Partagez | 
 

 Traquer encore et toujours [Nataku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 124
Crédits : 131
† Lieu de résidence : Caserne nord des FSAE
† Emploi/ Situation : Membre des forces militaires d'Eternal
† Personnage sur l'avatar : Jeux Katawa Shoujo - Ikezawa Hanako

MessageSujet: Traquer encore et toujours [Nataku]   Jeu 23 Juin - 19:55

C’était une journée ensoleillée et chaude. Les enfants étaient de sortie avec leurs parents. Les gens riaient, criaient de joie. Des personnes jouaient à cache-cache tandis qu’une fine silhouette noire avançait. Ses longs cheveux bruns se laissaient onduler par le vent. Vêtue d’une robe et d’un long gilet tous deux noirs, on la distinguait facilement dans la foule. Son sourire inexistant et son aura faisaient froid dans le dos. Ils contrastaient avec l’atmosphère ambiante. La jeune femme aurait sans doute pris d’autres vêtements si elle avait su qu’ils provoqueraient un tel effet sur les gens. La prochaine fois, elle opterait pour des couleurs plus vives.

Enfin, si vous vous le demandez, cette jeune femme porte le nom de SE24. Et tous ces civils avaient raison d’avoir peur lorsqu’elle les approchait car elle était à la recherche de Nobody à envoyer à Eternal. Elle connaissait pas mal de visage issus de dossiers entre autres. Et si jamais elle les reconnaissait, elle n’hésiterait pas une seconde à appeler du renfort pour emmener ces êtres impurs. Ces derniers seraient alors peut-être sauvés, comme elle l’avait été. Monsieur Harper s’était occupée d’elle et même si cela avait nécessité pas mal de torture sur Selena, c’était grâce à lui qu’elle était née. Mais si elle était désormais en vie, il fallait mériter de le rester. Elle se devait donc d’exceller dans ses missions.

Elle avançait d’un pas assez lent afin de bien distinguer les visages de chaque personne qu’elle croisait. Certaines personnes grimacèrent en voyant la moitié de son visage brûlé mais cela ne la fit pas réagir le moins du monde. Seule comptait sa mission. Et toutes émotions lui étaient formellement interdites. Si lorsqu’elle avait revu Alexander, elle avait défailli, depuis qu’elle était partie loin de lui, tout était reparti comme avant. Elle ne pensait d’ailleurs plus à lui et espérait ne plus jamais le revoir.

Après une bonne demi-heure de recherches non probantes, la brune prit place sur un banc et regarda simplement le lac face à elle. Certains auraient dit que c’était beau et apaisant… Selena l’aurait dit mais était désormais retourné bien à sa place : là où elle n’avait plus le droit de s’exprimer. SE24, elle, se contentait de reprendre simplement des forces avant de reprendre les recherches. En regardant l’eau elle pensa simplement que certains Nobody devaient maitriser les fluides et que cela aurait été complexe de capturer un tel ennemi. Pour autant, jamais elle n’aurait reculé devant une mission : c’était l’accomplir ou mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Traquer encore et toujours [Nataku]   Jeu 23 Juin - 23:08

Les paupières échauffés par le soleil, effet serre des vitrages de son appartement, Nataku se réveilla alors que l'astre avait déjà atteint son zénith. Dans un gémissement accompagné d'un geste lassif il recouvrit ses fenêtres avec l'encre présente dans les fioles exposée ça et là dans son Séjour . En vain,  le sommeil l'avait quitté.  Il avait passé la nuit à se tatouer,  encore une fois,  oubliant de fermer ses volets. La moitié de son encrage avait périt lors de sa dernière rencontre avec un testament à la mise à jour tardive. 
Décidément,  s'il n'avait pas son élevage de seiches réservées à son usage personnel sa vie tumultueuse lui reviendrait bien chère. Combien de fois avait-il dû combler un motif qui s'était dissipé rien que le moi dernier ? Quinze,  vingt ? Sûrement quelque chose dans ces environs là. 

Un passage par la salle d'eau, un demi tube de crème hydratante en moins,  un harem pants en coton, un débardeur et Hoodie de jais, il était prêt. 
Son réseau souterrain ne s'était pour l'instant montré que très peu utile. Tout les nobodies à leur connaissance étaient déjà soumis. Il allait lui falloir les dénicher lui même. 

Par où allait-il commencer ? Le marché noir,  les toits ou les habitations de flooded district ? Non.  Si tu veux cacher un  arbre,  la forêt tombe à point nommée. Par une journée ensoleillée, le parc semblait être un bon point de rendez-vous pour la foule. Quelques nobodies si dissimuleraient forcément. 

Sa capuche sur le crâne, il se mit en route. Sa peau était trop fragilisée pour supporter les éclats de Helios  et cette fois-ci il comptait bien traiter son travail avec un peu de respect. Après tout il venait de lui coûter les deux énormes énormes cernes creusant des rivières taries sous ses yeux. 
La route ne fut pas si longue qu'elle en avait l'air, il s'agissait juste d'une absence totale de motivation de sa part. 

Les lieux étaient bondés,  ou du moins beaucoup trop fréquentés pour qu'il ne trouve ça agréable. Il n'avait rien d'un asocial et il aurait aimé avoir des amis,  seulement il n'en avait pas faute à ses paroles trop sèches et la foule l'oppressait. Un peu d'observation serait bénéfique afin  d'observer les alentours à la recherche d'une anomalie éventuelle, il s'assit donc sur le seul banc à moitié libre, aux côtés d'une jeune fille.
Son visage était brûlé sur une des faces,  elle portait des vêtements aussi noirs que l'âme du jeune homme et elle aussi ne semblait pas commode. Au moins elle n'irait pas l'importuner. Les coudes sur les genoux,  les doigts croisés servant de support à son menton,  il resta coi,  l'œil aux aguets.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 124
Crédits : 131
† Lieu de résidence : Caserne nord des FSAE
† Emploi/ Situation : Membre des forces militaires d'Eternal
† Personnage sur l'avatar : Jeux Katawa Shoujo - Ikezawa Hanako

MessageSujet: Re: Traquer encore et toujours [Nataku]   Ven 24 Juin - 19:37

La solitude de la brune fut rapidement rompue par l'arrivée d'un homme encapuchonné. Toute personne sensée aurait évité d'embêter ce voisin ou de le dévisager, après que ce dernier s'installe. En effet, si des personnes restaient au chaud sous une capuche par une journée aussi chaude c’était soit pour protéger une peau extrêmement sensible, soit pour se donner un style ou encore pour dissimuler son identité. Il valait mieux dans tous les cas ne pas tenter d’ennuyer ce genre de personnage. Mais SE24 n'avait que faire du bon sens et surtout ne craignait pas particulièrement les représailles. Quoiqu’on lui fasse, ce sera toujours bien moins pire que ce qui l’attendrait si elle n’accomplissait pas ses missions. Aussi elle ne perdit pas une seconde pour s’avancer sur le banc avant de pencher son visage en direction de l’inconnu. Elle commença à le dévisager de son regard améthyste.

La première constatation sur ce jeune fut son état de fatigue flagrant. Il ne devait pas dormir beaucoup pour être si cerné ou bien il était souffrant. Dans tous les cas, à priori, il n’était pas en grande forme. Bien sûr, elle n'allait pas s'arrêter à son état de santé physique. Elle voulait surtout pouvoir le reconnaitre. Dans ce but elle détailla les contours de son visage, son nez et la forme de ses yeux. SE24 était persuadée avoir vu ce visage dans des dossiers d’Eternal. Rien ne servait de le fixer pendant des heures. Elle s’était contenté de le fixer trois secondes en temps avant de se rassoir confortablement à sa place.

Pendant ce temps son cerveau était en pleine ébullition. Où l’avait-elle vu ? Etait-ce un dossier de nobody recherché ? Non… C’était autre chose mais quoi ? A force de retracer mentalement les traits fins de l’inconnu le déclic se produisit. Elle avait lu sa fiche dans un dossier classé confidentiel avec la notion d’infiltré. Il s’agissait donc d’un allié sous couverture. SE24 se félicitait d’avoir retrouvé la mémoire et remerciait mentalement les militaires d’Eternal de lui avoir partagé des dossiers très confidentiels. Sachez néanmoins qu’elle était une privilégiée : peu de personne y avait accès. Mais alors pourquoi elle ? Parce qu’elle faisait partie des forces militaires d’Eternal et surtout parce qu’une de ses missions constante était d’apporter soin et renfort à toute recrue d’Eternal. Quitte à périr pour cela.

En repensant à l’état du jeune homme, elle se voyait dans l’obligation de lui apporter des soins, s’il le désirait. Mais tout cela était plus délicat qu’il n’y paraissait : s’il était en infiltration, elle ne pouvait évoquer clairement Eternal ni son statut. Que faire ? La brune décida de ne pas parler tout de suite. D’abord elle sortit discrètement un papier sous son gilet qu’elle venait de poser sur ses genoux et y écrit de la main droite. De l’extérieur ce n’était pas visible car de son autre main elle faisait semblant de chercher quelque chose dans ses poches. Après cela elle se leva et trébucha volontairement sur le pied du jeune homme, se rattrapant sur son genou en y laissant le petit mot.


" Oh je suis désolée, je ne regardais pas devant moi. "


Après quoi elle se releva aussi vite et s’en alla marcher le long du sentier bondé de monde. Sur le mot qu’elle lui avait laissé été noté ceci :

" Appelle-moi si tu es seul ou si tu as besoin de réconfort. " S’en suivait son numéro de téléphone personnel.

Oui, elle avait voulu que cela passe pour un mot doux auprès d’éventuels lecteurs. Mais elle avait ajouté un petit symbole qui pourrait aider le jeune homme à identifier cela autrement. Elle avait griffonné le symbole d’Eternal que l’on voyait à l’intérieur de chaque bâtiment. Seuls ceux qui étaient d’Eternal ou y étaient entrés pouvaient le reconnaitre.

SE24 n’était pas partie bien loin. Elle se posa à cent mètres dans une barque. Si jamais il l’appelait, elle irait plus au centre de l’eau, là où personne n’entendrait leur discussion et sinon… Elle profiterait simplement d’un moment au calme avant de trouver d’éventuels nobody. A vrai dire elle avait peu d’espoir sur le fait qu’il la retrouve ou qu’il lui téléphone. Mais, elle avait agi comme on le lui avait inculqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Traquer encore et toujours [Nataku]   Dim 26 Juin - 2:16

La jeune fille se leva avec très peu d'attention. Non seulement elle lui fracassa le pied en manquant de trébucher mais en plus elle se rattrapa en écrasant tout le poids de sa chute, concentré dans sa main, sur le genou du jeune garçon . Il fut difficile de contenir la douleur que ce plaquage sur tatouage frais lui infligea ,son visage fut défiguré par un rictus en réaction.


- la salope...


Un léger frottement se fit sentir alors que la demoiselle s'excusait. Elle venait de lui laisser un chiffon de papier griffonné. Nataku eut d'abord envie de s'en débarrasser en imaginant qu'il s'agissait d'un déchet. Ce qu'il trouva fort répugnant de la part de la balafrée mais il s’avéra que les mots à son dos lui étaient adressés. « Appelle-moi si tu es seul ou si tu as besoin de réconfort. ».
Non seulement elle l'avait dévisagé avec attention pendant une poignée de secondes avant de tracer sa route mais en plus elle lui laissait son numéro. Cette fille était folle. Elle essayait de le draguer ou quoi ?
Ou bien il s'agissait d'une ruse pour le
dépouiller ? Si c'était le cas elle était mal barrée, Nataku n'était peut-être pas du genre costaud mais il était intraitable .Il froissa le papier afin de le jeter, après tout il n'avait pas de temps à perdre avec des gamineries de cet acabit.Au dernier instant il fut pris d'un doute.
Le symbole dans le coin de la page, il lui semblait étrangement familier.

Il s'agissait à présent de se remémorer où il avait pu voir cela ? Un instant d'hésitation puis tout lui apparu clairement. Il avait passé trois ans à s’entraîner dans les locaux d'eternal, dans une sorte de centre d’entraînement secret. Dans ce lieux tout étaient aseptisés, un blanc immaculé , ne laissant l'espace à aucune imagination afin d'offrir une concentration extrême. La seule fantaisie était incarnée par un symbole peint sur le mur principal, celui d'Eternal, celui du chiffon.
Elle travaillait donc pour le groupe pharmaceutique ? Intéressant, elle aurait pu trouver un moyen plus efficace et surtout moins douteux de lui faire comprendre.

Le garçon prit son carnet, avec lui en permanence et se mis à dessiner avec un pinceau de sa composition.Il s'agissait d'un pinceau fait de ses propres cheveux, avec pour manche un tube de polymère de plastique, remplit d'encre. Un bouton et un piston permettaient à l'encre de s’imprégner directement sur les poils de l'instrument. L’œuvre représentait un oiseau au réalisme surprenant.
Feignant de commettre un autodafé froissa la feuille en boule avant de la jeter dans la poubelle la plus proche tout en continuant son chemin. La jeune fille avait rejoint une barque, il n'avait pas envie de s'aventurer jusqu'au milieu du lac et n'avait pas son portable sur lui. Les coréens sont incapables de créer des batteries de bonne autonomie... une autre solution avait donc été trouvée et il observerait la scène depuis un angle différent.

Un oiseau de jais sortit de la corbeille et s'avança en sautillant avant de s'envoler vers l'embarcation.
Se posant sur l'épaule de la jeune femme, puis déployant ses ailes il s'envola avant de faire un piqué contre le fond de l'esquif. Ses plumes étaient composées de calligrammes et en s'étalant il laissa apparaître un message que la demoiselle pu consulter.

- Je suis seul mais je n'ai pas besoin de compagnie, le reconfort est pour les fragiles. Parcontre j'aurai besoin d'informations sur d'éventuelles pistes de nobodies. Tu as ça en stock ?
Si oui, rejoint moi sur la terre ferme, nous discuterons en marchant.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 124
Crédits : 131
† Lieu de résidence : Caserne nord des FSAE
† Emploi/ Situation : Membre des forces militaires d'Eternal
† Personnage sur l'avatar : Jeux Katawa Shoujo - Ikezawa Hanako

MessageSujet: Re: Traquer encore et toujours [Nataku]   Dim 26 Juin - 9:56

Il ne viendrait pas, c’est ce que se dit SE24 après quelques minutes. Peut-être n’avait-elle pas été assez claire ? Si ça se trouvait le garçon ne se souvenait pas du symbole d’Eternal… Elle allait partir à sa recherche lorsqu’un oiseau noir se posa sur son épaule. Ses yeux s’écarquillèrent. C’était la première fois qu’un oiseau de cette taille l’approchait de si près. La brune ne croyait pas au hasard. Elle n’était pas l’amie des animaux, aussi il devait donc y avoir un mutant derrière cela. Il ne fallut pas attendre longtemps pour que ses doutes soient confirmés. Un message apparut au fond de la modeste embarcation. Le soulagement s’empara d’elle : si le message était passé, elle n’avait pas failli à sa mission. Elle se concentra ensuite sur le message et secoua la tête en lisant que le réconfort était pour les fragiles. Quel orgueil… Il fallait être aveugle pour ne pas voir l’état dans lequel était ce garçon. Cela lui rappela les préceptes de monsieur Harper. Les émotions conduisaient à des actes stupides. Ne pas avouer avoir besoin d’aide pourrait conduire son camarade à une mort plus imminente qu’elle aurait dû l’être. Qu’importe, elle avait des ordres et avant qu’ils se quittent elle l’aiderait même s’il fallait user la force. Il était tout simplement hors de question qu’elle se fasse battre pour l'avoir indirectement tué.

La nobody se leva afin de retrouver son collègue. En effet, elle avait bien des informations à lui transmettre. Il n’allait pas être déçu. Grâce au père Joshua elle avait retenu des tas de visages et de noms. Elle pensait d’ailleurs lui en parler. Cela ne lui prit pas plus de cinq minutes pour retrouver la trace du petit chaperon noir. Une fois à ses côtés, elle lui tint ces mots :


" Vous devriez rencontrer le père Joshua, il a un répertoire extrêmement intéressant. Dites-lui que vous venez de la part de SE24, il vous le montrera. Cela dit, si vous n’avez pas l’occasion d’y aller prochainement et que vous avez de l’encre et du papier, je peux vous écrire le nom et dessiner les visages de ce que vous cherchez. Mais il va sans dire que personne d’autre ne doit tomber dessus. "


Cela avait eu du bon que la jeune fille avait été habile de ses doigts quand elle était Selena. Elle avait en effet toujours aimé peindre et se débrouillait assez bien sur les portraits. Un détail vint à l’esprit de la brune, elle en fit part au jeune homme :


" Vous devriez m’emmener chez vous. J’aurai alors tout le temps nécessaire pour vous fournir ces informations. J’ai tout de même plus d’une centaine de noms et visages à vous transmettre… "


Elle ne lui précisa pas qu’elle n’avait par contre pas les emplacements de ces cibles. Sinon Eternal aurait gagné depuis longtemps. Ces êtres infâmes se cachaient tels des rats dans le moindre recoin de New Kanton. C’était la plus grande et la plus dangereuse partie de cache-cache qu’il y avait eu sur terre.  Restait à voir comment cela se terminerait. Ces gens-là semblaient tenir à leurs émotions et tout le reste comme l’était Selena. Mais Eternal était extrêmement puissant. Il n’y avait que peu de chance que les résistants l’emportent.

Ces pensées mises à part, SE24 espérait qu’ils n’étaient pas suivis ou écoutés par la mafia. Elle n’avait pas envie de compromettre l’intégrité de son collègue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Traquer encore et toujours [Nataku]   Jeu 7 Juil - 0:13

- Parle encore plus fort, la mamie sur son banc ne t'as peut-être pas entendue.

La ténébreuse l'avait rejoint, déballant des paroles qu'il avait souhaité entendre. Elle lui serait donc utile bien que moins discrète qu'il l'aurait souhaité. Il était difficile de savoir si la paranoïa faisait pression sur Nataku ou si le danger était réel, cela dit, il ne devait griller sa couverture sous aucun prétexte.
Si par malheur un nobody trainait dans le coin, il deviendrait inutile, percé à jour par les monstres de foire il ne pourrait plus s'infiltrer
parmi eux. Il deviendrait alors un chiffon inutile pour Eternal qui ne tarderait pas à envoyer une armée de testaments à ses trousses.
Un agent triple, c'est ce qu'il était, baignant dans le jus de la mafia, croupissant dans l'humus des nobodies, tout cela pour la gloire d'Eternal.
Cette position lui octroyait certes un égide mais également une épée de damoclès.
Le tatoué se leva, et attrapa la jeune femme par l'épaule, afin de marcher tranquillement éveiller les regards.


- Tu me dois bien ça après m'avoir explosé la cuisse et avoir manqué de peu de nous faire repérer.Ton prêtre il vit où ? Ça m'intéresserait de le rencontrer.Quant aux dessins de visage, pourquoi pas, ça me permettra de me donner une vague idée de l'apparence générale de chacun.

Continuant de marcher, la
réflexion allait bon train dans l'esprit de l'éphèbe éreinté. L'appartenance commune à Eternal était-elle une preuve suffisante de la bonne foi de la demoiselle ? D’ailleurs il était également probable de remettre en question son appartenance à Eternal. N'importe qui aurait pu connaître ce sigle selon son niveau d'implication dans le groupe pharmaceutique.Peut-être était-elle une nobody en fuite tentant de l'attirer dans un traquenard. Il était impossible de savoir si oui ou non elle valait le coup de prendre un tel risque, accorder sa confiance peut s'avérer mortel ici-bas.
Cependant un détail attira l'attention du jeune homme, un détail plutôt intéressant. Elle souhaitait se rendre chez lui, voulait-elle faire du repérage ? Son attitude était possiblement louche mais il aurait tout le loisir de le déterminer une fois dans son antre. Le lieu serait plus confiné, l'interprétation des signes, des gestes et des paroles serait plus aisée, de même il y serait certainement plus en sécurité.
Vu son état actuel Nataku ne pourrait pas bien se défendre en pleine nature, enfin, à moins qu'il ne souhaita voir sa peau se déchirer en lambeaux. Dans sa forteresse, elle serait prise au piège et au moindre mouvement suspect elle périrait. Il était bien évident qu'en venir à de telles fatalités
serait dommage, mais il s'y affairerait si elle représentait vraiment une menace...

Approchant sa tête capuchée du visage de la demoiselle, comme un roméo courtiserait une amante, il lui intima dans un soupir de discretion.

- J'habite dans le Historic district, suis moi. Celà dit je te préviens tout de suite, des oiseaux d'encre j'en ai une dizaine à mon service. Si je remarque que tu nous as fait suivre, je te tuerais.

Il bluffait, il était trop épuisé pour disperser des sentinelles aux alentours, cela dit son regard était impalpable, determiné, elle n'y verrait que du feu.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 124
Crédits : 131
† Lieu de résidence : Caserne nord des FSAE
† Emploi/ Situation : Membre des forces militaires d'Eternal
† Personnage sur l'avatar : Jeux Katawa Shoujo - Ikezawa Hanako

MessageSujet: Re: Traquer encore et toujours [Nataku]   Dim 10 Juil - 22:14

Le garçon à la fierté débordante lui fit remarquer qu’elle n’avait peut-être pas été très discrète. SE24 fronça les sourcils, estimant avoir fait suffisamment attention, elle y jouait sa propre vie. Il devait vouloir montrer sa supériorité. Elle avait eu plusieurs fois l’occasion de côtoyer des hommes de l’armée qui essayaient de la rabaisser, de montrer qu’eux étaient des hommes et donc des êtres à part. Mais cela n’avait jamais touché SE24, qui était restée impassible. Etre plus fort que l’autre ne lui importait guère. Tout ce qui comptait était de réussir sa mission, les autres n’existaient pas à moins qu’ils soient inclus dans cette dernière. C’était d’ailleurs la seule raison qui forçait la brune à rester auprès du jeune homme.

Son collègue confirma une nouvelle fois sa position de meneur lorsqu’il lui dit qu’elle lui devait ces informations parce qu’elle lui avait explosé la cuisse… Si la brune avait eu des émotions à ce moment précis, elle lui aurait sans doute rappelé le fait qu’il était soit disant en bonne santé et que ce n’était certainement pas un petit appui sur sa cuisse qui lui aurait provoqué une telle douleur. D’autant plus qu’elle n’était qu’une pauvre fille à la force réduite. Et elle aurait poursuivi en lui expliquant qu’un agent d’Eternal digne de ce nom aurait forcément entendu parler du père Albin. Puis elle aurait conclu que quoi qu’il en soit elle n’avait aucune dette envers lui. La seule dette qu’elle avait été celle de monsieur Harper qui lui avait laissé la vie sauve.

Mais SE24 était neutre, il n’y eut pas de débat car ces remarques ne lui firent ni chaud ni froid. Il aurait pu râler, l’insulter même que ça ne l’aurait pas fait ciller. Elle resterait fidèle à elle-même et se contenterait de suivre ses ordres. Elle lui répondit en chuchotant :


" Il est à l’église de Garden Town. "


La nobody hocha la tête lorsqu’il lui dit que ses dessins lui seraient utiles. Elle ne reviendra pas sur son offre. Elle n’eut pas à attendre longtemps pour savoir où logeait son allier. C’était dans le Historic district. Bien sûr une menace étant toujours la bienvenue pendant une balade pseudo romantique, son partenaire lui fit part de ce qu’il ferait d’elle si jamais ils étaient suivis. SE24 resta tellement neutre que l’on aurait pu croire qu’elle ne l’avait pas entendu. La jeune femme n’avait pas peur de lui. Elle savait que si jamais ils étaient suivis, un sort bien moins enviable que la mort l’attendrait. Ses menaces lui passaient donc au-dessus de la tête.

Elle avança silencieusement, n’ayant rien d’utile à lui déclarer. SE24 le suivrait simplement jusqu’à sa demeure et lui donnerait autant d’informations qu’elle le pourrait. Selena, elle, était presque morte mentalement à cet instant. Elle avait abandonné l’idée même de pouvoir reprendre son destin en main. Pour elle Eternal avait gagné, il n’y avait plus d’espoir pour aucun nobody.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Traquer encore et toujours [Nataku]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Traquer encore et toujours [Nataku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi
» Qu'il y ait toujours du soleil - Kaliska.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Le Karter Garden-