Partagez | 
 

 La justice n'a pas de loi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité


MessageSujet: La justice n'a pas de loi   Dim 5 Avr - 20:36

James O'Windhelm

† Âge : 35 ans
† Nationalité : Irlandais
† Métier : Officiellement marchand d'oeuvres d'art, il est aussi "Justicier"
† Statut : Nobody Needless
† Don : Contrôle de l'air
Mental
James est un justicier. Il combat l'oppression sous toutes ses formes et de toutes les manières qu'il peut. Il déteste voir les plus riches opprimer les pauvres, les forts oppresser les faibles. Étant lui-même issu d'une famille d'ouvriers et de travailleurs très pauvres, il sait ce que l'on ressens lorsqu'on est maltraité par plus fort ou plus puissant que toi. Là où de nombreuses personnes refuseraient de se battre par peur pour leur réputation, James ne recule pas. Peu importe les jeux de pouvoirs, les alliances et relations politiques de ses cibles. Il se moque de l'influence qu'elles ont, ou bien de leur position sociale. S'il doit tuer une cible, il n'hésitera pas. Car James ne rechigne pas devant la violence et considère que ceux qui oppriment les autres ne méritent pas de vivre et n'hésite pas à les tuer où à les abandonner à une mort certaines. La mort et la violence font partie de son quotidien depuis sa plus tendre enfance et il ne reculera devant rien, pas même celles-ci, pour accomplir son objectif qui est de débarrasser le monde des corrompus.
Physique
James est un homme de grande taille, à la carrure imposante et bien battit. Il a un physique assez imposant sans pour autant être excessivement musclé, mais son corps contraste avec son visage aux traits beaucoup plus doux. Ses yeux verts comme des émeraudes ressortent au milieu de ses longs cheveux roux. Il porte usuellement un trench-coat noir par dessus un simple pull de couleur sombre, parfois noir, parfois gris foncé. James est quelqu'un qui ne cultive pas le culte du corps, mais qui néanmoins attache beaucoup d'importance au fait qu'il doit être présentable envers les autres afin de garder son image de « petit bourgeois » qui lui est essentielle.
Histoire
James est né en 2022 à New York, dans le quartier irlandais de Woodlawn, dans le Bronx. Il n'a pas connu un enfance facile. Sa famille étant très pauvre, il a commencé à travailler dès l'âge de 5 ans avec sa mère, qui tenait un kiosque à journaux. Entre temps, le jeune garçon découvrit avec sa petite sœur qu'il avait un don : il parvenait à manipuler l'air. Dans les premiers temps, ce pouvoir l'effrayait car il ne le maîtrisait pas. Mais avec le temps, il finit par comprendre comment fonctionnait ce don.

C'était très léger mais il s'exerça régulièrement chaque jours dès lors qu'il l'avait découvert. Même s'il n'avait pas beaucoup de temps à y consacrer, il s'appliquait à respecter scrupuleusement l'emploi du temps que lui et sa sœur avaient mis au point, se débrouillant pour ne jamais dévoiler ce don aux parents de peurs qu'ils le lui interdisent de l'utiliser. Ainsi, seule sa sœur et lui étaient au courant des dons du jeune garçon.

Quand il eut 13 ans, il alla alors travailler avec son père dans la construction de bâtiments. Malgré la pénibilité des métiers qu'il faisait et son jeune âge, James était tout de même heureux car il aidait sa famille à ne pas sombrer. Cependant, un accident conduisit son père à la mort et ce fut alors le début des ennuis pour James, qui avait alors 16 ans et sa famille. Ce décès le marqua profondément, perdant sa figure paternelle et un membre de sa famille, James ne put non plus se morfondre sur sa perte, car il devait reprendre les rênes de la famille.

N'ayant plus qu'un maigre salaire pour faire vivre la famille, à savoir James, sa mère, sa petite sœur et ses quatre grand-parents, les ennuis financiers arrivèrent rapidement. Malgré toutes les tentatives désespérées de James pour enchaîner et cumuler les jobs un peu partout, il ne parvenait pas à réunir assez d'argent pour payer le loyer et les différentes factures. Bien qu'il fut toujours opposé à cette idée, James du se résigner à emprunter de l'argent à des groupes mafieux. Dans un premier temps, tout s'arrangea et la famille de James pouvait enfin vivre heureuse malgré la disparition du père. Mais rapidement, James découvrit le revers de la médaille : il devait rembourser près de trois fois la somme qu'il avait emprunté, ce qui était impossible pour lui.

Des hommes de mains débarquèrent donc chez lui pendant qu'il était absent, et d'autres à la boutique de sa mère. Ils firent un véritable carnage, tuant les grand-parents, violant puis tuant la sœur, et réservant le même sort à la mère. Quand James rentra chez lui ce soir là, il remarqua rapidement que quelque chose n'allait pas. La porte était entrouverte et la serrure forcée, et une odeur suintait dans l'appartement. Il avança alors la boule au ventre et découvrit les corps sans vie de sa sœur et de ses grands-parents. Il ne mit jamais les pieds dans la boutique de sa mère mais devina le sort qu'ils lui avaient réservé. le soir même, il finissait d'enterrer les corps dans son jardin, à l'abri des regards indiscrets.

Désespéré, il se rendit avec la rage au ventre là où était installé l'homme responsable et demanda à voir ce dernier. On le prit d'abord pour un enfant des rues, ce qui était le cas depuis alors quelques dizaines de minutes auparavant. Mais au vu de sa persévérance, on le laissa finalement entrer. Le jeune homme se rendit donc dans le restaurant tenu par le caïd, et comme dans tout bon polar qui se respecte, il s'assit à sa table, le fixant avec des yeux pleins de haine en lui ordonnant de lui livrer les hommes de mains qui avaient tué sa famille.

Dans un premier temps, le chef du gang éclata de rire, pensant lui aussi à une blague. Un gamin, oser lui tenir tête et lui donner des ordres dans son propre domaine ? Quel toupet. Mais le gamin en question n'avait plus rien à perdre. Les seuls membres de sa famille encore en vie vivaient en Irlande à au moins 5000km de là où ils étaient. Il n'avait plus rien à perdre donc. Et devant l'insistance, le chef fit venir les trois hommes responsables de la tragédie qui déchirait le cœur du garçon.

''Vous avez assassiné … Toute ma famille … Ma grand-mère, ma mère … même ma petite sœur … bande de …
- Tu parles des trois irlandaises ? La vieille est morte vite, une balle dans le crâne est c'était réglé. Ta mère s'est bien débattue, mais quand on a finit par la labourer chacun notre tour, elle a vite arrêté. Cette petite putain prenais son pied. Mais le plus fun c'était la petite … Encore vierge. Hein Terry, c'était bon de la voir hurler de douleur quand tu l'as dépucelé avant de te vider dedans et de leur mettre une balle dans le cœur à chacune ?''

Il y eut un long moment durant lequel seuls les rires des trois hommes et de leur patron venaient rompre le silence, alors que James était muet comme une tombe, fixant la nappe de la table devant lui, en serrant les poings.

''Tous ceux dans cette pièce, vous êtes tous morts.''

Avant même que les autres ne puissent répliquer, James hurla de rage, un cri qui n'avait rien d'humain, et balaya la salle d'un souffle de vent si puissant qu'il renversa tout, arrachant même le comptoir pourtant ancré dans le sol. Les hommes volèrent contre les murs, traversèrent les fenêtres. Certains étaient morts sous la violence du choc, d'autre se vidaient de leur sang par les coupures du verre des vitres. Le caïd était mort lui, il ne restait plus qu'un des trois hommes qui n'était pas trop amoché. James s'avança vers lui en ramassa un couteau, un revolver et un pied de chaise qui s'était brisé.

Il s'agenouilla près de l'homme et le regarda dans les yeux.

''Je vais te faire payer au centuple ce que toi et tes amis avaient fait subir à ma famille.''

Puis il défroqua l'homme, enfonça le pied de la chaise par le bout le plus fin dans son derrière d'un violent coup de pied, arrachant un premier hurlement de douleur à sa victime. Ensuite, il le mit totalement à nu, et avec le couteau, le délesta de sa virilité qu'il lui fourra dans le gosier, pour finalement l'attacher à l'encadrement de la porte d'entrée et de lui mettre une balle dans chaque genou et chaque coude. Puis, une fois sa vengeance accomplie, il s'en alla, retournant chez lui rassembler ses affaires et décida de quitter New York.

Il disparu de la surface de la planète pendant une année, une année où il usa de sa ruse et de son intelligence ainsi que sa débrouillardise pour se forger une nouvelle identité. Pendant cette année, personne n'entendit plus parler de lui à New York, l'enquête sur le massacre qu'il avait commis n'avait jamais pu aboutir car il avait tout bonnement disparu. C'est durant cette année, où il traversa les Etats-Unis, en auto-stop ou en dormant dans les trains en tant que passager clandestin, qu'il fit la rencontre d'une jeune demoiselle, Scydella Lyniel, qui était une jeune hackeuse en pleine démêlées avec la justice. James voyant en elle sa porte d'entrée vers une nouvelle vie, il l'aida à fuir la justice et grâce aux talents de sa nouvelle amie, ils parvinrent chacun à se créer une nouvelle vie, une nouvelle identité, et ils purent repartirent à zéro ensemble.

Il garda néanmoins son nom de O'Windhelm, mais s'inventa un passé qu'il parvint construire de toutes pièces grâce à quelques connaissance qu'il s'était faites et qui avaient les capacités pour cela. Il était à présent devenu James O'Windhelm, un jeune marchand d’œuvres d'art fortuné et marié à Scydella O'Windhelm. Grâce aux dons de piratage de sa compagne, il parvint à récupérer la direction d'une société de vente d'oeuvres d'art suite à une OPA menée par le couple.

Au bout de quelques années, James reçu une invitation pour exposer dans une galerie à New Kanton en Louisiane. Malgré ses réticences du fait de la quarantaine, il accepta, poussé par sa curiosité : pourquoi la ville était en quasi quarantaine ? Pourquoi alors le faire venir à New Kanton pour une simple exposition ? Dans son invitation, son hôte précisait qu'il faisait partie d'une organisation dont le but était de promouvoir l'art dans la ville qui souffrait d'un manque dans ce domaine. Et durant son séjour, il tomba sous le charme de la ville. Du moins c'est ce qu'il raconta dans les quelques magazines people qui parlaient de lui. La vraie raison étant qu'il menait une double vie, une vie de justicier et qu'il luttait contre le crime et la corruption. En voyant New Kanton, James avait trouvé là la parfait terrain de chasse pour sa croisade.

Il découvrit que la ville était au mains de l'organisation d'Eternal, une société qui traquait les Nobody, des êtres qui comme lui possédaient des dons surnaturels, et ce dans le but d'en faire des armes de guerre. Il découvrit aussi que la ville était le théâtre d'une mafia qui faisait dans divers marchés noirs. Son destin lui était tout tracé : il allait dispenser la justice dans cette ville.
IRL
† Pseudos usuels : Liam, Brian (Brianichou pour les intimes  :(a): )
† Âge : 22 ans
† Où avez vous connu le forum ? par moi-même (c'est mon 4e perso  :(a):  )
© code par Michiyo


Dernière édition par Hurricane le Lun 15 Juin - 16:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Fondatrice 2.0

Messages : 389
Crédits : 32

MessageSujet: Re: La justice n'a pas de loi   Mer 10 Juin - 22:55

Tu peux désormais reprendre ta fiche de présentation " Brianichou " au plaisir que ton personnage RP au plus vite.

Une question, pourquoi ton pseudo est Hurricane alors que sur ta fiche c'est James O'Windhelm ?

_____________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nobody.forumactif.org
Invité


Invité


MessageSujet: Re: La justice n'a pas de loi   Mer 10 Juin - 23:05

Bonjour et merci ! Depuis le temps, j'avais fini par presque oublier ce personnage ... Mon pseudo est Hurricane car c'est son nom de "justicier", celui qu'il utilise quand il se la joue à la Batman. Mais son vrai nom est James O'Windhelm. Connu de tous comme étant une sorte de Bruce Wayne irlandais.

J'ai choisi Hurricane pour pseudo car c'est néanmoins la facette qui dominera le RP de mon personnage. Voilà, sur ce je vais terminer ma fiche au plus vite
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 208
Crédits : 47
† Lieu de résidence : Fixon City
† Personnage sur l'avatar : Trafalgar law

MessageSujet: Re: La justice n'a pas de loi   Sam 13 Juin - 16:22

Salut salut Brianichou!!!

Ah comme je suis ravi d'être en charge de ta fiche héhéhé. 
Le personnage a beaucoup de potentiel et j'aime son côté un peu à la batman mais en bien plus... Sombre Bruce Wayne vit au pays de Candy en comparaison.

Néanmoins! (Ah oui je dois aussi être objectif)

Je déplore une histoire bien courte et qui laisse peu d'explications sur certains événements de la vie de ton perso, notamment sa fuite de New Yord et son année d'anonymat.
Voici les point que j'aimerais voir développer:

1: l'enfance de ton perso est très vague, qu'en est il du moment où il a découvert son don? A'il accepté aussi facilement, a t'il compris tout de suite les manifestations étrange ou est-ce que la peur la étreint avant? 
Est-ce que sa famille a été au courant? A t'il échappé a Eternal ou est il passé inaperçu de la société qui traquait déjà les jeune nobody?

2:Tu dit qu'il à du quitter New York suite au massacre de sa famille (d’ailleurs très sombre tout comme la mort de leurs bourreaux.) Mais comment à t'il fait? La police à du te rechercher non? A tu fuit? A tu trouver un alibi en béton? Pourquoi a t'i l attendu un an pour fuir alors qu'il aurait pu quitter le pays. 

3: Qui est cette hackeuse dont tu parle? Pourquoi n'en parle tu pas auparavant comme une connaissance même de façon superficielle? 

4: Pourquoi accepter l'invitation pour ce rendre à kanton en sachant qu'il n'en ressortira pas? Comment connait il la situation de la cité qui est fermé et dont tout ce qui sort est contrôler par Eternal? Comment ton hôte à t'il pu obtenir le précieux pass qui permet d'entrer? Ce doit forcement être un homme puissant pour cela.

Voilà, une fois ces petites questions éclairé je te validerais avec l'accord de la fonda ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité


MessageSujet: Re: La justice n'a pas de loi   Lun 15 Juin - 15:40

J'ai apporté quelques modifications à ma fiche, en espérant que ça suffise ;)
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 208
Crédits : 47
† Lieu de résidence : Fixon City
† Personnage sur l'avatar : Trafalgar law

MessageSujet: Re: La justice n'a pas de loi   Lun 15 Juin - 18:11

JE suis satisfait de ta fiche! J'attend que Nobo te vienne donner son avis, pour le moment tu à ma voix! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité


MessageSujet: Re: La justice n'a pas de loi   Lun 15 Juin - 22:37

Merci, j'ai hâte d'exercer ma justice sur le crime qui gangrène New Kanton
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Messages : 208
Crédits : 47
† Lieu de résidence : Fixon City
† Personnage sur l'avatar : Trafalgar law

MessageSujet: Re: La justice n'a pas de loi   Mar 16 Juin - 20:05

Reste loin de mon bar et tout ira bien petit gars héhé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Fondatrice 2.0

Messages : 389
Crédits : 32

MessageSujet: Re: La justice n'a pas de loi   Mer 8 Juil - 12:43




Tu es validé !

Le petit guide :

• N’oublie pas d'aller faire recenser ton avatar pour que personne ne te le pique.
• Ensuite d'aller faire une demande de logement pour que ton personnage soit installé. 
• Pense aussi à faire recenser ton occupation au sein de New Kanton City
• Nous avons aussi l'évolution des personnages, où tu pourras récapituler tes rps et l'évolution physique, mentale et voir de groupe un jour.
• Je te conseille de jeter un œil au bout de 100 crédits, un tas de chose t'attend qu'importe ton groupe ! La gestion des crédits
• Pense bien à remplir ton profil ! 
• Maintenant tu es autorisé à RP ! 
© code par Michiyo


_____________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nobody.forumactif.org
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La justice n'a pas de loi   

Revenir en haut Aller en bas
 

La justice n'a pas de loi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La justice de Raphael [Terminé]
» HAITI-Justice : Un Système Judiciaire Qui Pirouette.
» Les oubliés de la Justice haitienne...
» Haïti : La justice américaine émet un mandat international contre l’ex-président
» VOTE DE CENSURE POUR JEA !HAUTE COUR DE JUSTICE POUR RENE PREVAL !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Présentations :: Validées-