. 

-Oui...Il faut toujours se méfier des gens mais aussi de sois-même-. Il ne peut pas faire entièrement confiance à chaque fois. S'il ne se sens plus capable d'accorder son aplomb, il ne réussirait pas la tâche à laquelle il s'est assigné. 

"Je penserais à te remercier à l'avenir... Histoire de ne pas t'être redevable trop longtemps..."

-J'ai souvent été induit en erreur par les autres, nobody ou humains, manipulé, critiqué, épinglé comme un animal que l'on venait de découvrir, mais je me suis toujours redressé avec mes propres moyens, mais pour combien de temps encore ? Etant enfant je pensais que les gens autour de moi finiraient par me tuer à cause du fait qu'ils sont imbu d'eux même. Je pense et continus à croire que certains résistant avaient raison en disant que je suis égoïste car au fond ça nous retourne toujours dessus. Je ne sais pas, si j'arriverais à être quelqu'un d'autre que moi-même cher elle...-

Car pour recevoir, il faut donner. En se questionnant, il prit l'esthéticienne par l'épaule et rétorqua:

"Je te suis."

Infos utiles:
 

_____________________________


Code color: FireBrick
ヽ(*・^・)人(・^・*)ノ
Signa & Vava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endofgods.forumactif.org/

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 554
Crédits : 253
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   Lun 20 Avr - 20:54

Faust parla de remercier la jeune femme. Cette dernière lui adressa un sourire amusé avant de lui répondre immédiatement : " Tu ne me dois rien : je ne fais pas ça pour recevoir quelque chose en retour. Et même si tu me devais quelque chose m’aider sera un remerciement largement suffisant. Alors ne te tracasse pas. "

Elle le laissa lui prendre l’épaule et avança d’un pas assuré et assez rapide. Mischa n’aimait pas traîner sur le chemin du retour peut-être par prudence ou bien par habitude. Dans tous les cas Faust n’avait pas intérêt à être trop lent sinon elle le traînerait. Elle ouvrait donc la marche comme il le lui avait demandé et ils passèrent rue après rue. La jeune femme jetait toujours un œil derrière eux, autour d’eux, juste au cas où. Après une bonne quinzaine de minutes ils arrivèrent à destination. On pouvait voir la grande maison de la jeune femme. La lumière était allumée à l’étage : Loane devait jouer dans sa chambre. La petite salua sa sœur adoptive par pensée mais ne fit aucun commentaire sur Faust : c’est qu’il ne devait pas être trop dangereux sinon elle l’aurait interdit d’entrer chez elles.

Mischa arriva devant la porte, sortit ses clés et crut bon de prévenir le jeune homme :
" J’ai une petite à la maison qui s'appelle Loane, elle ne descendra sans doute pas pour nous saluer mais ne lui en veut pas. Elle aime rester dans sa bulle. Mais elle est très gentille. Tu la verras sans doute demain matin au petit déjeuner. "

Elle ouvrit la porte et l’invita à entrer d’un geste de la main. Elle était ravie de pouvoir accueillir l’un des siens et de pouvoir l’aider l’espace de quelques jours. La fraicheur du soir ayant tout de même eu un impact sur la température globale de la rouquine, elle opta pour se préparer un bon thé.


" Je vais me faire un thé vert, tu en veux ? J’ai pas mal de variété : tu n’es pas obligé de prendre le même parfum. Et j’ai aussi de quoi faire du chocolat chaud ou du café si tu veux. "

La rouquine se dirigea vers le salon : il fallait attendre que l’eau bout dans tous les cas. Elle invita Faust à s’installer dans le canapé en cuir et prit place à côté de lui. Que ça faisait du bien de rentrer chez soi. La température du salon était agréable : le chauffage fonctionnait pour fourniture une chaleur suffisante mais pas trop élevée.

La rouquine attrapa la télécommande commandant la fermeture de toutes les persiennes de la maison. Maintenant ils étaient vraiment à l’abri de tout regard.


"Et voilà, ici nous sommes vraiment tranquilles. Tout peut être dit sans problème. "  


La soirée se passa bien. Des confidences furent échangées et les jours s'écoulèrent à une vitesse surprenante. Loane adopta Faust bien qu'elle ne le montrait pas. Les plans de Mischa avançaient, bientôt elle libérerait les esclaves et l'intervention compterait sans doute un membre de plus. Mischa était vraiment fière de recruter de plus en plus de résistants. C'était le signe que les choses allaient bientôt bouger dans le bon sens.

[Rp terminé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Promenons-nous dans les bois [Faust] [clos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» Un, deux, trois promenons-nous dans les bois ♫
» [Défi] Promenons nous dans les bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Le Karter Garden-