Partagez | 
 

 Refuge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 208
Crédits : 47
† Lieu de résidence : Fixon City
† Personnage sur l'avatar : Trafalgar law

MessageSujet: Refuge   Sam 25 Mai - 15:06

Après mon combat contre l'assassin nobody d'eternal qui avait ravager mon ancien repaire de fixon city,je m'était réfugier a la cathédrale de Saint-Luc un endroit sûr de Historic District ou je savait que je serait en sécurité,les prêtre de l'église me connaissaitent depuis assez longtemps et acceptait de m'offrir asile lorsque cela était nécéssaire en échange du soutient financier que je leurs fournissait pour s'occuper des jeunes enfants de la ville.

Grâce a ma participation la cathédrale avait été entièrement rénové et réhabiliter pour être semi autonome.
J'avait même droit a un petit cadre avec mon portrait de l'époque,j'avait les cheveux longs a ce moment là,coiffé en queue de cheval et une barbe plutôt dru,j'avait teinté mes yeux en vert pour brouiller les pistes.
Seul les prêtre connaissaient ma véritable identité.
C'était ironique de savoir qu'un meurtrier qui pourrait effrayer le diable lui même avait une photo de lui encadrer dans une église en récompense a son soutiens pour celle ci.

Enfin soit,la pluie tombait fort dehors,j'était réfugier dans un fauteuil a l'étage,une tasse de chocolat chaud dans les mains,une couverture sur mes épaules,je regardait la pluie tomber par la fenêtre de la chambre que les prêtres m'avaient confier a l'étage de la cathédrale.
j'avait pris soin de me fournir en armes et en équipement au marché noir après avoir soigner mes blessures,en effet cette maudite nobody avait détruit mon ancien repaire et tout mon matériel.

J'était bien installer ici,et pour le moment malgré que j'ai récupérer nombre d'armes et d'explosif en vue de mettre le black spot a feu et a sang,je ne voulais pas partir au combat tout de suite,je préférait en profiter pour me reposer et reprendre des force.
rester loin derrière les lignes de fronts des multiple conflits qui naissaient dans cette ville corrompu.

je vit deux personnes approcher de l’église sous la pluie...

"Tiens,nous avons de la visite..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Friendless et ne fait rien

Messages : 555
Crédits : 87
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Sans emploi
† Personnage sur l'avatar : Bakura ~ Yu-Gi-Oh

Papiers
Don: Friendless .:. Voir et entendre les fantômes
Statut: Sans emploi
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Refuge   Sam 25 Mai - 16:16

Mazen avait été à la cathédrale un peu plus tôt dans la matinée afin d'y prier et aussi y trouver un peu de calme. En effet, le jeune homme aimait la sérénité qui se dégageait de ce lieu imposant. Cependant, cette fois ce n'était pas pour prier - ou peut-être si, un peu - qu'il y revenait mais surtout pour essayer d'y retrouver son carnet de notes qu'il ne retrouvait plus. L'avait-il perdu dans la rue ou dans le bus? Il ne savait plus. Il s'était rappelé s'être rendu à la cathédrale et il espérait retrouver ce précieux objet dans ce lieu sacré et ainsi mettre un terme à ses recherches qui l'épuisaient et le stressaient. Comment allait-il faire sans ce carnet avec sa mémoire défaillante? Il y avait certainement noté des choses importantes à faire, peut-être même un rendez-vous chez le médecin! Mazen ne s'en souvenait plus. La seule chose dont il était certain était qu'il lui fallait absolument retrouver cet objet qui faisait office de mémoire de substitution.

Mazen tenta de se rappeler où il s'était assis ce matin même mais ce fut en vain: il ne s'en souvenait déjà plus. Et les voix de le conduire en déroute. Le jeune homme secoua la tête en leur marmonnant de se taire. Il tenta de se concentrer et de réfléchir à nouveau à la place qu'il avait occupée quelques heures auparavant sans plus de succès. Il envisagea de chercher au hasard. Il dégluti, inquiet à l'idée d'encore déranger les autres. Le jeune homme se mit à mordiller nerveusement son pouce. Il était terriblement mal à l'aise: il ne voulait pas déranger mais il lui fallait absolument retrouver ce carnet.
Il dégluti à nouveau, sa gorge était sèche et il avait l'impression qu'un nœud s'y était formé, il avait mal au ventre et malgré la sueur et l'étouffante chaleur qui commençait à l'accaparé il s'était mis à trembler. Mazen voulut faire un pas en avant mais son corps semblait peser une tonne, il n'arrivait plus à faire un seul mouvement contrôlé. Les seuls mouvements qui le secouaient étaient des tics nerveux dont il n'avait pas le contrôle et qui le mettaient d'autant plus mal à l'aise.

Dans un effort éprouvant, il parvint à faire demi tour et à sortir à pas vif de la cathédrale. Il se laissa alors tomber sur les marches de l'escalier et assis sous la pluie, se prit la tête entre les mains et se mit à marmonner des bribes de phrases incompréhensibles. Tantôt s'adressant à une voix invisible, tantôt tentant de réfléchir tout haut. Pourquoi était-il revenu ici déjà? Il venait de l'oublier, trop préoccupé par ce mal être qui l'avait prit lorsqu'il était entré dans la cathédrale. Pourquoi s'était-il senti si mal alors que d'habitude, c'était la sérénité qu'il cherchait en se rendant là? Mazen ne savait plus. En revanche, il se souvenait qu'il ne s'y était pas rendu pour prier cette fois.

Mazen se mit à se balancer doucement d'avant en arrière en se tenant la tête entre les mains, ses yeux gris pâles fixant un point invisible. Il était indifférent à la pluie qui se déversait sur lui. Il était bien trop préoccupé, bien trop en souffrance pour s'en soucier. Et peut-être qu'au fond cette pluie le laverait de tout ses doutes et des craintes qui l'emprisonnaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Refuge   Mar 28 Mai - 22:20

Désorientés


Et encore une cible que s'échappait ! Décidément, Meiji n'avait pas de chance en ce moment.

Elle avait passé sa soirée de la veille et sa matinée à traquer un tueur en série assez recherché et au détour d'une rue, il lui avait échappé. Maintenant, en plus de ça, elle était perdue.
Oui elle passait beaucoup de temps dans l'Historic District vu que la plupart de ses planques étaient ici, mais là, elle venait d’atterrir dans un endroit où elle n'avait jamais mis les pieds.

Elle leva alors les yeux sur l'immense bâtiment qui lui faisait face. C'était la cathédrale St Luc. Elle en avait beaucoup entendu parler mais jamais elle ne l'avait vraiment vue, ou seulement de loin. Les lieux saints, très peu pour elle.

Elle fronça alors les sourcils. Rêvait elle ? Elle s’approcha alors doucement. Plus elle s'avançait, plus elle était certaine qu'elle n'avait pas rêvé. Sur les marches, là, se balançant d'avant en arrière, il y avait Mazen.

Il n'avait véritablement pas l'air bien, quelque chose avait dû le perturber et elle se demanda s'il allait se souvenir d'elle si elle se rapprochait. Malgré tout, elle ne tenait pas à le laisser ainsi et elle vint alors se poser à côté du jeune homme.

- Bonjour Mazen... elle le fixa, allait il déjà prendre conscience qu'elle lui parlait. Elle continua tout de même. Je ne sais pas si tu te souviens de moi, je regrette encore ce qu'il s'est passé la dernière fois. Je m'appelle Meiji, Meiji Sahoshite. Si cela peut te rappeler quelque chose.

Il allait peut-être l'envoyer paître ? Ou alors piquer une crise encore plus monumentale. Elle croisait les doigts pour qu'il la reconnaisse et pas comme une ennemie, bien au contraire.
Elle posa une main sur son dos et sans véritablement réfléchir le lui caressa doucement. Elle ne savait pas pourquoi elle était aussi douce et gentille avec lui mais elle n'aimait pas le voir si mal.

Elle regarda alors autour d'elle. Elle sentait un regard posé sur eux et cela l'inquiétait. Il s'agissait peut-être de la cible qu'elle traquait. Mais elle se retint de poser une main sous sa cape, elle ne voulait pas effrayer une nouvelle fois Mazen, il semblait si mal...

Décidément, c'était étrange cette façon qu'elle avait de se comporter avec le jeune homme
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 208
Crédits : 47
† Lieu de résidence : Fixon City
† Personnage sur l'avatar : Trafalgar law

MessageSujet: Re: Refuge   Dim 2 Juin - 12:42

Je descendit les marche de ma chambre a l'étage de la cathédrale pour allez voir les deux individu qui avait pris place sur les marches de mon refuge.
Je passa le long de l’allée centrale de la cathédrale ignorant les regards des fidèle qui me redoutaient autant qu'ils admiraient ce que j'avais fait pour l'église.

Je ne croyait en aucun dieu,ça ils l'ignoraient tous,seuls les prêtres le savaient mais respectait mon choix en échange de mes service.
Les prêtres ne me dirent rien en me voyait sortir a l'extérieur sur les marches de l'église.

Là devant moi,il y avait un jeune homme brun qui ce balançait d'avant en arrière comme si il était en état de choc,a coté de lui une jeune femme au cheveux blanc essayait de le réconforter du mieux qu'elle pouvait...

Ils ne m'avaient pas entendu,j’étaie toujours silencieux comme la mort.
je remarqua une bosse sous la cape de la fille,signe qu'elle était armée.
Malgré ça,pour une raison que j'ignore,l'aura de ce lieu de paix et de calme me poussa a faire quelque chose d'inédit auparavant..aider.


"hey les amoureux...venez vous mettre au sec et aux chaud.vous allez attrapez la mort en restant la..."

Je leurs dit en tentant de faire un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Friendless et ne fait rien

Messages : 555
Crédits : 87
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Sans emploi
† Personnage sur l'avatar : Bakura ~ Yu-Gi-Oh

Papiers
Don: Friendless .:. Voir et entendre les fantômes
Statut: Sans emploi
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Refuge   Dim 2 Juin - 13:22

Mazen eut un léger sursaut lorsqu'il sentit une main se poser sur son dos. Il remarqua alors que quelqu'un s'était assis à côté de lui. Depuis combien de temps était-elle là? Qui était-ce? Mazen se crispa, tenta de remettre de l'ordre dans ses idées disparates. C'était beaucoup d'effort pour lui, trop d'effort. Il ne s'en sortait plus. Il ne savait plus pourquoi il se trouvait là sous la pluie ni ce que faisait cette jeune femme à ses côtés. L'avait-elle rejoint à un moment donné ou était-il parti avec elle? Peut-être l'avait-elle aidé? Il y avait souvent des gens qu'il ne connaissait pas qui l'aidaient. Mazen eu le réflexe de vouloir prendre son carnet pour signaler qu'il devait rentrer chez lui. Il s'aperçut qu'il ne l'avait plus. Mais il ne se rappela pas pour autant que c'était la raison de sa présence ici. Mazen ne se souvenait plus être retourné sur ses pas et avoir été dans l'église dans l'espoir de retrouver ce carnet.

- Mon carnet. Je ne trouve plus mon carnet. Dit-il en se levant brusquement pour tâter ses poches vides.

Mazen était tellement perturbé qu'il n'avait même pas fait attention au jeune homme sorti de l'église qui était gentiment venu leur proposer de rentrer se mettre au sec et au chaud avant de risquer d'attraper la mort. Le jeune homme aux cheveux blancs se prit alors la tête entre les mains, faisant des allers-retours sur le pas de l'Eglise. Il marmonnait tout seul, des bribes de phrases sans suite, incompréhensibles. Il demandait de se taire, évoquait l'hôpital, un parc...

Puis, il sembla soudainement réaliser la présence des deux autres. Il s'arrêta, les fixa.

- Je vous en prie, ne me faites pas de mal! Je n'ai rien fait, rien du tout!

Mazen s'accroupit et se recroquevilla sur lui-même, il semblait terroriser, le regard vide. Que lui arrivait-il tout à coup? Mazen était en pleine crise. Dominé par ses émotions et par les voix qu'il entendait, il avait totalement perdu le contrôle déjà si fragile. Il semblait assaillit par des souvenirs, mais ces souvenirs de toute évidence douloureux et empreint d'une souffrance incommensurable étaient-ils véritablement les siens? Il ne le savait pas et ne s'en souciait pas, bien trop perturbé par ce qu'il était le seul à voir et à entendre et au fond à "vivre".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Refuge   Lun 3 Juin - 2:57

Désorientés


Mazen ne sembla pas la reconnaître et lorsque le deuxième homme arriva, celui ci sortit de sa torpeur et se rendit compte qu'il n'avait pas son carnet.

C'était donc pour cela qu'il n'avait pas réagis à sa présence, son carnet, c'était un peu une seconde mémoire pour lui et forcément, sans cela, il était complètement perdu.

Soudain elle le vit commencer à s'agiter, pensant qu'elle et cet homme étrange qui venait de sortir de l'église allaient l'agresser. Elle tourna alors son regard vers cet homme qui venait de débarquer puis revint doucement vers Mazen.

- Tu ne me reconnais certainement pas mais tu m'avais noté dans ton carnet. Je t'ai raccompagné chez toi un jour où tu étais perdu. Et je pense que cet homme ne te veux pas plus de mal que moi, autant dire, aucun...

Elle se demanda s'il réagirait en bien ou s'il se renfermerait encore plus. Elle ne voulait véritablement l'effrayer. Peut-être pourrait-elle l'aider à retrouver ce fichu carnet. C'était bien sa veine, elle ne cessait de mettre ce jeune homme mal à chacune de ses apparition.

- Je peux t'aider à retrouver ce carnet si tu veux...

C'était le seul moyen pour qu'il aille mieux de toute manière et elle le savait, peut-être cet homme pourrait-il les aider aussi non ? La ville était grande et il avait pu le perdre n'importe où.

Elle fixa cet homme sorti de l'église assez longuement, le détaillant de haut en bas, cachée sous sa cape, seuls ses yeux ressortaient, perçants. Elle se demandait qui il était et ce qu'il faisait dans cette église, il n'avait pourtant pas l'air d'un prêtre ou d'un grand croyant...

Décidément, que de rencontres
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 208
Crédits : 47
† Lieu de résidence : Fixon City
† Personnage sur l'avatar : Trafalgar law

MessageSujet: Re: Refuge   Jeu 6 Juin - 11:22

Ce jeune homme ce mettait donc dans un tel état pour un simple carnet?
Autan dire que cela semblait plus qu'étrange,néanmoins cela devait être vrai vu que la jeune femme au cheveux blanc le prenait aux sérieux et qu'elle avait l'air de le connaitre depuis un moment.

Je scruta la jeune femme tout comme elle me scruta sans cligner des yeux.
Je devait avoir l'air étrange de sortir de cette cathédrale avec mon look assez peu "orthodoxe".
En effet je m'était vêtu d'un long manteau en cuir noir et de botte de motard en cuir noir également,avec cela un pantalon noirs aussi (j'aime le noir) auquel ont pouvait aisément voir un holster vide,vu que je ne me sentait pas en danger dans la cathédrale je ne prenait pas la peine de me balader armé a l'intérieur.
J'ignore si elle pouvait vraiment voir mes yeux a travers mes lunettes de soleil mais son regard émeraude restait fixé sur moi.

Je me souvint alors soudainement que j'avait trouver un carnet sur les banc de l'église il y a un jours ou deux.

"je croit savoir ou ce trouve ce que vous cherchez,venez,suivez moi je l'ai ranegr dans mes appartement"

je leurs dit en souriant aussi amicalement que possible,et en tendant la main a la jeune femme et aux jeune homme pour les aider a ce relevez.

j'ajouta avec un petit rire sans aucune moquerie:

" vous devez en avoir marre de toute cette eau,j'ai des boisson bien plus savoureuse a l'intérieur et de quoi rassasier nos estomac affamé,héhéhé".


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Friendless et ne fait rien

Messages : 555
Crédits : 87
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Sans emploi
† Personnage sur l'avatar : Bakura ~ Yu-Gi-Oh

Papiers
Don: Friendless .:. Voir et entendre les fantômes
Statut: Sans emploi
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Refuge   Ven 7 Juin - 15:32

Meiji ne se laissa pas abattre et continua de tenter de rassurer Mazen qui doucement commença à se balancer de plus en plus lentement puis par s'arrêter. Elle allait l'aider à retrouver son carnet. Puis, l'homme tout de noir vêtu annonça qu'il pensait avoir ce qu'il cherchait. Il les invita à entrer afin de s'abriter de cette pluie. Il ajouta qu'entre-temps, ils pourraient en profiter pour boire un verre.
Mazen reprenait peu à peu le dessus sur les voix, il prit d'une main tremblante la main que lui tendait l'homme aux lunettes de soleil.

Le jeune homme au teint livide leva son poignet et lu son nom qu'il avait jadis entaillé dessus au couteau afin de ne pas l'oublier.

- Mazen... Je suis Mazen. Les autres, ce n'est pas moi... Dit-il doucement pour lui-même.

Il ferma les yeux, se concentra, inspira et expira profondément. Il répéta cet exercice respiratoire quelques fois avant de rouvrir les yeux. Il regarda à tour de rôle les deux personnes qui étaient venues l'aider puis il baissa la tête en se jouant nerveusement avec ses mains qu'il frottait l'une contre l'autre:

- Je suis désolé pour ce qu'il vient de se passer...

Mazen ne savait plus exactement ce qu'il s'était passé ni ce qu'il avait dit, mais il était conscient qu'il venait de faire une crise. Il avait paniqué et les voix avaient pris le dessus. Il ne se rappelait plus quand est-ce qu'il avait perdu son carnet ni quand il s'était véritablement aperçu de la perte du précieux objet. Mazen parcourait les rues depuis la veille à la recherche de ce carnet. La peur, la fatigue et ses pertes de mémoires n'aidant pas. Sa tutrice devait certainement se faire un sang d'encre de ne pas avoir de ses nouvelles. En effet, Mazen avait un horaire et un rythme de vie assez stricte. De fait, il appelait sa tutrice tous les jours aux mêmes heures quand elle ne le devançait pas.
Pourtant, en ce moment, Mazen était bien loin de penser à sa tutrice: son carnet n'étant plus que sont seul et unique objectif.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Refuge   Ven 7 Juin - 16:43

Désorientés


Meiji fut rassurée de voir Mazen revenir doucement à lui. Cet homme avait été très aimable de vouloir les aider ainsi et tandis que Mazen se relevait, elle posa sa main dans celle que ce mystérieux étranger lui tendait pour se redresser.
Elle était bien plus grande que la sienne d'ailleurs. Meiji, malgré son 'métier', ou du moins son passe temps, avait les mains d'une grande finesse et douceur et cette homme, tout au contraire, avait des mains puissantes et grandes.

Elle ne savait pas pourquoi elle s'attardait sur ce détail, en général ce n'était pas une chose à laquelle elle prêtait attention mais cette fois ci, cela l'avait marqué. Malgré tout elle se releva, une main protectrice sur l'épaule de Mazen.

- Merci fit elle avec un très léger sourire Est-ce qu'on peut savoir votre nom ? ajoutât-elle tout en retirant sa cape pour la poser sur les épaules de Mazen, lui rabaissant légèrement la capuche sur la tête pour qu'il ne prenne pas plus froid, laissant découvrir un peu plus son visage et sa longue chevelure blanche.

Elle fixa ensuite Mazen quelques secondes, ça ne devait vraiment pas être facile de vivre avec une mémoire sur papier, celle ci pouvant s'effacer ou se perdre par simple mégarde. Elle n'avait pas la vie facile à vivre dans la rue, mais lui non plus, même en ayant une maison et une tutrice.

Elle s'en retourna ensuite vers l'homme de l'église, attendant sa réponse, puis regarda ce monument avant de grimacer. Elle venait de penser qu'elle ne pourrait certainement pas entrer dans ce bâtiment, si on la reconnaissait elle se ferait certainement exclure à grand coups de pieds et Eternal pourrait être prévenu.

- Je pense que je... Vais attendre dehors le temps que vous lui rendiez son carnet lançât-elle soudainement.

Décidément, son statut lui jouait bien des tours.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 208
Crédits : 47
† Lieu de résidence : Fixon City
† Personnage sur l'avatar : Trafalgar law

MessageSujet: Re: Refuge   Sam 8 Juin - 13:26

Je regardait la jeune femme donner sa cape au jeune homme qui semblait ce sentir beaucoup mieux.
Elle avait de long cheveux blanc et des yeux émeraude assez jolie pour une femme qui ce promenait avec une arme cacher sur elle.

Lorsqu'elle me demanda mon nom je lui donna mon véritable nom:

"Je me nomme Isaac Nightwinter".

Elle ne voulut pas entrer dans l'église lorsqu'elle s'approcha de l'entré de celle ci,je la regarda un moment en tentant de réfléchir a ce qui pouvait la bloquer...
Ah je voit...une fugitif elle aussi peut être?

"vous n'avez rien a craindre dans cette cathédrale milady,les prêtres sont des hommes bon et discrets que je connait depusi un moment,vous n'avez pas a craindre leurs courroux tant que vous ne faite pas de mal a leurs croyants.Voyons suivez tout les deux et calmons notre faim et notre soif en nous réchauffant....d'ailleurs,je ne connait même pas vos nom,puis je vous les demandez si ce n'est pas indiscret?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Friendless et ne fait rien

Messages : 555
Crédits : 87
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Sans emploi
† Personnage sur l'avatar : Bakura ~ Yu-Gi-Oh

Papiers
Don: Friendless .:. Voir et entendre les fantômes
Statut: Sans emploi
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Refuge   Mar 11 Juin - 8:26

Meiji se montra prévenante vis-à-vis de Mazen. Elle ôta sa cape pour la poser sur les épaules de ce dernier. Mazen baissa la tête en s'emmitouflant dans la cape agréablement chaude et remercia tout bas la jeune femme. Décidément, elle était vraiment gentille avec lui. Il y avait beaucoup de personnes gentilles et pourtant il n'arrivait pas à leur rendre la pareille. Il aurait tant aimé pouvoir montrer sa reconnaissance. Mais comment? En plus, elle voulait attendre dehors - sans cape! - le temps que l'homme remette le carnet tant convoité.

L'homme qui se présenta sous le nom d'Isaac Nightwinter insista pour qu'elle entre. Il parla, mais Mazen était concentré sur le bruit de la pluie. Il fit toutefois un effort pour essayer de suivre ce qui se disait mais c'était loin d'être évident. Il était fatigué, il avait mal à la tête et il avait le ventre vide même s'il ne ressentait pas trop. A vrai dire, il avait souvent du mal à trouver réellement l'appétit et devait se forcer un peu. Avec la perte de son carnet et sa mémoire défaillante, il avait passé toute sa journée de la veille et cette matinée à chercher, parfois en oubliant ce qu'il cherchait. Tout cela sans manger et en n'ayant pas pu prendre ses cachets. Cette pensée lui traversa rapidement l'esprit, il s'inquiéta de ce que son médecin lui dirait. Il se ferait certainement réprimander. Le jeune homme se mordit la lèvre en y songeant. Il ne voulait pas décevoir ses quelques proches qui veillaient sur lui.

Le jeune homme entendit avec un peu de retard qu'Isaac leur demandait leur nom. Mazen répondit doucement:

- Je m'appelle Mazen.


Il serra un peu plus la cape contre lui. Il avait ainsi le sentiment d'être un peu protéger comme dans un cocon. Il ferma les yeux. Il imagina qu'il était dans un cocon. Il aurait aimé qu'il en soit réellement ainsi. Bien au chaud, à l'abri de tout. A l'abri des regards, à l'abri du monde, de la peur... Mais lorsqu'il rouvrit les yeux, il était toujours devant l'entrée de la cathédrale et les voix se moquaient de lui. Pas toutes. Mais ce sont celles qui se faisaient le plus entendre.

Lorsque les deux autres se décidèrent à entrer, Mazen suivit sans faire d'histoire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Refuge   Mar 11 Juin - 13:43

Désorientés


"Vous n'avez rien a craindre dans cette cathédrale milady,les prêtres sont des hommes bons et discrets que je connais depuis un moment, vous n'avez pas à craindre leurs courroux tant que vous ne faite pas de mal à leurs croyants. Voyons suivez moi tous les deux et calmons notre faim et notre soif en nous réchauffant... D'ailleurs, je ne connais même pas vos noms, puis-je vous les demander si ce n'est pas indiscret?"

Milady ? Elle était plus habituée à ce qu'on la traite de salope en général ou de sale pute, chienne aussi ça arrivait parfois, mais Milady... Elle eut un regard donc très étonné jusqu'à ce qu'elle entende qu'il lui demandait leurs noms. Mazen donna le sien juste avant qu'ils ne commencent à avancer et Meiji eut un temps de latence, devait-elle vraiment lui dire ? Oh et après tout au point où elle en était hein.

- Je m'appelle Meiji Sahoshite lui dit elle tandis qu'elle observait l'endroit. On allait certainement la reconnaître, c'était extrêmement gênant. 

Elle n'était absolument pas croyante mais elle respectait ce genre de lieu et elle savait n'y avoir rien à faire ce qui la rendait extrêmement nerveuse. Elle vit alors que Mazen était en retrait et se recula pour aller avec lui, posant sa main sur son épaule. Il  s'était entièrement emmitouflé dans la cape qu'elle lui avait passé et cela la fit sourire.

- Ça va aller ? lui demandât-elle Ma cape te va plutôt bien, s'il pleut encore en sortant je te la laisse, je la récupérerais plus tard, enfin, si je peux.

Elle se souvint de la façon dont elle s'était faite jeter par sa tutrice la dernière fois et se força à ne pas grimacer, elle était vraiment déçue de lui avoir causé des soucis et lui caressa alors l'épaule par réflexe, comme pour se rassurer elle même, de toute façon si elle ne le faisait pas personne ne le ferait.

L'homme devant eux, ce Isaac, il avait l'air d'être apprécié dans cette église. Ce n'était peut-être qu'une impression mais il avait l'air vraiment à l'aise dans cet endroit, d'ailleurs, il en était sorti en ayant l'air de les avoir observé depuis un moment tout à l'heure, peut être y passait-il beaucoup de temps, après tout, l'habit ne faisait pas le moine.


Dernière édition par Meiji Sahoshite le Sam 22 Juin - 11:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 208
Crédits : 47
† Lieu de résidence : Fixon City
† Personnage sur l'avatar : Trafalgar law

MessageSujet: Re: Refuge   Mar 18 Juin - 11:07

En attendant que la jeune femme au yeux d'émeraude et le jeuen homme au cheveux de neige ce decide a entré j'observa les environ immédiat de l'entré de la cathédrale,entouré par tout un quartier pavillonnaire,la cathédrale était un endroit tranquille ou il ne ce passait jamais rien.
Mais la prudence était mère de sûreté.


C'est pourquoi je scrutait les allée et ruelle entre les maison d'un œil attentif...et forte heureusement...
Entre deux pavillon  richement orné et décoré,ce cachait quatre silhouette sombre encapuchonner,des renflement au niveau de leurs hanche trahissait la présence de leurs armes a cet endroit.
un léger scintillement dans une fenêtre d'une autre maison révélait al présence d'un observateur,peut être même un sniper.


La jeune femme du nom de Meiji,semblait être une guerrière,sa posture  et ses muscle toujours tendu,ainsi que son arme cacher dans son dos trahissant peut-être un métier de chasseur de prime.


Je m'accroupis a coté des deux visiteurs  et d'un léger signe de la main a la jeune femme désigna les espion pour la prévenir et m'adressant a mazen et meiji je me releva en les invitant a entré.

"Allez venez,vous pourrez repartir une fois cette pluie infernal partit,et je pense bien que vous devez être affamé,j'entend vous estomac gronder d'ici." je leurs dis en riant légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Friendless et ne fait rien

Messages : 555
Crédits : 87
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Sans emploi
† Personnage sur l'avatar : Bakura ~ Yu-Gi-Oh

Papiers
Don: Friendless .:. Voir et entendre les fantômes
Statut: Sans emploi
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Refuge   Ven 21 Juin - 19:31

Meiji lui demanda encore si cela allait aller pour lui, elle ajouta que sa cape lui allait plutôt bien et que s'il pleuvait encore en sortant elle daignait la lui prêter. Mazen acquiesça doucement et la remercia d'une voix un peu étouffée. Le jeune homme ne vit pas le signe discret qu'avait fait Isaac à Meiji. Il le suivit lorsqu'il les invita à entrer. Il regarda autour de lui, longea un pilier des yeux pour rester en admiration devant les arcs ogivaux. Mazen venait souvent à l'église, mais à chaque fois, il restait saisit par la grandeur architecturale de ce lieu autant que par la spiritualité qui s'en dégageait. Mazen joignit les mains pour prier: faites que le carnet trouver par Isaac soit bien le sien.
Ainsi, il n'aurait plus à le chercher et pourrait continuer à vivre plus ou moins normalement ou simplement retrouver ses habitudes.

Mazen était trempée à cause de la pluie. Des gouttes perlaient de la cape qu'il portait, mais aussi de ses cheveux. Il tremblait légèrement: il faisait plus froid dans l'église. Pourtant il n'en dit rien, même s'il frissonnait un peu, Mazen se sentait bien. Il fixait les voûtes de l'église, l'air rêveur. Son visage habituellement secoué de tics nerveux qui se traduisaient souvent par des clignements de yeux répétés ou de petits tressaillements de la joue semblait plus serein. Cela ne dura qu'un instant, mais cet instant était précieux pour lui qui s'inquiétait toujours de tout jusqu'au moindre petit détail.

Lorsqu'il s'aperçut que les gouttes qui s'écoulaient de ses cheveux et de ses vêtements avaient formés une petite flaque d'eau sur le sol à l'endroit où il se trouver, Mazen se sentit mal à l'aise. Il fixa la flaque, regarda autour de lui, se mordit la lèvre et s'excusa avec gêne auprès d'Isaac:

- Je suis désolé, j'aurais dû me sécher avant d'entrer. Je n'y ai pas pensé...

Il craignait qu'à cause de lui quelqu'un ne glisse et se fasse mal si pas une mauvaise chute. Le jeune homme s'emmitoufla un peu plus dans la cape que Meiji lui avait prêtée. Il aurait aimer s'y fondre et disparaître à jamais. Cela aurait été tellement plus simple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Refuge   Sam 22 Juin - 11:24

Désorientés

Tandis qu'ils avançaient, Isaac eut un comportement plutôt étrange que Meiji interpréta avant même qu'il ne lui fasse signe. Il y avait danger... A quel pourcentage elle n'en savait rien, mais il était clair que quelque chose n'allait pas. Il lui indiqua alors d'un geste de main d'où venait ce danger et Meiji y tourna le regard. Elle aperçut cette même lueur, cet étrange rayonnement et sentit bien qu'il y avait danger. Elle espérait se tromper, elle ne voulait pas que Mazen soit impliqué dans quoi que ce soit et soit mis en danger. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle s'en sentait un peu responsable, elle l'appréciait bien ce jeune homme.
Elle fit un signe de tête à Isaac pour lui signifier qu'elle avait compris son message et resterait sur ses gardes puis elle tourna le regard vers Mazen. Celui ci semblait émerveillé par l'endroit et cela fit doucement sourire Meiji mais elle remarqua aussi qu'il semblait avoir froid et cela lui fit un peu moins plaisir d'un coup, il tremblait un peu. 
Il regarda ensuite à ses pieds et se rendit compte que vu qu'il était mouillé, il avait laissé une flaque d'eau à terre, il en parut très contrarié. 
- Je suis désolé, j'aurais dû me sécher avant d'entrer. Je n'y ai pas pensé... 
Après cette simple phrase il s'emmitoufla un peu plus dans la cape de l'assassin, comme s'il avait voulu se cacher, disparaître de la vue des autres. Meiji se plaça alors doucement derrière lui et posa ses mains sur les épaules du jeune homme, les lui frottant doucement pour le réchauffer.
- Ne t'en fais pas, tu ne dois pas être le premier à laisser un peu d'eau en entrant ici après une forte pluie lui dit-elle, se voulant rassurant avec lui. Il ne la voyait pas, mais encore une fois, elle avait un doux sourire affiché sur le visage. Pour une assassin, pour le coup, elle ne devait pas trop faire peur à être aussi douce avec le jeune homme. Mais après tout, qu'en avait-elle à faire ? Elle savait ce qu'elle valait, pas besoin de le montrer aux autres, l'effet de surprise n'en serait que plus conséquent. 
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 208
Crédits : 47
† Lieu de résidence : Fixon City
† Personnage sur l'avatar : Trafalgar law

MessageSujet: Re: Refuge   Dim 23 Juin - 21:06

Je regarda les deux tourtereaux ce câliner en souriant,les yeux cacher derrière mes lunettes de soleil.
Je leurs fit signes de me suivre et les emmena a l'étage de la cathédrale dans mes appartement.
Mes appartements était simple comme toujours,un petit salon avec un ordinateur poser sur un bureau dans un coin de mur,un canapé lit devant une télé plate,une salle de bain sur la droite et des WC sur la gauche de la portes de la douche,un bar et une kitchenette complétait le tout  vers le fond de l'appartement au niveau des fenêtre dont les  rideau était tiré.


Le tout était dans un style plutôt métallisé,je sortie trois verre avec une bouteille de coca,du whisky et un jus d'orange avec de la vodka.
Je pris le carnet mystérieux que j'avait mis dans un tiroir de la maison,et le mis sur la table devant le jeune Mazen et je pris une chaise en invitant mes inviter a prendre le canapé.


Je regarda les deux tourtereaux en souriant toujours en me servant un verre de whisky avec du coca et des glaçons,et pris la parole en tentant de cacher mon amusement.

"J'espère que cela vous permettra d'aller mieux jeune homme,je l'ai garder intact des que je l'ai retrouver". je dit a Mazen,puis je m'adressa a Meiji.

"cela fait longtemps que vous êtes ensemble milady Meiji et sir Mazen?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Friendless et ne fait rien

Messages : 555
Crédits : 87
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Sans emploi
† Personnage sur l'avatar : Bakura ~ Yu-Gi-Oh

Papiers
Don: Friendless .:. Voir et entendre les fantômes
Statut: Sans emploi
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Refuge   Mer 26 Juin - 12:49

Les paroles de Meiji rassurèrent un peu Mazen qui se décrispa un peu tandis qu'elle lui frottait le dos pour le réchauffer. Sa tutrice faisait parfois cela pour le rassurer et quand il était plus petit pour le réchauffer. Un sourire empreint de nostalgie se dessina lorsque ce souvenir lui revint à l'esprit. Ce souvenir là lui appartenait bel et bien, il en était sûr. L'homme aux lunettes leur sourit en les invitant tous les deux à le suivre. Mazen tourna la tête vers Meiji comme pour chercher son approbation, puis suivit l'homme.

Celui-ci les conduisit à l'étage de la cathédrale. C'était la première fois que Mazen mettait les pieds dans cette partie de l'église qui était privée et par conséquent inaccessible aux visiteurs. Il ne pu s'empêcher de détailler ces lieux nouveaux pour lui. Ils pénétrèrent ensuite dans les appartements privés d'Isaac qui se dirigea vers un tiroir d'où il sorti un petit carnet qu'il posa sur la table devant Mazen qui aussitôt après avoir ôté et posé la cape qu'il portait, le prit de ses mains tremblantes et l'ouvrit pour vérifier la première page. Isaac tira une chaise et les invita à s'installer sur le canapé. Mazen obéit docilement en gardant les yeux fixé sur le précieux objet. Le jeune homme aux cheveux d'argents acquiesça d'un signe de tête lorsque son sauveur lui fit part de son espoir qu'il aille mieux en récupérant le carnet qu'il avait gardé intact lorsqu'il l'avait trouvé.

- C'est bien mon carnet. Merci beaucoup!

Mazen relu ses notes. Des bribes de souvenirs lui revenaient tandis qu'il relisait. Il ne fit pas attention à la question que posa Isaac. Dans son carnet, il revit le nom de Meiji. Elle l'avait aidé à rentrer chez lui alors qu'il s'était perdu au marché. Il n'avait pas noté dans ce carnet ce qu'il s'était passé ensuite. Le jeune homme se mordit la lèvre en découvrant qu'il n'avait pas pu aller chercher sa commande à l'épicerie comme noté dans le carnet. Il fut toutefois rassuré de voir qu'il n'avait manqué aucun rendez-vous chez son médecin ou autre chose de vraiment important. Il prit le stylo relié au carnet par un fil et nota qu'il avait rencontré Meiji qui lui avait prêté sa cape et qu'un dénommé Isaac l'avait aidé à retrouver son carnet.

Le jeune homme relu l'adresse de son domicile. Une chance qu'il avait pu récupérer son carnet. Mais il fallait veillé à ce que cela ne se reproduise plus et quand bien même il perdrait une nouvelle fois son carnet, il lui fallait une autre alternative qui lui permette de rentrer chez lui. Le jeune homme leva son poignet sur lequel il avait autrefois entaillé son nom à l'aide d'un couteau de cuisine. Il ne se souvenait pas avoir eu mal en se tailladant la peau. Il se rappelait avoir éprouvé un immense soulagement quand il avait eu fini et s'être dit qu'ainsi il n'oublierait jamais plus son nom. Mais il se rappela aussi de la peur qu'il avait causé à sa tutrice, à ses éducateurs et à l'assistante sociale du centre. Ils lui avaient fait promettre de ne plus jamais recommencer... Mazen songea aussi au fait que son nom était immuable tandis que rien n'assurait qu'il vivrait toujours à la même adresse. Tatouer son adresse sur son bras n'était donc pas une bonne idée...

- Un collier! S'exclama alors Mazen qui jusque là était perdu dans ses propres pensées.

Puis il marmonna à l'adresse des voix qui l'importunaient:

- Non je ne suis pas un chien! Taisez-vous! Arrêtez avec ça!

Mazen plaqua ses mains sur ses oreilles pour ne plus entendre ses voix dérangeantes qui n'avaient de cesse de se moquer de lui et de lui mener la vie dure sous prétexte qu'il refusait de les écouter et de les aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Refuge   Mer 26 Juin - 15:33

Désorientés

"Cela fait longtemps que vous êtes ensemble Milady Meiji et Sir Mazen ?"
Quoi ?!! Il était sérieux là ?! Meiji se mit à rougir sans le vouloir, sa peau pâle laissant tout transparaître et elle passa une main dans ses cheveux. 
- Mazen et moi ne sommes pas en couple si c'est cela que vous me demandez. On s'est rencontré au marché, je l'ai aidé à rentrer chez lui répondit l'assassin
Et puis sincèrement, qui la verrait en couple vu sa dégaine ? Elle soupira, sans le vouloir Isaac lui avait sortit quelque chose qui l'avait quelque peu blessée dans le sens où elle savait qu'elle n'aurait jamais personne. Elle tenta malgré tout de redevenir sérieuse et regarda Mazen qui semblait extrêmement concentré en regardant son carnet. Elle semblait presque avoir lu dans ses pensées car lui vint en tête la même chose que le jeune homme. Si jamais il reperdait son carnet, comment ferait-il ?
-Un collier !
Cette phrase surprit grandement Meiji car elle correspondait un peu trop à sa pensée. Elle n'entendit pas ce qu'il marmonna ensuite mais elle posa une main sur son bras.
- Dis moi Mazen, et si tu faisais des copies des choses importantes notées dans ton carnet et que l'on en laisse une chez toi, une à l'église et même, je peux t'en garder une dernière, je sais où tu habite, cela pourra toujours être utile non ? Comme ça, tu auras des repères si ça se reproduit quitte à te faire un pense bête pour que tu ai l'idée de retourner à l'église par exemple. Elle est grande, tu pourras toujours la voir, même si tu l'oublie. Tiens, je vais te donner ma cape, j'en trouverais une autre.
Elle se retourna alors vers Isaac.
- Dites, vous auriez un feutre indélébile ? 
Elle comptait noter 'Perte carnet = Eglise' à l'intérieur du manteau, ainsi, il aurait toujours un point de repère. 
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 208
Crédits : 47
† Lieu de résidence : Fixon City
† Personnage sur l'avatar : Trafalgar law

MessageSujet: Re: Refuge   Ven 28 Juin - 21:08

Je vit la jeune femme rougir,c'était très discret,mai pour une jeune femme a la peau de neige,c'était impossible a manquer.
Je fut surpris et ne pus réprimer un sourire amusé et chaleureux.Cela faisait des année,que je n'avait pas sourit,vraiment souris.
Je détailla plus en détails la jeune femme...de longs cheveux neige,des yeux émeraude,le visage ovale,des lèvres couleur cerise.
Elle était belle,très belle...je réprima cette pensé immédiatement et commença a penser a son utilité dans mon cercle de contact,une assassin? vu que je comptait bientôt partir...en guerre.
enfin bref,réglons déjà le cas du pauvre ami de la jeune femme.
je réfléchissa,son idée de collier était pas si mal,tout comme celle de laisser des copie du carnet.

"Je te propose Mazen de laisser des copie de ton carnet ici et chez meiji,mais aussi de garder sur toi un bracelet ou un tatouage qui te montrera ou allez et qui trouver pour avoir tes carnet de secour.qu'en pense tu Mazen?"

j'attendis la réponse du jeune homme,réalisant a quelle point la vie devait etre compliquer pour lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Friendless et ne fait rien

Messages : 555
Crédits : 87
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Sans emploi
† Personnage sur l'avatar : Bakura ~ Yu-Gi-Oh

Papiers
Don: Friendless .:. Voir et entendre les fantômes
Statut: Sans emploi
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Refuge   Dim 30 Juin - 22:42

Mazen détourna son attention des voix pour la porter sur Meiji qui lui suggérait de laisser des copies de son carnet avec les éléments les plus importants à l'église et même lui en laisser une. Le jeune homme réfléchit, le conseil était avisé. Il lui suffirait de laisser ne serait-ce que son nom, son adresse, les numéros importants à contacter et les heures auxquelles il devait appeler, les petites choses qu'il devait faire quotidiennement comme la prise de ses médicaments aux heures définies et aussi passer tel jour à telle heure à la pharmacie, etc. La vie de Mazen était parfaitement réglée, les horaires étaient minutieusement définis pour facilité au mieux sa vie en semi-autonomie. Malgré cela, il avait du mal à s'y faire. Cela ne faisait qu'un an qu'il vivait ainsi. L'année dernière à peine, il logeait encore au centre d'hébergement où sa liberté restait somme toute assez restreinte. On lui avait donné la chance de vivre dans un petit appartement tout seul et Mazen craignait de gâcher cette opportunité qui lui était offerte de faire ses preuves.

Meiji lui fit cadeau de sa cape. Elle demanda un indélébile mais Mazen n'en avait pas, il ne possédait qu'un simple stylo. Isaac soutint Meiji dans l'idée de laisser un carnet de secours dans l'église, il suggéra même à Mazen de porter un bracelet ou un tatouage qui lui indiquerait où retrouver ses carnets. Mazen acquiesça, le regard fixe, perdu dans le vague. Soudainement, il se leva du canapé sur lequel il était assis, se dirigea vers un tiroir, l'ouvrit et en sorti un feutre indélébile qu'il alla tendre à Meiji. Mazen savait parfaitement où se trouvait l'objet, il n'avait pas hésité une seule seconde dans son élan pourtant il n'était pas supposé le savoir. Le jeune homme ne sembla même pas se rendre compte de ce qu'il venait de faire. Il marmonna des bribes de phrases incompréhensibles, sans suite logique, le regard perdu dans le vide. Il s'était à nouveau assis et bu quelques gorgée de cola.

Une idée sembla lui traverser l'esprit car il reprit son carnet et s'empressa d'y noter les suggestions que venaient de lui faire Meiji et Isaac. Pour bien faire, il aurait besoin d'un carnet vierge dans lequel noter les informations nécessaire. Mazen voulu le demander, mais ne parvint pas à formuler sa demande. Il ouvrit la bouche mais la referma aussitôt en baissant la tête. Le jeune homme se mordit le bout du pouce, sa jambe droite tremblait. Finalement, il demanda tout autre chose:

- Est-ce que je peux téléphoner? Ma tutrice doit être terriblement inquiète, je dois absolument lui dire que je vais bien.

Mazen n'aimait pas le téléphone, il avait déjà beaucoup de mal à se concentrer pour parler avec quelqu'un en face à face, parler au téléphone s'avérait plus difficile encore. Pour bien faire, il lui fallait auparavant noté l'essentiel de ce qu'il allait dire afin de ne pas trop se disperser. Il commença donc à noter qu'il allait dire qu'il allait bien, qu'il avait perdu son carnet mais qu'il l'avait retrouvé grâce à l'aide de Meiji et Isaac, qu'elle devait pas s'inquiéter, qu'il allait rentrer. Le jeune homme vérifia à plusieurs reprises qu'il avait bien mis l'essentiel, il tenta de réfléchir à savoir s'il y avait d'autres choses à ajouter. Peut-être aurait-il dû signaler qu'il se trouvait à l'église en ce moment même, mais cela ne lui vint pas à l'esprit. Il considéra donc que c'était suffisant et attendit l'autorisation pour téléphoner à sa tutrice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Refuge   Dim 30 Juin - 23:09

Désorientés

La tueuse à gage sentit que leur hôte portait un regard étrange sur elle, elle ne le comprit pas de suite, elle ne le comprendrait qu'un peu plus tard, pour l'instant, elle était trop concentrée sur Mazen.
D'ailleurs, Isaac soutint Meiji dans ses propos mais il n'avait pas ce qu'elle lui demandait. C'était bien sa veine, une simple stylo s'effacerait à la première pluie. C'est alors que Mazen se leva et, naturellement, alla vers un tiroir d'où il sortir un feutre indélébile qu'il lui tendit. Meiji n'en revenait pas, comment avait-il su ? Étaient-ce les voix qu'il entendait qui lui avaient dit où trouver cela ? Il prononça alors des bribes de phrases incompréhensibles, la jeune femme était un peu inquiète, elle eut une petite moue d'inquiétude au niveau de la bouche jusqu'à ce que cela se calme. 
Puis après quelques hésitations, Mazen leur demanda alors s'il pouvait téléphoner. Malheureusement, sur ce coup, Meiji n'allait pas pouvoir l'aider, elle tourna alors ses grands yeux vairons vers Isaac.
-Vous pouvez l'aider ? Je n'ai absolument rien sur moi... 
Elle espérait bien qu'il le pourrait, sinon elle raccompagnerait Mazen chez lui au moins, que sa tutrice ne s'en fasse pas. Elle remarqua alors que Mazen s'était mis à écrire ce qu'il semblait vouloir dire à sa tutrice, certainement pour pouvoir s'en souvenir. Le pauvre, Meiji était vraiment désolée pour lui, ça devait être difficile de ne rien pouvoir retenir.
Elle même se souvint alors de pourquoi elle avait demandé ce feutre indélébile et se mit à écrire à l'intérieur du manteau. Elle fit même un dessin de l'église. Elle dessinait extrêmement bien, on la reconnaissait parfaitement, dans les moindres détails, et la tueuse à gage en fut plutôt satisfaite.
-Et voilà, comme ça tu sauras toujours où te rendre.
Elle releva ensuite la tête et lui sourit, un doux sourire qui illuminait son visage, qui la rendait moins froide qu'elle ne l'était en général. 
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 208
Crédits : 47
† Lieu de résidence : Fixon City
† Personnage sur l'avatar : Trafalgar law

MessageSujet: Re: Refuge   Ven 5 Juil - 20:18

je regarda la jeune femme s'occuper du jeune homme comme une mère s'occupant de son enfant,e trouva cela fort amusant et me permis un petit sourire en les voyant tout les deux,puis je prit le téléphone fixe et le donna au jeune homme pour qu'il puisse passez son appel téléphonique a sa tutrice.

Je me dirigea ensuite dans la salle de bain a l'abri des regard de la jeune femme et du jeune homme,je tapa contre un pan de mur de la pièce qui suite a ce contact coulissa pour laisser apparaitre une petite armurerie enchâsser dans les murs.
j'avais la un fusil d'assaut FAMAS V2 avec munition perforante,un 9mm mm GLOCK avec des munition a tête creuse,6 couteau de lancer en acier aiguiser comme des rasoirs,un poignard un peu plus long que les couteau avec une poignée de cuir et une lame courbe en DAMAS et quatre grenade a fragmentation.

Je choisi de prendre le 9mm de le cacher dans mon dos sous mon t-shirt(tenu par ma ceinture de cuir),je rangea le poignard de DAMAS dans ma botte et cacha mes couteau de lancer dans les pan de ma veste de cuir.

je ressorti en refermant l'armurerie et demanda a la jeune femme de me suivre prêts de la fenêtre pour lui expliquer la suite des évènement.
je chuchotta alors de manière a ce qu'elle soit seule a entendre.

"Je vait partir m'occuper de nos "observateur",ramenez le petit chez lui et assurez vous que rien ne le menace dans l'immédiat,ensuite de ça...rejoignez moi a Fixon City au casino "the Top" si vous le désirez,je pourrait peut-être vous engager pour certaine mission que je ne peut affronter seul dans l'avenir..ce sera certainement des mission a haut risque je vous prévient,mais je vous en parlerai au "The Top" dans deux jours exactement...prenez soin de vous miss eiji,j'ai beaucoup aimer votre compagnie en tout cas."

Je repartis vers la porte d'entré et en m’arrêtant a la porte pour tourner légèrement la tête vers mes invité...

"Bonne chance Mazen et a vous aussi Meiji...moi je doit partir...a la chasse..." dis je d'u nton sombre e npartant et refermant la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Friendless et ne fait rien

Messages : 555
Crédits : 87
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Sans emploi
† Personnage sur l'avatar : Bakura ~ Yu-Gi-Oh

Papiers
Don: Friendless .:. Voir et entendre les fantômes
Statut: Sans emploi
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Refuge   Sam 6 Juil - 9:22

Meiji se mit à dessiner sur la veste sous le regard curieux de Mazen qui se rappela alors qu'il devait téléphoner. Mazen composa le numéro de téléphone mais dû s'y prendre à plusieurs reprises car malgré la note, il avait du mal à rester concentré. En même temps, il ne pouvait s'empêcher de regarder Meiji dessiner. Enfant, il aimait bien regarder les autres dessiner. Cela l'apaisait. Mais il se faisait souvent chasser parce que cela déconcentrait les petits dessinateurs que d'avoir un regard rivé sur leur dessin en cours. Parfois, Mazen piquait une crise et se mettait subitement à tout casser et même à taper ses petits camarades et d'autres fois il partait simplement s'isoler dans un coin.
Il secoua la tête et reporta son attention sur le téléphone. La sonnerie retenti. Première sonnerie. Deuxième sonnerie.

- Allô? Répondit une voix terne à l'autre bout du fil.
- C'est Mazen.

La voix recouvra sa vigueur. Elle parlait vite et posait plein de questions. Mazen était dépassé et ne savait plus quoi dire. La voix se reprit, plus calme, plus douce, plus lente. Elle demanda à son interlocuteur où il se trouvait. Elle répéta sa question patiemment. Mazen prit les notes de ce qu'il avait prévu de dire et répéta machinalement.

- Je vais bien. J'avais perdu mon carnet mais je l'ai retrouvé grâce à Meiji et Isaac. Ne t'inquiète pas, je vais rentrer. Il marqua une pause avant de se rappeler de la question que sa tutrice lui avait posée: Je suis à l'Église.

La tutrice demanda à Mazen s'il y avait quelqu'un avec lui et s'il pouvait lui passer le combiner. Le jeune homme se tourna vers Meiji et lui tendit le combiné.

- Ma tutrice veut demander quelque chose.

Sans doute la remercierait-elle pour son aide et lui demanderait-elle si cela ne la dérangeait pas de raccompagner Mazen chez lui où elle l'attendrait. Et certainement qu'elle préciserait qu'elle serait dédommagée pour la course. Lydia, la tutrice de Mazen, était comme ça après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Refuge   Dim 7 Juil - 22:16

Désorientés

Isaac demanda à Meiji de le suivre près de la fenêtre après qu'il ai fait quelque chose à laquelle elle n'avait pas prêté attention. La jeune femme termina son dessin et posa la cape doucement près de Mazen alors qu'il téléphonait.
"Je vais partir m'occuper de nos 'observateurs',ramenez le petit chez lui et assurez vous que rien ne le menace dans l'immédiat, ensuite de ça... rejoignez moi à Fixon City au casino "The Top" si vous le désirez, je pourrais peut-être vous engager pour certaine mission que je ne peux affronter seul dans l'avenir... Ce sera certainement des missions à haut risques je vous préviens, mais je vous en parlerai au "The Top" dans deux jours exactement... Prenez soin de vous miss Meiji,j'ai beaucoup aimé votre compagnie en tout cas."
The top... Haut risques, mmm, elle aimait bien cette idée et elle acquiesça donc. Elle fut un peu plus surprise du fait qu'il ait apprécié sa compagnie, elle était plutôt distante alors elle ne comprenait pas vraiment. Elle n'eut pas besoin de dire plus, l'homme partit en les saluant. La jeune femme revint alors vers Mazen et celui ci lui tendit alors son téléphone.
- Ma tutrice veut demander quelque chose. 
Sa tutrice ? Lui parler ? Si elle se souvenait d'elle ce ne serait certainement pas pour la remercier et lui faire des bisous... Elle redoutait un peu la réaction de la femme, elle ne voulait aucun mal à Mazen, elle l'appréciait beaucoup et aurait voulu peut-être pouvoir être plus souvent près de lui... Elle chassa ces pensées de sa tête, elle ne lui apporterait que des problèmes. Elle prit donc le téléphone et le plaqua à son oreille.
- Allo oui ? C'est moi qui accompagne Mazen en ce moment, vous vouliez donc me parler ? 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Friendless et ne fait rien

Messages : 555
Crédits : 87
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Sans emploi
† Personnage sur l'avatar : Bakura ~ Yu-Gi-Oh

Papiers
Don: Friendless .:. Voir et entendre les fantômes
Statut: Sans emploi
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Refuge   Jeu 11 Juil - 20:38

Isaac était parti. Mazen ne s'en rendit compte que pendant que Meiji avec sa tutrice. Il se mordit le pouce: il ne lui avait pas dis au revoir et remercié encore pour son aide. Heureusement, l'attention du jeune homme fut vite détournée de cette constatation. En effet, il remarqua la cape avec le plan superbement dessiné par Meiji. Il l'observa dans les moindres détails, suivant les traits du bout de l'index. Mazen avait l'air concentré à cette tâche et même un peu apaisé.

Pendant ce temps, Meiji était au téléphone. Lydia, la tutrice, la remercia tout d'abord d'avoir aidé Mazen et lui demanda si cela ne la dérangeait pas de le raccompagner jusque chez lui. Elle ajouta qu'elle la paierait pour cette aide précieuse, expliquant que c'était la moindre des choses car elle avait tout de même donné de son temps et de son énergie. Elle ne le formula pas, mais c'était implicite qu'elle sous entendait qu'il était difficile de s'occuper de Mazen. Cela demandait de la patience et de la douceur de la part de la personne qui s'en chargeait car Mazen ne supportait pas que l'on fasse preuve d'impatience à son égard: cela le stressait d'avantage encore et il perdait alors tous ses moyens. Mais le pire c'était qu'on lui crie dessus, dans ces moments-là, il avait tendance à faire des crises car c'était trop supporter pour lui. Evidemment, après il regrettait, mais sur le moment il était dans l'incapacité de réfléchir à ses actes et se braquait totalement.

La conversation téléphonique ne tarda pas. Mazen était toujours occupé à passer l'index sur les traits du dessin, une ébauche de sourire sur le visage. Il semblait ne plus faire attention aux voix qu'il entendait en permanence et ainsi un peu plus apaisé. Mais cela ne durerait pas. Cela ne durait jamais. Et quand bien même, il lui faudrait rentrer à présent. Mazen devrait prendre ses médicaments, manger et sans doute sa tutrice voudrait-elle lui donner de nouvelles insctructions. Mazen s'en doutait. Il la connaissait bien. Elle l'avait pratiquement élevé, sans doute même le considérait-elle un peu comme son propre enfant. Mais il savait aussi qu'elle se montrerait patiente et remettrait ça au lendemain pour ne pas le brusquer et assurer son bien-être et son confort avant tout. Elle voudra sûrement qu'il dorme un peu pour se reposer et reprendre des forces. Chose difficile pour Mazen qui devait prendre des somnifères qui souvent ne fonctionnaient qu'un temps et qui parfois s'avéraient insuffisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Refuge   Jeu 11 Juil - 22:44

Désorientés

Meiji fut assez surprise de savoir que la tutrice de Mazen voulait la payer pour ramener le jeune homme chez lui. L'assassin refusa poliment, elle n'avait aucune intention de soutirer de l'argent pour quelque chose qu'elle effectuait avec plaisir. Elle aimait bien Mazen et le fit comprendre à la femme au téléphone. Finalement elles se mirent d'accord, Meiji refusait d'être payée, mais elle allait ramener Mazen sans aucun problème. La tutrice la remercia et mit fin à la conversation téléphonique. 
Meiji se tourna alors vers Mazen, apparemment très concentré sur le dessin que l'assassin avait fait dans la cape. Cela la fit sourire, elle l'observa quelques instants avec de poser sa main sur son épaule avec douceur.
- Bon et bien Mazen, apparemment je vais une nouvelle fois te raccompagner chez toi, ta tutrice s'inquiète et les rues ne sont pas sures, alors si tu veux bien, je vais jouer le garde du corps ok ?
Cela lui faisait réellement plaisir de raccompagner le jeune homme chez lui, elle aimait bien sa présence malgré tous les problèmes qu'il avait, il ne la jugeait pas et elle appréciait beaucoup ça. Elle lui sourit en pensant qu'elle aurait bien aimé avoir un frère ou un ami comme lui.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Friendless et ne fait rien

Messages : 555
Crédits : 87
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Sans emploi
† Personnage sur l'avatar : Bakura ~ Yu-Gi-Oh

Papiers
Don: Friendless .:. Voir et entendre les fantômes
Statut: Sans emploi
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Refuge   Lun 15 Juil - 20:11

Lorsqu'elle en eu fini avec le téléphone, Meiji annonça à Mazen qu'elle allait le raccompagner chez lui. Le jeune homme acquiesça en remerciant Meiji pour son aide. Toutefois, il s'en voulait terriblement. A cause de lui, il avait sans doute fait perdre leur temps à Isaac et à Meiji mais il avait aussi inquiété sa tutrice. Mazen se dit qu'il devrait redoubler d'efforts et faire encore plus attention à son carnet. D'ailleurs, il vérifia qu'il l'avait bien sur lui cette fois. C'était le cas. Mazen enfila la cape et sorti par la même porte qui les avait conduit jusqu'ici. Il s'arrêta ensuite pour s'assurer que Meiji était toujours là. Il n'aimait pas trop ouvrir la marche et puis il ne savait déjà plus par où aller pour sortir de l'Eglise depuis cet endroit. Il se concentra et se souvint. Il continua d'avancer jusqu'à sortir de l'église. Une fois à l'extérieur, le jeune homme baissa la capuche sur sa tête et s'emmitoufla dans la cape. Il n'avait pas froid. Il ne pleuvait même plus mais cela le rassurait. Il jeta un coup d'œil à Meiji.

- Tu viens souvent à l'Eglise? Demanda-t-il pour tenter d'engager la conversation.

Mais influencé par les voix qu'il ne distinguait pas toujours bien de ses propres pensées, il se mit à secouer la tête et se ravisa:

- Pardon, oublie ce que j'ai dit, ça ne me regarde pas... En tout cas, moi je viens souvent. J'aime bien venir ici, ça m'apaise. Et puis, je prie pour être guéri un jour. Je ne sais pas si ça fonctionnera mais j'espère quand même.

Le jeune homme sourit puis se mordit la lèvre avant de secouer une nouvelle fois la tête et de s'excuser:

- Désolé, je te raconte ma vie et je t'ennuie peut-être. Je vais me taire, je crois que ça vaut mieux.

Mazen baissa la tête et regarda le sol. Il manquait cruellement de confiance en lui et avait toujours peur de déranger autrui. Souvent, il lui arrivait de songer que cela aurait été mieux s'il n'était jamais né. Une voix en particulier le lui répétait fréquemment depuis bien longtemps.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Refuge   Lun 15 Juil - 23:19

Désorientés


La jeune femme lui sourit lorsque Mazen la remercia avant qu'ils ne se mettent en route. Ils sortirent de l'église, elle, vêtue si étrangement et si peu surtout et lui, emmitouflé dans la cape de l'assassin. Malgré tout, celle ci était contente qu'il la garde, elle se sentait un peu plus proche de lui.
- Tu viens souvent à l'Eglise? lui demanda le jeune homme
L'assassin réfléchir un instant puis allait répondre mais le jeune homme ne lui en laissa pas le temps.
- Pardon, oublie ce que j'ai dit, ça ne me regarde pas... En tout cas, moi je viens souvent. J'aime bien venir ici, ça m'apaise. Et puis, je prie pour être guéri un jour. Je ne sais pas si ça fonctionnera mais j'espère quand même. 
Une nouvelle fois, elle ouvrit la bouche pour répondre aux paroles du jeune homme mais cette fois encore, il l'interrompit.
- Désolé, je te raconte ma vie et je t'ennuie peut-être. Je vais me taire, je crois que ça vaut mieux.
Après cette dernière phrase, Mazen baissa les yeux et elle sentit une grande tristesse, une mélancolie s'installer en lui. Elle lui releva la tête en le prenant de deux doigts sous le menton et le regarda.
- Tes questions ne me dérangent pas Mazen, n'hésite pas, nous sommes ensemble jusqu'à arriver chez toi, si tu veux me demander des choses, je répondrais volontiers à tes questions.
Elle lui sourit et lui caressa la joue, puis les cheveux avec douceur, elle aimait bien sentir un contact avec le jeune homme, c'était agréable, elle avait si peu de rapports humains...
- Pour répondre dans l'ordre, non, je ne viens pas souvent ici, je suis pas croyante et j'ai l'impression de souiller ces lieux en y entrant, d'où ma réticence tout à l'heure. Ensuite, si cela t'apaise de passer du temps en ces lieux, n'hésite pas, les gens y sont bons, j'ai eu l'occasion de parler une ou deux fois avec eux. Pour le fait de guérir, je te l'avais déjà dis mais je ne pense pas que tu sois malade... Et finalement, arrête de te sentir aussi nul, tu ne l'es pas, tu te tais alors que tu as autant le droit de parler que n'importe qui, n'hésite pas, tu es une personne de qualité, ne vas pas penser le contraire parce que tu es différent, bien au contraire même.
Elle lui fit un nouveau sourire et posa sa main sur son épaule, de manière rassurante, elle l'appréciait trop pour le laisser ainsi se dévaloriser et laisser aussi ses voix le faire pour lui.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Friendless et ne fait rien

Messages : 555
Crédits : 87
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Sans emploi
† Personnage sur l'avatar : Bakura ~ Yu-Gi-Oh

Papiers
Don: Friendless .:. Voir et entendre les fantômes
Statut: Sans emploi
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Refuge   Mar 16 Juil - 12:34

Meiji posa deux doigts sur le menton de Mazen et lui releva doucement la tête. Le jeune homme se laissa faire et il détourna les yeux lorsqu'il croisa le regard de Meiji. Il n'arrivait pas à regarder les gens dans les yeux. Elle le rassura en lui disant qu'il avait le droit de lui poser des questions et qu'elle y répondrait volontiers. Meiji sourit et caressa doucement la joue de Mazen puis ses cheveux. Mazen acquiesça doucement d'un signe de tête en s'efforçant de sourire. Il était rassuré mais il était triste de toujours être considéré comme un enfant. Il aurait tellement voulu pouvoir se comporter en adulte autonome et responsable. Mais il ne pouvait pas lui en vouloir, au contraire, il pouvait s'estimer heureux qu'elle se montre compréhensive et patiente à son égard. A tout peser, c'était mieux que de subir des remarques désobligeantes et antipathiques qui ne l'aidaient nullement à aller mieux.

Elle répondit ensuite à ses questions dans l'ordre dans lequel il les avait posée. Elle ne venait pas souvent à l'église car elle n'était pas croyante mais aussi parce qu'elle avait le sentiment de souiller cet espace sacré. Elle l'encouragea à continuer à s'y rendre si cela l'apaisait, elle ajouta que les gens y étaient bons. Mazen acquiesça. Oui, il y avait des personnes très gentilles. Mazen lui lança un petit regard perplexe lorsqu'elle lui dit qu'elle lui avait déjà dit que selon elle, il n'était pas malade. Que voulait-elle dire par là? Mazen ne se souvenait plus exactement de ce qu'il s'était passé et dit lors de sa première rencontre avec Meiji. Il tenta de s'en rappeler, mais en vain. Sans doute cela lui reviendrait-il plus tard... Meiji lui dit qu'il devait arrêter de se sentir aussi nul car il ne l'était pas. Elle ajouta qu'il avait tout autant le droit de parler que quelqu'un d'autre, qu'il était une personne de qualité même s'il était différent.

- Merci... Dit doucement Mazen.

Ce n'était toutefois pas si évident d'acquérir de la confiance en soi à plus forte raison lorsque l'on avait été rabaissé et jugé presque toute sa vie durant. Mazen faisait de son mieux mais même le mieux qu'il pouvait donné semblait rester médiocre. Pourtant, il continuait à fournir des efforts. Pour ceux qui continuaient à l'encourager et à croire en lui, même s'il avait parfois une envie irrépressible de baisser les bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Refuge   Jeu 18 Juil - 0:28

Désorientés


- Merci... 
Mazen avait l'air un peu gêné, Meiji ne souhaitait pas le traiter comme un enfant, elle voulait juste le rassurer, elle ne savait pas franchement s'y prendre, elle côtoyait si peu de gens à part pour les tuer que rassurer quelqu'un était pour elle comme un défi. Surtout que Mazen était différent, elle le savait et elle ne voulait pas le brusquer, elle espérait qu'un jour il pourrait comprendre ce qu'elle essayait de lui dire à propos des Nobodies mais il n'avait même pas l'air de se souvenir de leur conversation.
Elle le regarda quelques instants, elle se demandait s'il n'aurait jamais une vie normale, si seulement on ne lui mentait pas et il apprenait ce qu'étaient les voix dans sa tête, elle était persuadée qu'il pourrait se ressaisir, apprendre à contrôler ça et certainement vivre mieux. Les gens qui l’entouraient n'étaient ils réellement pas au courant ? Ou souhaitaient ils simplement lui cacher la vérité... Ou même, se voilaient-ils certainement la face...
Meiji baissa les yeux, son incapacité à aider le jeune homme face à cela l’énervait et elle devait se calmer. Elle ralentit un peu l'allure près de lui, cela l'apaisait de regarder autour d'elle. Elle repensa ensuite à Isaac, ils faudrait qu'ils se revoient, il aurait peut-être des choses intéressantes à lui confie qui pourraient l'avancer. 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Friendless et ne fait rien

Messages : 555
Crédits : 87
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Sans emploi
† Personnage sur l'avatar : Bakura ~ Yu-Gi-Oh

Papiers
Don: Friendless .:. Voir et entendre les fantômes
Statut: Sans emploi
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Refuge   Ven 19 Juil - 10:19

Mazen garda le silence. Plus ou moins. En effet, il continuait de marmonner tout seul. Dire qu'il ne conversait plus avec Meiji était somme toute plus juste. Mazen était fatigué. Cela lui demandait des efforts pour entretenir une conversation. Il fallait écouter, répondre logiquement, structurer correctement ses phrases pour être compris de son interlocuteur, ne pas perdre le fil de la conversation. Mazen devait rester concentrer sur toutes ces choses lorsqu'il discutait avec quelqu'un et il fallait en plus prendre en compte les voix qui interféraient.

Le trajet s'effectua sans encombre. Evidemment, le couple d'originaux attirait parfois les regards mais Mazen n'y prêtait pas attention. Il était dans sa bulle, emmitouflé dans la précieuse cape que Meiji lui avait offert. Fatigué d'entendre les voix, il tenta de se concentrer sur ses pas. Il décida de les compter. Il murmura son comptage. Un, deux, trois, quatre, cinq... En chemin, ils croisèrent un petit chat qui faisait les poubelles.

- Oh! S'exclama Mazen.

Le petit chat s'arrêta, le fixa et siffla en hérissant ses poils. Mazen se crispa et accéléra le pas en fermant les yeux et en baissant la tête. Il n'avait jamais eu de chance avec les animaux. Ceux-ci s'étaient toujours montrés méfiants à son égard et donc parfois agressifs. Pour cette raison, Mazen avait peur de ceux-ci, principalement des chiens et des chats. En revanche, il aimait bien observer les poissons. Ces derniers avaient souvent de belles couleurs et semblaient nager paisiblement dans leur aquarium.

Bientôt, les jeunes gens arrivèrent à Garden Town puis enfin chez Mazen où la tutrice attendait devant la fenêtre de les voir arriver. Elle s'empressa d'aller leur ouvrir et de serrer Mazen dans ses bras. Elle lui frotta affectueusement le dos et les bras. Avant de remercier Meiji pour son aide. Lydia, encouragea son protéger à saluer à Meiji et de rentrer s'installer. Mazen mit un petit temps à réagir, mais il s'exécuta.

- Merci. Au revoir.

Mazen rentra et se laissa tomber sur le canapé. Pendant ce temps, la tutrice demandait à Meiji si tout c'était bien passé, etc. Elle la remercia bien plusieurs fois et s'excusa aussi pour son comportement lors de leur première rencontre:

- Vous comprenez, je ne savais pas qui vous étiez et Mazen à tendance à faire confiance assez facilement alors j'ai eu peur que vous abusiez de lui. C'est malheureusement déjà arrivé vous savez. Une personne qui l'avait "aidé" à retrouver son chemin et qui l'a ensuite dépouillé de son argent et de ses médicaments...


Après avoir raconté cette petite anecdote, s'être encore une fois excusée et avoir remercié Meiji pour sa gentillesse, Lydia salua la jeune femme et prit congé d'elle pour aller s'occuper de celui qu'elle considérait comme son fils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Refuge   

Revenir en haut Aller en bas
 

Refuge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SOS POUR DEUX CANICHES + 10 ANS REFUGE (11)ADOPTES
» Caniche abricot, 5 ans, refuge de fontorbe (17) ADOPTE
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Louba canichou (ex du refuge de Tabanac) s'en est allé
» SAXO X CANICHE 13 ANS REFUGE FERME BIENTOT (25)- ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Cathédrale Saint Luc-