Partagez | 
 

 Des fleurs pour dire merci [PV: Khalil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Friendless et ne fait rien

Messages : 555
Crédits : 87
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Sans emploi
† Personnage sur l'avatar : Bakura ~ Yu-Gi-Oh

Papiers
Don: Friendless .:. Voir et entendre les fantômes
Statut: Sans emploi
Implication: Neutre

MessageSujet: Des fleurs pour dire merci [PV: Khalil]   Lun 8 Juin - 21:17

Ce jour-là, Mazen avait envie d'aller acheter des fleurs. Il voulait les offrir à sa tutrice qui prenait si bien soin de lui. Au moins, cela était-il dans ses compétences. Il prit bonne note de l'adresse du magasin où il devait se rendre et du nom de l'enseigne. Il nota également l'itinéraire ainsi qu'une petit phrase dans le cas où il oublierait ce qu'il était allé faire: "Acheter des fleurs pour remercier Lydia".

Le jeune homme était paré. Il avait toutes ces affaires importantes. Ses clés, ses pièces d'identités, son carnet et son médicament dans le cas où il ferait une crise. Il laissa un petit mot pour signaler où plus ou moins où il se rendait (il voulait tout de même faire la surprise à sa tutrice) dans le cas où elle rentrerait avant lui ou s'il tardait trop à rentrer et qu'il faille partir à sa recherche.

Mazen ferma la porte a clé derrière lui, fit quelques pas, puis fut pris d'un doute. Il retourna en arrière et revérifia qu'il avait bien verrouillé la porte. C'était le cas. Mazen quitta le petit immeuble et, son carnet indiquant l'itinéraire entre les mains, pris le chemin vers la place du marché et ses boutiques. Le garçon fit beaucoup d'effort pour se concentrer sur sa route. Il ne fallait surtout pas qu'il prête attention aux voix qui ne voulaient que le dérouter. Il fallait qu'il s'accroche, qu'il remporte une nouvelle victoire sur elles. Même s'il ne considérait généralement pas cela comme des victoires. Il aurait aimé pouvoir prendre des décisions et faire ce genre de choses simplement, comme tout un chacun. Sans avoir à vérifier trente-six-mille fois, sans avoir à tout noter, tout détailler point par point par crainte d'oublier.

Le chemin se passa sans encombre et Mazen parvint à trouver la boutique. Il esquissa un faible sourire. Ce petit exercice qui peut paraitre banal et à la portée de tous ne l'était pas pour Mazen et l'avait fatigué. Il entra timidement dans la boutique de fleurs aux délicieuses senteurs. Le jeune homme observa les fleurs, il y en avait beaucoup de très belles. Il ne savait pas lesquelles prendre... Puis, son attention fut portée sur un spécimen en particulier. Il songea qu'elles étaient très jolies et qu'il pourrait les combiner avec quelques autres fleurs pour en faire un joli bouquet sur base de celle-là. C'est ce qu'il pensait jusqu'à ce qu'une voix vienne lui souffler que c'étaient les fleurs qu'elle avait reçue sur sa tombe. Mazen pâlit et recula. Pas encore. Non, il ne voulait pas encore entendre ses voix, il fallait qu'il se concentre, il était ici pour offrir un cadeau, pour remercier quelqu'un qui était cher à ses yeux.

*- N'es-tu pas seulement un fardeau à ses yeux?*

- Taisez-vous... Marmonna Mazen, livide et tremblant. Il se sentait mal. Il fallait qu'il se concentre, il se tourna vers d'autres fleurs, mais les voix continuaient, de plus en plus fortes et Mazen commençait à faiblir. Non, surtout pas, il sorti son carnet et le tint fermement malgré le tremblement de ses mains. Il lut la phrase qu'il avait noté et qui indiquait la raison de sa venue ici. Il se raccrocha à cette simple phrase.

- Je... Je voudrais offrir un bouquet de fleurs à quelqu'un qui m'est cher, s'il vous plait! Dit-il haut et fort pour couvrir les voix qu'il était le seul à entendre.

S'apercevant qu'il avait parler un peu fort, il baissa la tête et s'excusa avant de répéter plus doucement sa requête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Des fleurs pour dire merci [PV: Khalil]   Mar 9 Juin - 13:52

Les journées étaient paisible à New-Kanton, surtout dans le quartier de Garden Town. Il était sept heure du matin, le réveil venait de sonner. Une radio locale faisait passé des chansons New-Rock, je trouvais ça un peu expérimental et j'entendais Sylar grommeler dans mon subconscient.

*C'est d'la merde, change-moi ça, eh pitié d'mes oreilles...*

Je soupirais en frottant mes yeux et en murmurant.

" Grmph... Ça va, ça va, je change le contenu... "

Ma grande main se posa lourdement sur le réveil qui le fit changer de radio. Un petit jingle nous accueillait pour lancer le slogan de la chaîne avant de faire passer un très vieux groupe s'appelant Gojira. Hm... Encore un groupe qui date de l'age de pierre, enfin... Ça fera une musique de fond dans l'appartement.
Tranquillement, je me levai du lit, encore ensuqué du sommeil que squattait Sylar pour s'occuper lui qui ne connaissait pas plus de repos depuis qu'il logeait dans mon esprit.
Après être passé au toilettes puis à la douche, je me retrouvais nue devant le miroir, propre, une serviette à la main dans mes cheveux, je voyais dans le reflet de celui-ci la moitié de mon visage être celui de mon frère qui me lança d'ailleurs pour me taquiner de bon matin.

*Arrête B.G, tu vas me faire fondre.*

" Roh... Sylar... Un peu de retenu je te prie. "

*Ohhh, y n'est grincheux se matin le petit Karib !*

Me répondit-il d'une petite voix fluette pour m'embêter, au début, je levais les yeux au ciel puis je me mis à pouffer de rire.

" Roh t'es con. "

Avec un sourire amusé, je me rhabillai et partis à la boutique de fleur un sourire dessiné sur le visage. J'avais dans ma main un donut que je mangeais sur la route.
La matinée fut calme, tellement calme que je m'étais mis dans l'arrière boutique pour travailler sur la composition et l'entretien des bouquets. Je me sentais toujours serein ici, les fleurs avaient vraiment un effet apaisant pour moi.

~Gling gling~

Le carillon venait de bouger, sur les caméras de sécurité du magasin, je voyais un petit homme regarder les fleurs. Étant occupé, je le laissai seul environ deux minutes avant de revenir au comptoir.
Quand je tournai les yeux vers lui, je vis une montagne d'esprits sombres l'entourer, mes yeux étaient écarquillés et je ne pu retenir un hoquet de stupeur en me plaquant dos au mur.

" Nom de dieu... "

Murmurais-je avec effroi avant d'interpeller mon frère du même ton, mais cette fois-ci dans mon esprit.

* Putain Sylar, il y a un aimant à fantôme devant moi qu'est-ce que je fais...?! J'ai peur qu'en touchant le moindre objet j'en capture à la chaîne ! *

- Je... Je voudrais offrir un bouquet de fleurs à quelqu'un qui m'est cher, s'il vous plait!

Ola, le gars semble perturbé par eux en plus, ils ont l'air tellement malsains pour la plupart en même temps... Il se répéta alors plus calmement en serrant ses mains tremblantes sur son calepin d'un teint livide.

" Euh... Hum... Bien le bonjour monsieur, quel genre de bouquet souhaitez-vous, vous avez un budget de combien pour celui-ci dîtes-moi ? "

Dis-je d'une voix faussement enjouée en rivant les yeux par moment sur les fantômes qui entouraient le pauvre garçon tourmenté. Je me sentais très gêné et épié par ses ombres qui l'entourait, certain semblait vraiment pas commande et devait s'amuser à torturer le petit vu leurs déplacements autour de lui…

_________________

Cette journée avait commencé fort, décidément. Entre mon frère qui me pourrit les oreilles avec sa musique dégueulasse et l'autre détraqué poursuivit par les spectres … Autant dire que je sens que j'allais passer une super journée.

J'étais pourtant tranquille, dans le subconscient de mon frère que je modelais à volonté et qui avait ce matin là l'apparence d'une immense bibliothèque avec un fauteuil en velours sur lequel je m'asseyais pour lire un livre, en peignoir devant le de cheminée qui crépitait, le tout avec un verre de whisky qui, bien qu'étant fictif, me régalait les papilles.

Et voilà que débarquait un aimant à esprits dans notre belle boutique de fleurs. Décidément on pourrait jamais avoir la paix, dans cette foutue ville. Alors que Karib m'appelait terrifié, je me relevai instantanément de mon fauteuil, et d'un claquement de doigt je fis tout disparaître en changeant de tenue. Je pris alors connaissance de la situation : pas loin d'une demi douzaine d'esprits tourmentaient ce pauvre gosse qui en plus de ça semblait être complètement ailleurs. Remarquez, avoir des esprits qui vous retournent sans arrêt, y a de quoi péter une durite.

"Karib, essaie de garder ton calme. Apparemment ces esprits sont plus ou moins liés à lui, donc je pense pas qu'il y ait un gros risque que tu les captures. Cependant, j'aimerais bien que tu établisses le contact avec ce gosse. Déjà qu'il a l'air paumé, on va pas le laisser dans cette merde, et en plus de cette manière on pourra peut-être en apprendre plus sur le pourquoi du comment de la raison pour laquelle il trimbale l'armée des Spectres de la Mort avec lui.''

Ne restait plus qu'à laisser mon jumeau faire, et dans ce domaine, il se démerdait très bien. Bien mieux que moi de mon ''vivant'' si je puis dire.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Friendless et ne fait rien

Messages : 555
Crédits : 87
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Sans emploi
† Personnage sur l'avatar : Bakura ~ Yu-Gi-Oh

Papiers
Don: Friendless .:. Voir et entendre les fantômes
Statut: Sans emploi
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Des fleurs pour dire merci [PV: Khalil]   Mar 9 Juin - 22:40

Mazen tenta de rester concentrer sur le fleuriste qui lui demanda poliment ce qu'il souhaitait comme type de bouquet et quel était son budget.

- Euh... Je ne sais pas trop... Je trouvais celles-ci jolies mais...

Mazen ne finit pas sa phrase. Il ne pouvait pas parler des voix. Il se rappela qu'il n'avait pas répondu à la question du budget. Le jeune homme ne se rappelait plus de la somme qu'il avait prise avec lu. Il sorti son portefeuille et compta. Perturbé par les voix, il dut s'y reprendre à quelques reprises. Il se pinça la lèvre inférieur, gêné de faire perdre du temps au fleuriste.

- 50 dollars. Je peux offrir pour 50 dollars. Euh... Vous avez des petites cartes pour dire "Merci" qu'on peut accroché au bouquet? S'il vous plait.

Mazen avait mal à la tête et il lui en coutait de rester concentrer sur ce qu'il voulait faire. Il était épuisé. Si seulement il n'y avait pas toutes ces voix!... Et puis, comme cela lui prenait du temps, il se sentait mal à l'aise à déranger les vendeurs quand il devait se rendre dans un magasin. Même si souvent, il ressortait assez satisfait d'avoir franchi cette étape qui pour lui était loin d'être aussi évidente.

- Je vais prendre celles-là. Dit-il en désignant les fleurs. Pourriez-vous m'en faire un bouquet avec quelques autres fleurs qui iraient bien ensemble? J'aimerais vraiment offrit un beau bouquet à ma tutrice. Elle prend soin de moi depuis si longtemps! Et on ne peut pas vraiment dire que je sois un cadeau... Ah! Pardon, de vous embêter avec mes histoires sans intérêt!

Mais Mazen avait besoin de parler, d'être rassuré. Ce n'était pas comme s'il avait des amis... Enfin, peut-être si? Il se souvenait de Meiji. Elle avait toujours été très gentille avec lui. Il eut un baume au cœur en repensant à elle et il était rassuré de ne pas l'avoir oublié, d'être sûr de sa consistance, de la réalité de certains souvenirs. Sauf que les voix ne semblaient pas vouloir son bien-être. Elles souffraient, alors sans doute songeaient-elles que lui aussi devait souffrir puisqu'il ne les aidait pas à accomplir leur vengeance.

Le visage de Mazen se crispa, puis il se mit à se mordiller nerveusement le bout du pouce en se concentrant pour ne pas répondre aux voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Des fleurs pour dire merci [PV: Khalil]   Jeu 18 Juin - 14:34

Le jeune homme qui était face au comptoir semblait perdu aux questions que je lui avait passé. Il montra timidement du doigt du Lilium, une fleure qui à une bonne odeur, une apparence splendide, mais qui coûte chère car ça ne pousse que tous les quatre ans. Tandis que je réfléchissais au choix d'un bouquet en partant de cette fleur, mon client comptais péniblement la monnaie qu'il avait en se pinçant par moment la lèvre inférieur.

- 50 dollars. Je peux offrir pour 50 dollars. Euh... Vous avez des petites cartes pour dire "Merci" qu'on peut accroché au bouquet? S'il vous plaît.

Je répondis positivement à ça demande avec un sourire commercial, mais je ne pouvais m'empêcher d'angoisser en voyant les ombres entourer le jeune homme avec cet air toujours plus malsain. En me raclant la gorge, je commençais à me baser sur le Lilium choisit par mon client pour faire un bouquet, après m'avoir fait part de ses exigences, il m'expliquait que ses fleurs étaient adressés à sa tutrice qu'il affectionnait beaucoup puis il se mit à se descendre. Je sentais que cet homme avait des troubles psychologique, je devais lui venir en aide...

Je me retournais alors avec un grand sourire rempli de gentillesse, un bouquet de fleur toutes plus belle et plus fraîche les unes que les autres.

" Oh non je vous en prie, n'hésiter pas à me parler, c'est en sachant vos attentions que je compose des bouquets qui s'approcheront de vos désirs. C'est vraiment très gentil de votre part de vouloir lui offrir des fleurs, d'ailleurs, j'ai fais en sorte que votre bouquet vous coûtes moins de 50 dollars, j'espère qu'il vous plaît ! Vous semblez perdu sans elle, que diriez-vous que je vous raccompagnes jusqu'à votre domicile où celle de votre tutrice au besoin ma pause est dans dix minutes même pas."

Dis-je d'un ton rassurant en gardant toujours dans l'esprit d'être bienveillant. Je voyais que les ombres me regardait fixement, je crois qu'ils avaient grillés mon don et surtout le faite que je sois un réceptacle à fantôme... Une perle de sueur coulait sur le côté de mon visage et sans contrôle, mes chevelures blanchissaient cheveux par cheveux. Pourtant je ne voulais pas montrer de signe de faiblesse devant le jeune homme que je soulageais involontairement pour le moment. Mine de rien, je m'accroupis sous mon comptoir pour chercher des rubans de couleur en parlant expressément.

" Au juste, quelle couleur désirez-vous pour votre bouquet haha...! "

*Sylar putain j'angoisse, je vois les ombres se déplacer vers moi, je crois qu'ils ont compris que j'étais un réceptacle. Je fais quoi ?! Je joue encore le jeu pour aider le petit ?! *

J'avalais ensuite ma salive, c'est avec un grand sourire que je me redressais face à mon client en posant les diverses rubans sur le comptoir.

" Voilà, j'ai tous ses rubans ! Ah oui, la petite carte qui va avec... Je vous laisse faire votre choix aussi si vous le désirez. "

_________________________________________

Par les saintes culottes de McGregor ! Mais bordel d'où je sortais cette réplique moi ? Bref, c'était pas le moment, les spectres qui tourmentaient le gosse s'approchaient de Karib – et donc de moi – et ça, j'appréciais pas du tout. Bordel de merde, y a que moi qui ait le droit de foutre la flippe à mon frère. Alors que Karib commençait à paniquer, je ne lui laissais guère le choix, je devais prendre le contrôle et virer ces bouseux de là avant qu'ils ne se décident à hanter mon frère et à s'entasser dans son subconscient avec moi. Je tenais à mon p'tit espace perso.

''Karib, je sais que ça va pas te plaire, mais je vais devoir prendre le contrôle. Au moins le temps de les faire fuir.''

Sans vraiment attendre la réponse de Karib, je prenais le contrôle de son corps, échangeant donc momentanément nos places, et fixait alors les spectres qui semblaient soudain moins en confiance. D'une voix un peu plus rauque et cadavérique, je les regardait et leur dit :

''Cassez vous, et laissez ce gosse en paix où je vous réduit en poussière d'ectoplasme sur le champ.''

Plus qu'à espérer que ça suffirait à les faire fuir, sinon affrontement il y aurait et dégâts par la même occasion …
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Friendless et ne fait rien

Messages : 555
Crédits : 87
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Sans emploi
† Personnage sur l'avatar : Bakura ~ Yu-Gi-Oh

Papiers
Don: Friendless .:. Voir et entendre les fantômes
Statut: Sans emploi
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Des fleurs pour dire merci [PV: Khalil]   Ven 19 Juin - 12:37

L'aimable vendeur esquissait un sourire commercial en répondant par l'affirmative à la requête de Mazen. Ce dernier était d'ailleurs reconnaissant au vendeur pour sa patience et sa gentillesse à son égard. Il lui avait dit que cela ne le dérangeait pas qu'il se confie ainsi et qu'au contraire, cela lui permettrait de confectionner un bouquet personnalisé qui répondrait au mieux à ses éventuelles attentes. Il lui proposa même de le raccompagner jusque chez lui d'ici qu'il prenne sa pose dans une petite dizaine de minutes.

- Merci. Dit doucement le jeune homme aux cheveux blancs qui paraissait quelque peu soulager.

Les voix semblaient perdre de leur intansité, Mazen se sentait un peu plus léger. Il se demandait bien ce que lui valait cet instant de répit. Qu'importe, il avait bien l'intention d'en profiter un peu... Il pu même intercepter et répondre à la question qui lui était posée plus facilement que d'habitude où il devait faire des efforts de concentrations épuisants.

- Une couleur douce. Je ne veux pas de couleurs trop vives ou agressives.

Le fleuriste s'affairait derrière son comptoir et en sorti une variété de rubans ainsi qu'une petite carte pour aller avec le bouquet. Mazen s'approcha et les observa, hésitant entre le ruban vert et le ruban bleu.

Tout à coup, le vendeur pris un autre ton des propos qui interpellèrent Mazen: "Cassez vous, et laissez ce gosse en paix où je vous réduit en poussière d'ectoplasme sur le champ.''

Le garçon pâlit et recula, tremblant légèrement. Quelques voix rièrent et l'une d'elle plus provocante que les autres pris possession du corps de Mazen en déclarant:

- Parce que tu crois qu'on a besoin de ton avis? On en fait ce qu'on veut de ce gosse! Si au moins il faisait ce qu'on lui demande, ça lui faciliterait la vie! Mais grâce à toi, il a relâché sa vigilance et voilà ce qui lui arrive!

Intérieurement, Mazen se battait pour reprendre le dessus et le contrôle de son corps. Les voix lui pourrissaient déjà suffisamment la vie que pour les laisser disposer de son enveloppe charnelle comme bon leur semblait. Elles avaient déjà eu la leur autrefois, qu'elles laissent donc la sienne tranquille!

*Ca suffit, ça suffit, ça suffit...*
- CA SUFFIT!! Hurla-t-il.

Mazen venait de reprendre le dessus, il haletait, tremblait et était pâle comme un linge. Il était terrorisé. Il avait manqué de vigilance et avait perdu le contrôle de la situation. Qu'était-il venu faire ici déjà? Il ne s'en souvenait plus... Il était complètement déboussolé. Il remarqua qu'il était dans une boutique, chez un fleuriste, et qu'il y avait quelqu'un au comptoir.

- Pardon... Je... Je ne sais pas trop ce qui vient de se passer. Je... Est-ce que je peux vous demander un verre d'eau pour prendre mes médicaments? Si vous en avez?... Enfin, non, ne vous dérangez pas pour moi, je vais rentrer chez moi. Ce n'est pas loin. Pardon si j'ai fait fuir d'autres clients... Pardon...

Abattu, confus et effrayé par ce qu'il maitrisait à peine, il se tourna vers la sortie. Pressé de s'isoler afin de ne déranger personne, de n'être un fardeau pour personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Des fleurs pour dire merci [PV: Khalil]   Lun 6 Juil - 20:27

D'habitude ça marchait ! Il suffisait de leur faire voir ma tronche pour que les fantômes se pissent dessus et se barrent. Mais ceux-là étaient des vrais, des durs à cuire. Leur réponse fut sans équivoque. L'un d'eux prit possession du corps du jeunot, et me lança d'un ton des plus condescendant :

-Parce que tu crois qu'on a besoin de ton avis? On en fait ce qu'on veut de ce gosse! Si au moins il faisait ce qu'on lui demande, ça lui faciliterait la vie! Mais grâce à toi, il a relâché sa vigilance et voilà ce qui lui arrive!

Celui là, il allait regretter de m'avoir prit pour un crétin. Déjà que j'aime pas devoir partager mon corps avec mon frère et que ça me rend très irritable, mais alors en plus si on me parlait comme à la dernière des sous merdes, alors là ça n'allait plus. Seulement, je ne voyais pas trop ce que je pouvais faire dans l'immédiat. J'étais certes un peu du genre ''nécromancien'', mais en fait c'était surtout Karib qui maîtrisait ce pouvoir. Moi j'en disposais quand il me laissait le contrôle, mais je n'avais pas le moindre moyen de l'améliorer ni de faire des miracles. Je réfléchissais et en vint à la conclusion suivante : il fallait les capturer. Je ne voyais pas quoi faire d'autre. Ils semblaient liés au jeune garçon, si on essayait de les en séparer brutalement, on risquait sans doute de le tuer avec. Enfin j'en savais rien, ces conneries de nécromanciens étaient vraiment trop compliquées par moments ! Ça pouvait pas être un truc simple du style ''je choppe les vilains fantômes et les renvoie chez eux'' ? Genre, Ghostbusters ? Non fallait qu'il y ait des ''oui … mais'' ou encore des ''Cependant'' ou bien des tas d'autres conneries dans ce genre qui faisaient que je pouvais pas me contenter de leur botter le cul.

''Karib, j'avoue que là je sais pas trop quoi faire. J'hésite pas mal à agir car j'ai peur de tuer le gamin en leur bottant les fesses. Si tu as une idée, c'est le moment. Fais vite, je te laisse la place et rattrape le gamin, il commence à se barrer.''

__________________________________________

J’assistais au spectacle, impuissant… Ce pauvre petit se faisait littéralement posséder par moments. Je ne comprenais pas ce qu’ils se disaient entre eux, mais je voyais bien à leurs apparences qu’ils étaient mauvais, néfastes et moqueurs envers lui. Je n’avais que ce mot en bouche ‘Le pauvre’… Comme-ci cela m’aidait à trouver la force pour le tirer de là. Au mot de mon frère, je repris possession de mon corps, mes cheveux prirent une teinte plus claire et mes yeux rouges écarlates avaient repris leurs couleur bleue. Il me demandait timidement un verre d’eau avant de se rétracter sur sa demande pour vouloir partir.
Je le voyais tituber vers la sortie de mon magasin avec peine et peur, mais je voulais que cela cesse pour lui. Je m’approchai de lui rapidement puis je posai ma main sur son épaule.

‘’ Monsieur… N’ayez crainte. Restez avec moi un moment s’il vous plaît, vous n’êtes pas un fardeau pour moi bien au contraire. ‘’

Je fermais la porte du magasin, mais à chaque fois que j’étais en contact ou trop proche de mon client, ma peau et mes cheveux blanchissaient a vu d’œil. J’avais l’impression d’être un monstre… J’essayais de contrôler un don qui pour moi était sur-humain.

‘’ Venez avec moi… L’arrière-boutique est plus fraîche, je vous servirai votre verre pour vos médicaments même si je pense que… Vous et moi avons la même « maladie ». ‘’

Mon apparence avait changé, mes cheveux étaient devenus blancs, mes yeux rouges et mon teint pourtant halé avait viré au pâle. Une sorte de toge noire brumeuse m’entourait, une toge que seul moi pouvait voir normalement… Mais avec les dons de mon client, peut-être allait-il la voir aussi. En tout cas, cela me tracassait de ne pas réussir à me contrôler.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Friendless et ne fait rien

Messages : 555
Crédits : 87
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Sans emploi
† Personnage sur l'avatar : Bakura ~ Yu-Gi-Oh

Papiers
Don: Friendless .:. Voir et entendre les fantômes
Statut: Sans emploi
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Des fleurs pour dire merci [PV: Khalil]   Mar 7 Juil - 2:26

Une main posée sur son épaule tremblante, retint le jeune homme apeuré. C'était la main du fleuriste qui se montra compréhensif, patient et qui le rassura en disant qu'il n'était pas un fardeau pour lui. Mazen aurait bien aimé le croire, mais il était persuadé du contraire.
Il invita le garçon à venir dans l'arrière boutique où il voulait bien lui servir un verre d'eau pour qu'il puisse prendre ses médicaments. Il ajouta d'ailleurs qu'il pensait qu'ils avaient tous les deux la même maladie.

- Ah?...

Mazen leva les yeux pour observer cet homme tout en évitant de croiser son regard, le jeune garçon déglutit, inquiet:

- Vos cheveux... Murmura-t-il d'une voix étouffée.

En effet, les cheveux de l'homme devenaient blancs. Aussi blancs que les siens. Pour quelle raison? Est-ce parce qu'il était malade? Fallait-il appeler un médecin?

- Vous êtes malade, vous aussi? Est-ce qu'il faut appeler un médecin?

Malgré qu'il était lui-même dans un mauvais état, Mazen parvenait encore à se soucier des autres plutôt que de sa propre personne. Le jeune homme, qui évitait toujours soigneusement de croiser le regards de ses interlocuteurs décréta subitement:

- Vous êtes deux...

Puis, se rendant compte que ce qu'il disait n'était ordinairement pas logique, secoua la tête, en se mordillant la lèvre.

- Pardon, je divague et je raconte n'importe quoi! Mazen sorti son médicament de sa sacoche qui contenait toutes les choses importantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Des fleurs pour dire merci [PV: Khalil]   Mar 7 Juil - 16:08


- Vos cheveux... Vous êtes malade, vous aussi? Est-ce qu'il faut appeler un médecin?

L'expression de mon visage était sombre, j'avais les yeux bas. Beaucoup de choses se passer dans ma tête, de la honte d'être un Nobody, de la peine de voir se jeune homme ainsi et de la crainte de devoir utiliser ses dons inhumains. Je ne répondis pas à ses mots, je savais pertinemment que mes cheveux étaient blancs, surtout quand j'étais proche de mon client et cela m'embêtait car j'avais une grande crainte de l'appeurer.

Nous avons passé la porte de l'arrière-boutique, mon patron n'était pas ici aujourd'hui sinon avec mon apparence, je crois qu'il m'aurait viré sur le champ en me dénonçant à Eternal... Je m'arrêtai un instant devant un évier en regardant mon visage dans le miroir qu'il y avait collé au mur... Je me trouvais absolument répugnant...

- Vous êtes deux...

Dit le garçon avec une voix toujours aussi étouffé, je ne pouvais que baisser les yeux à cette réalitée. Au moment où je m'étais tourné pour lui répondre, il reprit son air peut sur en prétextant qu'il divaguait totalement. Je ne voulais pas le laisser dans le mensonge, j'ai eu moi-même le droit à se genre de réaction quand j'étais en psychiatrie et les médicaments qu'il prend n'ont rien de bon pour sa santé.

Je m'approchais de lui en regardant la gélule qu'il tenait dans sa main, d'un air triste, je lui dis.

" Ses médicaments... Vous devriez les ranger monsieur, nous avons à parler asseyez-vous s'il-vous-plaît. "

Pour lui montrer ma bonne foi, je pris une chaise que je mis en face de celle où j'étais désormais assis. Je croisai les mains en les frottants légèrement, je n'osais pas regarder se garçon dans les yeux.
Avant de me remettre à parler, je poussai un soupire qui montrait mon état de stress. Je sentais que Sylar ne voulait pas que j'avoue tout, je n'allais pas le faire, mais je tenais à parler à ce gars qui semblait être aussi paumé que moi.

" Vous savez... Moi aussi je prenais ce genre de médicament car je les voyaient. Ses choses noires qui tournent autour de vous, qui vous angoissent... Je connais ses angoisses. "

À nouveau, je baissai ma tête, j'avais l'impression que toutes ses années à cacher se secret de polichinelle était un fardeau pour mes épaules.

" Vous ne divaguez pas, nous sommes réellement deux en moi... Je m'appelle Karib et la personne qui a dit aimablement à « vos ectoplasmes de se casser » s'appelle Sylar... C'est mon frère. "

Je regardais mes grandes mains robustes et pâles en tremblant. Je les retournais lentement comme pour m'observer. Je n'aimais vraiment pas voir mon métissage disparaître, je trouvais l'apparence que j'avais actuellement très angoissante et traumatisante pour moi. Je semblais pensif, j'avais un peu le regard égaré de l'homme qui me faisait face.

" Je ne sais pas ce qui me provoque ça... Ce qui me rend si blanchâtre quand je m'approche de vous. Je pense que c'est à cause des esprits sombres qui vous entourent, cela déclenche une réaction avec mes dons. Je me trouve... Effrayant quand je suis ainsi haha.... J'espère ne pas vous faire peur...? J'ai peur de faire peur. "
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Friendless et ne fait rien

Messages : 555
Crédits : 87
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Sans emploi
† Personnage sur l'avatar : Bakura ~ Yu-Gi-Oh

Papiers
Don: Friendless .:. Voir et entendre les fantômes
Statut: Sans emploi
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Des fleurs pour dire merci [PV: Khalil]   Mer 8 Juil - 1:47

Malgré que l'homme arborait à présent une apparence inquiétante, Mazen sentait bien que celui-ci n'avait pas de mauvaises intentions malgré ce que les voix tentaient de lui faire croire en lui murmurant qu'il allait dévorer son âme et autres intepties de ce genre.
Le jeune homme avait même songé au fait que cette apparence n'était que le fruit de son imagination. Après tout, les médecins et les gens de manières générales ne lui avaient-ils pas aposé l'étiquette de "fou"? Mazen ne le contredisait pas. A force, il avait fini par y croire. Cela durait depuis tellement longtemps. Il était né avec cette sombre capacité. Il allait donc de soi qu'il avait lui-même accepter d'être qualifié de fou. Par contre, de Nobody, même si quelques personnes lui avaient évoqués cette possibilité, il ne voulait pas. Il préférait être fou que Nobody. Car cela aussi, cela avait été bien encré dans son esprit.
On tolérait les fous, mais pas les Nobodies. Dans ce monde, mieux valait être un fou qu'un Nobody.

L'homme s'approcha de lui et lui recommanda de ranger ses médicaments qui lui faisaient plus de tort que de bien. Mazen hésita. Il avait la vague impression de se sentir un peu mieux après ses médicaments. Même si ce n'était que psychosomatique. Pourtant, il obéit. Mazen est quelqu'un de plutôt docile, de manière générale. En effet, il a quand même des valeurs qu'il a bien intégrée et, par exemple, il ne pourrait jamais tuer quelqu'un même si on le menaçait.

Mazen apprit que son interlocuteur s'appelait Karib et que celui qui l'habitait était son frère, Sylar. Karib confia qu'il connaissait les angoisses qu'éprouvait Mazen, que lui aussi voyait ses ombres et qu'il ne comprenait pas pourquoi quand il s'approchait de lui, il prenait cette apparence qui l'effrayait. Il lui demanda s'il lui faisait peur, ajoutant qu'il avait peur de faire peur. Mazen secoua la tête.

- C'est... mon sentiment quotidien: la peur. Je n'ai pas peur de vous, parce que je sens bien que vous ne me voulez pas de mal même si les voix veulent me faire croire le contraire. Vous ne devriez pas vous approcher de moi si ça vous arrive à cause de moi... Ce n'est pas grave, j'ai l'habitude que les gens se tiennent loin de moi, je préfère ça plutôt que de déranger ou d'être un fardeau. Ce que je suis globalement, mais si je peux éviter un petit peu de l'être... Juste un petit peu...

Mazen ne pouvait pas s'en empêcher: il avait toujours le sentiment d'être un fardeau pour autrui, que son existence était dérangeante. Cela aussi était bien encré en lui. Son cruel manque de confiance en lui, le poussait à se rabaisser sans cesse. Il se sentait tellement inutile...

- Ah! J'étais venu chercher des fleurs pour Lydia! Se rappela-t-il soudainement.

Sa tutrice s'investissait corps et âme pour lui, il voulait tellement lui montrer sa reconnaissance! Grâce à elle, il poursuivait ses efforts, même si les résultats étaient minimes, il voulait continuer à faire de son mieux au moins pour elle qui était souvent victime des mauvaises langues à cause de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Des fleurs pour dire merci [PV: Khalil]   Sam 18 Juil - 18:37

- C'est... mon sentiment quotidien: la peur. Je n'ai pas peur de vous, parce que je sens bien que vous ne me voulez pas de mal même si les voix veulent me faire croire le contraire. Vous ne devriez pas vous approcher de moi si ça vous arrive à cause de moi... Ce n'est pas grave, j'ai l'habitude que les gens se tiennent loin de moi, je préfère ça plutôt que de déranger ou d'être un fardeau. Ce que je suis globalement, mais si je peux éviter un petit peu de l'être... Juste un petit peu... 

J'étais plongé dans mes pensées, j'avais trouvé quelqu'un comme moi... Enfin ! Je n'avais plus se sentiment de porter se fardeau seul sans vouloir insulter Sylar. Pourtant... Je ne pouvais pas me reposer entièrement sur les maigres épaules de se petit homme qui semblait plus perturbé que moi sur se point. Avait-il... Le pouvoir de s’approprier les âmes lui aussi. Mon regard rubis se planta sur lui en silence... Je l'observais avec questionnement. Et si... Non... Si, il faut que je le fasse !
Mon client se souvenu soudainement qu'il était venu pour des fleurs, je pense qu'il voulait ne pas l'oublier par forte amitié pour cette Lydia. Lentement, je me levais de la chaise et prit une voix presque timide.

" Je vais vous faire votre bouquet de fleur. Est-ce que je peux vous raccompagnez jusqu'à chez vous pendant ma pause monsieur...? Monsieur comment au juste ? "
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Friendless et ne fait rien

Messages : 555
Crédits : 87
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Sans emploi
† Personnage sur l'avatar : Bakura ~ Yu-Gi-Oh

Papiers
Don: Friendless .:. Voir et entendre les fantômes
Statut: Sans emploi
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Des fleurs pour dire merci [PV: Khalil]   Dim 26 Juil - 8:30

Le vendeur lui assura qu'il allait s'occuper de son bouquet de fleurs, puis il lui demanda s'il pouvait l'accompagner jusque chez lui pendant sa pause avant de s'apercevoir qu'il ne connaissait pas le nom de son jeune client.

- Mazen. Je m'appelle Mazen. Et vous?

Mazen marqua une pause puis répondit à la précédente question de son interlocuteur.

- C'est gentil de proposer, mais ça va aller. Je dois faire des efforts pour apprendre à me débrouiller. Je suis content de savoir qu'il y a des personnes gentilles comme vous qui sont toujours prêtes à rendre service. Si ça ne va vraiment pas, je demanderai mon chemin à un passant. Mais je ne veux pas le faire sans même avoir essayé.

Le jeune garçon n'en avait pas l'air mais il faisait beaucoup d'efforts au quotidien. C'était assez frustrant de se dire que nos efforts n'étaient pas remarqués par autrui. Il n'y a que Lydia qui semblait les remarquer et l'encourager à continuer à en faire. C'était fatiguant pour lui, mais il s'accrochait à ses encouragements.

Les voix lui soufflèrent qu'il faisait ça en vain, qu'il aurait beau lutter, qu'il n'aboutirait jamais à rien, qu'il ferait mieux d'abandonner, de céder... Mazen serra les paupières et se frotta les tempes. Il s'efforça de ne rien répondre aux voix. Il ne voulait pas mettre le vendeur mal à l'aise une nouvelle fois. Mazen qui s'était assis à un moment de la conversation se releva.

- Est-ce qu'on peut retourner dans la pièce où il y a toutes les fleurs? Je... Je ne voudrais pas paraitre impoli, mais je me sens un peu à l'étroit aussi...

Il y avait la sortie là-bas. Il se sentirait un petit peu moins oppressé que dans la pièce où il se trouvait actuellement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Des fleurs pour dire merci [PV: Khalil]   Jeu 20 Aoû - 15:17

Mon client se présenta. Alors il s'appellait Mazen...? Hm... Il faut que je retienne son prénom, je pense qu'il faut que nous nous revoyons à nouveau... J'en ai besoins, il me fait pensé à moi pendant mon internement, tantôt calme, tantôt perdu. Comme lui, je ne voulais pas croire à se don même si au fond de moi je commençais à comprendre. Mazen... Je ne t'oublierais pas.

Le jeune homme ne souhaitait malheureusement pas que je l'accompagne, cela m'embêter sincèrement, j'avais envie de continuer à lui parler pour en savoir plus. Ça se trouve... Nous avons lui et moi le même don, mais de manière plus ou moins bien géré. Je suis content qu'avec Sylar nous nous entendions si bien, néanmoins, ça présence constante et parfois frustrante, si frustrante que j'avais envie de me débarrasser de lui pendant une journée pour passer du temps avec Jessica sans qu'il apparaisse pour tenter de m'écarter d'elle. Jessica est si compréhensif, enfin... Compréhensif, car elle croit que je suis atteint de Schizophrénie. Je crois que si elle apprend que je suis Nobody, elle me dénoncerait à Eternal car après tous, elle aime beaucoup leurs façons de pensé et voudrait devenir une employée. Enfin...

- Est-ce qu'on peut retourner dans la pièce où il y a toutes les fleurs? Je... Je ne voudrais pas paraitre impoli, mais je me sens un peu à l'étroit aussi...

Dit Mazen en se relevant. Il semblait se sentir mal à l'aise ici. Je pouvais le comprendre, après tous, c'est étrange d'enfermer quelqu'un dans une arrière boutique. Je priais tous les dieux pour que mon patron n'apprenne pas cela et ne me vois pas ainsi !

" Euh oui... Suivez moi, hum, pardon de vous avoir retenu ici. "

Je me précipitais alors vers la sortie pour ouvrir l'accès au magasin. Pendant que Mazen fit son tour, je tira les stores de la boutique pour que personne ne puisse me voir avec cette apparence étrange.
Je me regardais quelque seconde dans un miroir de décoration en touchant la peau de mes joues du bout des doigts. Outre le faite que je voyais le reflet de mon frère mort, je voyais aussi que j'étais toujours aussi pâle, mais je notais tous de même que mes cheveux redevenaient progressivement bleu.
D'un pas rapide, je regagnais ma table de travaille et pris mes outils pour terminer le beau bouquet de fleur que je composais. Un mélange de fleur qu'avait sélectionné mon client et de diverse ruban avec une belle carte de remerciement.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Friendless et ne fait rien

Messages : 555
Crédits : 87
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Sans emploi
† Personnage sur l'avatar : Bakura ~ Yu-Gi-Oh

Papiers
Don: Friendless .:. Voir et entendre les fantômes
Statut: Sans emploi
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Des fleurs pour dire merci [PV: Khalil]   Mer 11 Nov - 19:58

Le  vendeur s'excusa de l'avoir retenu. Mazen secoua doucement la tête en fixant le sol pour signifier que ce n'était rien. C'était parti d'une bonne intention après tout. De retour dans la boutique, Mazen se sentit déjà un peu mieux. Il continua à observer les fleurs. Il aimait bien les fleurs. Il songea même qu'il pourrait aller se promener dans le jardin botanique à l'occasion. Mais pas aujourd'hui. Il ne se sentait pas très bien. Comme souvent, c'est vrai. Toutefois, il avait déjà fait l'effort de se rendre jusqu'ici chez le fleuriste.
 
Mazen ne fit pas attention au fait que l'homme fermait les stores du magasin. Il n'était pas non plus incommodé par l'étrange apparence du vendeur de fleurs qui revenait petit à petit à son état initial. De toute façon, sa vision était déjà naturellement troublée par les ombres des voix qu'il percevait. Parfois, elles étaient même plus que des ombres et semblaient avoir une réelle consistance.
 
Le fleuriste se chargea du bouquet. Mazen l'observait faire avec un réel intérêt. Il détaillait les moindres de ses gestes aguerrit qui devaient lui être coutumier. Il trouvait cela joli à voir, comme une espèce de valse. Les fleurs qui s'assemblaient, les couleurs qui s'associaient pour se mettre les unes et les autres en valeur. Relevant ainsi l'éclat individuel de chacune.
 
- Merci. C'est très beau. Dit Mazen en esquissant un léger sourire.
 
Il tendit l'argent au fleuriste en précisant qu'il pouvait garder la monnaie. Il prit ensuite le bouquet et huma le parfum des fleurs.
 
- Ca sent bon. Je suis sûre qu'elle sera contente même si elle me dira que je n'aurais pas dû. Merci encore.
 

Le jeune homme remercia une dernière fois le fleuriste avant de lui dire au revoir et de sortir de la boutique pour retourner chez lui. Le retour se fit sans encombre: il avait su garder sa lucidité pour son plus grand bonheur. Rentré chez lui, il prit soin de poser le précieux bouquet dans un vase rempli d'eau et de le mettre en évidence afin que sa tutrice puisse directement le voir dès qu'elle arriverait. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Des fleurs pour dire merci [PV: Khalil]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des fleurs pour dire merci [PV: Khalil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» On s'entend tu pour dire que...
» Un p'tit tour, juste pour dire bonjour !
» 500 messages et bien plus pour moi. MERCI UP !
» Zeït. « Mourir c'est revivre, alors je te tuerai jusqu'à la fin, pour que tu puisse voir un autre lendemain. »
» Stratégie pour éviter les désastres causés par les cyclones?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Place du Marché-