Partagez | 
 

 Comme un ange descendu du ciel ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 45
Crédits : 23
† Lieu de résidence : Aucun
† Emploi/ Situation : Vagabond
† Personnage sur l'avatar : Kenzo Tenma - Monster

Papiers
Don:
Statut: Civil / Vagabond
Implication: Neutre

MessageSujet: Comme un ange descendu du ciel ...   Jeu 6 Nov - 21:26

Cela faisait maintenant deux nuits qu'il dormait dehors, à la belle étoile. En temps normal, ça n'aurait pas été trop gênant, mais maintenant qu'il faisait froid et que l'hiver s'installait lentement mais surement, les nuits étaient de moins en moins réparatrices pour Brian. Néanmoins, il n'avait guère le choix puisqu'étant totalement dépourvu d'argent. Il lui était donc parfaitement impossible de s'offrir une nuit bien au chaud dans un lit douillet avec un bon repas. Cela dit, il ne s'en portait pas mieux, car toutes ces immondes bâtisses lui remémoraient beaucoup trop l'enfer dans lequel il avait passé dix ans de sa vie.

Brian allongea alors son sac de couchage miteux et prit place à l'intérieur, contemplant les étoiles d'un regard vide. Comme d'habitude, il ne ressentait rien, hormis une rage bouillonnante qui restait tapie au fond de lui, attendant le bon moment pour surgir. Il resta donc allongé au milieu des ordures, dont l'odeur suintante ne le dérangeait pas plus que sa propre odeur corporelle, lui qui ne prenait guère soin de son hygiène. À vrai dire, il n'avait plus vraiment d'intérêt pour sa propre existence, tout ce qui lui importait était de venger la mort d'Esther, après quoi il pourrait enfin se libérer de cette prison que les autres appelaient ''le monde''.

Mais alors qu'il regardait fixement le vide du ciel voilé de la nuit hivernale, il entendit un bruit. Ses longues années à errer dans les contrées sauvages aux alentours de New Kanton lui avaient permit d'acquérir de bons réflexes de survie, aussi il se redressa instantanément et empoigna son pistolet, qu'il braqua devant lui, le tout en une fraction de seconde. Il reste immobile un moment, puis un nouveau petit bruit se fit entendre. Brian se leva alors, et prudemment, avança.

Il déboucha alors devant la cathédrale St Luc, dans l'Historic District. Il détestait cette ville, il répugnait ses habitants et ses constructions, à la seule exception de la Cathédrale, qu'il trouvait majestueusement belle. Comme si elle représentait le dernier vestige d'une époque où le monde était en paix et coulait des jours bien plus heureux que ceux qu'il connaissait à présent. Restant sur ses gardes, il fit le tour de l'édifice, mais il ne semblait y avoir personne. Pourtant, il était persuadé d'avoir entendu des bruits. Peut-être s'agissait-il de rats ou quelque chose d’avoisinant, et qu'il s'était alarmé pour rien.

Mais en se retournant, il se retrouva presque nez à nez avec une jeune fille aux longs cheveux blancs très clairs. Elle était là à le fixer droit dans les yeux. Son regard semblait traduire une certaine anxiété, presque de la peur, comme si elle n'avait jamais vu d'autre personne depuis des années. De son côté, Brian gardait ce même regard vide, dénué de toute émotion. On aurait presque pu croire qu'il était un Testament, une de ces machines destinées à traquer les Nobodys pour les éliminer. Mais Brian était bel et bien un être de chair et de sang, à la seule différence que contrairement à un être humain, il n'était plus qu'une coquille vide.

Se rendant compte qu'il avait toujours son arme braquée devant lui. Il la baissait aussitôt, ayant conscience que cela contribuait à effrayer la jeune femme. Il rangea son arme dans son étuis, puis fit un pas vers la jeune fille. Il était conscient qu'elle avait peur de lui, et il y avait de quoi. Brian était un homme de grande taille, plutôt musclé, et son regard inexpressif le rendait pratiquement impossible à cerner. Ajoutez à cela que la jeune fille ne semblait guère habituée au contact humain, et il était alors très facile de l'effrayer. Néanmoins, Brian se refusait à la laisser toute seule dans un endroit pareil la nuit. Qui sait ce qui pouvait lui arriver ? Car malgré son imperturbabilité et le peu d'estime qu'il avait pour sa propre vie, il plaçait toujours celle des autres, à l'exception faite de ceux qu'il traquait, en grande estime, et considérait que chaque vie se valait.

Aussi il se faisait un devoir de sauver tous ceux qu'il croisait et qui étaient dans le besoin, refusant qu'ils puissent connaître un sort semblable au sien, voire pire. Il continua donc d'avancer lentement vers la jeune fille, qui ne semblait pas bouger et continuait à le fixer droit dans les yeux. Une fois arrivé à sa hauteur, il lui demanda d'une voix grave et monotone :

« Que fais-tu ici toute seule, jeune fille ? Ce n'est pas un endroit sur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 118
Crédits : 42
† Lieu de résidence : Eternal
† Emploi/ Situation : Gardienne de la cathédrale
† Personnage sur l'avatar : Kisara, Yu-gi-oh.

Papiers
Don: Morpho dragon
Statut: Gardienne de Saint-Luc
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Comme un ange descendu du ciel ...   Ven 7 Nov - 18:19

A New Kanton, l'hiver commençait à arriver... Un doux manteaux de froid et parfois de gel c'était bien installé dans la région. Asoka, la délicate demoiselle aux cheveux neiges regarder le monde d'un œil timide du haut des clochers de Saint-Luc... Depuis un certain temps, elle avait vu un homme, un sans-abri installé sur des piles d'ordures et de vieux cartons. La douce jeune femme était partagé entre son devoir moral et religieux et son obligation... Devait-elle aider cet homme dans le besoin ou bien obéir au prête et à se que son père avait veiller depuis plusieurs années.
Asoka finit par se décider sur un coup de tête, revêtant un long manteau blanc qui cacher sa robe. Doucement, elle sortit dehors, cherchant l'âme perdu dans le froid, malheureusement, la délicate demoiselle n'arriver pas à se repérer et se perdit rapidement, finissant par passer dans des allées envahit par les buissons, faisant du bruit sur son passage. Alors qu'elle semblait trouver le bout du chemin, un grand inconnu se dressa devant elle, avait-elle seulement reconnu  que l'homme qui avait l'arme pointer sur elle était celui qu'elle voulait recueilli au début ? Bien-sûr que non ! Asoka était une souris, le moindre bruit la faisait fuir dans sa cachette ! 
La nonne fuit aussi vite qu'elle le pu et voulu rentrer pour ne pas se faire apercevoir, par la porte arrière de la cathédrale. Malheureusement pour elle, l'édifice était grande, et elle se retrouva très vite face à face avec le sans-abris qu'elle reconnu.

L'inconnu ne sentait guerre bon, ses vêtements étaient sales et sa carrure était tous bonnement massive. De quoi impressionné une pauvre femme très peu sortit de son église. Pourtant, malgré le visage placide de l'homme, il semblait déceler dans la voix une certaine inquiétude pour Asoka.

« Que fais-tu ici toute seule, jeune fille ? Ce n'est pas un endroit sur. »

Asoka, fixait l'homme dans les yeux et joignait nerveusement ses mains. La jeune femme semblait avoir le traque, elle contrôlait son pouvoir qu'elle croyait maladie...
C'est au bout de quelques longues secondes que la lyse blanche décida de répondre d'une voix douce et timide.

" J'étais... Venu vous voir... Je ne voulais vous laisser dormir une nuit de plus dans le froid, alors... J'étais venu pour vous offrir l'hospitalité dans les chambres de la cathédrale. C'est... C'est gratuit, c'est de bon cœur. "

Timidement, elle continuait de regarder le sans-abris dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 45
Crédits : 23
† Lieu de résidence : Aucun
† Emploi/ Situation : Vagabond
† Personnage sur l'avatar : Kenzo Tenma - Monster

Papiers
Don:
Statut: Civil / Vagabond
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Comme un ange descendu du ciel ...   Sam 8 Nov - 22:41

Malgré toute sa froideur et son air placide, Brian ne put resté insensible à la bonté dont avait fait preuve la jeune fille. Il la fixa un moment, l'air surpris. Puis sur son visage se dessina un sourire, léger et discret, mais présent. En regardant cette fille, il revoyait Esther. Il voyait en elle la même bonté, la même générosité dont la vieille femme qui l'avait élevé avait preuve à son égard. Inconsciemment, son bras armé se baissa lentement, tendit que ses yeux s'écarquillaient lentement, comme s'il avait vu un fantôme. Puis une larme se mit à couler le long de sa joue, suivie bientôt par une multitude d'autres qui vinrent abreuvé une tristesse nouvelle dans le cœur de Brian. Cela faisait des années qu'il n'avait rien ressentit, mais là, sans qu'il ne comprenne pourquoi, une émotion, autre que la haine et la rage, avait resurgit de nulle part et pris le contrôle de son esprit.

Il sentit ses jambes trembler et faiblir, jusqu'au moment où elles ne purent plus le soutenir. Il tomba alors à genoux, en sanglots alors que le remord le dévorait, ainsi que la tristesse. Il se mit à répéter ''Esther'' en boucle, tout en sanglots, devant la jeune fille qui semblait complètement dépassée et déboussolée par la réaction de son interlocuteur.

Brian finit par se calmer, relevant des yeux humides sur la jeune fille, et esquissa un nouveau sourire, moins discret et plus franc cette fois ci. Il se releva et regarda son interlocutrice dans les yeux ; son regard ne paraissait plus dur, froid et détaché, mais plutôt compatissant, compréhensif et plein de gratitude, comme s'il avait changé du tout au tout, comme ça, en une fraction de seconde. Lui-même de se l'expliquait pas, peut-être était-ce simplement que cette fille lui rappelait Esther, la seule personne en ce bas monde qui l'avait aimé et protégé, jusqu'à ce qu'on vienne les séparer.

Il essuya d'un revers de la manche ses yeux d'où s'écoulaient encore quelques larmes, puis se contenta de dire d'une voix étranglée qu'il allait chercher ses affaires avant de rejoindre la jeune fille dans la cathédrale. Cette dernière sembla surprise du changement d'état de Brian, mais ce dernier revint bien vite vers elle avec l'ensemble de ses affaires. Ils pénétrèrent dans la cathédrale tous les deux, et elle le conduisit aux chambres dont elle lui avait parlé. Il déposa ses affaires sur un des lits et se retourna vers elle avec un regard bienveillant et empli de douceur.

« Au fait, je m'appelle Brian. Brian Frelser. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 118
Crédits : 42
† Lieu de résidence : Eternal
† Emploi/ Situation : Gardienne de la cathédrale
† Personnage sur l'avatar : Kisara, Yu-gi-oh.

Papiers
Don: Morpho dragon
Statut: Gardienne de Saint-Luc
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Comme un ange descendu du ciel ...   Dim 9 Nov - 16:24

La petite demoiselle essayait de surpasser sa crainte du monde extérieur pour pouvoir offrir l'hospitalité à cette âme perdue qui se mit à fondre en larmes devant elle. Était-ce des larmes de soulagement, de tristesse ? Asoka ne le savait pas et rester perplexe devant l'immense sans-abri. Son cœur se serrer de voir cette scène, la jeune femme posa sa petite main sur l'épaule de l'inconnu, voulant compatir à cette émotion. Bizarrement, elle semblait s'attacher à cet homme semblant avoir mener une vie difficile...

Les yeux humides, le sans domicile fixe se mit à sourire, d'un geste de manche, il essuya les rivières de larme s'étant dessiner sur ses joues en disant qu'il allait chercher ses affaires... Très vite, le gentil homme prit le peu de souvenirs qu'il avait emporté avec lui dans ses périples et rejoignit Asoka à la cathédrale où il se fit conduire par la délicate lyse blanche jusqu'à une modeste chambre de la bâtisse qui se situer au deuxième étage. Dedans, il y avait comme dans presque toute les chambres, un lit, une commode, un bureau, un petit placard, des plaques chauffante, un évier et un mur qui séparer cette pièce d'une petite salle de bain où se situer un lave-à-beau, une toilette ainsi qu'une petite douche assez ancienne.

Le grand sans-abri avait le regard changer, il avait perdu son regard neutre et sans émotion pour le troquer avec de la douceur et de la gratitude.

« Au fait, je m'appelle Brian. Brian Frelser. »

Dit-il de sa voix roque en regardant la jeune femme qui venait de fermer la porte de chambre derrière eux. Ne voulant laisser l'homme sans réponse, elle répondit.

" Moi s'est Asoka Sa-Rê, installe-toi, tu es ici chez toi mon fils. "

Un doux sourire s'installa sur le visage de la nonne qui avait pour habitude d'appeler les personnes ainsi à cause de ses années passées au sein de la bâtisse. Une idée lui venu, Brian devait surement avoir le ventre vide de ses journées d'érance dans la rue... Asoka prit alors dans le placard du chocolat en poudre et une brique de lait et le posa sur le bureau.

" Que diriez-vous d'un chocolat chaud Brian ? Ou de quelque chose à manger ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 45
Crédits : 23
† Lieu de résidence : Aucun
† Emploi/ Situation : Vagabond
† Personnage sur l'avatar : Kenzo Tenma - Monster

Papiers
Don:
Statut: Civil / Vagabond
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Comme un ange descendu du ciel ...   Dim 9 Nov - 21:49

« Que diriez-vous d'un chocolat chaud, Brian ? Ou de quelque chose à manger ? »

Il était en train de déposer ses affaires sur le bureau quand il entendit cette proposition. Il stoppa net son geste, retournant lentement son regard vers Asoka. Il ne savait vraiment pas quoi dire, ni quoi faire. Il n'était plus habitué à une telle bonté depuis la mort d'Esther. Cela faisait maintenant une quinzaine d'années qu'il devait faire face à la cruauté humaine, et sa vie depuis tout ce temps s'était résumée à une lutte constante pour rester en vie et ne pas craquer psychologiquement. Après une brève hésitation, il répondit finalement à la question.

« Je … euh, oui, volontiers. Je mangerais bien un petit quelque chose, en effet. Merci beaucoup. »

Sa voix, rauque et cassée par le fait qu'il n'avait pratiquement plus usé de ses cordes vocales depuis des lustres, mais elle laissait tout de même transparaître une certaine gêne. Il n'était plus habitué au contact humain, et il n'avait plus ressenti d'émotions depuis tout aussi longtemps, aussi le sentir resurgir en lui de façon aussi brutale et inattendue lui avait fait un choc. Néanmoins, il fit de son mieux pour conserver son calme et ne pas laisser paraître sa gêne. Tandis qu'Asoka était partie lui préparer un petit repas, il s'assit sur le lit et sorti la photo d'Esther qu'il avait gardé avec lui.

Il la contempla un long moment, quelques larmes coulant de nouveau sur ses joues, puis il sortit son arme et ses munitions qu'il déposa sur le lit. Puis il retrouva sa liste avec les portraits des hommes qu'il devait retrouver. Il se souvint alors du jour où il avait dessiné ses portraits, et se remémora alors les plus sombres périodes de sa vie. Il se rappela de la cruauté et l'absence d'humanité dont ses bourreaux avaient fait preuves en l'arrachant au seul être l'ayant jamais aimé. Il se rappela la maltraitance dont il fut la victime quand il était au service de ce chef mafieux, ou quand il a été vendu dans une maison close.

« L'heure de la vengeance sonnera pour vous tous … Bien assez tôt. » dit-il à haute voix, sans même se rendre compte qu'il venait de parler.

Il prit alors le pistolet 9mm dans ses mains et pointa le canon vers son visage, fixant ce dernier des yeux. Il resta ainsi immobile pendant de longues minutes, et ne se rendit pas compte qu'Asoka était revenu entre temps. Lorsqu'il la remarqua sur le pas de la porte, portant le plateau avec son repas et un air terrifié gravé sur son visage, il reposa le pistolet sur le lit et se leva pour lui expliquer, mais ne sut pas quoi dire.

« Je... euh... Ce n'est pas … pas ce que vous croyez... »


Il cherchait ses mots, mais rien ne lui venait à l'esprit. Il était embarrassé, aussi bien par ses émotions nouvelles que par la situation. Il se contenta de se rasseoir en rangeant son arme dans son sac, regardant alors Asoka l'air gêné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 118
Crédits : 42
† Lieu de résidence : Eternal
† Emploi/ Situation : Gardienne de la cathédrale
† Personnage sur l'avatar : Kisara, Yu-gi-oh.

Papiers
Don: Morpho dragon
Statut: Gardienne de Saint-Luc
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Comme un ange descendu du ciel ...   Mer 12 Nov - 0:26

« Je ... euh, oui, volontiers. Je mangerais bien un petit quelque chose, en effet. Merci beaucoup. »

Répondit Brian de sa voix abîmé. Avait-il attrapé froid ? Se demandait Asoka, naïvement en se disant qu'un bon petit repas lui ferait du bien. Lentement, la douce se retourna vers les plaques chauffantes et tourna le bouton du contact, pourtant aucune chaleur ne s'y dégager.

" Tiens, les plaques ne marchent pas... Je reviens dans un instant Brian ! "

Asoka sortit rapidement de la pièce et alla dans une autre chambre où elle fit chauffer deux chocolats au lait, pendant se l'abse de temps, elle décida de prendre quelque petit gâteau pour préparer un goûté avant de pouvoir lui donner plus. Une fois son joli plateau dressé, elle repartit dans la chambre de son sans-abri. La demoiselle ouvrit la lourde porte comme elle pût et s'aperçut avec stupeur que Brian avait mis un pistolet dans sa bouche, allait-il se tuer ?
Les mains accrochées sur le plateau, le visage imprégné par la peur de cette vision, Asoka se mit à luire comme une luciole. Ses yeux ainsi que sa peau dégagée une douce lumière plus ou moins intense selon ses piques d'anxiété. Cela était un fait indésirable de ses pouvoirs qu'elle n'arrivait pas à contrôler quand une grande émotion la parcourait.

Brian sembla réagir au vu du visage de la douce jeune femme, il posa le pistolet sur le lit pour la calmer. Mais rien n'y faisait, la nonne était choquer par ce qu'elle venait de voir et les explications du sans-abri étaient peu claire. L'homme se rassit en rangeant ses affaires, le regard rempli de gêne, voir même de honte. Asoka posa le plateau où elle put et prit rapidement le sac de celui-ci pour le repousser loin du lit afin de protéger sa nouvelle connaissance.
La belle prit les mains de Brian entre les siennes en le regardant, traduisant à travers les expressions de son visage toute l'inquiétude qu'elle avait à son égard. Elle n'était pas en colère, ni honteuse, juste inquiète pour lui... Se voulant douce, elle le serra un instant contre lui, dans le silence... Comme une mère voulant rassurer son enfant... Puis elle posa ses mains sur les épaules de son protégé en tentant de lui parler le plus calmement possible pour faire baisser l'effet secondaire de son pouvoir et aussi le calmer.

" Brian, j'ai eu si peur pour vous... Dieu soit loué que vous n'ayez pas poussé votre geste jusqu'à la mort ! "

Asoka pinça ses lèvres, ses sourcils formant une courbe qui montrer toujours autant son inquiétude. Elle ne voulait pas que quelque chose arrive à son nouvel ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 45
Crédits : 23
† Lieu de résidence : Aucun
† Emploi/ Situation : Vagabond
† Personnage sur l'avatar : Kenzo Tenma - Monster

Papiers
Don:
Statut: Civil / Vagabond
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Comme un ange descendu du ciel ...   Mer 12 Nov - 1:04

En revenant dans la chambre le plateau en mains, Asoka se figea à la vue de Brian pointant le canon de son arme dans sa bouche. Elle se mit alors à luire d'une lueur étrange. Dans un premier temps, Brian avait été surpris, puis avait tenté de la rassurer. Il ne comprenait pas d'où venait cette lueur, était une maladie ? Ou bien Asoka était-elle un être divin, un sorte d'ange gardien envoyé des cieux pour veiller sur lui ? Était-ce Esther qui lui avait envoyé un signe, un protecteur ? Il avait toutefois bien du mal à la rassurer, et cette dernière le serra dans ses bras avec tant de tendresse qu'il fut à nouveau complètement déboussolé.

Il ne comprenait pas ce qui lui arrivait, mais en présence de cette fille, Brian se sentait bien. Il était même prêt à dire qu'il se sentait heureux et aimé. Car c'était bien de l'amour, un amour maternel et sincère qui se dégageait d'Asoka. Un amour qu'il n'avait jamais vu ailleurs que chez une seule autre personne, qui se trouvait être Esther. Peut-être était-ce pour cela. Peut-être qu'Asoka était comme Esther ? Une personne vide de toute cruauté, de tout mal, incapable d'autre chose que de bonté, de générosité et de compassion. Une personne humaine, en somme. Et Brian n'en avait pas croisé beaucoup dans sa vie. Il n'en avait même jamais croisé depuis la mort d'Esther.

Mais alors que sa vie n'était depuis ce jour maudit de son existence douleur, tristesse et souffrance, voilà qu'il était à nouveau en compagnie d'une personne qui se souciait de lui, qui faisait passer ses intérêts avant ses propres envies, qui prenait soin de lui, qui lui témoignait de l'amour et de l'affection … Une personne qui lui faisait comprendre que sa vie n'était pas inutile, qu'elle n'était pas dénuée de sens et qui lui donnait un but à accomplir.

Tandis qu'Asoka posait ses mains sur ses épaules et lui parlait, Brian était comme perdu dans le vague. Il avait l'impression de flotter dans le vide, comme si son esprit était ailleurs. Il n'entendit même pas ce qu'elle lui dit, il se vit simplement flotter dans le vide, tandis qu'une voix résonnait dans sa tête. ''N'oublies pas, Brian, que malgré nos différences sociales, chaque vie est égale face à la mort. Ne laisse personne te faire croire que ton existence est misérable, inutile ou bien encore un fardeau à ce monde. Nous avons tous un rôle à jouer dans ce monde, et il n'appartient qu'à nous de le découvrir.''

Se remémorant les paroles d'Esther, Brian revint à lui et comprit quel était son rôle : il devait protéger Asoka des dangers extérieurs. Une si jeune fille, si pure, si douce et si innocente ne pourrait pas survivre seule dans ce monde froid et brutal. Lui avait traversé suffisamment d'épreuves pour y survivre, aussi comprenait-il son rôle. Il était de son devoir de protéger cet être descendu du ciel, cet ange de lumière. Il refusait de voir à nouveau un être aussi bon et pur être arraché à la vie, et de se retrouver alors seul avec le fardeau de l'échec et du remords.

Alors que la jeune fille se mordillait les lèvres, trahissant son inquiétude qu'elle dissimulait à peine, Brian se releva du lit, se redressant lentement devant la jeune fille, ce qui sembla la mettre quelque peu mal à l'aise vu la différence de taille entre les deux protagonistes : Brian mesurait en effet pas loin de deux mètres de haut, tandis qu'Asoka ne devait pas dépasser le mètre soixante dix. Néanmoins, il baissa les yeux et les plongea dans ceux de celle qui l'avait recueillit, puis s'agenouilla devant elle et la serra à son tour dans ses bras.

''Je vous conjure de me pardonner, Asoka. Je n'accordais pas d'importance à ma vie, mais je me trompais. Je suis navré de vous avoir causé une telle frayeur.''

Il avait la voix toujours aussi brisée, à l'image de son cœur et de son âme. Mais tout comme sa voix recouvrait un timbre de plus en plus normal, moins grinçant et enroué, il sentait son cœur et son âme se revigorer tandis que rejaillissaient en lui des émotions qu'il pensait avoir oublié depuis fort longtemps, et ce à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 118
Crédits : 42
† Lieu de résidence : Eternal
† Emploi/ Situation : Gardienne de la cathédrale
† Personnage sur l'avatar : Kisara, Yu-gi-oh.

Papiers
Don: Morpho dragon
Statut: Gardienne de Saint-Luc
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Comme un ange descendu du ciel ...   Mer 12 Nov - 22:52

Le sans-abri s'était désormais levé du lit, dévoilant son imposante carrure à la petite femme qu'était Asoka... Alors que celle-ci se sentait gênée par cet écart, l'homme qui lui faisait face s'agenouilla face à elle en la serrant fort dans ses bras. Lui disant par sa voix brisée par des années de misère qu'il conjurait la douce nonne à accepter ses excuses, se retrouvant même à avouer la gêne qu'il eût de lui avoir causé une si grande frayeur.

Face à ses aveux, la douce demoiselle l'enlaça quelques instants, passant avec amitié sa main gauche dans les cheveux de Brian pour le rassurer. Elle ne voulait pas le faire fuir et pouvait comprendre à quel point sa vie avait dû lui faire du mal pour arriver à de tels extrêmes. Se mettant à genoux comme son ami, elle lui prit les mains et lui dit de manière sincère.

" Comment pourrais-je vous en vouloir Brian, vous êtes fatigué, vous avez faim... Je me dois de m'occuper de vous, ici, vous ne manquerez de rien mon fils... "

Asoka rougit légèrement en gardant encore quelques instants les mains de son protégé dans les siennes. Brian semblait être perdu dans des flots d'émotion qu'Asoka ne savait décrire. Avec toute sa gentillesse, elle le releva et l'assit de nouveau sur le lit pour ramener le plateau goûté.

" Le chocolat est devenu un peu froid, si besoin, je le ferais réchauffer. Que diriez-vous que je vous tienne compagnie ce soir, vous mangerez un vrai dîné avec moi pour vous rassasier ? "

Dit la gentille petite dame avec innocence en posant le plateau juste à côté de Brian. Timidement, elle rajouta en joignant ses mains entre elles.

" Si besoins, hum... Il y a du linge propre à votre disposition, le temps que vos vêtements soit laver. "

Asoka voyait bien que l'homme se négliger, pourtant, elle ne portait pas jugement de la saleté qu'il avait sur la peau et des diverses odeurs qu'il dégageait. Elle souhaitait juste que son protégé soit le plus à l'aise possible le temps de son repos à Saint-Luc...
La délicate lyse s'arrêta progressivement de luire pour retrouver une teinte humaine que se soit dans les yeux que sur la peau, signe qu'elle s'était apaisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 45
Crédits : 23
† Lieu de résidence : Aucun
† Emploi/ Situation : Vagabond
† Personnage sur l'avatar : Kenzo Tenma - Monster

Papiers
Don:
Statut: Civil / Vagabond
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Comme un ange descendu du ciel ...   Mer 12 Nov - 23:37

Peu à peu, Asoka se calma, son inquiétude s'effaça lentement de son visage et son étrange luisance s'atténua, ramenant sa peau à une teinte normale. Brian se releva et s'assit alors sur le lit. La jeune fille lui fit remarquer que les chocolats étaient sans doute devenus froids, mais peu lui importait. Il n'avait pas eu droit à un vrai repas depuis trop longtemps pour se préoccuper de si petits détails. Elle lui proposa ensuite de prendre le dîner avec lui, ce qui lui apportait du réconfort, il devait le reconnaître.

''Ne vous en faites pas, ce n'est pas grave s'il n'est pas chaud. Et ce serait un plaisir que de partager ce repas avec vous... Vous êtes la première personne à qui je parle depuis près de quatorze ans.''

Il s'installa alors à la petite table, conviant Asoka à le rejoindre. Il attendit que cette dernière le rejoigne à table, puis ils mangèrent en discutant. Malgré son mutisme assez prononcé, Brian faisait de gros efforts pour entretenir un semblant de conversation, mais il laissa bien transparaître qu'il était mal à l'aise. Le repas se déroulait néanmoins sans trop de soucis. Brian posa des questions sur Asoka, se préparant à répondre aux questions qu'elle lui poserait éventuellement en retour. Il prit soin à ne pas lui révéler tous les détails de sa vie, de peur de la choquer. Il en avait déjà assez fait dans ce domaine pour la soirée, inutile de la traumatiser davantage avec les détails répugnant de son enfance.

Une fois le repas fini, Brian demanda poliment à son hôte de le laisser seul, pour qu'il puisse se décrasser. Même s'il n'accordait guère d'importance à son hygiène comme à sa vie, il ne voulait pas importuner la jeune fille aux cheveux de platine avec ses émanations répugnantes. Aussi, lorsque cette dernière eut quitté la pièce, il alla voir dans l'armoire et prit quelques vêtements, à savoir un chemise blanche, ainsi qu'un pantalon marron et une veste à la couleur assortie à ce dernier. Puis il prit la direction de la salle de bains. Elle n'était pas bien grande, mais au moins pourrait-il se décrasser et avoir l'air convenable.

Il dut s'y reprendre à quatre fois pour retirer toute la saleté qu'il avait sur lui, et deux lavage supplémentaires furent nécessaire pour faire disparaître la répugnante odeur d'égout qu'il dégageait. Mais il finit par atteindre son objectif et une fois sorti de la salle de bain et séché, il alla s'allonger dans le lit. Le matelas était un peu rude, mais comparé aux lieux dans lesquels il avait prit l'habitude de dormir, Brian se sentit comme allongé sur un nuage, si bien qu'il ne lui fallut pas longtemps pour fermer les yeux.

Mais son repose ne fut pas des plus tranquilles. En effet, à peine avait-il sombré dans la douce étreinte de Morphée qu'il se réveilla dans une ruelle, entouré par cinq hommes, aux côtés d'une vieille femme. Cette dernière tenait une canne devant elle et menaçait les cinq personnages, dont les visages étaient pour l'instant remplacés par une tâche noire. Ces derniers riaient à chacune des menaces de la vieille femme, jusqu'à ce que l'un d'entre eux décide de couper cour au spectacle. Il sortit un revolver et le pointa en direction de la vieille femme, puis pressa la détente. La détonation déchira les tympans de Brian, et tandis qu'Esther s'effondrait au sol, une gerbe de son sang vint éclabousser Brian de rouge, dessinant en travers de son visage comme une large cicatrice, une plaie ouverte qui partait de sa tempe gauche pour aller jusqu'au coin droit de ses lèvres.

C'est à ce moment là qu'il se réveilla en sursaut, hurlant à pleins poumons le prénom d'Esther, avant de réaliser que c'était ce même cauchemar qui était revenu le hanter, comme chaque nuit depuis quatorze ans. Il était en sueur, et sentant alors la haine bouillir en lui. Il revoyait un par un les visage de ses bourreaux, et se rappela qu'il était avant tout à New Kanton pour les retrouver … et les punir.

Brian se mit assis au bord de son lit et regarda par la fenêtre : il faisait déjà jour. Il avait passé une nuit entière à cauchemarder, et pourtant il avait l'impression de n'avoir fermé l’œil que quelques minutes. Il se passe les mains sur le visage, se demandant combien de temps encore il allait devoir souffrir avant de pouvoir se libérer de la douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 118
Crédits : 42
† Lieu de résidence : Eternal
† Emploi/ Situation : Gardienne de la cathédrale
† Personnage sur l'avatar : Kisara, Yu-gi-oh.

Papiers
Don: Morpho dragon
Statut: Gardienne de Saint-Luc
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Comme un ange descendu du ciel ...   Jeu 13 Nov - 0:26

Après une soirée passée ensemble, Asoka repartit dans sa cachette où une nuit agitée l'attendait. Le souffle haletant, la jeune femme semblait être prit dans un rêve semblant la bouleversée...

Tout était noir, seul des lueurs brillaient, comme des fantômes passant à côté d'elle sans la remarquer. Une mère qu'elle n'avait pas connue, les prêtres de l'église, Isaac... Tous l'éviter alors qu'elle semblait les retenir.
Le son de ses plaintes raisonnées dans sa tête...

" Pa... Papa, où es-tu...? J'ai si peur... "

Gémissait-elle dans son sommeil, ses mains serrant les draps... Elle continuait de rêver, voyant la dernière image de son père... Celle d'un homme fatigué, amaigri, ignorant les pleures de son enfant alors qu'un membre de la paroisse n'avait guère de bons traitements...

" Ne me laisse pas, PITIE !! "

Cria Asoka en se redressant. La jeune femme était essoufflée, la peau de son bras droit avait prit une apparence métallique, un métal s'approchant à la rareté du Platine... La douce demoiselle avait souvent ce genre de transformation après des sommeils agités. Cela ne se voyait pas, mais cette petite demoiselle était quelqu'un de torturer, mais pas assez valorisé pour se l'avouer elle-même...

Doucement, la belle se releva de son lit, sa longue chemise d'homme débraillé se collant à la peau de son corps tremper par la sueur de son sommeil. Après s'être lavé et avoir mis son habituelle robe blanche lui donnant presque une allure fantomatique, elle sortit discrètement par la porte de sa chambre secrète et continua de marcher dans l'étage interdit pour nettoyer l'orgue. Pendant sa route, elle entendu un cri, un cri roque et abîmé qui appeler une femme. 

*Hein ? Qu'est-ce que c'est...? Ne serais-ce pas la voix de Brian ?! *

Se dit Asoka avant de courir jusqu'aux escaliers du personnelle d'église pour rejoindre la chambre de Brian pour s'assurer qu'il ne lui soit rien arrivé. Devant la grosse porte en bois, elle toqua à la porte sans réfléchir que sa présence ici lui était interdit en plein jours. 

" Brian, ça va ?! "

S'exclama la gentille jeune femme d'une voix très inquiète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 45
Crédits : 23
† Lieu de résidence : Aucun
† Emploi/ Situation : Vagabond
† Personnage sur l'avatar : Kenzo Tenma - Monster

Papiers
Don:
Statut: Civil / Vagabond
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Comme un ange descendu du ciel ...   Lun 17 Nov - 17:19

Brian avait froid et transpirait tandis qu'une douleur lui burinait le crâne. Il n'avait plus fait de cauchemars aussi violent depuis un moment déjà, et il se demandait pourquoi maintenant, alors que les dernières années s'était déroulées sans trop de soucis de ce côté là. Il était toujours assis au bord de son lit, le visage dans les mains et le coeur palpitant si vite qu'il donnait l'impression qu'il allait exploser à tout moment. Il tenta de se calmer, mais en vain. La rage qui brûlait en lui était trop intense pour qu'il parvienne à l'apaiser aussi facilement.

C'est alors qu'il entendit des bruits de pas précipités dans les étages supérieurs et soudain, la porte s'ouvrit avec fracas tandis que le léger nuage de poussière laissait apparaître le visage presque terrifié d'Asoka. Elle lui demanda s'il allait bien, et se rendit alors compte qu'il s'était en effet réveillé en hurlant. Cela dit, il n'avait pas imaginé avoir hurlé si fort que cela, mais il fallait bien dire que dans une cathédrale, aussi vide et vaste que celle-ci, l'écho était assez conséquent.

Il se leva et s'approcha de l'Asoka paniqué qu'il avait en face de lui pour poser ses mains bourrues sur ses épaules et la réconforter.

"Tout va bien, Asoka, ce n'était qu'un mauvais rêve. Ce sont des choses qui arrivent. Je vais beaucoup mieux maintenant."

Il la prit alors dans ses bras, réalisant qu'en la présence de la jeune fille, sa rage s'atténuait et disparaissait aussi vite qu'elle était apparue. C'était donc cela … C'était Asoka qui lui rendait ses sentiments, ses émotions, autrement dit son humanité. Sans doute était-ce due à son innocence, cet air toujours si chaleureux et plein de joie de vivre. Alors qu'il la serrait contre lui, il remarqua l'état étrange du bras de la demoiselle et l'observa un instant avant de reporter son attention sur les yeux de la jeune fille.

"Asoka, tout va bien … Ton bras, que lui est-il arrivé ?"

C'était au tour de Brian de s'inquiéter. Il n'avait jamais vu une telle chose auparavant, aussi envisageait-il toutes les possibilités quant aux effets que cette étrange manifestation pourrait avoir sur la santé d'Asoka. Il se refusait de la voir mourir, car il s'était fixé, inconsciemment, le devoir de la protéger. Elle lui rappelait tant Esther … Une personne généreuse, emplie de bonté et de compassion. Une personne bien plus précieuse que toutes les richesse de ce bas monde. Il ne survivrait pas à une seconde perte de ce genre, sans parler du fait qu'assola avait un effet clairement positif sur lui.


Il invita la jeune femme à s'asseoir sur le lit à côté de lui et lui prit les mains, toujours aussi inquiet, et presque paniqué. Il planta son regard dans celui de la jeune fille, attendant avec fébrilité sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 118
Crédits : 42
† Lieu de résidence : Eternal
† Emploi/ Situation : Gardienne de la cathédrale
† Personnage sur l'avatar : Kisara, Yu-gi-oh.

Papiers
Don: Morpho dragon
Statut: Gardienne de Saint-Luc
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Comme un ange descendu du ciel ...   Mer 19 Nov - 22:42

Asoka avait le souffle haletant, les yeux remplis de terreur d'avoir entendu un tel cri d'effroi à travers la bâtisse. Le grand homme s'empressa d'aller voir la délicate lyse en lui posant ses mains robustes sur les épaules, lui assurant que tout aller mieux, qu'il n'y avait rien d'important. La nonne se fit alors enlacer avec douceur, pourtant son stress était encore présent et son cœur se serrer dans sa poitrine. Serait-ce ça " maladie " qui se propagerait ? Son bras n'avait pas réussi à reprendre une forme normale, le mystérieux métal s'était même étendu jusqu'au bas de son cou sans qu'elle ne l'eût remarqué.

"Asoka, tout va bien ... Ton bras, que lui est-il arrivé ?"

Doucement, son regard se posa sur son bras tendis qu'elle se laissa accompagner au lit pour s'asseoir un instant. Asoka soupira comme de fatigue, prenant un teint plus laiteux qu'elle ne l'avait déjà. Son don lui pompé considérablement son énergie. Timidement, elle croisa le regard de Brian, ses yeux ayant prient à nouveau une couleur céleste.

" Je... Je vais bien mon fils... Hmmm... J'ai juste une grave maladie... Mais je vais guérir, mon papa cherche un traitement pour moi. C'est pour ça que je reste caché à l'église, personne ne doit voir où savoir ça, vous comprenez ? "

Lentement, Asoka joignait ses mains entre elles, attendant que cela se calme pour récupéré un peu sur ça fatigue passagère. Elle baissait les yeux, craignant une réaction de peur de son protégé. Sa peau se mit à luire de nouveau et de manière douce. On pouvait confondre la silhouette d'Asoka avec celle d'une innocente enfant, triste de faire subir au proche ses tracas quotidiens.

" Si vous ne voulais plus m'adresser la parole... Je comprendrais. En tout cas, cette soirée passée ensemble, c'était super chouette et je ne l'oublierais jamais... Merci. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 45
Crédits : 23
† Lieu de résidence : Aucun
† Emploi/ Situation : Vagabond
† Personnage sur l'avatar : Kenzo Tenma - Monster

Papiers
Don:
Statut: Civil / Vagabond
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Comme un ange descendu du ciel ...   Mer 19 Nov - 23:21

Asoka semblait faible. Ses mouvements étaient fébriles, et quand elle expliqua à Brian que l'étrangeté de l'état de son bras était la résultante d'une maladie, cela confirma ses craintes et en amena d'autres. Quelle type de maladie était-ce ? Pouvait-on la guérir ? Selon les dire de la jeune fille, son père travaillait sur un remède pour l'en débarrasser, mais à voir son état, il se demandait si cette chose n'allait pas tout simplement la tuer avant qu'on ne puisse l'en guérir.

Les yeux d'Asoka avaient une teinte pâle, et sa peau se remit à luire, mais de façon beaucoup plus douce que la veille. Elle semblait si faible … Sa voix était emprunte d'un ton épuisé, comme si elle n'avait pas dormi depuis des jours. Inquiet, Brian la prit dans ses bras, tandis qu'elle baissait les yeux, détournant leurs regards l'un de l'autre, comme si elle avait honte, ou peur de la réaction de Brian. Mais contrairement à ce qu'elle semblait attendre, Brian la prit contre lui, posa la tête d'Asoka contre sa poitrine, et caressa sa belle chevelure blanche avec douceur. Alors que cette dernière craignait que Brian ne la rejette, ce dernier venait sans doute de balayer les craintes de la jeune fille.

« Ne plus t'adresser la parole ? Tu n'as même pas idée de l'importance que tu as déjà dans ma vie Asoka. »

Il continuait de la caresser tendrement, comme l'aurait fait un père avec sa fille. Il ne se serait jamais vu dans un tel rôle, mais au vu de la situation d'Asoka, son père n'avait pas du être très présent pour elle. Bien sur, il ne porterait aucun jugement sur cet état de fait, car il n'était pas la meilleure personne pour cela, et le fait que son père recherche un remède contre sa maladie était tout de même une preuve qu'il aimait sa vie. Il avait simplement du mal à associer les deux, comme Brian avait du mal avec les relations sociales en temps normal, ou bien il y avait autre chose qui l'empêchait de voir sa fille plus souvent. Maintenant qu'il y pensait, Asoka avait bien dit qu'il ne devait révéler à personne l'existence de sa pathologie. Un tel secret indiquait sans doute qu'il y avait anguille sous roche. Mais il s'arracha à ses réflexions.

« Depuis bientôt quinze ans, personne ne m'a jamais témoigné autant de générosité et d'affection que tu l'as fait en l'espace d'une soirée. Je t'aime Asoka, comme un père aime sa fille. Comme toi père doit t'aimer. Jamais je ne révelerai l'existence de ta maladie, et jamais je ne permettrai que l'on te fasse du mal. Tu es la seule personne que j'ai rencontré ayant du respect pour la vie des autres. Je serai toujours là pour toi. Toujours »

Il serra alors Asoka dans ses bras, ne retenant pas ses larmes. Elle était décidément sa rédemption, son seul moyen d'apaiser ses maux et sa douleur une bonne fois pour toute. La seule chance qu'il ait de retrouver une vie normale. Et surtout, la seule chance qu'il ait d'être aimé. Peu lui importait d'aimer amoureusement une femme et de faire des enfants … Brian n'avait pas besoin de ça. Il avait juste besoin d'être entouré de gens qu'il pouvait rendre heureux, car c'était la source de son bonheur, et Asoka en était devenu la pierre angulaire. Elle était à présent son trésor, la personne la plus importante à ses yeux. Dépourvue et sans défense dans un monde brutal et cruel …

Comme un ange tombé du ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 118
Crédits : 42
† Lieu de résidence : Eternal
† Emploi/ Situation : Gardienne de la cathédrale
† Personnage sur l'avatar : Kisara, Yu-gi-oh.

Papiers
Don: Morpho dragon
Statut: Gardienne de Saint-Luc
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Comme un ange descendu du ciel ...   Jeu 20 Nov - 22:09

Contre toute attente de la part d'Asoka, le grand sans-abri la prit dans ses bras avec énormément de douceur en lui expliquant à quel point il tenait à elle. Doucement, alors qu'il expliquait son attachement et son amour paternel pour elle, il lui caressa les cheveux. La lyse blanche se mit à rougir, ne sachant pas comment réagir. Jamais un homme ne lui avait dit des choses pareilles, avec une telle douceur, et elle n'avait pas reçu de câlin depuis trop longtemps pour une pauvre et délicate jeune femme.

Cela était agréable, les caresses dans les cheveux, la sensation d'être protéger de la sorte et par un homme qui plus est. Elle n'avait eu aucun acte aussi tendre depuis très longtemps, voir depuis toujours. Doucement, le bras métamorphoser de la lyse redevenue normal, sa peau reprit la chaleur et la douceur humaine qui lui était naturelle. Sa main glissa alors dans la masse chevelue de Brian, une larme coulait le long de sa joue pâle. D'une voix déchirée par l'émotion qu'elle contenait tant bien que mal, elle lui glissa au creux de l'oreille.

" Merci... Merci Brian "

Asoka luit d'une lumière célèste et douce, comme-ci cette lueur se voulait apaisante et protectrice. Lentement, la jeune femme se détacha en séchant sa larme du revers de la manche, elle apparut comme quelqu'un de timide, elle avait les pommettes rouges et se faisait petite souris. Elle ne se souvenait pas de l'affection, sauf de celui de père Joy's, toujours partit en escapade au delà de la cathédrale.

Timidement, elle se mit sur la pointe des pieds en posant ses mains sur chacune des joues de Brian, pour essuyer ses larmes, mais aussi pour déposer une douce caresse qui se voulait rassurante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 45
Crédits : 23
† Lieu de résidence : Aucun
† Emploi/ Situation : Vagabond
† Personnage sur l'avatar : Kenzo Tenma - Monster

Papiers
Don:
Statut: Civil / Vagabond
Implication: Neutre

MessageSujet: Re: Comme un ange descendu du ciel ...   Jeu 20 Nov - 22:42

Asoka semblait allait beaucoup mieux, les mots réconfortant de Brian avaient eu l'effet escompté. Mieux encore, cette dernière, en plus de reprendre un teint et une température corporelle normaux, versa comme son protecteur une larme qui scintilla le long de sa joue, tendit qu'elle luisait d'une douce et chaleureuse lumière, comme pour témoigner sa gratitude à l'homme qui venait de lui témoigner tout l'amour qu'un père aurait pu témoigné à sa fille.

Elle passa ses mains dans les cheveux de Brian, encore crasseux malgré les innombrables lavages qu'ils avaient subit la veille, puis approcha ses lèvres de l'oreille du vagabond et lui murmura simplement « Merci » d'une voix douce. Le souffle de sa respiration vint alors caresser le cou de Brian, ce qui lui procura un sentiment de réconfort et de bien-être comme il n'en avait jamais connu auparavant, même du temps d'Esther.

Brian était toujours immobile, ses yeux plongés dans ceux d'Asoka, qui se mit alors sur la pointe des pieds pour pouvoir poser ses mains sur les joues de son ami et essuyer les larmes qui y coulaient tout en lui offrant une caresse douce et attendrie. Brian prit alors délicatement les mains de la jeune femme dans les siennes et les retira de ses joues pour les poser sur les cuisses de cette dernière.

« Asoka, je te remercie infiniment pour ton hospitalité, mais je vais devoir m'absenter pour un temps. J'ai …. j'ai des choses à faire à New Kanton. Je ferai au plus vite, je te le promet. Et je reviendrai une fois que j'aurai réglé ces quelques affaires qui attendent depuis trop longtemps. Tout ira bien, je ne serai pas long, d'accord ? »

Il prit alors la jeune fille dans ses bras une nouvelle fois et lui offrit une nouvelle étreinte tendre, puis déposa un baiser doux et affectueux sur le front d'Asoka avant de préparer son sac. Il prit soin de dissimuler le fait que son arme s'y trouvait à Asoka, pour ne pas l'inquiéter inutilement ; elle n'était là qu'en terme de dissuasion. Il n'avait pas l'intention d'exercer la justice de sa vengeance aujourd'hui, il devait simplement récolter des renseignements sur ces cibles pour élaborer une tactique d'approche afin de tous les éliminer un par un sans se faire prendre. Ce qui ne serait sans doute pas une chose facile puisque ses cibles étaient plutôt bien placées dans la hiérarchie de la mafia locale.

Il marcha jusqu'au pas de la porte de sa chambre, puis se retourna une dernière fois, adressant un sourire bienveillant à Asoka pour la rassurer une dernière fois avant de prendre l'escalier et de passer la lourde et grande porte de bois massif de la Cathédrâle. Il passa une bonne partie de la matinée à tenter de rassembler tout ce qu'il aurait pu trouver sur ces cibles, mais ses recherches ne furent pas très fructueuses. Aussi décida-t-il d'abandonner les recherches pour la journée et de retourner à la Cathédrale voir Asoka. Peut-être aurait-elle besoin d'un peu d'aide pour l'entretien de l'intérieur de l'édifice.

Il passa alors la grande porte de bois et se dirigea vers les étages supérieurs, impatient de retrouver la petite Asoka pour qui il avait tant d'affection, et qui lui avait rappelé qu'au fond de lui sommeillaient encore des émotions et des sentiments qu'il pensait avoir perdu à jamais. Cette jeune femme était arrivée de manière si fortuite et inattendue dans sa vie ... Et comme il l'avait déjà compris, l'innocence et la bonté d'Asoka en faisait la plus belle chose qu'il lui avait été donné de voir en ce bas monde, et il devrait la protéger contre toute menace, car elle demeurait si fragile ...

Comme un ange tombé du ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Comme un ange descendu du ciel ...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Comme un ange descendu du ciel ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un ange descendu du ciel ❧
» Un ange tombé du ciel
» Un ange tombé du ciel ? Soft Fury présentation
» L'ange est descendu sur terre - Myst Ceres [Terminée]
» Comme un ange tombé des cieux [PV Bell]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Cathédrale Saint Luc-