Partagez | 
 

 Sur tes pas...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 49
Crédits : 59

MessageSujet: Sur tes pas...   Lun 18 Juil - 21:01

Mon enquête sur Isaac m'emmène à d'abord suivre l'enquête de son frère qui lui l'avait traqué jusqu'à l'ancienne clinique de flooded.
Le quartier est dans un état à pleurer, les gens vivent dans des conditions abominables, l'eau pure manque, la nourriture manque, les médecins et médicaments manquent...
Pour le moment, j'ai pris un nouveau nom, Akiro Ichigo, et je procure les soins dans la zone qui sert d'hôpital de fortune tenu par quelques médecins et miliciens.

Cela fait des jours que je m'occupe des gens ici, chaque nouveau patient est une nouvelle raison de vouloir saper le pouvoir d'Eternal et les mener à la ruine. Je suis dans une tente d'examen, demain, je partirais explorer les ruines de l'hôpital antique.
J'avais appris qu'une équipe d'Eternal avait détruit une partie des ruines et je comptais bien enquêter là bas.

La tente était misérable, une tente de type militaire avec des lits de camp et des caisses de matériel à demi-vide, je m'apprête à aller chercher une pauvre âme quand j'entends du grabuge à l'extérieur. Je sors de la tente vêtue de ma blouse blanche tâchée de sang et de terre. Je vois trois hommes armées de batte, de pieds-de-biche et autres armes blanches qui tentent d'intimider les deux miliciens qui montent la garde avec leurs tenues bleues. J'approche des miliciens sous le regard des patients apeuré et vois une petite fille qui attend pour avoir un vaccin vital.

"messieurs, je vais devoir vous demander de partir." Je dis gaiement avec un sourire aux trois brutes.

"Hey doc, tu vas fermer ta gueule et nous laisser prendre ce et qui on veut et tu verras tout ira bien haha." Glousse l'un d'eux.

Je soupire en faisant signe aux deux miliciens effrayés de reculer et laisse la brute approcher. Sa main saisie, mon col et je commence à agir. Je saisis son poignet droit de la main droite et sers si fort que je brise ses os, il hurle et je lance ma jambe dans sa rotule gauche dans un nouveau craquement et hurlement et ma main gauche fermer en un poing lui percute le nez et éclate les os de son visage... Il tombe en arrière dans la boue.

"PArtez."

"Tu vas crever !" Hurle un de ses amis !

"Mauvaise réponse"

Je laisse le premier approcher avec sa batte et le désarme avant d'abattre le tranchant de ma main sur sa gorge le laissant agoniser dans la boue et fauche le dernier avec la batte qui sous la force de mes bras, éclates en milliers d'échardes et brise les jambes de l'homme qui tombe au sol avec les jambes tordu et ouvertes par des éclats d'os et de bois.

Les miliciens arrivent d'un autre camp et emmènent les brutes, enfin leurs corps, je vais laver mes mains et fait entrer Samira, la petite fille qui a besoin d'un vaccin.

Je lui raconte une histoire à propos d'un lapin et d'une tortue qui font la course pour la distraire de l'aiguille du vaccin et sans qu'elle ne sente la piqure, je lui offre quelques années de plus de vie grace au vaccin.

"Mais... Vous êtes vraiment docteur ?" Me demande-t-elle timide."

"Oui... Pour aujourd'hui !" Je lui réponds avec entrai net un sourire.

Je finis ma journée et me rends dans les ruines de la clinique, cela ressemble à ces vieux jeux post apocalyptique, angoissant, attristant... Je me lance à la recherche d'une entrée vers les sous-sols, d'après les cartes une bouche d'aération permet de reprendre les coursives condamnées par l'intervention d'Eternal.

je finis par voir une trappe soudée au sol et couverte de gravât et détritus, la rouille la rongé... Facile à ouvrir. Je dégage les gravats et tire de toutes mes forces pour ouvrir le passage, le métal grinça, craquela et finis par s'ouvrir avec un grondement.

"Hum... Je t'ai entendu petit chat." Je glousse après avoir entendu des petites pattes sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 169
Crédits : 142

MessageSujet: Re: Sur tes pas...   Mer 20 Juil - 22:32

Flooded district restait l’endroit de New Kanton que Tatiana connaissait le mieux. Elle s’y rendait donc assez régulièrement. A force de laisser trainer ses oreilles, elle avait entendu parler de soi-disant objets de valeur cachés dans les entrailles de l’ancienne clinique abandonnée. Etant désormais amie avec Shion, la jeune femme aurait aimé pouvoir offrir un vrai cadeau à ce dernier. Ainsi elle lui montrerait la gratitude qu’elle avait envers lui.

Bien sûr, cela aurait été trop dangereux de s’y rendre sous forme humaine. Un chat, ça passait partout dans le Flooded District. C’est donc sous cet apparence que la nobody se rendit vers le lieu soit disant rempli d’objets de valeurs. Elle ne comptait pas y croiser quoique ce soit, étant aisément furtive lors de ses déplacements. Et puis, surtout, qui aurait été assez bête pour se rendre dans cette clinique sachant qu’elle était assez effrayante ?

Tatiana passa la zone de la tente sans s’y attarder. La jeune femme avait bien remarqué une tente avec visiblement des pauvres gens mais ne s’y attarda pas. La misère des autres ne l’atteignait pas plus que cela. Chacun portait sa croix, elle commençait à s’en sortir mieux et ne mettrait pas ce début de belle vie en péril pour des inconnus. Ses pattes de velours se dirigèrent vers les ruines. Elle en fit le tour. Il fallait trouver une entrée accessible. Bien sûr, sous sa forme elle pouvait bien plus facilement pénétrer dans les bâtiments que les humains. Elle s’apprêtait à entrer dans un petit passage, dans le creux d’un mur lorsqu’elle entendit du métal grincer. Curieuse, Tatiana alla voir qui se trouvait dans les parages. Mieux valait s'assurait qu'elle ne risquait rien. Elle reconnut alors Akkiko qui dit l’avoir entendu. La nobody rit doucement et rectifia :


" C’est surtout moi qui t’ai entendu ! Ta discrétion est celle d’un éléphant qui marcherait sur du papier à bulles. Ta plaque grince vachement. "


Elle regarda l’entrée d’Akkiko puis dit :


" Moi j’ai plein d’entrées partout, étant donné ma taille. C’est l’avantage. "


Tout de même, elle se demandait ce qui amenait l’homme ici. Il ne lui semblait pas rechercher quelconques objets de valeur.


" Pourquoi tu es là, toi ? J’espère que tu n’es pas venu récupérer les objets de valeur. J’étais là la première. "


Tatiana y tenait. Elle aurait été trop déçue de se faire doubler sur ce coup. Elle comptait bien revenir avec un butin digne de ce nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 49
Crédits : 59

MessageSujet: Re: Sur tes pas...   Dim 24 Juil - 23:29

La jeune femme semblait avoir peur que je lui vole son butin, j'en gloussais à nouveau en dégageant correctement l'ouverture du lieu.

"Non, je ne viens pas pour les objets qui pourraient attendre la dessous. Je suis la trace d'une personne que je cherche qui elle-même suivait une autre personne que je cherche également haha! C'est ridiculement compliqué non ?" Je lui dis en riant quelque peu.

"Suis-moi, je ne prends rien que tu voudrais, mais je te demande juste de rester derrière moi.
" Je lui demandais avec gentillesse en dégainant une arme de poing qui utilisait des munitions de 10mm.

Une lampe torche accroché à mon épaule droite, je débutais ma descente le long de l'échelle rouillé qui grinçait sous mon poids. Je finis par atteindre le sol, c'était un long couloir de béton nu éclairé par le faisceau de lumière de ma torche qui dévoilait la poussière en suspension. Je marchais droit devant moi, arme levée et sens à l'affût. Un long tuyau rouillé passait sur le haut droit du couloir, de l'eau en fuyait par petite goutte de manière aléatoire. J'ai atteint une grande porte en acier qui avait été soufflé de l'intérieur, les battants déchiquetés et noircis gisaient devant nous et laissait voir les ténèbres qu'ils dissimulaient auparavant.

Je me suis avancé et ma lampe torche dévoilait une salle circulaire sur un seul niveau, trois portes partaient de cette salle, un bureau circulaire au centre de la salle accueillaient des restes de moniteurs, de papiers pourrissant et autres fournitures ronger par la moisissure. Les murs de la salle accueillaient des bancs à leurs pieds ou des plantes qui avaient dépéri.

"Tu penses qu'on devrait prendre par où ?... Si possible une des portes qui ne sentiraient pas un lointain parfum de cadavres en décomposition... Vu l'ambiance, on va finir par trouver des zombie haha.
" Je demandais à ma compagne féline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 169
Crédits : 142

MessageSujet: Re: Sur tes pas...   Sam 30 Juil - 22:46

Tatiana fut rassurée d’apprendre qu’Akkiko cherchait quelqu’un et non d’éventuels objets précieux. Il lui demanda de la suivre, ce qu’elle fit volontiers. C’est lorsqu’elle sortit une arme à poing qu’elle se demanda si la situation était plus dangereuse qu’elle ne l’aurait cru. Après tout, cet endroit s’était effondré. Elle voyait mal ce qui pouvait nécessiter l’usage d’arme à feu. Dans le doute, elle resta derrière lui. S’il voulait jouer le bouclier, libre à lui. Elle ne s’en plaindrait pas. Elle opina donc son petit museau en guise d’acquiescement lorsqu’il lui demanda de rester derrière.

La nobody regarda Akkiko descendre l’échelle, lorsqu’il faut à terre et qu’il eut avancé, elle sauta la hauteur, atterrissant avec souplesse sur ses pattes. Ca faisait une belle hauteur mais elle avait l’habitude de savoir se réceptionner même de très haut. Ils avancèrent dans ces sombres lieux qui donnaient la chair de poule. Tatiana espérait vraiment que les rumeurs disaient vrai. Elle ne voulait pas perdre son temps dans des endroits de ce genre pour rien.

Toujours bien derrière les jambes d’Akkiko, elle découvrit également la salle circulaire dont tout semblait avoir été ravagé par une attaque. Elle se demandait bien ce qui avait pu se passer ici. Remarque, elle ne voulait pas trop en savoir non plus. En effet, elle ne voulait pas rentrer dans ces histoires d’Eternal ou autre. La nobody n’avait pas envie de partager leur guerre et préférait attendre qu’elle se termine d’une manière ou d’une autre pour ensuite prendre la meilleure décision.

La féline observait les lieux, déçue de ne rien voir de valeur et rien d’indemne. Même s’il y avait un trésor quelque part, il avait intérêt à avoir été bien caché pour qu’il ne soit pas réduit en poussière…

Akkiko demanda alors par où ils devaient prendre. Il plaisanta ensuite sur d’éventuels zombies. Ses poils se hérissèrent.

" Ah non, pas des zombies ça n’existe pas ! "


Quoique, quand elle y pensait, sa mère était bien un fantôme… Ce genre de chose aurait donc été possible. Quelle horreur !


" Prends la porte de droite. Elle me semble plus sûre. Mon odorat me dit que ça sent moins mauvais dans cette direction. Dans l’autre pièce ça sent extrêmement mauvais mais je ne saurai identifier l’odeur… De la décomposition mais de chair on dirait. "


L’avantage d’être un chat était d’avoir un odorat très développé. Si ces lieux sentaient mauvais pour Akkiko, pour Tatiana c’était une abomination. Elle avait hâte de trouver le trésor et de prendre la poudre d’escampette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 49
Crédits : 59

MessageSujet: Re: Sur tes pas...   Dim 31 Juil - 15:49

Je suis la direction de la jeune femme féline en restant sur mes gardes. La poussière et la crasse étaient omniprésentes, le peu de lumière venant de ma lampe balayait les portes qui étaient disposées le long du couloir.

Les six premières portes donnaient sur des petits bureaux inintéressants, les deux suivantes, wc et au bout du couloir donnait sur un corridor avec trois nouvelles portes. Je voulus ouvrir la porte de droite... Scellé, je reculais et lançais mon pied sur la serrure qui vola en éclats. Je braquais mon arme sur la porte alors quelle finissait de s'ouvrir, la lumière de la torche révéla une réserve assez grande pleine d'étagères chargées de cartons et de caisse.

Je progressais dans la pièce et lu les étiquettes encore lisibles sur les cartons et étagères... Perfusions, poches vide, seringues, câblages, matériel informatique et pièce détaché électronique à destination médicale et bureautique.

"Beaucoup de matériel d'avant explosion... Du médicale, de l'électronique... Obsolète depuis des dizaines d'années. Tu n'auras pas grand chose pour cela, je pense."

Je révélais à ma compagne avant de quitter la pièce pour me diriger sur la porte de gauche.

Cette porte n'était pas fermée... Alors j'entrais arme prête à faire feu. Un squelette trônait sur un bureau, face à un moniteur. La dépouille tenait un pistolet antique, déchargée... Les douilles trainent sur le bureau, au sol. Les balles ont ravagé la tour centrale du moniteur, et un trou est visible sur la boite crânienne du squelette.
Je tente de regarder les dossiers sur le bureau, dans les casiers, tiroir.
J'éclaire les documents de ma lampe torche, ils sont presque totalement décomposés, la chatte grise est montée sur le bureau.

"Illisible, mais le logo sur les papiers correspond à la plus grosse corporation d'avant explosion, celle qui tenait les laboratoires. J'aimerais bien savoir pourquoi ils avaient une installation dissimulée dans la clinique... Et pourquoi se type à ruinée son ordinateur avant de s'achever."


Je sortis du bureau en suivant les câblages sortis de leurs gaines de protection... Ils menaient droit à la dernières porte du corridor, elle était différente. Rectangulaire, rouillé, mais blindé, les points d'ancrage verrouillé dans les murs. Ce n'était même pas la peine de tenter même avec la force de vouloir ouvrir celle-ci de force.

"Ca doit être important ce qu'il y a derrière pour qu'ils n'est pas voulus que qui ce soit ne le trouve."

Je me tournais vers la jeune femme chat en me baissant à son niveau.

"J'ai besoin de ton aide s'il te plaît. Je ne vais pas te forcer à me suivre, mais est-ce que tu peux me dire à quoi correspondrait l'odeur du couloir de gauche à l'entrée?"

Je sortis une autre arme d'un étui de mon tibia.

"Tu resteras là avec ca d'accord ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 169
Crédits : 142

MessageSujet: Re: Sur tes pas...   Lun 1 Aoû - 21:14

Les premiers objets découverts n’avaient apparemment pas de grande valeur. Cela confirmait le doute de la nobody. Nul ne lui disait que cela serait différent pour ce qui s’en suivrait. Mais elle devait persévérer. Maintenant qu’elle était là, elle se voyait mal reculer. Et puis de toute façon elle ne craignait rien, normalement… Elle suivait à patte de velours Akkiko et allait de temps en temps constater d’un peu plus près de ses propres yeux la valeur des objets environnants. Lorsque l’homme émit l’hypothèse que ce type s’était achevé, Tatiana lui répondit :

" Peut-être que c’est quelqu’un d’autre qui l’a achevé… Ou quelque chose. "


La féline entendait des bruits très discrets mais bels et bien présents. Peut-être des souris ou des insectes. Vu l’état de décomposition des cadavres, ce n’aurait pas été étonnant. Et puis il régnait une atmosphère un peu humide qui plaisait à ce genre de bestioles. Ce n’était clairement pas ici que la nobody ferait une planque.

La féline au pelage gris suivit l’homme vers la porte encore fermée. Visiblement elle avait l’air assez solide. Voulait-il vraiment aller là-dedans ? Lorsqu’il prit la parole, elle comprit que sa décision était prise mais qu’il lui laissa le choix. Elle regarda l’arme, resta à côté et l’aida en l’informant de ce qu’elle sentait :


" Je ne saurai te dire avec exactitude… Ce n’est pas une odeur que je connais. Si je devais la décrire ou la comparer je dirai que c’est un mélange d’œuf moisi avec comme de la chair brûlée. Et il y a une odeur plus âcre par dessus mais je ne sais pas ce que ça peut être. Je ne pense pouvoir plus t’aider. C’est difficile d’être précis quand c’est une odeur que l’on découvre pour la première fois. "


La nobody regardait l’arme et se dit que si elle devait rester en arrière avec ça, mieux valait prendre forme humaine. Aussi lorsqu’il eut le dos tourné, elle reprit son apparence humaine. Bien sûr elle était en tenue d’Eve et prit soin de placer ses cheveux à des endroits stratégiques pour dissimuler ses parties intimes. Après quoi elle saisit l’arme qu’elle enclencha. Elle était prête à viser ou à rappliquer si jamais elle entendait qu’Akkiko était dans l’embarras. Même si elle ne le connaissait pas beaucoup, il lui avait tout de même porté assistance par le passé. Ce n’était pas un parfait inconnu.


"Je couvre tes arrières. "
Dit-elle, au cas où avant de doucement s'avancer dans la direction empruntée par Akkiko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 49
Crédits : 59

MessageSujet: Re: Sur tes pas...   Mer 3 Aoû - 21:33

Je progresse lentement pour revenir vers la première salle, rie nne semble avoir bougé... Néanmoins je reste très prudent. Le couloir de gauche est juste face à moi, je commence à l'emprunter, précédé par le faisceau de lumière de ma lampe. Les murs sont couvert de rouille et de poussière mais en avançant je finis par voir quelques chose qui me fascine... Trois longues griffures le long du mur. J'examine la trace un instant avant de continuer, sur la gauche je m'engage par une porte en morceaux. 

La salle est rectangulaire... Et une tornade à du passer par là, les tables sont ravagé, les casiers explosé... Mais ce qui me frappe le plus, les impactes de balles partout sur le sol, le plafond et les murs. Mais aucuns corps. Et les impactes sont anciens.

Je fouille les casiers et en sort un uniforme en une pièce et une pair de bottes que je tend à la femme chat en vérifiant si je peut récupérer les armes qui sont encore là. Malheureusement, si l'uniforme à survécu au passage du temps dans un sac hermétique, les armes à l'air libre sont inutilisable.

Je ressort pour continuer de progresser vers les profondeurs de l'installation quand j'entends un boucan de métal venant de devant nous... Je me fixe et attend, arme prête à tirer...

Le silence revient lentement... Je continue avec Tatiana sur le talons. J'arrive dans un immense hall, nous sommes au troisième niveau sur six de ce hall circulaire avec de nombreuses portes... Mais en bas je vois un ordinateur qui semble encore intact!


"Suis moi, nous allons descendre, l'ordinateur en bas va nous aider à savoir où trouver ce que nous voulons."

je dis avec en chuchotant à la jeune femme en lui souriant pour éviter qu'elle ne panique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 169
Crédits : 142

MessageSujet: Re: Sur tes pas...   Sam 13 Aoû - 21:40

Akkiko continua son exploration. Lorsqu’il revint, il lui tendit un uniforme et des bottes. Pensait-il vraiment qu’elle voudrait enfiler cela ? C’était hors de question. Elle ignorait si des maladies ou autre parasites n’infestaient pas ce vêtement bien qu’il était dans un sac. Les odeurs qui infestaient les lieux ne lui donnaient pas envie de prendre ce risque.

Par contre, elle n’était pas contre l’idée de porter des bottes : cela lui éviterait des coupures aux pieds. Et dieu sait qu’elle aurait été embêtée d’avoir des blessures aux pieds si elle voulait gambader sous forme de chat. La jeune femme se retrouva donc avec pour seule tenue ses cheveux d’argent et des bottes. Elle ne justifia pas oralement son choix auprès d’Akkiko. Il lui proposait, elle avait tout à fait le droit de décliner son offre. Elle posa donc la tenue sur le sol avant de se remettre sur ses gardes, prête à ouvrir le feu.

Après s’être encore plus enfoncé dans les méandres de ce lugubre endroit, Akkiko proposa de descendre auprès d’un ordinateur. Cela ne ressemblait pas à ce que la russe cherchait, mais visiblement ils auraient plus de probabilité de trouver ce que voulait son partenaire que ce qu’elle désirait elle… Elle le suivit, de plus en plus inquiète de la tournure des évènements. Son ouïe féline avait détecté des bruits suspects et son odorat captait de plus en plus une odeur infâme. Et puis cette odeur grillée…


" T’es sûr que c’est une bonne idée ? Moi je sens qu’on va avoir des problèmes en bas. Si ça ne tenait qu’à moi, je serai déjà repartie. Je ne le sens pas, toutes ces odeurs affreuses et ces bruits plus que suspects. Il y a des choses ici et je n’ai pas spécialement envie de tomber dessus à moins que ce soit ce que tu cherches ? "


Tatiana suspectait de plus en plus Akkiko d’être venu chercher un peu d’action en ces lieux. Franchement, elle s’en serait bien passée. Elle ne voulait pas encore finir blessée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 49
Crédits : 59

MessageSujet: Re: Sur tes pas...   Dim 14 Aoû - 13:30

Je me tournais vers la jeune femme, elle ne le montrait pas mais elle avait peur. je le comprenais très bien, cette endroit à une histoire sombre et sanglante, je reviendrais, avec mes frères et mes soeurs. Pour l'instant nous ne pouvons rien faire de plus.

"Tu à raison ,je reviendrais plus tard avec mes compagnon d'armes... Je dois bien admettre que cet endroit me file les jetons haha." 

Je plaisantais pour détendre un peu la situation sous pression. Je fis demi tour en guidant la jeune femme vers la sortie, que j'étais tout aussi impatient de retrouver! Toujours les mêmes couloirs couverts de crasse, la pénombre pesante, el silence effrayant... Bon sang, quand moi et mes frères reviendrons ont va sécurisé et éclairé tout ca!

Je passais devant une porte qui révélait une salle couverte d'écran... la salle de surveillance. Je demandais à Tatiana d'attendre un instant... j'examinais rapidement les connecteurs des appareils et sortie deux gadget de ma conception. Une batterie portative et un genre de vampiriseur de donnée. Je branchais vite fait bien fait les deux sur l'unité central et attendit la fin du transfert avant d'empaqueter le tout très vite et de reprendre aussi vite la route.

Nous avons retrouver assez vite le long couloir avec l'échelle qui menait au dehors, mais j'entendais des raclements de métal qui approchait de plus en plus... je pressais Tatiana de grimepr et la suivis en express alors que je finissais de sortir je sentis comme quelque chose tenter de m'aggriper la jambe.

Un instinct de survie avec des centaines d'heures de combat pris le dessus et alors que j'étais sur le bord du trou je vidais mon chargeur sur la noirceur qui menait aux ruines maudites.

Les claquements firent échos à un cris strident et l'éclair de lumière des tirs dévoilait une fraction de seconde une silhouette voûté qui prenait la fuite.

"Bordel!" Je jurais! 

Je refermais la trappe, la scellais à nouveau en déplaçant le plus de pierre dessus et appelais avec mo ntéléphone un type avec des outils pour finir de bien condamner ce truc. En attendant l'arrivé de l'homme je me tournais vers la jeuen femme.

"Désolé que tu n'est rien trouvé de potable à revendre... Tu devais reprendre ta forme de chat, un contatc arrive avec des outils, je vais scellez ce trou...  A jamais."

Je lui souris et sortie de ma veste un portefeuille et mit une liasse de billet dans la main de Tatiana.

"Pour m'avoir épauler alors que tu aurais pu fuir, merci, si tu à besoin, n'hésite pas."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 169
Crédits : 142

MessageSujet: Re: Sur tes pas...   Lun 29 Aoû - 19:36

Tatiana fut surprise qu’Akkiko admette que ce lieu fasse peur et renonce à sa mission. Du moins, pour le moment puisqu’il évoqua l’optique de revenir avec des compagnons d’armes. Cela n’était pas pour déplaire à la demoiselle à moitié féline qui ne raffolait pas des atmosphères aussi hostiles. La jeune femme ne rit pas à l’humour de son compagnon, n’ayant pas compris ce qu’il y avait d’amusant. Ils se dirigeaient aussi vite que possible vers la sortie qui semblait soudainement bien plus éloignée qu’avant. L’atmosphère semblait elle aussi plus pesante et poisseuse. La jeune femme regarda l’homme utiliser des outils qui lui étaient inconnus. Tatiana avait clairement d’énormes lacunes sur les technologies même anciennes, alors ne parlons pas de ce que tenait Akkiko.

Alors que Tatiana et son acolyte se dirigeait au bout du long couloir et que la jeune femme montait l’échelle, son allier l’invita à activer la montée, ce qu’elle fit. Elle observa alors la suite des évènements. Heureusement, Akkiko sembla s’en sortir indemne. Ce dernier finit par lui dire être désolé qu’elle n’ait rien trouvé. Elle haussa les épaules pour lui signifier que ce n’était rien. On ne pouvait pas réussir à chaque fois. C’est alors qu’après lui avoir expliqué qu’il scellerait le trou, il lui déposa une liasse de billets sur la paume de sa main. Tatiana resta un moment coi puis lui dit :


" Merci Akkiko ! C’est vraiment très gentil de ta part ! "
Elle le serra dans ses bras, oubliant totalement son absence de tenue actuelle puis lui fit un clin d’œil. " Ca marche ! Je n’hésiterai pas. D’ici là ne te fait pas manger par ces drôles de choses… A bientôt l’aventurier ! " Dit-elle avant de glisser les billets entre ses dents et de reprendre forme féline. Elle déguerpit aussi vite avec la liasse entre ses crocs, bien contente d’avoir pu se faire un peu d’argent malgré tout. Elle pourrait ainsi faire de petits cadeaux à ses protégés.

Quand reverrait-elle Akkiko ? Qui sait... Sans doute plus tôt qu'elle ne le pensait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Sur tes pas...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sur tes pas...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Clinique-