Partagez | 
 

 Offre moi une danse... et le dîner bien sur. [Isaac]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 44
Crédits : 29
† Personnage sur l'avatar : Hata-tan (Touhou)

Papiers
Don: Hopeless - semi-immortalité
Statut:
Implication: Résistant

MessageSujet: Offre moi une danse... et le dîner bien sur. [Isaac]   Mar 2 Juin - 4:19

            Douleur… peine… corruption… partout où je pose mon regard, je ne vois que ça. Rien que ça… la peine de ce monde… Même dans ce quartier si lumineux, il suffit d’être attentif et on peut la voir, partout, envahir ce monde… la douleur est là… partout… Ce monde est… perdu. Ce monde est parfait. Parfait ! Créé à mon image, il semble avoir été fait pour que mes pas foulent cette terre rêche, aride, où rien ne poussera jamais à cause de l’épaisse couche de béton. Mais qu’en ai-je à faire, si ce monde reste froide et aride… je ne risque pas de mourir, moi, je suis éternelle.
 
            Posant son regard sur chaque ruelle, chaque coin de rue, la demoiselle devait se mordre la lèvre pour ne pas frissonner à chaque fois qu’elle voyait un incident se produire. Elle n’avait qu’un seul regret : qu’aucune de ces succulentes personnes ne veuille s’intéresser à elle. Candy faisait pourtant tout comme à son habitude, mais il faut croire qu’aux alentours, c’était plutôt les femmes mures qui attiraient l’attention. Elle ne désespérait pourtant pas de trouver quelqu’un d’intéressant, qui viendrait troubler le fil de sa mort, la faire se sentir vivante à nouveau, puis la nourrirai surement après quelque chose d’intense.
            Comme à son habitude, la pseudo adolescente n’était pas très regardante : homme, femme, vieillard… tant qu’elle pouvait avoir un peu de sensation, pourquoi faire la fine bouche ? Mais rien ne venait… pourtant les quartiers aux alentours des casinos n’étaient pas connus pour être les plus sécurisés, surtout pour une jeune femme sans défense…
 
            Déçue, la demoiselle s’appuya sur un mur en soupirant. C’était pourtant évident que quelqu’un allait s’intéresser à elle, après tout, elle pouvait parfaitement sentir leurs regards peser sur sa personne, leurs yeux avides longer ses courbes et leur désir suinter par tous les pores de leurs êtres. C’est juste que personne ne l’avait encore remarqué, rien de plus.
            Candy soupira et avisa le ciel, resserrant l’une de ses couettes et défaisant quelque uns de ses boutons.
 
« Mmmh… ils sont lent à la détente ce soir. Il est pourtant clair que tout le monde ne regarde que moi. »
 
            Comme pour confirmer ses dires, une bande de jeunes l’entoura rapidement, commençant la draguer lourdement. C’était parfaitement parfait, mais… elle n’aurait sans doute jamais assez d’appétit pour autant de jeunes gens… Elle soupira et opta pour une solution de replis bateau : tous les hommes sont bercés par le complexe du héros. Sauver une frêle adolescente d’une bande de voyions, quoi de plus flatteur ? Et pour ça il faut… manipuler les masses. Bah, on lui pardonnerait bien, après tout, tout le monde l’adore non ?
 
« KYAAAA !!! Au secours ! On m’agresse ! » Elle accrocha rapidement le regard de quelqu’un, ses propres yeux se remplissant de larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 208
Crédits : 47
† Lieu de résidence : Fixon City
† Personnage sur l'avatar : Trafalgar law

MessageSujet: Re: Offre moi une danse... et le dîner bien sur. [Isaac]   Dim 7 Juin - 15:42

Fixon city, ce cloaque de vices et de pêcher en tous genre, ce lieu sombre et tortueux pour les infidèles de cette partie animé de la ville.
Un endroit où j'étais dans mon élément, mes yeux se délectant de chaque jeunes femmes aux courbes aguichantes qui passaient, de chaque odeur de sang, d'alcool et parfois de substances illicites en tous genre.

J'avais revêtis mon sempiternel manteau long en cuir noir et mes lunettes de soleil alors que j'arpentais les rues bercées par les éclats de voix, les bruits de luttes ou le son de mes bottes de cuirs montantes dans certains coins silencieux et dangereux.

À fixon, si vous entendez du bruit, vous êtes en danger, mais vous saurez d'où il vient, si vous n'entendez rien, c'est que la mort est déjà sur vous.

Je volai sur une table de bar une bouteille de bière sans protection et continuai ma route sous les néons multicolore des enseignes des centaines de boutiques, bar et restaurants, sans parler des casinos.

C'est en marchant sur le trottoir que j'entendis un appel à l'aide, une jeune fille aux cheveux bruns était encerclée par trois jeunes hommes bien éméchés et le regard lubrique.

Raaah, j'allais devoir passer par là, et connaissant les jeunes gens, ils penseront que je viens aider la fille et ils vont vouloir se battre, je vais devoir les tuer et je serais à nouveau complètement crispé et je devrais soit aller boire un coup avec mon amie Meiji pour me détendre où aller au bordel de la "Rose charnelle".
Ah moins que je ne trouve une femme peu farouche, pas cette fille, elle a un regard étrange, elle n'a pas peur cela se voix, j'ai déjà vu un regard pareille et j'ai faillis mourir en voulant me mêler des affaires de la fille en question, une patronne d'Eternal, sacré salope soit dit en passant ha.

Bon aller je vais m'en occuper et peut être gratter l'argent de cette fille, de quoi me payer une nuit à la 'Rose charnelle".

Je suis maintenant à moins de dix mètres des types éméchés, ils commencent à me voir et m'entoure et comme je l'avais prédit, ils veulent se battre.
J'enlève mes lunettes pour ne pas les casser et leur fait un énorme sourire.

Je lance ma botte dans la rotule de l'homme à ma droite qui craque et se dérobe sous le poids de son propriétaire, avant que le deuxième ne réagisse, j'ai déjà fait un pas sur la gauche pour me mettre à porté de lui et déjà mon poing écrase sa trâché et il tombe au sol en s'étouffant lentement.
J'écrase le crâne du deuxième de ma botte et il cesse enfin de hurler et de bouger alors que son crâne éclate dans un craquement répugnant. Le troisième homme tente de prendre la fuite, mais je le rattrape en trois enjambé, mon pied lui fauche les jambes et le fait s'étaler de tout son long sur le ventre, je plante mon genou entre ses omoplates et mes mains attrapes sa tête pour la faire pivoter dans un craquement, il cesse de bouger et je me relève pour aller à la rencontre de la jeune femme.

Je remets mes lunettes et lui fais une révérence en me présentant d'une voix enjouée.

"Isaac Nightwinter pour vous servir mademoiselle, vous traînez dans un endroit peut recommandable, vous savez."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 44
Crédits : 29
† Personnage sur l'avatar : Hata-tan (Touhou)

Papiers
Don: Hopeless - semi-immortalité
Statut:
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Offre moi une danse... et le dîner bien sur. [Isaac]   Jeu 11 Juin - 2:59


            Appétissant ! Cet homme était tout bonnement appétissant ! Il venait de chasser mes pauvres attaquants avec un tel zèle… Mon corps en devint tout chaud rien qu’à le regarder réduire ces pauvres jeunes innocents en morceaux. J’aillais surement pouvoir tirer beaucoup plus qu’un simple repas de ce type. Peut-être… quelques douleurs répandues sur mon être ?
 
            Un long frisson la parcourue quand elle entendit la voix de son sauveur, ses joues se tintant naturellement d’une légère couleur rose. Elle avait soudain un regard soulagé et langoureux, ne quittant plus l’homme des yeux.
 
« Isaac… quel nom ravisant dîtes-moi… Elle retint un petit filet de bave, passant sa main sur son visage en essuyant ses fausses larmes. Je… je ne sais pas trop ce que je fais là en fait. Je veux dire… je n’ai plus de maman et… mon père me fait peur alors… j’ai pensé que je pourrai chercher un peu d’amour et de chaleur par ici. Elle prit un air d’enfant triste et battue. Mais… même ici les gens veulent me faire du mal… vous… Vous voulez bien me protéger pour ce soir ? »
 
            Elle lui attrapa le bras, se serrant sensuellement contre lui. Son regard n’était qu’innocence et douceur, mais une lueur dans le regard lui proposait plein d’activité amusante qu’il acceptait.
            De toute façon, Candy savait pertinemment qu’il dirait oui. Bah oui, tout le monde l’adorait après tout, alors pourquoi ne pas lui accorder du temps quand elle leur proposait ? Puis… elle voyait bien dans le regard et les actes de cet Isaac qu’il serait très amusant !
 
« Dis monsieur, tu veux bien qu’on aille s’amuser tous les deux hein ? Je promets que je serai une très gentille fille. Hein monsieur, tu veux bien ? »
 
            Elle colla le bras de l’intéressé entre ses seins, lui offrant un regard à la fois langoureux et enfantin. De toute façon, il dirait oui, mais c’était bien meilleur de faire semblant d’avoir vraiment besoin de lui. Et puis, ça attendrissait la viande de la détendre avant de la consommer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 208
Crédits : 47
† Lieu de résidence : Fixon City
† Personnage sur l'avatar : Trafalgar law

MessageSujet: Re: Offre moi une danse... et le dîner bien sur. [Isaac]   Jeu 11 Juin - 21:49

La soirée prenait une tournure de plus en plus inquiétante pour moi, d'habitude, j'adore me balader au bras d'une jolie fille peu farouche surtout lorsque celui est bien calé entre les deux généreuses collines d'une poitrine, mais...
Je n'avais pas loupé le petit filet de bave qu'elle avait voulu cacher, tout comme je voyais la lueur étrange dans son regard et puis j'avais cette sensation de... Danger qui me tenaillais.

Je lui fis un sourire et acceptai de marcher avec elle lui proposant d'aller vers la rue des restaurants.
Mon esprit fonctionnait à toute vitesse, persuadé qu'un danger était imminent. Elle me rappelait par certains points Alice Trancy, cette ancienne patronne d'Eternal disparu pour son côté un peu tentatrice, mais il avait plus que cela...

À cette heure, les rues étaient bien éclairées par les néons des restaurants en tous genre, haute et moyenne gastronomie se côtoyaient en un mélange de culture et d'odeur.
Le piquant du piment et épices mexicaines avec l'odeur de friture des fast-foods, les odeurs de nems et de riz cantonnaient des restaurants asiatiques, et même les parfums de bière et d'alcool européens.

La jeune fille était toujours à mon bras et mon malaise grandissait de plus en plus... Quand, j'avais ce genre de malaise auprès d'une plantureuse créature, c'était que le danger était égal à sa beauté !
Soudainement, un souvenir me revint et je compris!!!

C'était il y a des années, nous étions dans les ruines ensablé de Dubaï, mon uniforme couleur sable était austère mise à part les plaques de kevlar protectrice, mon casque me cachait du soleil et un foualrd cachait mon visage.
Je braquais mon arme, un fusil d'assaut de 7,56 mm avec une poignée avant et une lunette ACOG. Devant moi, il y avait ses gens... Des survivants de la catastrophe initiale...
Miteux, poussiéreux, puant et couvert de sang... Le regard, emplis de faim et de démence... Groupé autour d'un cadavre qu'il dépeçait ... L'un d'eux,une femme leva son couteau ébréché vers moi et chargé, un claquement de balle à tête creuse lui arracha la moitié du crâne, les autres commencèrent à hurler et je les tua tous, même un des enfants devenu fou.


Je revins à la réalité du présent... Elle avait le même regard de, cannibale ! Je devais trouver un moyen de fuir et vite, ou de la tuer... C'était peut-être une nobody, la fuite est préférable à l'affrontement, j'ignore si elle aurait des pouvoirs offensif si elle en est une.

"Que diriez-vous de nous rendre dans un coin tranquille mademoiselle, que nous puissions ... Faire plus ample connaissance." Je lui susurrai avec un sourire tentateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 44
Crédits : 29
† Personnage sur l'avatar : Hata-tan (Touhou)

Papiers
Don: Hopeless - semi-immortalité
Statut:
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Offre moi une danse... et le dîner bien sur. [Isaac]   Mar 16 Juin - 1:14

            Aaaah, toutes ces odeurs… Ce monde était vraiment… parfait. Il se mêlait aux doux fumés des chaires celui des épices et autres mets délicats, tandis que j’avançais à travers les rues avec mon futur repas. A croire que tout avait été fait pour m’affamer et me faire savourer au mieux ce délicieux jeune homme ! Jeune homme qui me semblait plutôt tendu… était-ce son petit affrontement qui l’avait rendu nerveux ? Une sorte de… syndrome post-bataille ? Ou alors… oui, ça ne pouvait être que ça ! Mon beau combattant était nerveux à cause de moi ! Je veux dire… qui ne craquerait pas sur ce corps parfait qu’est le mien ? Alors l’avoir à portée de main… cet homme devait être sur un petit nuage. Et tendu à l’idée que quelqu’un tente de m’arracher à ses bras.
            Ooooouuuh, cette soirée allée vraiment être l’une des meilleures de ma vie ! Un des repas les plus excitants que j’ai eus depuis des lustres !
 
            Un léger frémissement parcourue la jeune goule, qui passa lentement sa langue sur ses lèvres dans un geste plutôt sensuel. Elle avait tellement hâte de se mettre à table ! Et de savourer quelques plaisirs offerts par son futur dîner aussi…
 
«  Que diriez-vous de nous rendre dans un coin tranquille mademoiselle, que nous puissions ... Faire plus ample connaissance. Un nouveau frémissement la parcourue et ses joues rougirent.
M… Tu es vraiment un impatient monsieur. Ce sont les vilains garçons qui sont impatients tu sais… Sa voix devint légèrement tremblante, comme prise d’une violente excitation. J’aime beaucoup les vilains garçons. Parce qu’ils punissent toujours les vilaines filles tu sais ? »
 
            Elle se serra contre lui, le tirant alors vers des rues bien plus vides et pas forcément accueillantes avec beaucoup d’entrain. Dans un geste qui se voulait ferme, Candy colla Isaac contre le mur, appuyant légèrement son corps contre le sien en lui offrant une jolie vue sur son décolleté.
            Son regard oscillait entre le désir fou et la folie tout court. A nouveau, elle passa sa langue sur ses lèvres, approchant lentement ses dents du cou d’Isaac pour le mordiller légèrement.
 
« Dis Monsieur, tu vas bien t’occuper de moi hein ? Tu ne vas pas me laisser sur ma faim pas vrais ? » Elle lui offrit un langoureux regard, trouvant le moyen de s’appuyer un peu plus encore contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 208
Crédits : 47
† Lieu de résidence : Fixon City
† Personnage sur l'avatar : Trafalgar law

MessageSujet: Re: Offre moi une danse... et le dîner bien sur. [Isaac]   Mar 16 Juin - 20:31

Je n'avais plus aucun doute, cette fille voulait me bouffer ! Ma petite invitation n'avait fait que la poussé à se dévoiler et m'attirer dans une ruelle sombre comme il y en a des centaines dans le quartier.
Un interstice entre deux batîment avec un muret qui laissait la ruelle finir en cul de sac alors que plusieurs caisse de bois et de métals étaient entassé ça et là.

Je suis un parfait idiot parfois ! J'aurais dû filer à l'Anglaise dès le combat finis, mais j'ai voulu me payer le corps de cette nana! Je calmais mes pensées alors que la plantureuse créature me plaquait contre un mur en collant sa poitrine contre mon torse.
Elle semblait de plus en plus excitée, je suis certain qu'elle en tirait un plaisir autant gastronomique que sexuel.
Heureusement, j'avais toujours ma lame à ma ceinture, j'allais tuer cette fille, ce pas jolie, mais pour le coup, je ne crains de ne pas avoir le choix.

J'enroulai mon bras gauche autour de sa taille pour la serrer contre moi en lui offrant un beau sourire, de la main droite, je sortis le couteau de ma ceinture et l'amenai dans son dos...

J'enfonçai soudainement la lame dans sa chair et la poussa en retirant l'arme pour dans un geste rapide lui trancher la gorge sans pitié.

Je crus que j'avais vaincu, mais... Elle tenait toujours debout, du sang lui coulant sur les seins le long de sa gorge, elle souriait et ses yeux... C'était un démon !
L'entraînement reprit le dessus malgré ma peur grandissante, je n'avais jamais affronté un ennemi qui ne voulait pas mourir.

"Si tu ne pas gagner dans l'immédiat, replis toi et trouve l'armement nécessaire et revient finir le boulot." m'avait dit l'instructeur lors de mon endoctrinement.

Mais mes jambes refusaient de bouger, je n'avais jamais connu ca! C'était impossible ! Le gens mourrait avec une telle blessure ! Non ce n'est pas possible !
Je me mis en garde avec mon arme et scrutai la créature.

"Qu'est-e que t'est au juste ?! Réponds saloperie de zombie !" Je grognais avec hargne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 44
Crédits : 29
† Personnage sur l'avatar : Hata-tan (Touhou)

Papiers
Don: Hopeless - semi-immortalité
Statut:
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Offre moi une danse... et le dîner bien sur. [Isaac]   Mer 17 Juin - 2:14

            Si beau… si chaleureux… et si entreprenant ! Je n’en reviens pas ! Comment… comment avait-il put… Comment avait-il sut ? D’abord mon dos, envahit d’une immense vague de douleur qui me fit monter les larmes aux yeux, mon visage s’enflammant, puis la gorge… pile sur ma cicatrice je suis sure ! Quel génie ! Quel homme ! Quel mâle ! Si… puissant…
            Mon corps tremble, je tombe à genou, ne pouvant retenir un long gémissement de plaisir. C’est si bon ! Tellement de douleur m’envahit soudainement ! Tellement de plaisir qui noie mon cerveau et la totalité de mon corps… Encore !
 
            A genou sur le sol, Candy serra ses bras autour d’elle avec un doux gémissement. Ces attaques sur sa personne étaient tout simplement divines ! Précises et net, faites pour tuer. Un vrai plaisir ! Elle avait parfaitement sentie la lame entrer dans sa chaire, la pénétrant presque trop rapidement pour repartir tout aussi vite, allant embrasser sa gorge avec tendresse. Le fluide écarlate glissa lentement sur ses vêtements, colorant sa chemise, recouvrant sa chaire. Un incontrôlable frisson la parcourue.
            Toutes ces sensations… c’était comme… comme… Comme un immense choc électrique qui parcourait son corps !! Son regards devint vague pendant un instant, ses pupilles totalement dilatées. Mais cette sensation ne dura qu’un instant, et la douleur s’amenuisa beaucoup trop vite à son goût. D’un geste maladroit, la fausse ado essuya le coin de ses lèvres et se remit debout, tanguant dangereusement.
 
« Z… Zombis ? C’est un peu rude de m’appeler comme ça après m’avoir offert de telles sensations lapichoupininou… non ? Sa voix était étrange, la plaie sur sa gorge altérant le son. Doucement, Candy s’approcha, ne craignant pas le couteau. Tu vas prendre tes responsabilités, hein, lapichoupi ? Me mettre dans un tel état… je tremble de partout. Petit coquin, tu attendais ça avec tellement d’impatience… Sans prévenir en plus… C’était la meilleure surprise de ma journée. »
 
            Doucement, elle s’approcha sans monter la moindre garde. Qu’importe s’il avait une arme ou pas, pour des plaies au couteau, il lui suffisait de quelques points de sutures et de la patience pour redevenir comme neuve. Et puis, n’était-ce pas bien plus excitant comme ça ?
            Faisant fi de tous les dangers, ses joues rougissant un peu plus à chaque coup qu’elle prenait, Candy alla se coller contre le torse de son agresseur, couvrant ses vêtements de son sang. Elle lui saisit les côtés de la tête, allant l’embrasser fougueusement sans trop lui demander son avis. Un peu de sang perlait au coin des lèvres de la dame, offrant une douce saveur sanguine à ce baiser.
 
« Fais-le encore… me faire sentir vivante comme ça… Me faire vibrer… Un long tremblement la parcourue. Je sais très bien que tu en meurs d’envie lapichoupinet. Je suis même certaine que tu te retiens depuis que tu as posé les yeux sur moi. Tout le monde devient fou dès qu’il pose un œil sur moi. Elle lui lécha les lèvres. Tu es… vraiment à mon gout tu sais ? »
 
            Gout était à prendre au sens propre. Elle aurait peut-être même dut dire ceci au pluriel… Isaac lui donnait de longs frissons, autant via cette longue lame sanglante qu’il portait que part le doux arôme qu’il dégageait. Encore… Candy voulait encore prendre du bon temps avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 208
Crédits : 47
† Lieu de résidence : Fixon City
† Personnage sur l'avatar : Trafalgar law

MessageSujet: Re: Offre moi une danse... et le dîner bien sur. [Isaac]   Jeu 18 Juin - 22:45

Pour la première fois de ma vie, je vivais un cauchemar. J'avais peur, une peur viscérale qui prenait les tripes avec force, qui gelait mon sang et brouillait mon esprit.
La créature s'était collée à moi, consciente de sa supériorité, étalant son sang sur moi en pressant son arrogante poitrine à mon torse, elle était à moitié folle de jouissance de se faire trancher la gorge !
Niveau masochisme, c'était un sacré degré !

Cette pensée me sauva la vie, cette petite réflexion d'humour me ramena à moi et je retrouvai mes réflexes et analysai la situation.

Elle ne pouvait mourir comme n'importe qu'elle humain et elle semblait éprouver des sentiments assez fort pour être malgré tout typique de notre race. Ce n'était un testament non, ni une nobody standard... Les légendes sur les zombies, vampires et loups garous seraient vraies ? C'est choses erraient vraiment dans les rues la nuit ?

Une chose est sur, tout peut être détruit ou tuer ! Elle ne faisait pas exception à la règle.
La question était de savoir comment la tuer... Une remarque de mon instructeur me revint.

"Espèce de petit merdeux ! Tu te crois en vacance ! Pas le temps de t'amuser ! Tue les gardes vite et efficacement il n'y a pas de place pour le théâtrale dans un combat !"

Je regardai la femme en face de moi aux yeux fou de désir complètement dément, elle voulait me sauter et me bouffer en même temps ou quoi ?!
Je remontai mon genou vers son abdomen et la repoussai avec la force de l'être amélioré que j'étais. Elle retomba sur les fesses avec un petit couinement assez excitant, je dois avouer, mais dès qu'elle avait relâché son étreinte, je lançai avant de courir dans la rue principale.

"Je te retrouverais... Et je t'apporterais le repos éternel !"

Une promesse, dune traque qui s'achèverais par la mort d'un de nous eux, je haïssais les cannibales !
Depuis qu'ils avaient eu mon coéquipier à Dubaï... Je faisais un point d'honneur à les tuer dès que j'en trouvais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 44
Crédits : 29
† Personnage sur l'avatar : Hata-tan (Touhou)

Papiers
Don: Hopeless - semi-immortalité
Statut:
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Offre moi une danse... et le dîner bien sur. [Isaac]   Dim 21 Juin - 2:47

            Aah, douleur… c’était trop bon ! Non seulement il m’enfonçait une lame dans la chaire, mais voilà qu’en plus il me frappait. Pour ensuite fuir. Voilà une attitude bien étrange… exciter les gens et les abandonner seul dans un tel état… Mais non ! Il voulait jouer à chat ! Bien sûr. Faire durer le jeu et le plaisir ! Quelle excellente idée !
 
            Candy n’était pas adepte de la fast food, mais elle pouvait bien faire un effort pour une fois… Comme pour un cache-cache, elle se mit à compter doucement le temps de laisser de l’avance à Isaac. Elle profita du décompte pour sortir un kit de couture de son décolleté, s’aidant de son reflet dans un couvercle métallique pour recoudre sa gorge. Une fois sur que sa couture était solide, elle se releva et partit à travers les rues, non sans avoir re-ranger son kit à sa place.
 
            La nuit était tombée maintenant et la rue était emplie de multiples couleurs. Les vices des adultes se répandaient à travers la ville, laissant les enfants songer à un monde meilleur. La Nobody observait avec attention chaque visage, chaque personne, s’assurant de ne pas louper sa proie. Par moment elle se stoppait, interrogeant quelques passants avec son doux regard attendrissant, s’assurant qu’ils regardent plus son décolleté qu’autre chose. Etrangement, malgré le sang qui la couvrait, malgré la plaie dans son dos et les gouttes qu’elle semait, personne ne semblait s’inquiéter de son état. Quand elle dit que ce monde de fou a été fait pour elle ! Personne n’est là pour l’interrompre dans ses jeux ! Enfin, sa discrétion pouvait aussi être due à ses longs cheveux, qu’elle avait lâchés de façon à couvrir son dos et ses vêtements souillés. Dommage, elle avait mis tant de temps à se coiffer ce matin.
            Souriante, elle sentait qu’elle approchait. A vouloir être trop discret, Isaac avait cessé de l’être. Un homme avec un manteau de cuir, trop prudent, semblant fuir quelque chose… c’était tellement facile à repérer. Et puis, dans ces rues, il y avait peu de cachettes… soit une nouvelle rue sombre, dans ce cas il suffisait de tendre l’œil, soit un bar. Là il lui serait plus dur de retrouver le jeune homme, mais pas impossible. Une chose était certaine : il lui était totalement inutile de prendre un otage.
 
« Trouvé ! Elle en était pratiquement sûre, c’était lui ! Un manteau, l’air d’avoir couru, une odeur sanguine sur les vêtements… Ca va pas de courir comme ça… je ne vais pas te manger tu sais ! »
 
            Elle disait vrai. Pour l’instant elle n’avait plus faim, s’amusant bien trop en la compagnie de l’ex soldat. Serrant bien fort le bras contre elle, la fausse adolescente s’assura qu’il ne tente pas de fuir encore. Courir après les gens était bien trop épuisant !
 
« Que veux-tu faire ? Il y a beaucoup de monde ici non ? Je te suis moi, et je te suivrai partout. » Sa déclaration comme son sourire n’annonçaient rien de rassurant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 208
Crédits : 47
† Lieu de résidence : Fixon City
† Personnage sur l'avatar : Trafalgar law

MessageSujet: Re: Offre moi une danse... et le dîner bien sur. [Isaac]   Lun 22 Juin - 21:05

J'avais fui en me fondant dans la foule, j'avais couru pour échapper à cette abomination, j'étais essoufflé, mais pour l'instant, j'avais réussi à semer cette chose.
Je profitai de ce répit pour envoyer un sms à l'un de mes employés du Hidden Mead pour qu'il vienne me chercher. Il lui faudrait un peu de temps pour cela.
Je m'étais arrêté dans la foule attendant sous les néons éclairant la nuit et en offrant parfois plus d'ombre que de lumière, écoutant sans entendre les conversations des passants.

Je devais me reprendre, je suis Isaac... Je suis un Nightwinter! Je suis le fils de celui qui a voulu s'opposer à mes propres créateurs... Je suis le chasseur, je ne suis pas la proie !

Mon ennemi m'a appris à chasser ! Alors je vais chasser ! Je te laisse soin de faire durer la ligné des Nightwinter mon frère, moi, je veut continuer la chasse, continuer de me battre, je ne sais rien faire de plus que cela.
Je tirai la chaîne d'Asoka de mon cou, cette chaînette d'argent auquel pendant ce stupide crucifix... J'avais enfin une raison de me battre, je ne l'avouerais jamais, mais je me battrais pour elle. Je suis toujours le coureur de jupons et le tueur sans remords près à trahir ses alliés, mais maintenant, je me bats pour toi... Asoka... Pour toi, Meïji... Et même pour toi, mon frère.

Je sentis arriver la fille dans mon dos, son odeur de sang arrivant avec une brise légère qui fit danser le bas de mon manteau noir.
Je résistais à l'envi de bondir lorsqu'elle me toucha et m'agrippa le bras.
Comme ça, tu voulais me suivre petite fille ?... Il ne faut pas me dire cela à la légère.

Je ne dis pas un mot et commençais à marcher vers un bâtiment des bas-fonds de Fixon City... Il n'était pas très loin pour qui savait le trouver.
Ce vieux batîment de pierre et de brique et en tôle qui abritait un passage vers le marché aux esclaves du marché noir.

Je ne dis rien à la chose accrocher à mon bras et rejoignit ce batîment à peine éclairé par quelques bidons de ferraille dans lesquels brûlaient des bouts de bois.
Je toquais à la porte de ferraille entre deux bidons en feu.
Un homme ouvrit, le visage dur et rude, chauve mais bien barbue et brun.
Je lui montrai la fille à mon bras et il sourit en s'exclamant de sa voix rugueuse et au fort accent russe.

"Isaac!!! Mon ami ! Cela faisait bien longtemps que tu ne nous avais pas amené une amie hahaha!!! Entre donc le français et laisse t'offrir un verre et la récompense que tu mérites."

Le géant chauve me regarda une seconde fois et cette fois-ci, je fis un discret signe de main pour qu'il comprenne plus amplement le message.

Le message était simple... "Tuez-la!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 44
Crédits : 29
† Personnage sur l'avatar : Hata-tan (Touhou)

Papiers
Don: Hopeless - semi-immortalité
Statut:
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Offre moi une danse... et le dîner bien sur. [Isaac]   Lun 29 Juin - 2:57


J’aime ce que je vois… cet homme effrayé, impressionné par ma simple présence. Mais ces jeux commencent à me lasser… j’aimerai que l’on passe à des choses plus… sérieuses, maintenant. Et pourtant… c’est dans un silence pesant que mon si charmant ex-dîner commence à me trainer dans les rues de la ville, semblant savoir où il va. J’avais décidé de lui laisser une chance, mais si je commence à me lasser… je risque de juste le manger finalement. Après tout, il est venu sur ma route pour ça au départ.
 
Candy aimait bien les gens naïfs. Mais là elle avait un peu la sensation qu’on la prenait totalement pour une cruche. Et elle aimait bien ça, sauf quand ça imposait de se mêler à une masse de gens inconnus.
            L’air entre tristesse et déception, la fausse adolescente décréta qu’il était tant pour un peu d’étude des réactions. Pas qu’elle doute de la réaction des gens, mais c’était toujours de les voir réagir selon une situation donnée. Brusquement, elle perdit toute agressivité et toute lueur meurtrière dans son regard. Une simple enfant impressionnée, voilà ce que ces hommes avaient en face d’eux. Au passage, elle offrait une transformation radicale de son caractère à Isaac, ne lui permettant plus de déceler ce qu’elle était avant. A croire qu’elle avait… changé de personnalité.
 
« Woooow ! Quand tu as dit que tu m’emmenais dans un endroit intéressant je ne pensais pas que ça serait aussi impressionnant monsieur ! Mais… il y a beaucoup de monde ici, non ? Tu n’as pas prévus de faire du mal à une enfant innocente hein ? »
 
            Compter ces gens fut une tâche aisée, mais Candy était sure d’une chose : elle ne pourrait jamais tous les manger. Et les affronter pour sortir d’ici ne serait pas tâche aisée, surtout s’ils étaient tous aussi bon que sa première proie. Avec un soupir, elle prit son air d’ado battue, son regard toujours empli d’innocence.
 
« En fait tu m’as mené ici pour que tous ces gensq me fasse de vilaine choses… mais tu avais promis d’être très gentil… »
 
            De fausses vraies larmes se mirent à rouler sur ses joues. A moins que ce ne soit de vraies fausses larmes… Elle voulait voir la réaction de ces hommes fasses à une pauvre enfant suppliantes… mais aussi les surprendre au mieux s’ils tentaient une attaque. Certes Candy n’était pas la meilleure au combat, mais elle avait d’excellentes dents, une grande souplesse et surtout… elle ne mourrait pas. Personne n’avait trouvé le moyen de la tuer, et ce n’est pas maintenant que ça allé commencer.
 
« Dites messieurs… vous n’allez pas me faire de mal hein ? On m’a dit que ce serait une soirée amusante… » Elle essuya ses petites larmes, tremblant légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 208
Crédits : 47
† Lieu de résidence : Fixon City
† Personnage sur l'avatar : Trafalgar law

MessageSujet: Re: Offre moi une danse... et le dîner bien sur. [Isaac]   Lun 29 Juin - 16:03

Mon associé me guida jusqu'à une grande porte d'acier un peu plus loin dans l'entrepôt avec la jeune fille, ignorant les questions de cette dernière.
Il ne voulait pas salir la salle principale avec le sang d'un macabé...

On nous ouvrit la porte et je fis passer la jeune fille à l'intérieur de la pièce, les hommes de mon associé verrouillèrent la pièce dans un claquement sonore de métal frappant le métal, ils avaient l'habitude de me voir ici.

La pièce était froide, un sol carrelé de blanc tout comme les murs, pas très grande à peine une vingtaine de mètres carré.
Alors que la zombie ne faisait pas attention, je lui attrapai les deux poignets et les bloquai dans son dos avant de la soulever, pour un être modifié comme moi, elle était aussi lourde qu'une feuille de papier. Je l'accrochai sans ménagement à une chaise au milie ude la salle avec des châine de fer solide, et lui arracha son haut laissant voir son soutien gorge et le sang qui avait coulé sur sa poitrine et son ventre.

Je laissai mon poing voler sur sa figure sans dire un mot, puis un autre ensuite, je m'agenouillai devant elle avec un sourire sadique... j'apprécie très bien ces séances de détentes avec mes malheureuses victimes.

Je la regardai avec un sourire...

"Nous avons des jours entiers devant nous, tu sais... Et je vais en profiter pleinement... Cela fait bien longtemps que je n'ai pas pu apprécier un corps aussi sublime et... Excitant." Je lui murmurai à l'oreille en me relevant.

Je sortis un couteau sur une table en aluminium et fis glisser la lame sur la peau de ma prisonnière.

"Je vais tester toutes les manières possibles pour te tuer... Et je finirais par trouver la bonne entre deux séances de plaisir forcé huhu..."


Je fit glisser la pointe de la lame de cuisine sur le dessus d'un des seins de la jeune fille avec lenteur, laissant la lame affûté lui dessiné une ligne écarlate sur la peau pâle....
Je sais que je suis déviant, j'ai une part d'ombre qui menace sans cesse mon esprit, si je ne nourris pasla créature noir en moi, elle se nourris de moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 44
Crédits : 29
† Personnage sur l'avatar : Hata-tan (Touhou)

Papiers
Don: Hopeless - semi-immortalité
Statut:
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Offre moi une danse... et le dîner bien sur. [Isaac]   Mer 8 Juil - 1:25


            Ah, des gens moins idiots que d’autres : ils ne tombèrent pas dans mon savant petit piège. Au contraire même… c’en fut presque vexant. Mais… tous avaient l’air si appétissant… il aurait été dommage qu’ils me rendent le jeu facile. En plus, tout ce que je voyais là m’annoncé des heures de jeux et de plaisirs que j’allais pouvoir grandement savourer. Un long frisson me remonta l’échine quand la porte claqua, me faisant me mordiller les lèvres. Ça allait être torride !!
 
            Elle ne fut pas déçus de la suite… une pluie de ses délicieuses douceurs lui tomba dessus, alors que de lourdes chaines encerclées ses poignées, manquant d’emporter ses mains si Candy avait le malheur de tirer dessus juste un peu. Rapidement, son visage se détendit et ses pupilles se dilatèrent, ses joues se couvrant d’un léger voile rouge. De longs frissons la parcoururent et son souffle devint rapide, chaud. Terriblement brulant. Il lui fallut faire de gros efforts pour ne pas craquer maintenant et pousser un long gémissement de plaisir, histoire qu’elle puisse se concentrer sur les propos d’Isaac. Il n’avait pas fini sa première phrase qu’un doux gémissement emplit la pièce.
 
« Wiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !! Je le savais, tous les hommes craquent lorsqu’ils aperçoivent ce corps qui est le mien. C’est un tel fardeau d’être aussi bel… Elle couina de bonheur en voyant la lame. Au lieux de parler comme une ménagère, montre-moi donc si ta lame est aussi aiguisée que ta langue ! »
 
            Oui, dans cette situation elle se permettait de lui donner des ordres.
            La peur avait totalement disparue de son être, son corps se permettant même le vice de se tendre vers la lame histoire d’offrir à la demoiselle la vision des petites rivières carmin qui se formaient doucement sur con corps. Visiblement, toutes ces menaces et ces coups avaient plus pour effet de la mettre en chaleur que de la terrifier.
 
            Ses gémissements envahissaient la pièce, entre douleur et extase totale. Ce gars… en fait il l’avait mené au paradis ! C’était une sorte d’ange ou quelque chose comme ça ! Il était venu la chercher pour la mener dans le plus bel endroit au monde !
            Profitant de n’avoir que les mains attachées, Candy retira ses chaussures (la praticité des ballerines : on les retire sans les mains), allant promener ses petits pieds le long des jambes d’Isacc.
 
« Encore mon bel ange déviant. Emmène-moi dans ton paradis et je m’assurerai que personne ne tente de te dévorer. » Elle se lécha les lèvres, son regard luisant autant de désir que de folie.
 
            Oui, elle venait de lui faire une promesse : si elle était satisfaite de ses soin elle ne tenterait plus jamais de le manger. Elle reviendrait peut-être même chercher un peu d’amour auprès de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 208
Crédits : 47
† Lieu de résidence : Fixon City
† Personnage sur l'avatar : Trafalgar law

MessageSujet: Re: Offre moi une danse... et le dîner bien sur. [Isaac]   Mer 8 Juil - 20:20

Je suis forcé d'admettre que cette "fille" est plus étrange coriace et, malgré mon dégoût, excitant. Je dois trouver un autre moyen de la faire souffrir, jusqu'à ce qu'elle demande pitié... De plus, elle est une menace pour Asoka, et je ne peux le permettre.
D'ailleurs, je sortis la chainette d'argent de mon cou et la rangea dans un petit sachet de soie rouge avec soin avant de la ranger dans une petite cache secrète de ma botte.

Les coups de lames ne faisaient que lui donner encore plus de son plaisir malsain, je la voyais là, en sueur, haletante et gémissante avec les joues en feu... Je voyais dans ses yeux tout le plaisir qu'elle tirait de cette situation pourtant glauque.
Fichu monstre si la douleur n'est pas ton faible quel est-il alors ?!
Je vais continuer de ... Mais oui ! Elle se trouve belle !
Je me mis à rire, à rire aux larmes soudainement ! Mais oui, c'est cela que je vais faire !

Je m'approchai de la jeune fille et me postai derrière elle, la lame dans la main droite étincelante sous les lampes blanchâtres du plafond. J'enroulais mon bras gauche autours du cou de la délicieuse femme, mon coude pressant contre sa poitrine et ma main lui attrapait le visage. Je posai la lame contre le haut de son front, et en appuyant un peu, je la fis glisser le long de son visage jusqu'à sa mâchoire en regardant avec joie le sang s'écouler du sillon écarlate.

Je me remis face à elle et lui souria, et sans crier gare envoya mon poing droit sur sa paumettes gauche dans un craquement délicieusement écoeurant. Je ria et lui envoya un coup de botte dans ses deux opulentes collines pour faire tomber la chaise et la mettre sur le dos.

Je pris un chalumeau resté sur une table délabré en bois tenu par deux trépieds rouillé et me mis derrière la tête de la zombie si sexy en gloussant. Je m'agenouillais, resserrais mes cuisses sur sa tête pour l'immobiliser et sous ses yeux, alluma le chalumeau dans un grondement de flamme.

Ma main gauche détacha les boutons de son chemisier et laissa voir son opulente poitrine et les effleura avant de remonter vers son visage.

"Tu sais... Si tu n'étais pas une zombie... je t'aurais fait dont de nuits entières de délices intimes... De folle escapade pour goûter au plaisir de la chair en tout lieux et tout temps... Mais non, tu es une menace, je ne peux t'offrir toutes ces occasions de chaude étreinte ma petite..." Je lui soufflais avec une voix chaude pleine de promesses.

"Ma douce enfant, je vais plutôt, brûler et calciner ton visage, ta poitrine, ce qui est un gâchis, je trouve, mais bon et aussi tes fesses et ton intimité... Je vais t'enlever tous les atouts avec lesquels tu attires tes proies huhu.Je lui dit avec une voix plus folle en approchant le chalumeau de son visage.

J'arrêtais d'approcher le chalumeau et penchais ma tête sur elle... une idée me venant soudainement de ma partie d'esprit un peu plus rationnel.

"Mais je peut m'arranger avec toi pour éviter ce désagrément mon enfant... Est-ce que tu voudrais t'arranger avec moi?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 44
Crédits : 29
† Personnage sur l'avatar : Hata-tan (Touhou)

Papiers
Don: Hopeless - semi-immortalité
Statut:
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Offre moi une danse... et le dîner bien sur. [Isaac]   Jeu 16 Juil - 20:09


Et il osait faire la vierge effarouchée… ce mec… ce mec… Ce mec est juste un putain de saint ! Un ange envoyé d’un paradis lointain uniquement pour satisfaire la totalité de mes désirs ! Et il sait s’y prendre, l’animal. Je sens mon cœur s’emballer comme s’il était vivant, comme si la vie s’emparait brusquement de moi, comme si sa chaleur circulait dans mes veines… Comment ne pas se sentir vivante quand un tel plaisir s’empare de votre être… C’est le paradis !
 
            Le corps de Candy était parcouru de léger tremblement, qui avaient tendance à s’intensifier alors que son plaisir s’accentuait, provoquant de doux gémissements de sa part. Elle parvenait à déceler une légère frustration chez Isaac, à croire qu’il pensait réellement pouvoir la faire souffrir… Il était tout de même assez innocent, ce pauvre enfant, à penser pouvoir faire en sorte qu’elle est les réactions qu’il désire.
 
            A mesure que le temps passé, que ses gémissements et petits cris résonnaient, que ses plaies s’ouvraient, ses vêtements se couvraient de grandes tâches écarlates et l’intérieur de ses cuisses devait humide, brulant. Constant qu’elle commençait à prendre un peu trop son pied, au point qu’elle n’entendait pratiquement plus les propos d’Isaac, Candy secoua légèrement la tête, constant qu’elle était au sol. C’était donc cela les deux grands chocs qui l’avaient propulsé si loin aux portes du bonheur !
            Mais qu’est-ce qu’il pouvait être bavard celui-là… Il espérait quoi ? Des larmes ? De la crainte ? La brune retint un léger soupir, s’il fallait cela pour lui faire plaisir, pourquoi pas. Mais elle préférait largement continuer sur leurs lancée et surtout… elle aurait adoré l’entendre fermer son clapet ! Ou au moins prononcer quelques mots un peu moins doux à ses oreilles. De fausses vraies larmes à l’air bien réelles commencèrent à poindre dans les yeux de Candy quand elle vit le chalumeau. C’était beau ! Mais ces larmes disparurent d’un coup. Une fois encore, Isaac avait parlé, mais c’était les mots de trop…
 
« Tu… parles vraiment de trop… Sa voix était chaude de désir et de plaisir, et son souffle était court, pourtant on pouvait parfaitement y entendre de la colère et de l’irritation. Tu dis sans cesse zombis, zombis comme s’il n’y avait que ce mot qui existait pour désigner ce que je suis. Regarde-moi attentivement, mon bel ange noir, ne suis-je pas sublime ? Mon corps est couvert de cicatrices, de plaies, et pourtant, il revient toujours à son état d’origine. Brûle, calcine, fais-moi souffrir autant que tu le souhaite, je ne crains rien des douleurs que tu me propose à part un plaisir trop immense pour le contenir. La demoiselle reprit doucement son souffle, calmant les tremblement de son être. Tu me traites de menace, mais pour qui suis-je une menace à ton avis ? Je ne fais que ce que les humains font depuis des générations, je me nourris. Et oui, il se trouve que je me nourris de viande. Je suis… je suis comme un fauve : puissante, les crocs aiguisés, le pelage luisant… je suis une panthère, un tigre, et les hommes tremblent devant moi car ils savent qu’ils ne pourront jamais me maitriser. Candy se redressa légèrement, se cambrant dans un angle assez étrange. Elle envoya un baiser vers le visage d’Isaac. Ce que tu crains, mon bel ange noir, c’est la fascination et l’attirance que je suscite chez toi. »
 
            La belle immortelle se laissa retomber doucement, observant avec un sourire entre taquinerie et insolence le visage d’Isaac. Elle aimait cela, briser les rêves et les espoirs. Mais elle était aussi une grande curieuse, aussi elle ne laissa pas le doux silence peser longtemps.
 
« Mais je t’écoute, mon angelot. Quelle était ta proposition ? J’ai hâte d’entendre ce que quelqu’un qui a surement tué autant que moi peut me proposer. »
 
            Candy avait repris pleinement conscience de la situation autour d’elle, et toute son intention était focalisée sur Isaac, bien qu’elle ait tendance à se tortiller légèrement, frottant ses cuisses l’une contre l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 208
Crédits : 47
† Lieu de résidence : Fixon City
† Personnage sur l'avatar : Trafalgar law

MessageSujet: Re: Offre moi une danse... et le dîner bien sur. [Isaac]   Sam 18 Juil - 18:23

Cette petite peste ! Serait-ce mon alter ego féminin ? Oh, c'était assez amusant cette façon de me répondre, de chercher à briser mes espoirs en dévoilant malgré elle sa capacité à se régénérer.
Un comme moi, ils savent déjà pas quoi en faire mais alors avec deux cette ville va au chaos et à la ruines haha.

Malgré tout lorsqu'elle avait commencé à parler mon visage avait connus une expression de colère noir, de haine presque et lorsqu'elle avait voulu m'embrasser mon poings s'était brusquement levé avant que je ne le retienne in extremis.

Je respirais un bon coup, me relevais, la relevais aussi et la détachais en gardant bien quelques pas de distance entre elle et moi... Suis-je semblable à cela ? Un être qui ne répand rien d'autre que la destruction, la mort, qui ne protège rie net corromps tout par sa simple présence ?
Non, j'ai défendu pourtant la petite... Non... J'ai regardé dans les yeux la nobody avant de lui dire avec un calme et une colère froide sous-jacente.

"Toi et moi, on a rien de semblable... Mais tu peux être utile... Et je ne suis pas un angelot, plutôt un démon héhé."

Je m'adossais à un mur et croisais les bras sur ma poitrine en regardant la femme devant moi, poisseuse de sang et de fluide plus ... Enfin bref.

"Je peux t'amener des gens avec qui t'amuser et te... Nourrir... En échange de leurs disparitions après... Plus besoin de chasser à l'aveuglette, je te livre à domicile en somme. En échange, je m'assure que personne ne te recherche, ou ne veuille te descendre et je pense que même si tu as l'air immortel, je pourrais te tuer, si je broyais ta cervelle... Ai-je raison ? C'est comme ca qu'ont tue les morts-vivants non dans les films ? haha!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 44
Crédits : 29
† Personnage sur l'avatar : Hata-tan (Touhou)

Papiers
Don: Hopeless - semi-immortalité
Statut:
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Offre moi une danse... et le dîner bien sur. [Isaac]   Mar 11 Aoû - 5:31


Encore… je veux encore jouer ! Je veux encore dialogue, je veux encore… je veux encore le provoquer, voir son visage se déformer, voir toutes ces réactions qu’il peine à contrôler… Je veux voir ce poing se lever une nouvelle fois et s’abattre, je veux le voir… je veux le voir exploser devant moi, se lâcher sur moi ! Une pluie de coup, de râle, de… Rien ? Quoi ? C’était finit ? Déjà ? Non ! Je refuse… alors que je m’amusais tellement… c’est injuste…
 
Déçue d’être libre, alors que tout allé si bien entre eux… Candy se redressa en savourant la sensation de fourmillement due au sang qui ne parcourait plus ses petites mains délicates, prenant soin de ne pas frotter ses poignets tout de suite, histoire de profiter de la douleur encore un instant. Ecoutant distraitement les propos de l’ange noir, elle chercha un objet dans lequel admirer ses quelques commotions, un sourire aux lèvres.
 
-Voilà de superbes souvenirs !- Songea-t-elle avec un sourire enfantin.
 
            Un étrange sourire déforma ses lèvres, à la fois empli de dégout et d’amusement. Par chance, elle tournait à ce moment le dos à Isaac, observant une table face à elle. Dans un mouvement souple et rapide, la demoiselle se tourna vers son ange. Comme une enfant bien sage, elle avait croisé ses bras derrière son dos en s’approchant de lui sur la pointe des pieds, comme une petite danseuse. Par moment son corps émettait des plaintes sourdes, suivies de longs frémissements de bonheur.
            Soigneusement, elle laissa Isaac terminer sa phrase, étant maintenant à un petit pas de lui. Après une profonde inspiration, la fausse adolescente soupira longuement, comme pour évacuer un stress. Avec des gestes et précis, comme lors de ses shows, elle se mit à lui tourner doucement autour, le bout de ses doigts effleurant délicatement les vêtements et parfois la peau d’Isaac, prenant soin de ne jamais y déposer une seule goutte de sang. Un petit cercle éclarlate se forma autour du grand homme.
 
« Isaac… Isaac, Isaac, Isaac… Un léger rire lui échappa. Toi ? Un démon ? Mais mon bel ange, tu n’as rien de cela, tu es trop… trop bon pour cela. Trop… Trop tendre je dirai. Oui c’est ça, tu es… mou. Un peu. Après je dis ça… je te connais assez peu. Mais le langage du corps ment rarement. Par contre… Avec mille précaution, elle se colla contre le torse de son interlocuteur, veillant toujours à ne pas le tacher. J’aimerai le voir, le démon que tu héberges en toi. Après tout, il y a des choses… que seuls les corps peuvent exprimer. Par contre… Ses mains se refermèrent brusquement sur le gorge d’Isaac, y exerçant une brusque pression. Si tu ne veux saluer d’un baiser la mort, il va te falloir cesser de me traiter comme si j’étais une morte-vivante. Je souffre, je prends du plaisir,  je savoure ma vie chaque jour à la fois. Je ne suis pas un zombi, je suis… une élue ! Un être supérieur, désigné pour marcher éternellement dans le royaume qu’est cette terre. Mais je suis vivante. Tu as saisi ? »
 
            Candy le lâcha rapidement et mit une bonne distance entre elle et Isaac. Prendre un coup à ce moment aurait été un grand plaisir, mais il l’avait vexé par ses propos, et elle ne désirait plus jouer avec lui. En fait… elle ne désirait plus jouer du tout. La faim commençait à lui labourer le ventre et ses dents la démangeaient cruellement. Mais l’ange noir était un présent bien trop beau pour qu’elle y plante ses crocs.
 
« De plus, les zombis et autre… goules ont tendances à transformer leurs encas en d’autres créatures mi-morte. Moi mes repas restent éternellement endormis. Ça veut tout dire. D’un geste noble, elle replaça quelques mèches. Elle avait une très haute estime d’elle-même et de ce qu’elle était, et Isaac était bien trop jeune pour la faire changer d’opinion sur elle maintenant. Aucun rapport avec le fait d’une crainte quelque on que d’être réellement morte. Pour ton offre, je crains de devoir refuser. Tu n’as… tu n’as pas les badges nécessaires pour pouvoir prétendre me contrôler, mon beau dresseur. Je refuse d’obéir à un autre que moi, surtout que je n’y gagne absolument rien, dans ton affaire. Qui rechercherait la paix ou l’équilibre ? Cela serait d’un ennui… Et si tu crains pour ta petite vie, ne t’en fais pas, je n’ai pas l’intention de te dévorer. Et si tu veux protéger tes petits amis… ou ta petite amie qui sait… Met lui un collier avec ton nom et une clochette. Je me contenterai de gouter et laisser filer la cible vivante. »
 
            Dans un léger rire d’enfant, elle s’appuya sur la porte de la sortie, faisant clairement comprendre ses attentions à Isaac. De toute façon, il suffisait de la regarder dans les yeux pour comprendre que c’était soit la laisser sortir, soit affronter un fauve affamé dans très peu de temps. Et qui qu’il puisse dire, Candy n’avait plus aucune envie d’être entre ces murs. Elle voulait le ciel. Elle voulait la ville. Elle voulait la chasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 208
Crédits : 47
† Lieu de résidence : Fixon City
† Personnage sur l'avatar : Trafalgar law

MessageSujet: Re: Offre moi une danse... et le dîner bien sur. [Isaac]   Mar 22 Déc - 22:29

Les choses ne ce sont définitivement pas passé comme prévu... Je bouillait de rage mais je n'étais en état de force. Je me dirigeais vers une porte et l'ouvris dans un claquement en m'en écartant , les yeux fixé sur la jeune femme j'attendis qu'elle passe la porte pour sortir.

Sweet, Sweet... Je vais m'amuser à te traquer sans répis dès que possible et je profiterais de ton corps avant de te tuer ça j'en fait la promesse. Je ne pourrais jamais laisser filer un tel corps à l'allure si ... Délicieux. 

Je réajustais mes vêtements et profitais de la vu en attendant qu'elle se décide à quitter la pièce... De telles forme... Quel dommage.


"Bien... Je trouve cela dommage, mais si tu n'essaye pas de me manger... Peut être que je pourrais envisager de tenter une nuit avec une tel créature à la si douce plastique héhé." 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Offre moi une danse... et le dîner bien sur. [Isaac]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Offre moi une danse... et le dîner bien sur. [Isaac]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» La danse des sept voiles...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Night Clubs & Pubs-