Partagez | 
 

 Ça sent le roussi [Faust Raschenstein]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité


MessageSujet: Ça sent le roussi [Faust Raschenstein]   Jeu 20 Aoû - 23:11

Il doit être 20h passée. Ma journée au marché noir étant finie, je referme ma besace contenant les herbes sèches et les fleurs médicinales non vendues. Bientôt, normalement, je n'aurai plus à me trouver en ce lieu mal famé pour assurer mon gagne-pain.

J'hésite entre emprunter les égouts ou passer par les ruelles de la ville afin de me rendre chez moi, mais j'opte finalement pour le grand air. Les rues sont pratiquement désertes et d'imposants nuages noircissent le ciel de New Kanton. En cas de pépin, je peux facilement me défendre avec des conditions pareilles.

Je fredonne une chansonnette lorsque je passe devant le "Royal", un hôtel qui était renommé dans le temps et qui, aujourd'hui, n'est plus qu'un miteux dortoir.

Do you know de story of the new city ?
Nobody are accused of horror.
The King and the Queen have killed everybody,
Who have doing some error..


Je m'assoie sur les marches poussiéreuses et contemple la course des nuages. Ce soir on ne verra pas le soleil se coucher tant il fait mauvais. De plus ; l'orage va sans doute tomber d'un moment à l'autre c'est pourquoi je rabat mon large capuchon sur mon visage.

J'amorce un mouvement afin de me remettre sur mes pattes et reprendre le chemin de mon abri seulement, j'aperçois du coin de l'œil un silhouette sombre. Je ne saurai dire s'il s'agit d'une ombre familière, d'un simple passant ou d'un malfrat, mais quelque chose, sixième sens, pressentiment ou même curiosité · appelez-ça comme vous voulez · me pousse à aller à la rencontre de cette personne.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 439
Crédits : 122
† Lieu de résidence : Au fond de son lit
† Emploi/ Situation : Co-rédacteur du Knew Kanton / Toturé, Confort killer, Résistant, traite envers Eternal.
† Personnage sur l'avatar : DOGS, Bullets & Carnage - Heine.

Papiers
Don: Hopeless + Protubérance en os
Statut: Torturé, Confort killer, Traite d'Eternal, Résistant.
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Ça sent le roussi [Faust Raschenstein]   Ven 21 Aoû - 10:49

Au début de l'histoire, dans l'acte d'ouverture, le personnage principale était un enfant abandonné jouant avec un jeu comique à en faire tomber la pluie. Dans cette eau boueuse se reflétait son visage amaigris par le temps et la faim. Ces jours paisibles qu'il oubliait finiraient par disparaître jusqu’à n'en plus les reconnaître. A la fin de l'histoire l'enfant finirait surement par mourir. 

Pour Faust, les histoires de coeur étaient son sujet le plus ennuyeux. Dans ses rêves ou dans la réalité, la psychologie des personnes était son péché mignon. Serrant fortement les billets d'avion dans sa paume. La main du temps l'étranglait un peu plus dans cette ville dont on ne pouvait sortir. Dans une frénésie, il s'était persuadé de tous abandonné, Mischa, la résistance, son travail. Tout, et de partir loin. Mais de cette ville on ne peut jamais en sortir. Les bruit de la ville résonnait, et lui, restait assis. Oui assis contre les marches du vieil hoôtel de Fixon qu'il a jadis fréquenter pour des conquêtes d'un soir. La télé d'un pub à coté pleurait, prouvant sa piteuse existence. La population n'en est rien. Pendant que lui riait de sa misère d'un moment, elle, Mischa, devait être à la maison à s’inquiète de son absence tardive. Doucement il ferma le petit livre qu'il lisait. Le posant contre la pierre froide.

Lorsqu'il leva subitement son regard vers le ciel, Le nobody se rendit compte du temps qu'il avait passé à attendre ici.. A ne rien faire que lire. La journée aurait du être longue ci, mais rie n'en été plus courte. Lorsqu'il  été enfant, il rêvait se devenir un héros sombre et invisible. Pour se replonger dans d'atroce souvenir enfantins, Faust s'accrochait à ce rêve maladroit d'enfant de cinq ans. Se relevant laborieusement, il laissa son manteau noire voler au grès d'un orage qui ne serait tardé. Il soupirait, une fois, deux fois. 


-Qui êtes-vous ?

Une jeune adolescente ne cessait de le fixer depuis un certain moment, un travail ? Une demande d'un soir ? Son ancienne vie le dégouttait plus que tout.

_____________________________


Code color: FireBrick
ヽ(*・^・)人(・^・*)ノ
Signa & Vava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endofgods.forumactif.org/
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Ça sent le roussi [Faust Raschenstein]   Sam 22 Aoû - 1:04

Qui suis-je ? C'est la réponse que je dois apporter à cet inconnu que j'ai plus ou moins abordé.

- La question n'est pas nécessairement "Qui suis-je" mais plutôt "Qui ne suis-je pas".

Je me mis face à lui pour lui répondre, gardant tout de même ma capuche rabattue, camouflant mon visage dans l'ombre.

- Je ne suis pas une prostituée, ni une droguée. Je ne viens quémander ni argent ni abri. Je ne suis pas non plus de la mafia, ni d'Eternal.

Je marque une petite pause.

- Mais si vous voulez savoir qui je suis, mon prénom est Aloïsia. Si ce n'est pas impoli, j'aimerai vous demander qui vous-êtes ; ou n'êtes pas. Et je suis désolé de vous avoir abordé sans un mot mais je ne sais quoi vous dire car j'ignore moi-même la raison de..

Un vague bruit d'explosion suivit d'un sifflement aigu déchire l'air, coupant ma phrase. Il est si proche et pourtant impossible à situer avec précision. Mes yeux noisettes croisent le rouge de ceux de mon interlocuteur.

- Qu'est-ce que c'est ? demandais-je dans vraiment attendre une réponse.

Aucun bâtiments ne s'étaient effondré, pas de trace de séisme, mais il y a eu un courant d'air, passant tel une onde après le sifflement.

- Il faut aller voir.

Des gens sont peux-être blessés, ils doivent avoir besoin de secours, si c'est le cas je pourrai les aider un peu. Peux-être se passe-t-il quelque chose de grave.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 439
Crédits : 122
† Lieu de résidence : Au fond de son lit
† Emploi/ Situation : Co-rédacteur du Knew Kanton / Toturé, Confort killer, Résistant, traite envers Eternal.
† Personnage sur l'avatar : DOGS, Bullets & Carnage - Heine.

Papiers
Don: Hopeless + Protubérance en os
Statut: Torturé, Confort killer, Traite d'Eternal, Résistant.
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Ça sent le roussi [Faust Raschenstein]   Mar 25 Aoû - 18:18

Déraillerait-t-elle entre deux phrases ? Qui n'était-elle pas à part une adolescente un peu perdu dans ce conflit entre Eternal et le reste de New Kanton. Cette jeune fille ne semblait pas filer droit dans ses bottes. Face à Faust, de son petit mètre soixante, elle gardait sa capuche pour plus de confidentialité. Voulait-elle se donner un air mystérieux ?

- Je ne suis pas une prostituée, ni une droguée. Je ne viens quémander ni argent ni abri. Je ne suis pas non plus de la mafia, ni d'Eternal.

-Je m'en ravis jeune fille. Décocha-t-il du tac au tac.

D'un même ton et dans un même temps, elle, jeune adolescente aux cheveux ébène se présenta à lui comme portant le prénom d'Aloisia, prénom peu commun. Et avec un excédant de politesse, elle lui demanda dans un second temps sa propre identité. Mais à peine après s'être excuser de la manière dont elle l'avait abordé, un crissement dépeça l'air en deux. Ces explosions transcendant l'atmosphère habituel de Fixon firent trembler le sol sous les pieds du fraudeur. N'y prétendant aucun intérêt, le cinquantenaire n'avait cessé de fixer les yeux noisettes de la jeune adolescente.

- Qu'est-ce que c'est ? s'interrogeait-elle dans un langage intérieur.

Le vent s'était intensifié indiquant la localisation du remue ménage.

- Il faut aller voir.

Ce genre de curiosité saine émanant de la vigoureuse, irrita l'Hopeless. Cette humanité qu'elle possédait devait la pousser à aller aider ou secourir les gens blessé, s'il y en avait. Pour Faust il ne s’agissait que d'une simple bagarre de quartier. Rien de très inquiétant vu la grandeurs des risques. Dans une grande inspirations, il soupira lâchement et déclara:

-Si cela te tiens tellement à cœur je t'en prie vas-y.

_____________________________


Code color: FireBrick
ヽ(*・^・)人(・^・*)ノ
Signa & Vava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endofgods.forumactif.org/
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Ça sent le roussi [Faust Raschenstein]   Mer 11 Nov - 18:40

- Si cela te tiens tellement à cœur je t'en prie vas-y.

Je restai devant lui, le fixant avec incompréhension et dégoût. Comment pouvait-on rester de marbre face à des situations comme celles-ci ?

- Vous ne compter tout de même pas rester planter là. Si ?

Peux être suis-je une personne téméraire mais je ne peux pas fuir face à des situations comme celle-là. Sans aucun recul sur les événements, mon coeur, mon "instinct" et ma curiosité me poussent à me rendre sur les lieux, à voir des mes yeux et à entendre de les oreilles ce qu'il se passe réellement. Par le passé j'ai déjà eu besoin d'aide, et cette fois si, peux être que certaines personnes ont besoin de la mienne. Quoi qu'il en soit ce ne sont pour l'instant que des "peux-être" mais je veux en avoir le coeur net, n'avoir aucun regret par rapport à ce que je fais et ne fais pas.

Il faut que vous veniez avec moi, voir de quoi il en retourne ! J'irai ; c'est sûr. Mais je ne suis pas en mesure de porter secours à tous. Vous avez vu mon gabarit ? Trop peu de gens auront le temps de s'en sortir avec moi seule si la situation et grave. Nous sommes tous citoyens de cette ville et peu importe si nous nous connaissons ou non, je pense que l'on doit se sauver.

Je le fixe dans les yeux, attendant une réponse quelconque. Mais les temps presse peux-être et chaque seconde à son importance dans cette histoire.

Alors.. Vous venez ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 439
Crédits : 122
† Lieu de résidence : Au fond de son lit
† Emploi/ Situation : Co-rédacteur du Knew Kanton / Toturé, Confort killer, Résistant, traite envers Eternal.
† Personnage sur l'avatar : DOGS, Bullets & Carnage - Heine.

Papiers
Don: Hopeless + Protubérance en os
Statut: Torturé, Confort killer, Traite d'Eternal, Résistant.
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Ça sent le roussi [Faust Raschenstein]   Ven 13 Nov - 8:49

- Vous ne compter tout de même pas rester planter là. Si ?

Les habitants de cette ville se faisaient, avec la grande déception de l’Hopeless, de plus en plus étrange. Qui irait d’un part abordé un quelconque inconnu par ces temps et, de plus l’élancé dans une course poursuite qui n’aurait aucun sens. Même si l’expression de la jeune fille devant lui ne lui inspirait rien de bon, il ne s’userait pas les semelles pour si peut.

Il faut que vous veniez avec moi, voir de quoi il en retourne ! J'irai ; c'est sûr. Mais je ne suis pas en mesure de porter secours à tous. Vous avez vu mon gabarit ? Trop peu de gens auront le temps de s'en sortir avec moi seule si la situation et grave. Nous sommes tous citoyens de cette ville et peu importe si nous nous connaissons ou non, je pense que l'on doit se sauver.

Ces jeune et clair yeux aux arabesques noisette possédaient cette volonté que Faust connaissait si bien par sa mère. Cette lueur d’espoir quand tous est finis, quand l’arbre est couper au pied de sa racine. Bien qu’une réponse fût nécessaire, le cinquantenaire n’en pompa aucune.

Alors.. Vous venez ?

Avec une impatience certes maladroite mais tenace cette adolescente s’acharnerait jusqu’à la fin et l’albinos l’avait remarqué dès le moment ou elle pressa le pas pour s’y diriger. Dans une lente démarche il se reprocha de cette dernière, levant la main pour la déposer sur son épaule, mais dans un très bref instant, il l’a rabaissa de peur d’avoir un refus.

-Écoute jeune fille… Que cela soit sans ou avec moi, nous n’y arriverons pas. Surement que ta  curiosité est plus forte et cette ambition, qui me semble un peu trop brave, se force à faire quelque chose, à agir par les tiens. Mais vois-tu, je n’y m’y risquerai pas, j’ai bien trop longtemps fait l’inverse de ton vouloir. Ce que je veux dire par là, c’est qu’à contrario de moi, tu aides les gens, tu veux les secourir. Néanmoins…

Une explosion retentit un peu plus près des deux protagonistes, coupant ainsi la parole de Faust. A cet instant il releva la tête vers le lieu ciblé, mais cependant il continuait.

-Néanmoins je ne pense pas que mes ancienne ambitions contribuent aux tiennent…

_____________________________


Code color: FireBrick
ヽ(*・^・)人(・^・*)ノ
Signa & Vava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endofgods.forumactif.org/
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Ça sent le roussi [Faust Raschenstein]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ça sent le roussi [Faust Raschenstein]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fiche Technique de Faust
» Road trip to Cait Shelter [Pv Alice Faust]
» Thomas Faust
» Les origines de Val-Faust
» De la crasse jusqu'aux genous [FB. Faust ♪]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Hôtels-