Partagez | 
 

 Un accord est-il possible ? [Akkiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 554
Crédits : 253
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Un accord est-il possible ? [Akkiko]   Sam 14 Jan - 17:40

Comme convenu, Mischa s’était rendue au café français en face du musée de l’historic district le lendemain de sa rencontre avec Nataku. Toujours aussi prudente, elle avait bien évidemment prévenu toutes ses troupes de ce qu’elle comptait faire et avait désigné un éventuel successeur au cas où les choses déraperaient. Elle avait interdit quiconque d’intervenir lors de sa rencontre au café par contre elle n’empêchait pas ses alliés d’être prêts à la secourir si les choses tournaient mal. Ses hommes étaient donc certainement dans les parages, prêts à intervenir en cas de pépin bien que la rouquine n’avait vu aucun des siens en scrutant les alentours.

Il était dix-huit heures cinquante et Mischa était assise à une table de deux personnes. Pour le rendez-vous elle avait choisi une tenue adaptée : un débardeur noir, un jean en élasthanne, des bottes plates et un impair noir doublé avec des poches intérieures. Elle avait une arme à feu sur elle, ainsi qu’un couteau et une grenade au cas où.

Elle savourait tranquillement le chocolat chaud qu’elle avait commandé. Peut-être était-il drogué ? Quand on était aussi recherché que Mischa, on gardait toujours sur soi de quoi effectuer des petits tests discrets de toxicité des liquides. Elle était donc certaine que son chocolat ne contenait ni poison, ni somnifère ou autres paralysants.

La rouquine se demanda à quoi ressemblaient les « compagnons » de Nataku. Tout ce qui était à espérer c’est que cette rencontre finirait par une future alliance et qu’elle n’avait donc pas perdu son temps avec cet homme. Chaque minute était essentielle en tant de guerre alors si elle pouvait éviter de perdre du temps là où elle aurait pu mener une action contre Eternal, elle aurait autant préféré. La jeune femme se demandait si les gérants du café étaient des alliés de Nataku ou s’il avait voulu l’amener là dans un premier temps avant de la conduire dans leur réelle planque. Elle penchait pour la seconde option. Ils ne se seraient pas montrés aussi ouvertement, si ? Remarque, parfois les plans les plus grossiers étaient ceux qui passaient le mieux. Car on se disait toujours : non ce serait irraisonné d’agir e la sorte.

En tout cas ce Nataku semblait être une personne on ne peut plus intelligente. Elle devait rester sur ses gardes tout en espérant le meilleur de sa part. Mais elle ne savait pourquoi, une espèce d’appréhension persistait en elle. Peut-être devenait-elle trop méfiante à force de croiser des personnes détestables ?

_____________________________

Je possède 3 grenades cryogéniques uniques :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 49
Crédits : 59

MessageSujet: Re: Un accord est-il possible ? [Akkiko]   Dim 15 Jan - 12:44

J'avais eu le temps de faire mon rapport auprès des miens après la rencontre avec mademoiselle Jones, et ma demande à son sujet avait été accepté. Je me permis donc de la rejoindre le lendemain avec une tenue typique des gens du quartier, un style assez européen tout en chemise, pantalon droit et chapeaux ornés de petites touches personnelles. 

La soirée commençant à rendre l'air frais, je me hâtais d'aller m'asseoir près de la jeune femme qui m'attendais à une table sous l'enseigne du bar qui avait eu la drôle d'idée de se nommer "le louvre". Amusant. Amusant aussi les quelques personnes que j'avais repérées durant mon approche, tous avec ce faux air détendu et occupé qui avaient d'étrange manie. Un sac tenu assez fermement par une jeune femme qui regardait une vitrine, un homme qui se tenait systématiquement de façon à cacher son flanc gauche...

Je souriais à mademoiselle Jones en posant de quoi payer un soda sur la table lors du passage du serveur.

"Je suis heureux de voir que vous avez accepté de venir, mademoiselle Jones. Je dois faire assez vite pour des raisons logistique, j'irais donc à l'essentiel. Je dispose d'un local sous les combles du musée, y travaillant officiellement depuis peu huhu. Je suis connu sous le nom d'Otohiko Akuda sur place. . Je lui ai fait croire que je vous avais invité à un rendez romantique huhu." Je lui expliquais amuser avant de lui proposer de nous mettre en route.

Le musé étant en face, ce fut assez rapide, traversant la place décorée de plusieurs statues de bronze et de fontaines d'allure romaine antique, représentant dieux et déesses aux plastiques parfaites et dans des scènes relaxantes comme assises prêts d'un point d'eau ou autre.

Une fois dans le musée, je guidais la jeune femme à travers une entrée de service passant devant le fameux collègue qui nous fit un clin d'oeil complice avant de nous laisser passer. Les galeries du musée étaient en rénovations dans la zone que nous traversions laissant une ambiance d'abandon étrange alors que le son de nos pas étaient le seul son captable. 

Nous sommes arrivés dans un local en montant plusieurs volés d'escalier, je ralentis le pas pour ne pas perdre mon invitée qui semblait avoir un petit de mal à suivre ma cadence de marche. Le local contenait plusieurs caisses contenantes des œuvres dans de la paille, des tableaux enrouler avec soins et dans la petite pièce carré, en son centre, un cercle de métal lumineux était posé au sol.

Alors que je verrouillais la porte derrière nous et que nous approchions du cercle... Il s'illuminait plus intensément et une silhouette féminine apparaitre de manière holographique devant nous deux.

Une femme, aux longs cheveux noirs, les yeux rouges et portant une robe ébène où sur les boutons de manchette, on voyait des emblèmes représentant une queue de scorpions dans un triangle rouge.
La femme prit une voix douce en se présentant avec un regard maternel vers Mischa.

"Bonsoir, mademoiselle Jones... Mon enfant m'a parlé de vous. Il pense que nous pouvons nous aider mutuellement dans la crise que traverse notre monde... Dites-moi ce que vous souhaitez savoir sur nous, je vous révélerais ce que je peux."

La femme dégageait comme une aura de bienveillance malgré son apparence étrange et son teint pâle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 554
Crédits : 253
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Un accord est-il possible ? [Akkiko]   Ven 27 Jan - 21:09

Son possible futur associé arriva à l'heure et prit un soda avant de lui fzire comprendre qu'ils n'avaient pas beaucoup de temps devant eux. La rouquine afficha un sourire satisfait : elle non plus n'avait pas envie de perdre son temps. Il lui dit tenir un local dans les combles du musée. Ce n'était pas commun mais lorsqu'il expliqua que c'était son travail qui lui avait fourni cette opportunité, elle hocha la tête. Jusqu'ici ses propos étaient sensés. Quelque chose fit croire à Mischa, peut-être à tord, que celui qui lui faisait face était du genre à changer d'identité comme de chemise tout comme d'emploi. Elle pourrait confirmer cela par la suite.

Il lui expliqua qu'une nouvelle fois ils devraient faire semblant de flirter ensemble. A croire que ce petit jeu plaisait bien à son interlocuteur. Mischa accepta bien évidemment le plan : ce n'était pas comme si elle avait vraiment d'autre choix que de s'y résoudre. Ils se rendirent dans le musée. Ses alliés n'avaient sans doute pas manqué de remarquer qu'elle allait poursuivre sa mission dans une zone où eux ne pourraient intervenir. Au moins savaient-ils où la retrouver si besoin. Enfin, si le musée ne cachait pas des tunnels oubliés par me temps. S'il l'emmenait là, c'est que cet endroit devait avoir pas mal d'avantages stratégiques. Le duo passa le garde sans problème puis ils avancèrent assez vite. Mischa essayait de se faire mentalement une carte des lieux mais ce n'était pas si évident. Elle dût se résoudre à ne pas tenir le rythme imposé par son collègue pour pouvoir retenir le chemin. Ils arrivèrent donc dans cette petite pièce carrée avec un cercle métallique en son centre. Bien qu'il y ait quelques oeuvres, elle se doutait qu'il y avait plus intéressant à voir ici. Y avait-il accès à une base quelque part ici ? Elle ne tarderait pas à le savoir. Mischa entendit la porte se verrouiller : la tension monta d'un cran. Elle resta contre un des murs, prête à attaquer au cas où le but de ma manoeuvre avait été de la descendre ici... Elle ne le laisserait pas l'avoir aussi facilement.

L'homme l'invita à se rapprocher du cercle, ce qu'elle fit. Un hologramme apparut, dévoilant une silhouette féminine. Sa chevelure était noire comme l'ébène et ses yeux rouges lui donnaient une prestence impressionnante. Contrairement à ce qu'elle aurait cru, elle fut extrêmement agréable avec elle. La rouquine, elle, resta le visage neutre. L'heure n'était pas à l'hipocrysie. Elle lui fit comprendre que son possible associé était son enfant et qu'elle voulait bien répondre à ses questions dans le but de s'entraider. Mischa ne comptait pas y aller par quatre chemins.

"Tout d'abord j'aimerais que vous vous présentiez à moi."
Dit-elle avant de poursuivre.

" Et j'aimerais savoir comment vous considérez les mutants. J'ai cru entendre que vous vouliez les guider mais ce quelle façon, ce n'est pas comme si nous étions perdus ? Quel est votre but pour eux ? "


Leur position sur les mutants serait décisive pour la suite de leur éventuelle association. Il était hors de question que Mischa cautionne une association avec des personnes anti nobody. Ils étaient l'avenir quoi qu'en pensent les autres.

_____________________________

Je possède 3 grenades cryogéniques uniques :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 49
Crédits : 59

MessageSujet: Re: Un accord est-il possible ? [Akkiko]   Lun 30 Jan - 11:28

Je m'étais laissé aller dans l'ombre de la pièce laissant aux deux femmes l'exclusivité de la conversation, s'immiscer entre deux femmes est souvent une bien triste idée huhu. 

Notre mère fixait de ses yeux ardents la nobody face à elle avec un sourire avant de lui répondre avec sa voix douce et captivante :

"J'ai renoncé à mon nom en prenant la tête de notre ordre. Je suis Mère. Mais appelez moi madame, cela sera bien plus simple. Pour vous répondre... Nous considérons les vôtres comme des victimes, si les scientifiques de l'époque de la grande explosion avaient mieux agi, vous seriez sans doutes née sans vos dons qui sont pour la plupart d'entre vous une marque qui vous condamne à mort dans les trois-quarts des pays du globe.

L'image holographique laissait paraitre Mère qui se rasseyait sur son fauteuil noir en pianotant quelque chose sur un pavé holographique.

"Nous voulons vous aider à vous intégrer, chacun a sa place quelques parts. Néanmoins, nous savons que certains d'entre vous son parfois devenu des meurtriers, ceux-là, nous ne pouvons les tolérer. Vous êtes une étape prématurée de l'évolution humaine, si ont v eut que vous ne soyez pas exterminé, nous pensons que les vôtres doivent avoir leurs places dans la société, avec leurs droits et leurs devoirs. Vous êtes une étape prématurée de l'évolution humaine, si ont v eut que vous ne soyez pas exterminé, nous pensons que les vôtres doivent avoir leurs places dans la société, avec leurs droits et leurs devoirs. Je ne laisserais pas Eternal écraser nos espoirs en vous massacrant, même si vous ne voulez vous joindre à nous. Je laisserais..."

Elle se tournait vers moi en haussant un de ses sourcils fins.

"Comment t'appelles-tu aujourd'hui?

"Je m'appel Otohiko pour le moment, Mère.Je répondis en gloussant.

"Je laisserais donc Otohiko sous votre commandement.


Je sortis de l'ombre en saluant miss Jones avec un sourire amusé.

"Otohiko n'est pas mon seul agent dans la région, mais il est le seul aussi expérimenté et disposant des améliorations génétiques capables de lui faire tenir tête à la plupart des combattants de la ville. Si vous acceptez de nous aider, je ferais en sorte que d'autres agents soient introduits dans Kanton pour soutenir vos opérations." Proposait Mère en révélant un de nos petits secrets.

"Vous ne regretterez pas d'avoir un Dévot sous vos ordres mademoiselle Jones. Garantis ou remboursé haha!" Je gloussais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 554
Crédits : 253
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Un accord est-il possible ? [Akkiko]   Sam 11 Fév - 18:44

La femme ne voulait pas donner son nom, s’appelant mère. Mouais, c’est une bonne excuse pour qu’on ne la retrouve pas facilement. Enfin, Mischa avait mieux à faire que de courir après elle dans tous les cas. Eternal était sa priorité. Toujours était-il que cette femme considérait leurs dons plus comme un handicap qu’autre chose, ce qui faisait logiquement d’eux des victimes. La rouquine haussa les sourcils malgré elle : elle avait beau avoir souffert à cause de sa mutation, elle avait toujours considéré cela comme une avancée. Ce n’était peut-être pas évident à vivre pour tous les mutants, sans doute étaient-ils détestés, mais clairement, ils n’étaient pas des victimes. Quand on y pense, la création de leur planète venait elle aussi d’un accident entre deux planètes et pourtant eux considéraient cela comme un bien. Il en allait de même pour la mutation, bien que cela résultait d’une erreur, cela ne faisait pas d’eux des personnes à plaindre. Il était positif qu’ils aient acquis ces dons, car elle voyait bien leurs pouvoirs comme des cadeaux et non des fardeaux. Ils représentaient l'avenir. La rouquine ne doutait pas qu'un jour il n'y ait plus que des mutants, tout serait alors plus simple.

La « mère » poursuivit en lui disant qu’ils voulaient les aider à s’intégrer sous condition de ne pas être des meurtriers. Dans l’absolu, Mischa était d’accord mais en temps de guerre, chacun était amené à être des meurtriers. Elle-même avait tué son ex propriétaire et de nombreux membres d’Eternal. Que comptaient-ils faire de ces personnes qui ne collaient pas à leur modèle ? Elle ne put s’empêcher de penser à Faust qui avait tendance à un peu dérailler… Il serait sans doute visé.

Cette annonce faisait tellement peur que Mischa fut un peu moins attentive à la suite de ses propos. Néanmoins elle comprit que cette femme et ses hommes les aideraient même si elle refusait de se joindre à eux. La rouquine apprit donc que son collègue serait sous son commandement. Apparemment ce dernier disposait d’améliorations génétiques, ce qui faisait de lui un de ses frères de mutation ? Sans doute. Cela aurait au moins un peu positif pour lui, même si elle venait à se confronter avec « mère » et les autres, elle se refuserait de jamais le tuer. Non, tuer les siens c’était vraiment une limite qu’elle ne voulait franchir que si elle était vraiment au pied du mur.

La femme conclut en disant que si elle acceptait, d’autres agents seraient envoyés en renfort. Mischa gardait son visage neutre et n’adressa qu’un regard en coin à son collègue lorsqu’il gloussa. C’est très sérieusement qu’elle demanda à « mère » :


" Puis-je vous demander ce que vous comptez faire des mutants qui ne rentrent pas dans vos règles, ceux qui sont pour vous des criminels ? "


Jamais Mischa ne pactiserait avec des personnes voulant éliminer les siens ça c’était certain. Et elle ne permettrait pas non plus qu’on les torture comme le faisait Harper. Tant que son cœur battrait, jamais personne n’essayerait de dominer les siens d’une manière ou d’une autre. Elle était bien consciente qu’en société chacun devait rester dans les lois mais cela n’était valable que lorsque les choses deviendraient normales. Actuellement aucun jugement n’était valable : ils étaient traqués, il était donc normal qu’ils finissent comme des criminels. Et il ne fallait pas oublier que certains n’avaient pas eu le choix et avaient été menacés ou torturés. Tout n’était pas si simple à discerner.

_____________________________

Je possède 3 grenades cryogéniques uniques :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 49
Crédits : 59

MessageSujet: Re: Un accord est-il possible ? [Akkiko]   Lun 13 Fév - 20:44

Je me doutais que Mère marchâit sur des œufs très fragile sur le traitement des criminels nobody, surtout avec Mischa Jones. Néanmoins Mère aimait l'ordre, la justice et l'équité. Nobody ou non elle serait intraitable.

"La réponse est dans votre question mademoiselle Jones." Commençait-elle avec une voix bien plus sérieuse.
"Nobody ou non, un criminel est un criminel. Il doit rendre des comptes à la justice. Prenons un exemple...

Imaginez un homme qui attaque une banque, peut être pour une noble raison, néanmoins les choses tournent mal et il utilise une arme à feu et plusieurs personnes dont des agents de sécurité sont abattus... C'est un drame et la noble cause de l'homme se change en massacre sans aucun sens qui à faucher des vies inutilement."


Mère prend un verre hors champs et après une gorgée de ce qui doit être du vin, elle poursuit, son regard rubis plongé dans ceux de Jones avec intensité.

"Imaginons un nobody, pour une noble cause, il attaque la banque, mais il peut maîtriser et déchaîner les flammes de l'enfer. Les choses se passent mal. Les agents de sécurité veulent l'empêcher de faire du mal aux civils présent. le nobody déchaîne son don et des dizaines de personnes meurent. Au vu de la situation, les forces de sécurité abattent sans sommations le nobody là ou pour l'homme armée d'une simple arme à feu, ils avaient pu le neutraliser pour qu'il soit présenté à la justice."

Je laisse mère continuer après qu'elle se soit adosser contre son fauteuil.

"Les nobody ont un pouvoir sur les humains qui part nature sont plus faible. Ils doivent être soumis aux mêmes lois pour maintenir la paix. Un nobody qui en vient à commettre des crimes, hors dehors de la situation de guerre de kanton, doit en répondre devant un tribunal, composé au besoin d'humain et de nobody pour s'assurer d'avoir le jugement le plus équitable.Voilà ma position sur les criminels mademoiselle Jones..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 554
Crédits : 253
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Un accord est-il possible ? [Akkiko]   Sam 18 Fév - 21:57

Cette femme avait un côté dérangeant. Mischa ne savait pas mettre le doigt dessus, mais il y avait clairement un truc qu’elle n’appréciait pas. Peut-être était-elle devenue paranoïaque à force de combattre des employés d’Eternal. Toujours était-il que cette femme expliqua de manière assez longue qu’une noble raison ne suffisait pas à justifier une tuerie et que les nobody étant très puissants, ils tueraient plus de personnes plus facilement. Elle précisa bien sûr que ce jugement serait en dehors de la situation de guerre de Kanton. Mischa hocha la tête un moment, restant sceptique. Ce qu’elle disait semblait à peu près juste, mais quelque chose lui disait qu’elle n’était pas totalement franche avec elle. Mais bon, ils étaient en guerre… Elle avait besoin d’alliés. Et si cette femme venait à s’avérer être une nuisance pour les siens, ils pourraient se retourner contre elle. C’était difficile à admettre, mais sans son aide il était fort probable que dans tous les cas les siens finissent tués. Parfois, pactiser avec un allié improbable pouvait être la solution la plus sensée. 


La rouquine resta donc silencieuse un moment puis lui dit d’une voix plus amicale :


" Très bien, si vous vous tenez à ce que vos propos, sans essayer de noyer le poisson, je suis d’accord avec vous. Par contre je refuse même ici que l’on tue des nobody, même ennemis, sauf stricte nécessité de survie. Beaucoup n’ont pas le choix et je pense qu’il sera bien plus profitable pour tout le monde de les retourner contre Eternal que de les éliminer. Par contre je ne dis pas qu’on ne doit pas les neutraliser, cela va de soi. On ne va pas se suicider pour eux. Mais je ne veux pas de boucherie pour mes frères et sœurs de mutation. Et je tiens à ce que l’esclavage des nôtres soit définitivement aboli. Pensez-vous pouvoir m’aider sur ce point également ? Sans en créer un autre, cela va de soi. Nous sommes des humains avant tout pas des bêtes de foire ou des armes. "


Quitte à recevoir de l’aide de cette drôle de femme, autant la demander là où ce serait utile. Mischa avait bien attaqué les vendeurs d’esclaves et en avait libéré pas mal mais elle savait que le trafic continuait. Elle ne le supportait pas, étant elle-même une ex esclave. Ca n’avait pas dû manquer à celle qui lui faisait face car elle portait toujours son collier de l’époque. Ceux qui connaissaient l’existence des esclaves savaient le reconnaître, bien que son collier fût d’une ancienne génération.  

_____________________________

Je possède 3 grenades cryogéniques uniques :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 49
Crédits : 59

MessageSujet: Re: Un accord est-il possible ? [Akkiko]   Dim 19 Fév - 20:59

Le débat d'idéologie était des plus fascinant pour moi simple spectateur. J'étais évidemment un enfant du NOD et j'en approuvais l'idéologie sans retenue même si je comprenais l'idéalisme naïf de mademoiselle Jones.
Elle avait une psychologie presque simple pour ceux qui l'observaient et nous n'étions surement pas les seuls. Une petite fille brisée qui pour s'empêcher de tomber et se rouler en boule, préfère avoir un idéal et mener une lutte de tous les instants pour oublier une vie d'esclave terrible.

Mademoiselle Jones, malheureusement, ne comprenait pas une chose... Une guerre ne se mène pas avec idéalisme. 

"Akkiko... Nous ne pouvons pas maintenir la connexion plus longtemps, je te laisse soins de négocier en notre nom avec mademoiselle Jones." Dit soudainement Mère avant de couper la liaison holographique.

Je me tournais vers la nobody après avoir récupéré le projecteur à sol.

"Je respecte votre idéalisme mademoiselle Jones, néanmoins, je pense que vous êtes aveuglé par votre soif de liberté pour vous et les personnes dans votre situation.
" Je lui dis avec bien plus de sérieux que d'habitude pour moi. 

"Car si vous dites vouloir sauver les nobody qui combattent pour Eternal car ils y sont "forcé... Vous omettez pour vous-mêmes que les humains qui combattent aussi avec Eternal ne sont pas tous en accord avec ses idéaux, ne sont pas tous des assassins, mais simplement des hommes qui viennent pour assurer la sécurité de gens qui ne peuvent pas se battre... Que dire des nobody meurtriers qu'Eternal recrute pour combattre dans ses rangs en les tenants en laisse de x ou y façons ?

Je me suis assis en tailleur sur une caisse.

"À vouloir faire le moins d'une mort d'une ethnie en fermant les yeux sur une autre, ont fini par creuser le fossé de la haine... Je dois aussi vous avouer que ma première mission ici, était de tuer les nobody au service d'Eternal, vous pouvez être en colère, il n'en reste qu'en neutralisant définitivement ces personnes, j'ai assuré la survie de dizaines d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 554
Crédits : 253
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Un accord est-il possible ? [Akkiko]   Dim 19 Fév - 21:30

La femme mit fin à leur discussion et Mischa se retrouva à parler de nouveau avec son associé mystère. Ce dernier lui dit respecter son idéalisme bien qu’il ne lui semblait pas être d’accord avec. Il lui dit qu’elle était trop aveuglé par sa soif de liberté pour elle et ceux dans sa situation. Bien évidemment et d’un sens c’était logique. Elle ne voyait pas en quoi c’était une mauvaise chose. Il lui parla alors des humains sans pouvoirs qui eux aussi étaient dans ce cas. Oui, il avait raison. Elle privilégiait les nobody. Ca, jamais elle ne s’en était cachée et elle savait que cela pouvait effectivement creuser ce fossé de haine. L’homme avoua ensuite avoir été là pour éliminer des nobody au service d’Eternal dans le but de sauver d’autres vies. Mischa était en colère, bien évidemment. Son regard le montrait. Mais elle ne perdait pas son sang-froid pour autant.

" Je dois avouer que je peux comprendre votre raisonnement et le respecter également. Vous avez effectivement sauvé des vies dans l’immédiat. Je suis consciente que ma logique met plus en avant une ethnie et je ne le cacherai pas. Oui, clairement, j’ai plus de respect pour les mutants que pour les simples humains parce que je suis convaincue que nous représentons l’avenir et qu’à terme ceux sans dons n’existeront plus. Et cela pas parce que nous les aurons tués, mais parce que la mutation touchera chaque humain de cette terre. Il n’y aura plus de raison de pointer les autres du doigt : ce sera la nouvelle norme. "

Mischa sourit et dit :



" Mais ce ne sont que des spéculations. Et je respecte votre point de vue, si jamais je venais à me tromper. Ce serait effectivement une bonne manière de raisonner. Cela dit, je tiens à émettre une petite opposition à vos dires : vous auriez très bien pu emprisonner ces nobody au lieu de les tuer. Et ce que je dis est aussi valable pour les humains. Nous ne sommes pas forcés de détruire toutes ces vies pour remettre ce monde sur pied. C’est forcément plus rapide mais si vous tenez à votre éthique, vous devriez penser à autre chose. Surtout que le nombre de vies sauvées resterait le même. De notre côté, jusqu’ici nous n’avons pas vraiment eu le choix de tuer la plupart de nos opposants mais nous avons tout de même de nombreux prisonniers. Et nous semblons bien moins organisés que vous pourtant. "

La cheftaine de la résistante n’avait pas la langue dans sa poche mais ça, ce n’était pas une nouveauté. Quand quelque chose ne lui plaisait pas elle n’y allait pas par quatre chemins. Et qu’ils collaborent ou non ensemble ne signifierait pas qu’elle prendrait des pincettes avec eux. Ils étaient adultes, s’ils devaient se fâcher ils le feraient. 

_____________________________

Je possède 3 grenades cryogéniques uniques :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 49
Crédits : 59

MessageSujet: Re: Un accord est-il possible ? [Akkiko]   Dim 26 Fév - 9:44

Cette jeune femme était une véritable rose couverte d'épine! j'en riais intérieurement. Voilà une chef qui ne manquait ni de répondant ni d'assurance. Les nôtres allaient avoir bien du mal à l'amener là où nous le souhaitions, néanmoins même si ce débats idéologique était des plus fascinant nous devions mettre les voiles dans peu de temps mais avant je devais aussi prévoir avec ma nouvelle alliée comment et qui nous allions prendre pour cible dans un avenir proche.

"Pour répondre à vos argument je n'avancerais que quelques points: Ont ne m'a pas envoyé ici pour trouver de nouveaux adeptes mais pour espionner et saboter. Hélas, agissant pratiquement en solo, je ne dispose d'aucune structure de confinement pour d'éventuel prisonnier ce qui limite de facto mes choix. les nobody sous les ordres d'Eternal étant soit de leurs pleins grée à leurs ordres ou drogué et endoctriné pour les servir, les exécuté est le plus sur aussi bien sur le court terme que sur le long terme.


Si nous étions entré en conflit ouvert nous aurions pu en effet sauver les nobody endoctriné mais au prix de bien plus de morts aussi bien civil que militaire, ce qui est tout bonnement inacceptable." 

Je descendis de ma caisse et activais mon projecteur en le gardant dans ma main pour afficher un plan de la ville.

"Cela étant dit, qui devront nous frapper en premier?  Eternal renforce ses troupes après votre petits coup d'éclats en plein Black Spot et leurs nouveau général en route pour prendre les rênes va être un sacré morceau. Il y a aussi les mafias qui font leurs argent en vendant aux deux partis et les réseaux de ventes d'esclaves qui sont encore bien en forme dans les coins sombres de la ville...


J'aurais une préférence pour les négriers, ils sont affluent, vendent des nobody qui sont ensuite endoctriné par Allan Harper et sont très crains. Les gains moraux et tactiques de leurs éliminations ou amputations seraient conséquent." 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Needlesset Esthéticienne

Messages : 554
Crédits : 253
† Lieu de résidence : Garden Town
† Emploi/ Situation : Esthéticienne |Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
† Personnage sur l'avatar : Moka Akashiya de Rosario + Vampire

Papiers
Don: Kinésie † Télékinésie
Statut: Esthéticienne | Cheftaine de la résistance de l'organisation "Liberty"
Implication: Résistant

MessageSujet: Re: Un accord est-il possible ? [Akkiko]   Dim 5 Mar - 16:48

Nataku sembla à peu près jouer franc jeu. Du moins, c’est la sensation qu’elle eut. Il lui avoua être là pour espionner et saboter. Et, étant seul, il n’avait pas vraiment l’occasion de faire de prisonnier. Cela se tenait, effectivement. Il justifia donc le fait de tuer les nobody sous les ordres d’Eternal. C’était forcément plus sécurisant. Oui, ça allait de soi. Il était plus facile d’éradiquer l’ennemi plutôt qu’essayer de le faire changer de camp. Mischa était sans doute la seule folle capable d’envisager cette option mais elle s’en fichait. Pour elle, ça restait important de ne pas transformer cette histoire à une vaste boucherie. Les siens souffraient tellement, elle ne pouvait envisager de ne pas au moins essayer de les aider, qu’importe leur camp. Nataku ne pouvait visiblement envisager cette option, trop coûteuse en vie. Qu’importe, ils ne pourraient s’entendre sur ce point mais cela n’empêchait pas de réussir à se comprendre sur d’autres.

La résistance avait besoin d’aider et il fallait savoir s’allier avec des personnes, même si l’on n’était pas en accord total avec ces derniers. C’était l’avenir des siens qui était en jeu après tout.

Les choses sérieuses allaient pouvoir débuter. Nataku demanda qui ils devraient frapper les premiers. Il exposa différents partis et proposa ceux des esclaves, sans doute pas sans raison. Dans tous les cas, il avait vu juste. Ce sont bien ces derniers qui semblaient être la priorité de la cheftaine.

" J’ai la même préférence. Nous avons grand intérêt à stopper ce trafic définitivement pour le bien de tous. "

Elle demanda ensuite :


" Vous avez donc des hommes qui nous aiderons dans ce sens, en plus des miens je suppose ? Ou vous êtes si améliorés que vous valez une troupe à vous seul ? "


L’autre femme semblait tant vanter les valeurs de Nataku que cela le desservait. La rouquine n’avait pas vraiment eu l’occasion de le voir à l’œuvre et se demandait s’il était si redoutable que cela. D’ailleurs, il en allait de même pour leur mystérieuse équipe. Seraient-ils à la hauteur de leur prestance ? Faire forte impression en parlant, c’était aisé. Après il fallait voir ce que ça donnait sur le terrain. Et, en général, c’était tout autre chose. Il était aisé de critiquer les choses après le combat. Où étaient-ils depuis tout ce temps ? Mischa avait au moins eu le mérite de se bouger entre temps et de tenter des attaques au péril de sa vie et des siens. Eux ne pouvaient apparemment en dire autant, bien trop occupés à parler de coût de chaque action.

_____________________________

Je possède 3 grenades cryogéniques uniques :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un accord est-il possible ? [Akkiko]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un accord est-il possible ? [Akkiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retro: Accord de Paris signe en 1994 entre Haiti et les bailleurs de fonds
» Grammaire et conjugaison
» 03. "Losing my religion" # Ash
» Un air d'accordéon
» «Békés esclavagistes» contre «tontons macoutes du LKP»

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Musées-