Partagez | 
 

 Les traîtres seront puni ! [PV : Faust ][/Trash\]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 28
Crédits : 26
† Emploi/ Situation : Neuro-scientologue pour Eternal
† Personnage sur l'avatar : Seto Kaiba

Papiers
Don: Aucun don.
Statut: Neuro-scientologue
Implication: Impliqué(e)

MessageSujet: Les traîtres seront puni ! [PV : Faust ][/Trash]   Dim 17 Avr - 22:14



Les traîtres seront puni !


Enfin, j'avais de plus en plus de rats pour mes laboratoires. Je me frottais les mains à l'idée de pouvoir tester tout ce qui me passait par la tête sur ses immondices, contre-nature de Nobody.
Aujourd'hui était d'ailleurs un jour spécial. Ce jour va marquer d'une pierre rouge tout ce qui auront ne serait-ce que l'idée de trahir Eternal. Un homme, Nobody qui plus est, avait eu la chance de survivre en échange de devoir donner des informations sur New Kanton et surtout les Nobody's, quel dommage, il a gâché cette opportunité pour en tirer profit contre notre puissance, et c'est en ce jour, qu'il allait nous servir d'exemple contre la mutinerie.

J'étais pensif, je relisais les fiches de renseignement de cette chose qui allait être un de mes jouets parmi tant d'autres. Surprenant, il avait 50 ans, mais n'en paraissait pas de l'extérieur... D'après les examens cliniques, seul ses os et son apparence physique sont jeunes, tout l'aspect organique, lui, vieillissait et cela devait à bien y penser, lui causer des soucis de santé... Parfait.

Alors que je continuais ma lecture, bien assis confortablement sur la chaise de mon bureau, mon téléphone sonna. J'appuyais sur la touche pour prendre l'appel directement sur mon oreillette.

" Docteur Allan Harper, j'écoute. "



" Monsieur Harper " me dit-une voix masculine. " Toutes les garnisons sont rassemblées dans la zone Expérimental ainsi que le personnel. "

" Bien. Amenez le sujet Raschenstein sur la plateforme filmé, je vous prie, j'arrive dans 10 minutes. Les outils sont-ils prêts ? "



" Oui monsieur, ainsi que les anneaux de blocage pour que le sujet garde ses protubérances osseuses hors du corps. "



" Parfait. "



Je coupais la liaison du téléphone et me laissa aller aux pensées durant deux minutes... Je réfléchissais à mon discours, à la torture que je devais lui faire subir aussi... Puis je m'attardais à envisager la réaction des gens... La peur, je voulais l'inspirer à tous traitre qui aurait ne serais-ce qu'à l'idée d'aider un Nobody ou un Résistant.
Doucement, je partis dans les couloirs, prenant la direction de la zone Expérimental, je fus arrivé comme convenu, pile dix minutes après l'appel. Je regardais avec dégoût le Nobody, suspendu par des chaînes face au public...

Le sujet Faust était affaissé sur ses liens, des grandes chaînes quasi-indestructibles lui soutenant les poignets en hauteur. Je marchais doucement à ses côtés, toutes les garnisons saluèrent le chef que j'étais.

" Collègue, ami, vous êtes à ce jour réuni pour constater une erreur de la nature, un Nobody. Il porte le nom de Faust Raschenstein. Eternal, dans sa grande grâce avait décidé de faire confiance à cette immonde vermine en l'intégrant comme vous, dans les employés de chez Eternal. Si désormais, il se retrouve face à vous, c'est que comme tous Nobody, il ne peut pas être un être de confiance. Ce sont des démons, des rats, ils attendrissent les cœurs pour mieux vous faire souffrir, tuer vos amis, vos enfants ! Le seul désire d'un Nobody, c'est de prendre le contrôle sur nous. Nous ne les laisserons pas faire !! "


Un cri d'approbation se fit entendre, je souriais alors à cela.

" Monsieur Raschenstein est un traître, il doit être puni !! Nous sommes des frères, mais ceux qui décident de tuer des membres de notre grande famille doivent recourir à des sanctions ! Collègue, ami, je vous autorise à hurler la haine que vous avez contre cette chose difforme qui fait face à vous, repaissez-vous du spectacle d'un traître, affilié à la résistance, qui va devoir subir le jugement de la grande puissance. ETERNAL !! "


Ma voix masculine porta à travers la zone, tous m'acclamèrent et dirent avec une grande fierté le nom de notre puissance en brandissant leur poing en l'air. Je me tournais face à mon sujet, constatant avec mépris que le Nobody avait ses vertèbres, ses côtes ainsi que les os de ses coudes et de ses tibias de sortie. Il pouvait aisément inspirer le dégoût et le faite que ses os soit bloqué aller pouvoir donner une torture de plus. Excellent...

Je pris un tisonnier dont la pointe incandescente portait le signe d'Eternal. Je brandis l'outil et clamai.

" Désormais, les traîtres seront marqués du courou de la suprématie d'Eternal ! "


D'un ample mouvement, je me tournai vers Faust et lui dis dans un murmure sombre...

" Les Nobody's n'ont pas de cœur... Alors... Pourquoi ne pas t'en créer un à mon image...? "


Soudainement, je pressai le fer chauffé à blanc à l'emplacement du cœur de la personne, je le laissais assez longtemps pour que la peau, brûlé, face des cloques. Je voyais doucement une auréole rouges se faire autour de l'insigne toujours collé à la peau de cette vermine.


Dernière édition par Allan Harper le Sam 27 Aoû - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 439
Crédits : 122
† Lieu de résidence : Au fond de son lit
† Emploi/ Situation : Co-rédacteur du Knew Kanton / Toturé, Confort killer, Résistant, traite envers Eternal.
† Personnage sur l'avatar : DOGS, Bullets & Carnage - Heine.

Papiers
Don: Hopeless + Protubérance en os
Statut: Torturé, Confort killer, Traite d'Eternal, Résistant.
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Les traîtres seront puni ! [PV : Faust ][/Trash\]   Lun 18 Avr - 20:20

Jour un, soleil levé. Mischa, mischa, mischa, mon amour. Merde. Des lames grelotte dans leur cadre de métal, tout résonne. Souvenirs, souvenir qui me hante ! Non je ne veux pas, je ne veux plus, je vous en prie non ! Je n’ai jamais voulu ça. Mischa.. Mischa est en sécurité. Je ne veux pas mourir, je ne veux pas qu’elle meurt.

Il me transporte, oui mais dans quoi ? Je ne peux plus ouvrir les yeux, ce qu’il y a sur moi est un drap ? Non un sac en tissu ? Je ne sais pas. J’ai mal… J’ai mal ?! Cela ne m’était pas arrivé depuis longtemps, Depuis... depuis Eternal. Nous sommes rationnels, calmons-nous un instant. Je me suis laisser entrainer dans cette peur panique que sont mes phobies. Nous venues de rejoindre Eternal ? Je ne sais pas depuis quand je pense. J’entends les roues de cet espèce de brancard qui me t’transporte. Je ne veux pas mourir. Pourquoi ne me transportaient-ils pas dans les nouveaux modèles de transport ?! Ils n’avaient plus de roue et nous défions… Non Eternal et sa technologie défit la gravité. Suis-si sale à leurs yeux pour me transporter comme à l’Antiquité. C’est affligeant. Tiens… aurais-je de la fierté ? Depuis quand ? La résistance ma transformé ?! Non... On ne change pas une personne elle se change elle-même inconsciemment sinon ce n’est plus un réel changement.

J’étais recherché… J’aurais dû être plus prudent, cela me servira de leçon à l’avenir… Enfin... S’il y a un avenir pour moi ; Si j’arrive à sortir de là avant d’entrer à Eternal ce sera un jeu d’enfant pour moi mais dans l’état ou je suis, je ne peux faire pas grand-chose. Je ne suis pas assez fort…pas assez fort… pas assez fort ! Et je mettrais mon cœur au fer chaud ou à bruler qu’il me fera bien comprendre que je ne suis rien… Je ne suis qu’une pourriture pour eux. Je les entendais rigoler en me posant des questions sans vergogne.

-Alors c’étais qui cette nana qui marchait collée à toi chérie ?! Hahaha !

-Par ce qu’en plus il était avec un autre Nobody, qu’elle mélange dégelasse !

-Vous verrez un jour ou l’autre où vos conneries vous emmèneront. - ne cessais-je de penser.

Les minutes semblaient s’éterniser. Allait-on une fois de plus le bonheur que j’ai cette fois-ci durement gagné ? Mais pourquoi la justice ne peut-elle pas venir me sauver ? Ah oui, c’est vrai…

-Justice is Eternal, Prononçais-je en souriant.

Je ne pouvais pas bouger, même en actionnant certains mécanismes cacher de mes os, rien ne bouger, étais-ce une sécurité de mon pouvoir ? Une entrave ?

Une porte métallique semblait s’ouvrir et se refermer derrière nous, un calme absolu emplie l’espace et le territoire. Une douleur aigue dans la cheville dès que je m’articulais, une lancinante sensation de déchirement de muscle, dans les mollets, le ventre et les bras. Mon cou me faisait tranquille de souffrance, la moelle épinière était-elle touchée ?! Mes terminaisons nerveuses semblaient inactives. J’ai peur. Cependant et soudainement, le jour se leva contre mes paupières mi-closes, me brulant la rétine. Non, je n’étais pas aveugle je n’étais qu’éblouis au finale… Je voudrais déjà oublier tout ça…

Trop tard pour s’échapper tous de suite, trop de monde, trop de sécurité, depuis mon dernier séjour. Il fallait faire vite je ne voulais pas faire courir le risque aux autres de venir m’aider. Mais la peur me pétrifie.

C’est en un claquement de doigts que je me retrouvai détacher de quelques liens et mis debout. Les les gens ne mirent pas si longtemps à me dévisager, cachant leur nez avec leurs manches comme si je puais la mort de Fixon city. Je ne suis pas si terrible que ça ? Oui c’est cela pour me moment je devais me forcer à en rire, l’occasion ne se reproduira surement pas au bout du troisième jours. Profitons-en pour me moquer à cœur ouvert ! Ma mâchoire avant endoloris par le poisson regagna en sensation et ironiquement je souriais en exécutant les mêmes actes qu’eux, en hyperboles leur « manières » de bourg.

Je rigolais ouvertement, rapidement les gardes me prirent par les cheveux, le seul endroit où mes os ne pouvaient les atteindre ; et je me suis retrouver la tête vers le sol. Pourquoi ne pouvait plus bouger mes os ?! Que m’avaient-ils fait…

Quatre, cinq, six, de moins en moins pétrifié, l’ordre venait d’en haut. Qu’allais-je subir ? L’étouffement, le fouet, les brulures à l’acides ? Trop je suis attaché, je… me débattais. Malheureusement en gesticulant une de mes clavicules se brisa en mille morceau, j’hurlais à ce moment. C’est impossible, mes os peuvent trancher tous métaux !!! Un anneau qui retenait une partie de mon fémur d’ailleurs céda durant l’acte. Cependant lorsque j’entendis ses pas contre le pavé humide mon corps se stoppa. Des flashs revenaient simultanément en moi.

Sept, huit, neuf, il était devant moi, il parlait, la foule m’enroulait, dans un brouhaha infernal, mes oreilles ne captaient que la moitié ce que qu’ils disaient. Un méchant haï par tout le monde a sûrement plus de compassion que quiconque. Alors, ils ne t’en voudront pas, n'est-ce pas ? Ce héro aime déjà en soi, ils ne voudront pas de ton amour. Eternal me fait pitié. Par contre quel était cette chose qui s’approchait dangereusement de m-…

-GHROUAAAAAAFPHH !!!!!!!!!!!!

Ma respiration emballée, mon cœur brulé va s’arracher s’il ne retirait pas tout de suite cette chose, ce fer ! Tous se moquaient, mouvement de panique, de foule, de joie, mimétisme sociale…

-BORDEL DE MERDE TU VAS ME RETIRER TON PUTAIN DE FER !!! hurlais-je jusqu’à ce que la sueur perle sur mon front.

Il ne la retira pas. La chose qui circulait dans mes veines n’était plus. Dans un geste vif mes os les plus épais brisèrent la moitié du matériel qui me retenait. Mes membres postérieur et antérieur pouvaient enfin me servir, dans un geste de répulsion je poussais l’homme devant moi, dès lors le fer ricocha et se traîna le long de mon torse.

_____________________________


Code color: FireBrick
ヽ(*・^・)人(・^・*)ノ
Signa & Vava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endofgods.forumactif.org/

avatar


Messages : 28
Crédits : 26
† Emploi/ Situation : Neuro-scientologue pour Eternal
† Personnage sur l'avatar : Seto Kaiba

Papiers
Don: Aucun don.
Statut: Neuro-scientologue
Implication: Impliqué(e)

MessageSujet: Re: Les traîtres seront puni ! [PV : Faust ][/Trash\]   Mar 26 Avr - 22:07



Les traîtres seront puni !


Je fus violemment poussé en arrière, si bien qu'il me fallut faire un jeu de jambe pour ne pas tomber sur la grande estrade...  Comment cet être impie avait pu ainsi forcer ses chaînes pour avoir assez de force pour me repousser ?! Monstre, tu allais goûté au jugement d'Eternal !
Ma voix était sévère, un brin en colère, je la portait sur mes collègues.

" Retenez-le ! "


Les personnes qui m'assistèrent s'y étaient mis à trois. L'un d'entre eux asséna un coup violent à l'arrière du crâne de se traître de Nobody, mais pas assez fort pour l'endormir définitivement, je voulais qu'il se réveil dans la douleur. Deux autres collaborateurs attelaient plus solidement le sujet marqué au fer rouge afin de l'immobiliser.

" Alors, on a voulu encore se rebeller...? Ici, tu ne seras plus rien d'autre qu'un sujet. "


J'avais un timbre de voix glacial... D'un geste de main, je fis signe que l'on m'apporte une scie chirurgicale dont les deux parties du plat de la lame était râpé pour pouvoir ainsi limé les cavités osseuses ressortis.

" Ton don est prodigieux... Décupler ta masse par les os, c'est ça ? Tu en a fais du mal avec... Tu constateras qu'il t'es impossible de les rentrer... Ah... Enfin, je constate en toi un éclair d'intelligence... Je vois dans tes spasmes et dans tes yeux la terreur d'avoir compris ce que je vais te faire... " Je me penchais à l'oreille du Nobody pour susurrer à son oreille. " Ce n'est rien  comparé à ce que ta traîtrise vas te faire subir comme préjudice ici... "

Je m'éloignais doucement de lui pour faire le tour sans risquer cette fois-ci de me faire bousculer, pendant se petit labse de temps, j'avais fait glisser le bout de ma scie sur le flanc de mon sujet pour lui laisser des fins point de sang se dessiner sur sa peau qui n'avait pas finit de subir. Une fois derrière lui, je clamais à la foule.

" Voilà ce qu'il en coûte de trahir la grande puissance d'Eternal !! "


Je saisis de la main gauche le bout de la première vertèbre gauche puis je la sciais lentement, une fois qu'elle fut presque entièrement sectionné, j'appuyais dessus pour la briser de manière à laisser des morceaux à limer, ce qui fut fait par mes collègues...
Le traître hurlait de douleur, c'était parfait. Je voyais le visage de la foule prendre plusieurs expressions, haine, joie, dégoût... Je comptais effrayer nos collaborateurs à la seule idée de vouloir trahir notre grande dynastie !

Cela me prit une demi-heure pour avoir chaque os apparent de son dos, je m'étais aider à la moitié du parcours d'une scie circulaire pour plusieurs points. Pour que la découpe soit plus rapide, pour que les douze vertèbres dorsales ainsi que les cinq de la région lombaire vibrent à la découpe pour créer des douleurs supplémentaires à la colonne vertébrale. Préalablement, moi et mon équipe avions mis des lunettes de protection afin de nous protéger des débris d'os qui pourrait se projeter sur nous...
Le tournant de l'appareil électrique provoquait des sons de crissement qui faisait gémir des personnes dans le public de peur, je pouvais aussi constaté que le sujet se prenait des éclats de petit os dans la chaire de son dos, j'aime quand un plan se déroule si bien.

J'arrêtais enfin la scie après avoir découpé lentement les 24 vertèbres déployé du sujet. Restant au niveau de son dos maintenant ensanglanté, je me penchais de nouveau à son oreille, ma voix cassant les acouphènes de la scie.

" Aimez-vous toujours être un Nobody monsieur Rashenstein...? Êtes-vous toujours aussi fière d'avoir trahi ceux qui vous ont autrefois tendu la main....? "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 439
Crédits : 122
† Lieu de résidence : Au fond de son lit
† Emploi/ Situation : Co-rédacteur du Knew Kanton / Toturé, Confort killer, Résistant, traite envers Eternal.
† Personnage sur l'avatar : DOGS, Bullets & Carnage - Heine.

Papiers
Don: Hopeless + Protubérance en os
Statut: Torturé, Confort killer, Traite d'Eternal, Résistant.
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Les traîtres seront puni ! [PV : Faust ][/Trash\]   Mar 26 Juil - 21:22

Deux seconde. C’est le temps qu’il me fallut pour avaler une dernière fois ma salive avant de fermer les yeux. Assommé à moitié. La tête tourne et tourne sans s’arrêter. Un battement d’aile de colibri, c’est la vitesse à laquelle les choses ont débutés. Dans une valse folle d’émotion, de larme et de pleurs, mon cœur se serrait si fort que mon amour passa à la trappe pour laisser place aux souvenirs de mon adolescence. Perdais-je l’espoir ? Il n’allait pas falloir. Te souviens-tu cellule de cage ? Tu m’as un soir dit qu’une fois entrée il nous était impossible de ressortir. Je t’ai même tué. Enfin je crois. Pour pouvoir sortir. A demi conscient je suis. Cependant pourquoi tous me os ne sont pas en moi, je peux sens tant dans cette incapacité de bouger de peur de me blesser. Cette peur je ne l’ai ressenti que peu de fois. Pourquoi ai-je peur de me briser mes os en bougeant ?! Un bruit.

Un bruit de métal contre ma peau, contre mon âme. Contre mon cœur allant à l’encontre de ma raison. Je suis paralysé. Tout entier. Je ne peux… rien faire. Des menaces… ? Rapidement et de plus en plus rapidement mes pupilles se rétrécirent, mon sang repris en vitesse. Je suis vivant. La douleur. C’est tous ce dont je me souviens de ce laps de temps. La douleur fût si vive… Avec la moelle épinière d’un jeune adulte d’une vingtaine d’année, le touché est décuplé. Un, deux, trois. Première excroissance coupé à niveau de ma vertèbre dorsale.

D1 Hors service. Comme le son des cloches de l’église, Il avait empoigné l’embout de mon poignard dorsal et le brisa avec une telle facilité suite à mon affaiblissement. Mon cerveau lançant un dernier appel nerveux, ma moelle osseuse avait diminué de quelque pourcentage. Deuxième troisième. Un hurlement continue sortie de ma gorge jusqu’à ce que mes poumons soient semblables à des sacs de congélations vides. Au bout de la troisième section osseuse, mon corps n’était plus qu’un chiffon, un torchon modelable.

Arrivée en vue, plus que la L5 est mes vertèbres ne seront que résidu de ce que je suis. Lorsqu’il appuya pour une dernière vague de sensations, vibrations, contorsions, C’est tous mon squelette entier qui ressentis cet appuie. Affreux. Je n’ai pas d’autre terme.

" Aimez-vous toujours être un Nobody monsieur Rashenstein...? Êtes-vous toujours aussi fière d'avoir trahi ceux qui vous ont autrefois tendu la main....? "

Dans un ultime effort de me redressa sur trois centimètre et tenta de lui enfonça mon radius dans l’épaule, mais une fois de plus je ne fis que l’écorché cette fois, sur un centimètre. Cette belle tache rouge sur sa chemise reflétait mes yeux emplit de larmes.

-Enflure ! Rien de nous ressemble.

Faire semblant d'être mort était-l'une des solution apporté au problème ?

_____________________________


Code color: FireBrick
ヽ(*・^・)人(・^・*)ノ
Signa & Vava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endofgods.forumactif.org/

avatar


Messages : 28
Crédits : 26
† Emploi/ Situation : Neuro-scientologue pour Eternal
† Personnage sur l'avatar : Seto Kaiba

Papiers
Don: Aucun don.
Statut: Neuro-scientologue
Implication: Impliqué(e)

MessageSujet: Re: Les traîtres seront puni ! [PV : Faust ][/Trash\]   Sam 27 Aoû - 17:31



Les traîtres seront puni !

Mon patient était à bout, je le voyais. Ses yeux larmoyants, son visage suppliant que cela s'arrête… Petit être abject, maintenant que ma Cortolian était enfin stable, tu allais être un de mes premiers sujets qui j'espère ne me décevra pas en mourant vers la dixième injection… Alors que je radiais à côté de lui, j'eu tout juste le temps de m'écarter qu’un de ses ignobles os rétractables se projeta sur moi. Cela m'arrachait un cri de douleur mêlé à la rage d’avoir été blessé de la sorte. Doucement, mon sang formait une tâche au niveau de mon épaule. Il fallait que je me ressaisisse, c’était une preuve de plus que ses choses étaient démoniaques.
Alors que deux collègues s'empressèrent de voir mon état tandis qu’un autre solidifia les liens du captif, je me décidai à montrer un visage fort et courageux. Me relevant avec détermination pour parler au public que je devais impressionner.

“ Et c’est pourquoi mes frères, que les Nobody’s sont un danger pour nous. Quelques soient l’age, le sexe ou la religion dont ils font partie ! Ses êtres, abominations de la génétique, sont violents ! Qui peut arrêter ses choses monstrueuses, dotées de capacités occultes, face à de pauvres citoyens désarmés ! Les seuls chefs d’Eternal ayant été des Nobody's sont pour la plupart devenus des traîtres ou sont morts de leur propre aliénation. Il faut agir !! Pour la justice, pour la paix et l’équilibre de NOTRE monde ! “


Je levai alors ma main ensanglantée en l’air, puis je serrai le poing avec conviction, des minces filets de sang dégoulinant sur mon poignet. Des soldats eurent le déclic et l’effet de masse ne passa pas inaperçu. Toutes les troupes, que se soit par crainte ou conviction, levèrent le poing en criant le nom de notre gouvernement.

\ETERNAL !!/


Bien bien bien…. Parfait. J’étais devenu le symbole et mon sujet le monstre. Je fis signe à mes collègues de ramener de quoi me soigner, publiquement… Et alors qu’assis sur une chaise, je me faisais recoudre, torse nu et non sans douleur, je sollicitais l’imagination du public restant en posant une question.

“ Mes braves, quelles tortures notre sous race d’expérimentation mérite-t'elle ? “


Les plus fous me répondirent avec haine, d’autre se confiaient en public.

“ Ma fille est morte à cause d’un connard de Nobody comme toi ! Elle s’est faite violer et brûler la peau ! Ce fut un tel traumatisme qu’elle s’est suicidée ! “


“ Ma maman à été gravement blessée lors de l'attentat dans le centre commercial par une Nobody qui contrôlait l’électricité ! Sale merde !!! Qu’on le crame ! “


“ Ma sœur est morte à cause d’un Nobody qui l’a tuée puis mangée ! Démon ! Je veux que tu souffres pour les tiens !! Je n'ai de respect que pour les Nobody's ayant rejoint nos rangs pour servir la défense de notre territoire ! "


Tant de confession, c'était beau à voir. Cela servirait bien pour une propagande. Confidence des victimes de Nobody. CVN… Hm, une idée à faire mûrir. Je retenais beaucoup de torture par brûlure… Pourquoi ne pas faire peur à la bête en faisant brûler ses cheveux ? Ça repousse, après tout ... et l’odeur qu’il dégagera lui collera à la peau… Hm ... Oui, cela me plaisait énormément, et je crois que l’adrénaline de se sentir tout en haut me plaisait au point que cela me mettait à la limite de l’orgasme. Je contins un frisson de plaisir et dis d’une voix chuchotante et calme à un de mes collègues sur scène.

“ Ramenez moi de l’huile, des gants, un chalumeau, du gros sel et du sable s’il-vous plaît. Notre sujet va rentrer dans la première phase de son conditionnement. “


Puis je repris le micro.

" Si des personnes pensent être choquées de la scène qui va suivre, je les engage à prendre la sortie. Les autres peuvent bien évidemment rester. "


Quelques employés sortirent, certains choqués, d'autres pâles comme la mort. Certains même allaient probablement régurgiter ce que leur estomac digéreait. Je n'allais pas compatir, mais me réjouir. L'ordre était ainsi, faire peur à tout ceux qui souhaiteraient devenir traitre à Eternal. Je crois que cette image marquera les esprits... Avant de partir comme un héros, je devais juste accomplir cette dernière tache. Faire un premier pas dans le conditionnement de la vermine attachée et à bout de souffle. Ne meurs pas, non... Je ferais toujours en sorte de te maintenir en vie dans la douleur pour que tu puisses endurer et devenir l'une des pierres à mon édifice.

Sur un plateau, tout fut ramené à mes côtés. Un de mes collègues frotta les plaies ouvertes du dos de Faust avec le gros sel, chose très douloureuse et pénible à supporter à voir la déformation que le visage que mon sujet prennait...
Ce n'est qu'un début... Après avoir enfilé mes gants inifugés, je pris un vaporisateur rempli d'huile et j'en mis dans les cheveux du sujet sans un mot, puis j'allumai le chalumeau devant lui en jetant des regards à mes collègues pour qu'ils aient le sac de sable dans les mains, prêt à intervenir quand moi et seulement moi l'aurais demandé.

" Monsieur Raschenstein, êtes-vous assez intelligent pour deviner ce que fait de l'huile et du feu ? Si cela vous échappe, voici un avant goût... "


Je passais le chalumeau sur mon gant, des flammes le parcoururent un bref instant avant de s'éteindre d'elles mêmes par manque de combustible. Mes yeux n'avaient plus rien d'humain, il n'y avait plus aucune émotion qui s'y reflétait, sauf de la domination et moi-même je me sentit comme aspiré dans ce rôle et piegé dedans, comme-ci pendant un cours instant, il n'y avait plus l'humain, mais le chef impitoyable au sommet qui devait se faire respecter.

" Ici vous ne serez plus rien. Plus rien d'autre qu'un sujet... Vous êtes si sale que même votre nom est déjà trop vous donner. F.R.A. Dîte adieu à votre visage, car maintenant, vous ne vivrez paisiblement qu'au travers d'Eternal, en tentant d'expier vos pêchés. Adieu. "


Je rapprochai alors le chalumeau des cheveux de mon sujet et la réaction ne se fit pas attendre, je vis une grande gerbe de flammes en moins d'une seconde envaillir la chevelure de mon nouveau sujet... Oh... Ne hurle pas, si tu te débas, l'huile va tomber sur ton visage et là...
Je levai l'avant bras au ciel et montrai que j'étais prêt à claquer des doigts.

" C'est moi ton maître, je décide ta vie ou de ta mort. Et aujourd'hui, je suis dans mon jour de grâce. "


Je claquai alors des doigts, deux gros sacs de sable se renversèrent sur mon patient maintenant poussiéreux, mais plus enflammé, fort heureusement pour lui. Le feu avait été parfaitement maîtrisé... A peine trente secondes s'étaient passées, mais dans le cas de l'immolation, trente secondes peuvent paraître plusieurs minutes... Il lui restait encore la plupart de sa masse chevelue, mais la peau en dessous avait assez chauffé pour qu'elle soit irritée plusieurs jours.

Tant qu'il ne se soumettra pas, il n'aura aucune douche, ses cheveux le gratteront à cause de l'irritation et donc, sans eau et soin, il s'ouvrira des plaies à la tête en voulant apaiser ses démangeaisons. Sans douche, il porterait sur lui l'ordeur d'un corps brûlé, cette odeur pestilentielle qui ne se détachera probablement jamais de lui, et qui marquera son esprit au fer rouge...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Les traîtres seront puni ! [PV : Faust ][/Trash\]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les traîtres seront puni ! [PV : Faust ][/Trash\]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les traîtres seront puni ! [PV : Faust ][/Trash\]
» ♦ Sydney A. Goldsmith - Vous les traîtres, les animaux ...
» [EVENT N°2 - Dernière partie] Un traître parmi les traîtres
» À l'auberge des traîtres [Alaric J.R Watson]
» Video : Les derniers maîtres de la Martinique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Zone Expérimental-