Partagez | 
 

 Retraite compliqué.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 208
Crédits : 47
† Lieu de résidence : Fixon City
† Personnage sur l'avatar : Trafalgar law

MessageSujet: Retraite compliqué.   Mar 1 Nov - 23:04

Le silence... Je ne me rappel plus grand chose. J'ai très mal... Je vis alors. Je me souviens des flammes, de la peine, de cette fille aux longs cheveux blancs souillés d'écarlate. La mémoire me revient peu à peu... Je dois vivre !

J'ouvre les yeux, un moment que du noir puis je perçoit les étoiles et des hélicoptère d'Eternal qui approche avec leurs projecteurs dans des grondements d'hélices. Je grogne en me dégageant peu à peu des gravats qui me couvre, la salle où nous étions à salement morflé et je ne vois plus Asoka le colosse ou le sale type, mais je peux constater que deux silhouettes sont étalées sous des débris de cloison en métal. Je rampe vers ces silhouettes et me dresse sur mes pieds lentement, l'explosion a été rude.

Je fais appel à ma force pour dégager les deux personnes et je constate que c'est la jeune femme rousse et le type bizarre qui son la dessous… Bon sang.
Les hélicoptères approchent et j'ai deux poids morts ! Je pourrais partir… Ce serait si simple. Les casques rouges seraient occupés avec eux deux et je pourrais filer à l'anglaise pendant ce temps et utiliser les chemins de traverse pour partir et recommencer ma vie ailleur...
Bordel Axel tu me redevra ca aussi ! J'ai saisi le type en premier et l'ai mis sur mon épaule gauche comme un sac à patates et j'ai pris la jeune femme sur l'autre épaule avant de commencer à trotter pour descendre les étages du bâtiment qui était déjà gravement endommagé par les combats. Ci et là des pans entiers de mur laissaient voir l'extérieure suite à une explosion, des corps parfois avec des douilles couvrant le sol témoignaient silencieusement d'un affrontement, et moi, je courais dans cette anarchie totale pour quitter ce bâtiment, sentant mes forces me fuir à grande vitesse.

J'ai fini par atteindre le rez de chausser au moment où le bruit des protes enfoncé par des équipes d'assaut résonnait dans les étages supérieurs, je poussais un grognement et sortis du bâtiment… 

Les rues étaient vides hormis les cadavres et les débris. Les incendies ravageaient plusieurs quartiers et les fusillades bien que plus éparse et rare étaient toujours présente. J'ai couru vers une ruelle plus sombre et poser mes deux rescapés contre un des murs et observer les alentours… Fallait un véhicule… Je scrutais les corps et vis celui d'un résistant, on les reconnaissait à leurs tenues façon guérillas urbaine et le foulard coloré attaché à eux. Je m'élançais vers ce corps pendant que le calme durait encore, toujours accroupis et bien penché, je fouillais le refroidi pour trouver une arme de poing et deux chargeurs et un communicateur… Génial.

Je revins à ma ruelle sombre et m'assis face à mes deux inconscients en triturant les réglages du communicateur… Si je pouvais seulement trouver une fréquence rebelle pour demander une evac et vite… Je prétexterais que j'ai deux nobo et j'aurais mes tickets de sortie.
Je devais faire vite, mes forces me quittaient, je devais me reposer, les combats avaient été violents et l'explosion avait vidé mes résistances. 
A force de jouer avec les fréquences, je finis par tomber sur une des rebelles encore active.

« Lima-4 de Zoulou-9, replis générale ! Eternal fait venir des renforts extra kanton ! »


« Zoulou-9 de Lima-4 je suis coincé avec des prisonniers à deux rue d'un labo ! J'ai besoin d'une evac ! »

« Lima-4 de Pelican-6 on sera là dans cinq minutes tenez jusque-là ! »

J'activais la fréquence et en prenant une grande inspiration, je dis.

« Lima-4, j'ai deux nobody sur les bras, blessé gravement et je suis en sale état également. Demande autorisation d'évacuer avec vous et Pélican-6. »


« Identifiez-vous ?!
 » Hurla la voix du contrôle comm des rebelles…

Merde, s'ils refusaient, je n'aurais pas la localisation de l'evac et je serais coincé avec ces deux-là.

Si seulement je savais quelles sont les procédures de transmission des rebelles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 560
Crédits : 255
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Retraite compliqué.   Dim 20 Nov - 10:41

Réveille-toi vite lui murmurait une voix. Il faut que tu te réveilles sinon vous allez mourir, j’ai besoin de toi, insistait cette voix de fillette. Mais l’esprit de la rousse ne semblait pas réagir. Alors la voix se fit violente et lui hurla : Mischa ne me laisse pas toute seule !

Les yeux verts de la résistante s’ouvrirent. C’était bien la voix de Loane qu’elle avait entendue ? Elle en était certaine. Son esprit était embrouillé. Elle tourna les yeux vers ce qui l’entourait et vit qu’elle était contre un mur. Faust était à ses côtés, inconscient. Et il y avait un type qui parlait. En se faisant violence elle réussit à entendre ce qu’il disait. Il essayait de parler à la résistance. Maintenant tout lui revenait : l’explosion, le fait qu’elle était venue ici délivrer Faust et Axel qui était mort… Elle devait agir avant que ce type gâche leur seule chance de ressortir. Elle se leva péniblement mais rapidement et s’approcha du communicateur pour prendre la parole :


« Ici feu follet, la berge est en feu dans le 6-4-9. La brebis est avec moi mais est blessée. Je suis accompagnée d’un  moineau perdu. La petite fille a besoin de nous. »


Le code qu’elle venait de transmettre était claire : elle venait de donner son identité, avait expliqué que la situation était extrêmement précaire pour elle. Mais elle avait également indiqué sa position, qu’elle avait à peu près identifié grâce aux bâtiments l’entourant. Bien sûr elle avait expliqué que la mission était accomplie car elle avait secouru Faust mais avait précisé qu’il était blessé. Elle avait ajouté qu’une personne apparemment dans leur camp, mais dont elle ignorait l’identité était avec elle. Sa conclusion avait été une demande d’évacuation. Sans les mots précis, aucun révolutionnaire ne serait venu les aider : ça aurait été bien trop risqué pour eux. Dans des conditions aussi complexes, des membres d’Eternal auraient pu pirater les fréquences et tenter de leur tendre un piège.

Mais heureusement Mischa était intervenue et ses membres avaient reconnu aussi bien sa voix que son code de communication. Ce dernier changeait d’ailleurs à chaque fois. Maintenant qu’elle avait dit cela, si quelqu’un le réutilisait, nul ne lui donnerait crédit.

Les membres de la résistance répondirent aussitôt :


-Nous ne pouvons envoyer le tigre. Allez-vous-en !


Ce qui signifiait en réalité qu’ils arrivaient dans moins de deux minutes et qu’ils ne devaient pas bouger.

Mischa fixa un instant l’inconnu et lui dit :


« On ne bouge pas, ils arrivent. On va pouvoir sortir d’ici. »


La rouquine se dirigea vers Faust et le prit sur ses épaules. Qu’est-ce qu’il pouvait être lourd quand il dormait celui-là ! Un vrai poids mort ! Mischa regrettait de devoir abandonner la fille aux cheveux blancs… Elle avait promis à Axel de la trouver mais vu l’explosion, elle devait être morte. Elle se demandait déjà comment elle-même avait pu survivre.

Enfin les résistants arrivèrent, pointant leur arme sur l’homme dont les intentions ne pouvaient être confirmées. Ils le ligotèrent. Ils aidèrent par contre Mischa à porter Faust et embarquèrent ce joli monde en dehors de la zone sinistrée. Les balles fusaient, les cris résonnaient tandis que les pales d’hélicoptères tournaient dans les airs. C’était la guerre. On ne pouvait pas voir à travers les vitres : c’était une précaution au cas où ils auraient à leur bord une personne ennemie.

Après une bonne demi-heure de route, l’ambiance redevint plus calme. Les résistants amenèrent Mischa et Isaac dans une salle blindée classée secrète. Faust avait été directement dirigé vers le pôle de soins intensifs.

Une dizaine de personnes gardaient la porte de la salle, un membre de l’équipe soignait Mischa tandis que cette dernière s’adressa à l’inconnu qu’elle détacha.


« Je suis désolée que mes hommes vous aient traité de la sorte mais j’ignore encore votre identité et même si vous m’avez aidée, je vous en remercie d’ailleurs, je ne sais pas ce que vous avez derrière la tête. Par ces temps de guerre, nous préférons rester prudents. »


Elle lui adressa un sourire tandis qu’on lui recousait une de ses nombreuses blessures au bras.


« Commençons par le début, comment vous appelez-vous ? »

_____________________________

Je possède 3 grenades cryogéniques uniques :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 208
Crédits : 47
† Lieu de résidence : Fixon City
† Personnage sur l'avatar : Trafalgar law

MessageSujet: Re: Retraite compliqué.   Mar 22 Nov - 19:20

La jeune femme semblait reprendre peu à peu ses esprits et me pris le communicateur des mains pour donner des ordres codés à ses hommes. Ingénieux. Nous avons continué à attendre que les résistants viennent nous sauver... Enfin sauver. Lorsque leur hélicoptère s'est posé et que les combattants ont débarqué, je me suis vite retrouvé braqué par plusieurs canons. J'ai brièvement pensé à fuir en tuant un ou deux d'entre eux, mais... C'est certainement le meilleur moyen pour moi de sortir d'ici vivant. 

C'est heureux de quitter le Black Spot que je regardais le sol s'éloigner rapidement en fixant les points lumineux à l'horizon. Signes préventifs des appareil Eternal en approche venu d'en-dehors de la ville... Ceux qui étaient encore en bas à leurs arrivée vont vite finir dans un sac.

Une fois de retour au sol après un temps certain de voyage,où le pilote n'a cessé de remercier le ciel pour le silence de la DCA, nous avons été amener dans une sorte de complexe souterrain rudimentaire. Je sentais l'odeur d'humidité, de sang et de poudre... Une planque des résistants. 

Je fus trainer dans une salle à la porte épaisse et sous bonne garde, enfin, c'était relatif vu l'état palpable de stress des geôliers haha. La jeune femme finis par venir me voir en s'excusant de ces précautions et me demandant qui j'étais. Là, je riais, avant de soupirer en la fixant dans les yeux le visage penché vers elle.

"Commençons par le début, vous avez raison ma jolie.... D'une, vous n'êtes absolument pas désolée haha!"

Je fixais les quelques gardes en souriants.

"En ce qui concerne mes attentions, je pense que si je dois partir d'ici moi-même, je vais briser les os de celui-là, il a eu un peu trop la main leste, mais je ne pense pas qu'il soit si rassuré s'il savait que je pouvais me dégager en une dizaine de secondes.

Je gloussais encore plus en faisant un clin d'oeil à l'un des garde en question en lui montrant mon plus grand sourire.

"Et mon nom... Je m'appelle Isaac Nightwinter... Le terrible frère de feu, votre ancien ami qui à fait un grand plongeon. J'ai aussi fait exploser la salle où vous étiez avec le grand chef des casques rouges... C'était un sacré coup de poker ca aussi huhu."

Je repris en fixant leur cheftaine avec un regard un peu fou. Il y eut alors un bruit métallique et mes liens son tombé au sol et j'ai lentement levé les mains au dessus de la tête alors que les gardes me rattachais avec brutalité.

"Je vais sortir d'ici ma jolie, je peux le faire sans violences si vous me laisser partir en remerciement pour vous avoir sorti vos magnifiques fesses de ce merdier que vous et mon stupide frère avez créer... Ou je sors par moi-même et ce sera douloureux pour quelques personnes."

Un des soldats perdit son sang-froid et m'offrit un coup-de-poing qui lui arracha un cri de douleur madré la force du coup. Je le regardai en souriant.

"Espèce de taré ! Vous auriez préféré qu'on laisse faire Eternal!"

Je riais encore et répliquais.

"Et toi t'es le pire des cons, si vous n'aviez pas joué les apprenties soldates, vous auriez pu épargner les vies qu'Eternal va prendre partout en ville pour se venger de vos conneries. J'en ai vu des guerres, vous êtes loin d'être prêts à vous battre vraiment."

Je me laissais aller dans mon siège en fixant les personnes présentes avec un sourire provocateur en commençant à penser à une voie de sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 560
Crédits : 255
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Retraite compliqué.   Ven 25 Nov - 15:54

Mischa n’aima pas trop l’attitude de celui qui lui faisait face. Lorsqu’il l’appela ma jolie, elle comprit qu’il avait l’habitude de parler avec supériorité aux autres. Franchement, cela ne l’intimida pas. D’ailleurs lorsqu’il lui dit qu’elle n’était pas désolée, elle se dit qu’elle l’avait été avant qu’il ouvre sa bouche de tête à claques. Puis vinrent les menaces… Parce qu’être insupportable ne semblait pas être sa seule qualité.

Il lui fit comprendre qu’il tuerait celui qui s’était occupé de lui s’il en avait l’opportunité et ajouta qu’il pouvait se libérer rapidement. C’était bien sa chance d’être tombée sur un psychopathe du nom d’Isaac Nightwinter. Avant même qu’il le dise, elle avait compris qu’il était celui qu’avait recherché Axel. Il lui apprit par contre qu’il était le responsable de l’explosion de la salle. Il se détacha alors les poignets tandis qu’un des gardes le rattachait aussi vite.

Il lui dit vouloir sortir d’ici et proposa de le faire de la manière douce ou forte. Décidément, que d’amabilité. Un des hommes perdit son sang-froid et l’insulta. Ce à quoi Isaac répondit que des vies seraient prises en ville à cause d’eux et qu’ils étaient loin d’être prêts à vraiment se battre.

Mischa calma aussitôt le jeu en s’adressant à tous les membres de la salle :


" Ici personne ne parle en dehors de monsieur Nightwinter et moi est-ce clair ? "
Son ton était cassant. En agissant ainsi elle comptait bien tous les protéger. S’ils s’étaient ralliés à sa cause, elle ne voulait pas qu’ils meurent inutilement en provoquant la colère du frère d'Isaac.

" Si vous souhaitez sortir, mon beau, je vous mènerai volontiers à la sortie. Nul besoin d’effusion de sang inutile, même sur celui qui vous a énervé. Pourquoi êtes-vous tant dans l’agressivité alors que nous ne vous avons rien faits ? Certes, nous vous avons attachés par sécurité et visiblement nous avions raison puisque vous nous menacez. Pourtant si vous avez sauvé nos miches, nous en avons faits autant. Nous sommes quittes désormais. "


La rouquine le détacha mentalement et lui sourit tout en disant aux gardes de ne pas braquer leurs armes.


" Je raccompagne monsieur Nightwinter vers la sortie, le premier qui l’attaque aura affaire à moi. "

Chacun opina du chef et s’exécutèrent. Mischa n'était pas du genre à rigoler lorsque l'on ne respectait pas ses ordres. Sur le chemin du retour, Mischa dit à Isaac :


" Je suis désolée pour votre frère, il était mon ami et jamais je n’ai voulu que cela se termine ainsi pour lui. Peut-être sommes-nous des soldats imparfaits, mais au moins avons-nous le mérite d’essayer de changer les choses. Juger, c’est une chose bien aisée. Si vous connaissez la guerre, vous savez bien que l’on est confronté à des tas de choix plus risqués les uns que les autres. Il n’y a jamais de véritables solutions qui feront que nul ne subira les conséquences ensuite. Comme vous l’avez dit : c’est la guerre, et il y aura des morts jusqu’à ce qu’un des camps ait gagné. "
Elle sourit. " En espérant que ce ne soit pas Eternal, car ce ne sera plus cette ville mais le monde qui se fera massacré ensuite. "

Elle ouvrit la porte, dévoilant la sortie et lui dit :


" Si vous étiez vraiment aussi malin que vous semblez vouloir le montrer, vous nous viendriez en aide pour éviter que le pire arrivent à ceux qui survivront à tout cela. "

Mischa le regardait mais s’attendait déjà à ce qu’il balbutie des idioties. Il faisait juste l’intéressant parce qu’il avait des capacités mais ça n’irait jamais plus loin. Il était sans doute trop égocentrique pour cela.

_____________________________

Je possède 3 grenades cryogéniques uniques :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 208
Crédits : 47
† Lieu de résidence : Fixon City
† Personnage sur l'avatar : Trafalgar law

MessageSujet: Re: Retraite compliqué.   Ven 25 Nov - 20:52

J'aime bien cette femme, elle n'a pas peur et elle tient bien ses louveteaux. Je souris lorsqu'elle ordonna ma libération et elle me guidait à travers un dédale de couloir rocheux où les résistants pansaient leurs blessures. Plusieurs consoles diffusaient des messages, rapports sans parler des hommes ou femmes qui couraient en tout sens pour amener des blesser, déplacer du matériel...

son petit discours sur mon frère me tirais un gloussement et j'attendis qu'un des hommes de la femme qui menait la meute me rende mon matériel et elle m'ouvris la porte du repaire et je revis le ciel qui au loin commençait à s'éclaircir lentement. 

Je m'assis contre la parois proche de la porte et sortis une flasque de ma poche de gilet pour en boire une gorgée. Je me permit de continuer la discussion.

"Je pense que la mort de mon frère vous attriste bien plus que moi, je ne l'aimais pas, mais je le respectais... Surtout sur la fin haha.


Je vous respecte aussi même si vous devez pas en avoir l'impression, vous êtes la chef de meute de vos hommes et vous êtes la plus aptes à vous battre. Je pense quand même que vous allez droit à la mort."

Je poussais un soupir en finissant ma flasque avant de la jeter vers l'avant.

"Je suis venu ici pour échapper à des gens pires qu'Eternal, ici c'est le pieds pour les gens comme moi, les règles son quasi inexistante. Le vice règne en maître dans les coins sombres...


C'est ce qui a perdu mon Axel, j'étais déjà le pire des fils de putes en arrivant, lui c'était un type naïf et trop honorable qui combat après combat est devenu de plus en plus sombre et brisé... Vous le savez vous même ma jolie. D'ici peu il aurait basculé dans la folie meurtrière, surtout après les événement avec le prêtre Tales."

Je poussais un grognement en me relevant et regardais la chef des louveteaux. 

"J'appréciais beaucoup la jeune femme que Axel voulait sauver... je pense que cette petite saloperie de cul bénie déteignait sur mon caractère de connard haha! 


Je pense pas vous aider vous savez... ce serait drôle... Beaucoup de combat, ce serait cool, comme à l'époque. Mais je suis un lache haha!


Je suis venu pour fuir d'autres monstres, alors me battre et attirer l'attention est hors de question. Allez, je vous laisse, qui sait... Je vous revârais peut être hahaha!" 

je pris la route pour rejoindre mon bar et retourner à mes petites habitudes, retrouver le calme et la routine... Alors que le solei lse levait sur le chaos de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Retraite compliqué.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retraite compliqué.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» UIMM: des complèments de retraite
» LE PRESIDENT EST TROP VIEUX ,TROP MALADE TROP COQUIN POUR L''EXIL ET LA RETRAITE
» " RETRAITE SEREINE SANS AUTOMOBILE "
» maisonde retraite
» occupations à la retraite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Laboratoire Eternal-