Partagez | 
 

 Retour sur les lieu de la défaite...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 94
Crédits : 61
† Lieu de résidence : Un hôtel dans historic district
† Emploi/ Situation : Enquêteur/ Hackeur
† Personnage sur l'avatar : Chris Redfield (resident evil)

MessageSujet: Retour sur les lieu de la défaite...   Dim 29 Nov - 12:12

Un mois... Trente jours d'un miasme de peine et de défaitisme, de désespoir grandissant. J'avais perdu une partie de ma vie pour protéger celle d'innocent en échange d'une autre innocente...

Je me souviens des coups de feu, les hurlements, le bruit assourdissant de ses rugissements de haine. Le fumé, l'odeur du sang et de la poussière. La sensation de peur et d'adrénaline dans mon sang, ce sentiment étrange de complétude au côté de mon frère. Puis la défaite, l'écrasante défaite, la marée d'homme aux insignes rouge, des cliquetis des armes et le fracas des voix et des armes à notre poursuite.

Je me tiens maintenant face aux portes, les portes éventrées de l'ancien lieu de culte, de paix. Le théâtre de tant de malheurs, les sévices fait à la pauvre nobody, si fragile mais détentrice d'un si grand pouvoir. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi mon frère tient autant à elle. Ce n'est pas dans son genre de fille et pourtant, il a versé son sang sans hésiter pour la protéger.
J'ai un mis un manteau type trench noir arrivant à mes genoux, j'ai un chapeau de feutre assorti sur la tête. Je sens la pluie qui tambourine sur celui-ci, sa fraîcheur qui perce mes vêtements et forme une flaque sous mes bottes. J'ai les mains dans les poches. Je décide de monter les marches endommagées du parvis, j'entre à l'intérieur...

Le plafond est à moitié effondre, les bancs de la nef, en miettes et disséminer un peu partout. L'autel n'est plus qu'une ruine, les vitraux, fracassés. La pluie s'engouffre avec force et trempe le sol. En levant les yeux, je vois les nuages noirs de la nuit cracher la pluie en travers de la bouche béante du toit. Je reprends ma marche vers l'autel... Je m'y arrête pour redresser la sainte croix au gis l'enfant de dieu.

J'ai un peu plus de mal qu'auparavant, mais je réussis et je monte vers les escaliers menant à l'étage et la chambre où touts ces jouées. Le mobilier n'est plus qu'un souvenir informe, la fenetre est brisé aussi... Le froid s'engouffre partout et bientôt, ce sera peut-être la neige.
Je redescends vers l'autel et regarde la grande nef depuis le pupitre du prêtre... Je ne vois que la destruction dans cette cité, la mort, la haine, la déviance et des tyrans... Comment pourrais-je combattre cela, sans toi ma soeur, comment combattre cela ?

Je crois que j'ai crié cette phrase ? j'entends l'écho me rendre ma question... J'abats mes poings sur le pupitre et cris dans l'immense salle vide et silencieuse.
"Comment dois-je m'y prendre ?!... Ils n'ont plus aucune limite ma sœur ! Je combats seul face à une armée de monstre au cœur froid ! Je ne peux plus continuer, je ne peux plus me battre... Ai-je encore foi en mon combat ? J'ai trouvé mon frère après tout, j'i réussis ma mission, en quoi le combat de cette ville est-il le mien ?!"

Le silence me répond, je me renverse de colère le pupitre en criant et là, je vois mon reflet... Le reflet sur un morceau de verre brisé, comme moi. Mes cheveux et mon barbe son devenu poivre et sel, j'ai plus de rides, je crois que j'ai pris dix ans la dernière fois que j'ai usé de mon pouvoir... Je ne peux plus combattre seul... SI seulement je savais où était mon frère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Retour sur les lieu de la défaite...   Dim 29 Nov - 19:09

C'était sans doute l'un des choses les plus folles que j'avais pu voir de ma vie, et Dieu savait que j'en avais vu de belles. Mais ça, c'était d'un tout autre niveau. Alors que je me promenais tranquillement dans New Kanton, histoire de me familiariser avec mon nouveau terrain d'opérations, l'impensable s'était produit sous mes yeux : un dragon. Un véritable dragon, à la carapace d'acier, avait surgit de la grand place, écroulant la moitié de la cathédrale au passage et ravageant les alentours. C'était tellement irréel, on se serait cru dans un mauvais film catastrophe, ce genre de films qui vous pondent un scénario sans queue ni tête et qui vous sortait un animal géant comme grand monstre méchant à abattre … J'en avais vu avec des requins, des pieuvres, des lézards … Mais là, ça n'avait rien d'un film. C'était bien là, réel aussi fou que cela pouvait paraître. Et il y avait eu de la casse. Aussi bien chez les civils que chez Eternal, ma cible. La raison de ma présence dans cette ville qui n'avait rien d'attirant.

Ayant échappé de peu au désastre de St Luc, je décidai donc de retourner sur les lieux de la catastrophe afin de mener mon enquête et d'en apprendre le plus possible sur ce qui s'était réellement passé, antérieurement à l'épisode du dragon géant et du carnage. J'avais donc commencé par interroger les habitants des alentours. Je m'y étais préparé, la plupart refusèrent de parler ou ne pouvaient tout simplement pas, étant encore sous le choc. Je ne les forçai pas, cela n'aurait abouti strictement à rien. Au mieux, ils seraient restés muets et m'auraient fichus à la porte, continuant de doser le poids de la nouvelle qui les accablait tant, au pire le traumatisme aurait été encore pire et certains auraient même pu perdre la raison, se renfermer sur eux-mêmes et perdre totalement le sens des réalités … Je ne savais que trop bien ce qui pourrait se passer si on forçait des gens dans un tel état à parler de ce qu'ils avaient vu … J'étais sans doute l'un des mieux placés pour le savoir.

Après plusieurs interrogatoires, pour la plupart peu fructueux, je décidai de me rendre dans l'édifice à moitié détruit. Je trouvai une symbolique forte dans le fait que cette bâtisse sacrée eut été le théâtre d'un tel cauchemar. De ce que j'avais pu apprendre sur New Kanton, St Luc était une zone neutre, où n'importe qui, fut-il Nobody, criminel en fuite ou simple résistant traqué par Eternal, pouvait demander l'asile sans avoir la crainte de voir les forces armées de la ville ou de la super firme qui en tirait les ficelles débarquer pour l'emmener Dieu seul savait où. Le fait qu'elle fut la témoin et le théâtre d'un tel carnage, d'une telle apocalypse, avait un sens très fort qui ne me laissait pas indifférent.

C'était comme si Dieu lui-même avait abattu cette édifice pourtant érigé à sa gloire et à sa magnificence, tout cela dans le but de donner une ultime leçon aux humains. Et surtout, un Nobody y avait été hébergé, et c'était ce dernier qui avait contribué à la destruction partielle du lieu. Quand je passai les portes de bois massifs, le spectacle qui s'offrait à moi était presque biblique. Les bancs déchiquetés par les gravats qui avaient laissé dans le plafond un trou béant donnant vue sur le ciel d'un noir infernal de la nuit, qui ne cessait de déverser sa pluie glaciale et paralysante presque sans interruption depuis l'accident, le silence et le froid qui avaient envahit toute la zone … Dieu avait délaissé cet endroit, le laissant se changer en enfer.

Alors que je marchais lentement dans la salle abandonnée par la grâce du ciel, un cri de colère suivit d'un grand fracas attirèrent mon attention. Je pus alors entendre une voix résonner dans la nef.

"Comment dois-je m'y prendre ?!... Ils n'ont plus aucune limite ma sœur ! Je combats seul face à une armée de monstre au cœur froid ! Je ne peux plus continuer, je ne peux plus me battre... Ai-je encore foi en mon combat ? J'ai trouvé mon frère après tout, j'ai réussis ma mission, en quoi le combat de cette ville est-il le mien ?!"

Je remarquai alors l'homme qui se tenait en haut de la chaire et d'où le pupitre servant à déposer les textes sacrés venait de chuter pour se briser au sol dans un fracas que l'écho de la bâtisse vide de vie avait amplifié de manière démesurée. Je me dirigeai alors vers lui, en l'apostrophant.

''Excusez moi, monsieur ?'' dis-je alors qu'il me regardait d'un air non pas surpris mais las, fatigué. ''Excusez moi, je pensais être seul ici, je ne voulais nullement déranger mais… je cherche à savoir ce qu'il s'est passé exactement ici … J'étais présent lors de l'apparition de cette créature fantastique, ce … ce dragon, aussi fou que cela puisse sembler. J'aurais aimé savoir si vous pouviez me renseigner plus en détails sur ce qui avait conduit à un tel événement.''

Ma démarche était sans doute un peu maladroite, mais la diplomatie n'avait jamais été mon fort. Pour cela, je pouvais m'estimer heureux d'avoir Scydella à mes côtés, car elle savait toujours comment rattraper mes bourdes. Mais sur ce coup, j'étais tout seul, elle ne pouvait pas m'aider dans l'immédiat. J'observai l'homme d'un regard neutre, ayant tout de même une pointe de compassion devant son allure blafarde et fatiguée. Il semblait tel un combattant, un soldat ayant prit part à plus de batailles qu'il n'avait pu en supporter. Ses cheveux et sa barbe aux tons grisâtres lui donnaient un air encore plus effondré, comme s'il avait longtemps supporté un fardeau et qu'aujourd'hui, il décidait de s'en débarrasser. Avant de poursuivre le dialogue, j'attendis patiemment sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 94
Crédits : 61
† Lieu de résidence : Un hôtel dans historic district
† Emploi/ Situation : Enquêteur/ Hackeur
† Personnage sur l'avatar : Chris Redfield (resident evil)

MessageSujet: Re: Retour sur les lieu de la défaite...   Sam 5 Déc - 13:26

Je regarde le jeune qui vient de faire son apparition, un homme de grande taille aux cheveux longs en queue-de-cheval roux, des yeux émeraude ornant un visage au teint pâle.
Il a surement du entendre mon éclat de colère... Bon sang, je ne peux même pas exploser de colère tranquillement, il y a décidément trop de passage dans cette église depuis quelque temps.
Je m'assois sur le rebord de l'autel avec un soupir, alors ce jeune homme veut savoir ce qui s'est passé ici hein ?

"Une nobody se cachait ici, elle avait reçu asile... Hélas l'un des prêtres avait des déviances et elle en faisait les frais, apprenant cela, deux amis à elle ont voulu... Annihiler le prêtre. Ils ont réussi, et ce, faisant ont attiré l'attention d'Eternal. Plus tard lorsque les hommes en rouge sont venus, moi et ces deux amis ont voulu protéger la jeune fille, mais nous avons échouer et elle fut enlevée... L'église est détruite et plus aucun refuge n'existe pour les nobody.

Vous devriez quitter cette ville... La guerre qui a éclaté ici est finis, les nobody l'ont perdu."


Je lui répondis de ma voix grave.?? Je posai mon chapeau à côté de moi et lui demandais avec un cynisme navré.

"Vous devriez quitter cette ville, rentrer chez vous, fondez une famille... Les gens comme moi et la jeune fille de cette église vont bientôt disparaitre... Un jour Eternal réussira à nous effacer de ce monde." Je sortis de ma veste une flasque en acier et commençai à boire une gorgée de whisky pur malt, essayant d'oublier tout cela...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Retour sur les lieu de la défaite...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retour sur les lieu de la défaite...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Quel sport faite vous?
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Cathédrale Saint Luc-